Année économique et sociale 2005 en Martinique

De
Publié par

608002BROMARTOK.qxd 7/09/06 15:57 Page 19 Tourisme La fréquentation touristique a diminué en 2005 siéristes a été quasiment la mêmea fréquentation touristique deAu terme de l’année 2005, le pendant les deux semestres de 2005 L2005 est inférieure de 8,2% à celle flux touristique global (-41% au premier semestre pour de 2004. L’évolution constatée en -42% au second semestre). Les cinq2005 est essentiellement imputabledemeure sous le seuil des premiers bateaux et compagnies (paraux clientèles «maritimes» (plaisance 700 000 visiteurs, comme l’importance des passagers transportés)et croisière) qui chutent de 40% ont assuré 71 % du flux total des croi-(-33% pour la plaisance et -42% pouren 2004. La poursuite de la siéristes en 2005. la croisière). En revanche le redresse- chute du tourisme maritime Le flux de visiteurs de séjour (ceux quiment de la fréquentation de séjour se résident dans les structures hôtelières,poursuit. Les arrivées de visiteurs deen est la principale cause. les gîtes ruraux, les meublés de touris-séjour ont augmenté de 3% entre En conséquence, me ou chez l’habitant) est pour la 2005 et 2004. Sur les deux dernières cinquième année consécutive sous leannées (entre 2003 et 2005), ellesla recette touristique seuil des 500 milliers de visiteurs.progressent de 7%. a elle aussi baissé. (1)L’augmentation de la basse saison 2005 a été plus forte que celle de la (2)haute saison (+3,5% en haute saison et +2% en basse saison).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 6
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

608002BROMARTOK.qxd 7/09/06 15:57 Page 19
Tourisme
La fréquentation
touristique
a diminué en 2005
siéristes a été quasiment la mêmea fréquentation touristique deAu terme de l’année 2005, le
pendant les deux semestres de 2005 L2005 est inférieure de 8,2% à celle
flux touristique global (-41% au premier semestre pour de 2004. L’évolution constatée en
-42% au second semestre). Les cinq2005 est essentiellement imputabledemeure sous le seuil des
premiers bateaux et compagnies (paraux clientèles «maritimes» (plaisance
700 000 visiteurs, comme l’importance des passagers transportés)et croisière) qui chutent de 40%
ont assuré 71 % du flux total des croi-(-33% pour la plaisance et -42% pouren 2004. La poursuite de la
siéristes en 2005. la croisière). En revanche le redresse-
chute du tourisme maritime Le flux de visiteurs de séjour (ceux quiment de la fréquentation de séjour se
résident dans les structures hôtelières,poursuit. Les arrivées de visiteurs deen est la principale cause.
les gîtes ruraux, les meublés de touris-séjour ont augmenté de 3% entre
En conséquence, me ou chez l’habitant) est pour la 2005 et 2004. Sur les deux dernières
cinquième année consécutive sous leannées (entre 2003 et 2005), ellesla recette touristique
seuil des 500 milliers de visiteurs.progressent de 7%.
a elle aussi baissé. (1)L’augmentation de la basse saison
2005 a été plus forte que celle de la
(2)haute saison (+3,5% en haute saison
et +2% en basse saison). Ainsi pour la
Effondrement du tourisme maritime
deuxième année consécutive, la dite
Fréquentation touristique de la Martinique selon la catégorie de visiteurs «haute saison» ne concentre pas la
majorité du flux annuel : la période qui
s’étale de décembre à avril a totalisé
Evolution EvolutionEn nombre et % 47 % du flux annuel en 2005.
2003 2004 2005 03/04 04/05
La tendance à la mono-clientèle fran-Croisière 268 542 159 416 93 063 -40,6 -41,6
çaise en provenance de l’hexagone
Autres excursionnistes 24 230 21 423 32 111 -11,6 49,9
s’est atténuée en 2005. Les Français de
Séjour 453 160 470 890 484 127 3,9 2,8 l’hexagone ont totalisé 76% du flux de
Plaisance 39 777 44 572 29 759 12,1 -33,2 visiteurs pour 79% en 2004. En ajoutant
les français des DOM (Guadeloupe et laTotal général 785 709 696 301 639 060 -11,4 -8,2
Guyane), la clientèle française totalise
86% de la fréquentation touristique de
Source : comité martiniquais du tourisme
2005. Conséquemment, les clientèles
européennes et en provenance
d’Amérique du Nord enregistrent de
remarquables progressions (+34%).Le flux de croisière en 2005 n’a pas
Les six premières régions de l’hexago-dépassé le seuil des 100 000 visiteurs
ne, classées par l’importance du fluxet ramène la Martinique à niveau
touristique généré, fournissent 45%voisin de 1969 (91 665 croisiéristes).
des visiteurs (52% en 2004). Plus géné-La baisse de fréquentation des croi-
(1) : Basse saison : les mois de mai à novembre - (2) : Haute saison : les mois de décembre à avril de l’année suivante
19
N° 66 - Martinique - Septembre 2006608002BROMARTOK.qxd 7/09/06 15:57 Page 20
Tourisme
ralement, les touristes de séjour, en prestations (hébergement, restauration) résidence chez des amis et parents,
faible majorité des hommes (50%) sur et le prix global du voyage sont des qui gagne près d’1 point.
l’ensemble de l’année, ont, pour 49% éléments jugés défavorablement (au
d’entre eux, entre 25 et 44 ans. Un peu plus un tiers des touristes de séjour s’en Des recettes touristiques
plus de la majorité des visiteurs de déclare très satisfait). Inversement, les en baisse
séjour dispose d’un revenu du ménage points forts de la Martinique sont com-
compris entre 2 058¤ et 6 098¤ par me les années précédentes, la qualité La diminution de la fréquentation s'est
mois. Les cadres ou les professions de l’hébergement et les plages (plus répercutée sur la recette touristique de
libérales ont représenté 35% des tou- de 50 % des visiteurs de séjour s’en la Martinique, qui baisse de 3,4% com-
ristes et les retraités ont totalisé 11%. déclarent très satisfaits). parativement à 2004. L’ensemble des
En moyenne, les touristes de séjour 43% des visiteurs de séjour en haute visiteurs de notre destination (séjour et
visitent la Martinique en groupe de saison, et 38 % en basse saison, excursionnistes) a dépensé directement
2 personnes, comme en 2004. choisissent l’hôtellerie comme mode dans notre île 226,5 millions d'¤. En
d’hébergement. Ces pourcentages diminution par rapport à 2004, les
La durée moyenne de séjour des tou- étaient respectivement de 44% et 37% dépenses résultent de la baisse du flux
ristes de séjour a diminué entre 2004 et en 2004. Sur l’ensemble de l’année, et du niveau de dépense individuelle
2005; elle était de 13,5 jours en 2005 l’hôtellerie est choisie comme mode (-4,5%).
pour 14,4 jours en 2004. A l’instar des d’hébergement par 40% du flux de La dépense touristique n’est pas limitée
années précédentes, elle a été plus séjour. La proportion de ceux qui aux seuls secteurs de l’hôtellerie et de
faible en haute saison (11,1 jours) résident en appartements ou villas la restauration, mais bénéficie à de
qu’en basse saison (14,8 jours). loués a baissé (25% en 2005 pour nombreux autres, dont le commerce.
27% en 2004), au profit du mode de
Des touristes globalement
Bruno Marquèssatisfaits de leur séjour
Comité Martiniquais du tourisme
En venant à la Martinique, les touristes
recherchent en majorité un produit
balnéaire classique, combinant un
Baisse des dépenses commerciales
climat chaud, des plages, un cadre
Part des différents postes de dépenses des touristes à la Martinique en 2005exotique, la détente et des gens du
pays accueillants. A 79%, ils visitent la
En %
Martinique pour leurs loisirs (84% en
%
2004). Un peu plus de 46 000 d’entre
Transqport 2,9eux ont déclaré être venus en
Location de voitures 14,6Martinique pour affaires ou en congrès
(1)Excursions/Loisirs 6,6(35 milliers en 2005), soit 10% du flux
annuel de visiteurs. Les visiteurs de Commerces 23,8
séjour repartent relativement satisfaits Restaurants 18,2
: 54 % d’entre eux se déclarent très
Hébergement 27,4
satisfaits de leur hébergement. Ils sont
Autres 6,555 % à juger très favorablement la
Total 100qualité des plages. Cependant les
excursions recueillent moins de 25 %
(1) Pour les croisiéristes, le poste «Excursions/Loisirs» Source : Comité martiniquais du tourisme
de jugements très favorables ; seule- regroupe les excursions et les transports
ment 22 % des visiteurs s’en déclarent
très satisfaits. De manière générale, ils
sont 24 % à estimer très satisfaisant le
prix global du voyage.
Au cours de l’année, pour 5 des 16
aspects soumis à leur jugement, plus
de 50 % des touristes de séjour se
déclaraient très satisfaits. Le prix des
20
N° 66 - Martinique - Septembre 2006

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.