AntianÉco 61 - Année économique et sociale 2003 en Guadeloupe

De
Publié par

Tourisme Ralentissement de l'activité touristique depuis trois ans e secteur du tourisme a forte- Le nombre de passagers de l'aéro- Tout indique une dégradation (3)Lment progressé durant les an- port Guadeloupe Pôle Caraïbes nées 90, devenant l'une des prin- est passé de 2,1 millions en 2000,depuis trois ans de l'activité cipales dynamiques économi- à 1,75 millions en 2003. Le touristique : l'activité des hôtels, ques du département (3 fois plus nombre de passagers du port a de touristes, hausse de 50 % du aussi baissé, passant de 1,3 mil-la fréquentation du port et de parc hôtelier…). Il connaît néan- lions en 2000, à 1 million en l'aéroport, le nombre d'entreprises moins des difficultés depuis 2000 2002 et en 2003. La baisse liées notamment à la baisse de la concerne aussi bien les croisièreset l'emploi. croissance mondiale, aux évène- (300 000 croisiéristes en 2000, ments du 11 septembre 2001, à la 200 000 en 2003) que le trafic in- concurrence des îles environnan- ter-îles (passant de 800 000 à tes et à des difficultés internes 700 000 passagers). Le nombre (tensions sociales, qualité de ser- d'établissements a peu évolué vices, vieillissement du parc hô- dans les secteurs liés au tourisme, telier). De nombreuses initiatives tandis qu'il a progressé dans les publiques et privées prises en autres secteurs des services (im- 2003 (création du Comité du mobiliers, secteurs financiers, Tourisme des îles de Guade- services aux entreprises…).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 35
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Tourisme
Ralentissement de l'activité
touristique depuis trois ans
e secteur du tourisme a forte- Le nombre de passagers de l'aéro-
Tout indique une dégradation (3)Lment progressé durant les an- port Guadeloupe Pôle Caraïbes
nées 90, devenant l'une des prin- est passé de 2,1 millions en 2000,depuis trois ans de l'activité
cipales dynamiques économi- à 1,75 millions en 2003. Le
touristique : l'activité des hôtels, ques du département (3 fois plus nombre de passagers du port a
de touristes, hausse de 50 % du aussi baissé, passant de 1,3 mil-la fréquentation du port et de
parc hôtelier…). Il connaît néan- lions en 2000, à 1 million en
l'aéroport, le nombre d'entreprises moins des difficultés depuis 2000 2002 et en 2003. La baisse
liées notamment à la baisse de la concerne aussi bien les croisièreset l'emploi.
croissance mondiale, aux évène- (300 000 croisiéristes en 2000,
ments du 11 septembre 2001, à la 200 000 en 2003) que le trafic in-
concurrence des îles environnan- ter-îles (passant de 800 000 à
tes et à des difficultés internes 700 000 passagers). Le nombre
(tensions sociales, qualité de ser- d'établissements a peu évolué
vices, vieillissement du parc hô- dans les secteurs liés au tourisme,
telier). De nombreuses initiatives tandis qu'il a progressé dans les
publiques et privées prises en autres secteurs des services (im-
2003 (création du Comité du mobiliers, secteurs financiers,
Tourisme des îles de Guade- services aux entreprises…). Il est
loupe, expansion d'Air Caraïbe, stable dans l'hébergement touris-
ouverture d'un lycée hôtelier, tique (hôtels, gîtes…), le transport
d'un village d'accueil pour les et les autres services touristiques
croisiéristes, charte de qualité (musées, sites, activités récréati-
pour les hôtels…) permettront ves) tandis qu'il progresse dans la
peut être un redémarrage de l'ac- restauration et les locations d'au-
tivité. tomobiles.
L'emploi salarié des hôtels restau-(1) Touristes de séjour de l'aéroport Guadeloupe Pôle
Caraïbes + touristes arrivant par bateau (croisières + Évolution entre rants se stabilise à 6 700-6 900
trafic inter-îles) + touristes débarquant dans les îles du emplois contre 7 300 en 1998 et2000 et 2003
nord sans passer par la Guadeloupe continentale.
1999. Il reste à des niveaux pro-(2) "Baisse de la fréquentation touristique : une étude
Les données disponibles indi- ches de 4 200 dans les transportsd'impact en Guadeloupe " Antiane Éco n°58, Insee,
décembre 2003. quent une baisse de l'activité tou- et évolue peu dans les services
(3) Arrivés + départs + Transit. ristique entre 2000 et 2003. personnels et les activités récréa-
Repères sur le secteur
(1)
La Guadeloupe, y compris les îles du nord, reçoit plus d'un million de touristes par an. Leur dépense
dépasse les 400 millions d'euros dont la moitié en hébergement, un cinquième en location de voiture et un
tiers en transport local, en achat de biens de consommation et en prestation de services.
Le poids du tourisme dans l'économie est estimé à 10 % du PIB régional compte tenu du poids du secteur
des hôtels-restaurants (5 %), du transport (4 % mais une part liée au tourisme), de certains services aux
(2)
particuliers (2 %) et du commerce (12 % dont une part liée au tourisme). Une simulation réalisée en 2003 a
montré qu'une baisse de 10 % du nombre de touristes une année influe pour -0,6 point sur le PIB
guadeloupéen, touchant ainsi toute l'économie.
25
N° 61 - Guadeloupe - Septembre 2004Tourisme
Les chambres sont occupées moins longtemps orienté vers l'international et vers
le luxe. 130 000 touristes ont sé-
Fréquentation des hôtels de la Guadeloupe journé dans les hôtels des îles du
En nombre et % nord (contre 105 000 en
2000-2001) et 250 000 en Gua-Guade-
Saison loupe Évolution Îles Évolution Guade- Évolution deloupe continentale (contre(1)
touristique continen- 2003/2000 du nord 2003/2000 loupe 2003/2000
240 000 en 2000-2001). Letale
nombre de nuitées et la duréeClients (millier) 248 +3 128 15 376 +5
moyenne de séjour y sont en forte
Nuités (millier) 960 -23 500 -25 1 460 -25
baisse (-25 % pour les nuitées,
Part de la clientère
12 % stable 50 % -15 points 25 -5 points durée de séjour moyenne passant
étrangère
de 6,5 à 4 jours). Il semble que ce
Part du haut de gamme 69 % stable 86 % +10 points 75 % +3 points
résultat soit dû à une forte désaf-
Durée moyenne fection de la clientèle étrangère4 -0,5 4 -2,5 4 -1,5
de séjour (jour)
(50 % des clients en 2003-2004
Taux d’occupation contre 65 % en 2000-2001) au53 % -12 points 57 % -15 points 55 % -13 points
des chambres
profil de client locaux.
Source : Insee - enquête de fréquentation hôtelière Les nuitées ont aussi baissé en
Guadeloupe continentale (-20 %)
tives (un millier d'emplois). Au to- de 5,5 jours en 2000 à moins de tandis que la durée moyenne de
tal 12 000 emplois sont directe- 4 jours en 2003 comme le taux séjour est en léger repli (de 4,5 à
ment concernés par le tourisme. d'occupation des chambres qui 4 jours). Le taux d'occupation des
passe de 68 % en 2000-2001 à chambres reste légèrement supé-
(1)
Comparé à la saison touristique 55 % en 2003-2004. rieur dans les îles du nord à celui
(2)2000-2001, le nombre de clients de la Guadeloupe continentaleL'hôtellerie haut de gamme
dans les hôtels a augmenté en (57 % contre 53 %).concentre 75 % des nuitées et
2003-2004 : 360 000 en 78 % des clients. Leur part de
2000-2001 à 375 000 en marché, en terme de nuitée, par
Olivier Aguer et2003-2004, soit une hausse de rapport aux autres hôtels n'a pas
Mathieu Sadat-Akhavi4 %. Le nombre total de clients évolué depuis 2000. Par contre, la
dans les hôtels étant de 623 000 durée moyenne de séjour a forte-
en 2000, on peut estimer celui de ment baissé tandis qu'elle s'est
2003 à 650 000 environ. stabilisée pour les hôtels de deux
étoiles et moins. Un quart des nui-
À l'opposé, le tées concerne les étrangers, bien
nombre de nuitées plus nombreux dans les hôtelsPlus de clients
a chuté à 1,5 mil- haut de gamme (1/3 d'étrangers)moins de nuitées
lion contre 1,9 mil- que dans les autres hôtels (moins
lion en 2000-2001, d'un sur dix).
soit une baisse de 25 %. La durée Le tourisme dans les îles du nord (1) novembre - avril.
moyenne de séjour des clients des (2) 3 étoiles et plus.est différent de celui de la Guade-
hôtels est donc en baisse passant loupe continentale : il est plus
Les outils mis en place récemment
l'Enquête de Fréquentation Hôtelière (EFH) a redémarré en avril 2003. Elle permet de mesurer l'activité des
hôtels (nombre de clients, taux d'occupation…). Des chiffres mensuels sont disponibles deux mois après le
mois étudié.
L'Enquête Aux Frontières (EAF) va redémarrer en 2004 en Guadeloupe. Elle étudie l'activité des touristes
débarquant à l'aéroport de Guadeloupe Pôle Caraïbes (dépenses, type d'hébergement…).
Les comptes économiques permettent de produire des indicateurs macro-économiques sur la et de réaliser des études d'impact du tourisme.
Des données administratives permettent de suivre l'activité des entreprises et l'emploi à des niveaux fins
de nomenclature (répertoire Sirène, déclarations annuelles de données sociales, Urssaf, données fiscales).
26
N° 61 - Guadeloupe - Septembre 2004

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.