AntianÉco 66 - Année économique et sociale 2005 en Guadeloupe

De
Publié par

BROCHGUADOK.qxd 18/09/06 14:37 Page 18 Bâtiment travaux publics Embellie sur le bâtiment e Bâtiment-Travaux Publics (BTP)Après 3 années Des indicateurs Lest un secteur prépondérant de en améliorationparticulièrement difficiles, l’économie locale. Il génère un chiffre d’affaires moyen annuel supérieur à un2005 a été marquée par une La décrue du chômage dans le secteur milliard d’euros et contribue à hauteur du BTP, amorcée en 2004, s’est confir-sensible amélioration de 10% de la valeur ajoutée brute mée en 2005. Ainsi, 4 565 chômeurs produite dans le département.du niveau d’activité dans étaient comptabilisés dans le secteur du Il regroupe officiellement 13% des BTP au 31 décembre 2005 contre 4le secteur du Bâtiment ; effectifs salariés (le secteur informel 973 un an plus tôt, soit une baisse de revalorisant probablement d’environen revanche les Travaux 9%. Le nombre d’offres d’emploi 30% ce chiffre), et contribue à faire s’accroît de 36% passant de 1 074 enPublics connaissent toujours vivre de manière directe ou indirecte, 2004 à 1 468 en 2005. Il faut noter plusieurs milliers de personnes. Sonde grosses difficultés. qu’une part de l’augmentation des poids dans l’économie du département offres est liée au passage de l’informel est globalement deux fois plus impor- au formel et au renforcement notable tant qu’en métropole. En 2005, l’appa- des actions de contrôle et de répression reil de production du BTP comptait contre le travail illégal.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 7
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

BROCHGUADOK.qxd 18/09/06 14:37 Page 18
Bâtiment travaux publics
Embellie sur le bâtiment
e Bâtiment-Travaux Publics (BTP)Après 3 années Des indicateurs Lest un secteur prépondérant de en améliorationparticulièrement difficiles, l’économie locale. Il génère un chiffre
d’affaires moyen annuel supérieur à un2005 a été marquée par une La décrue du chômage dans le secteur
milliard d’euros et contribue à hauteur du BTP, amorcée en 2004, s’est confir-sensible amélioration de 10% de la valeur ajoutée brute mée en 2005. Ainsi, 4 565 chômeurs
produite dans le département.du niveau d’activité dans étaient comptabilisés dans le secteur du
Il regroupe officiellement 13% des BTP au 31 décembre 2005 contre 4le secteur du Bâtiment ; effectifs salariés (le secteur informel 973 un an plus tôt, soit une baisse de
revalorisant probablement d’environen revanche les Travaux 9%. Le nombre d’offres d’emploi
30% ce chiffre), et contribue à faire s’accroît de 36% passant de 1 074 enPublics connaissent toujours vivre de manière directe ou indirecte, 2004 à 1 468 en 2005. Il faut noter
plusieurs milliers de personnes. Sonde grosses difficultés. qu’une part de l’augmentation des
poids dans l’économie du département offres est liée au passage de l’informel
est globalement deux fois plus impor- au formel et au renforcement notable
tant qu’en métropole. En 2005, l’appa- des actions de contrôle et de répression
reil de production du BTP comptait contre le travail illégal.
plus de 6 000 entreprises dont un peu La commande privée reste difficile à
moins de 10% spécialisées dans les évaluer avec précision en raison des
travaux publics. Il se caractérise par la pratiques d’auto construction large-
très petite taille des entreprises qui le ment répandues dans le département.
compose. En effet, les deux tiers des Toutefois de nombreux indicateurs
entreprises ne comptent aucun salarié soulignent une amélioration sensible
et seule une centaine en emploie plus du niveau d’activité de la commande
de 10. privée de bâtiment, nuancée en fin
d’année par les menaces pesant sur
les lois de défiscalisation, un certain
nombre d’opérations privées n’ayant
Redressement en 2005 pas été lancées.
Attestations de conformité délivrées pour le logement neuf en Guadeloupe
Le nombre d’attestations de conformité
En nombre pour logements neufs délivrés par le
Comité National pour la Sécurité des
Usagers de l’Électricité augmente de
près de 25% avec 5 283 attestations
délivrées en 2005 contre 4 232 en
2004. Les autorisations de construire
des logements neufs individuels et/ou
collectifs, délivrées en 2005 enregis-
trent une légère amélioration de 3,5%
par rapport à l’année précédente. La
Surface Hors œuvre Nette (SHON)
pour construction de logements autori-
2sée s’élevait à 408 390 m en 2005
Source : Consuel contre 394 428 l’année précédente. Le
marché de l’immobilier d’entreprise en
repli depuis 3 ans, semble se redresser.
18
N° 66 - Guadeloupe - Septembre 2006BROCHGUADOK.qxd 18/09/06 14:37 Page 19
Bâtiment travaux publics
Les autorisations de construction de incertitudes demeurent nombreuses en de la LBU ont augmenté de 15%, ils
locaux à usage commercial et/ou de particulier au niveau des travaux ont atteint 31,2 millions d’euros en
2bureaux sont passés de 118 776 m en publics. 2005 en crédits de paiement manda-
22004 à 174 839 m en 2005, soit une Il ne sera possible d’évaluer de manière tés, contre 27,1 en 2004. Mais cette
hausse de 47%, restant toutefois infé- exhaustive les dépenses des collecti- augmentation semble correspondre à
2rieur au 190 859 m autorisés en 2002. vités locales qu’à partir du quatrième des retards et des décalages dans les
La production de ciment en trimestre 2006, lorsque les résultats de paiements : les retards de paiement se
Guadeloupe (hors Îles du Nord), qui l’enquête sur les dépenses des collec- prolongent et la baisse des autorisa-
était en repli régulier depuis le début tivités locales réalisées par la Cellule tions d’engagements pourrait devenir
de la décennie, a atteint 254 462 Economique du BTP seront définitifs. inquiétante. Par ailleurs de nombreux
tonnes en 2005 contre 254 678 en Il faut néanmoins remarquer que les entrepreneurs s’inquiètent de la vive
2004 et se stabilise pour la deuxième entrepreneurs de travaux publics ont concurrence que se livrent les entre-
année consécutive. Cependant, le enregistré un net repli du volume d’ac- prises du secteur et des conséquences
niveau de production de ciment reste tivité généré par les collectivités négatives qu’elles laissent entrevoir.
largement inférieur au 290 000 tonnes locales. Les premières incidences de Dans ce contexte, pour faire face à la
produites en 2001. cette contraction se manifestent déjà concurrence et maintenir un niveau
sur les entreprises fortement dépen- d’activité acceptable et décrocher des
Les encours bancaires à l’habitat ont dantes de la commande de travaux marchés publics, les entreprises s’effor-
enregistré une progression régulière publics : sous-utilisation des capacités cent de maintenir des prix constants en
entre les quatrièmes trimestres 2004 et de production, licenciement, prise de dépit de l’augmentation des prix de
2005, passant de 851 millions d’euros marché à des prix insuffisamment revient. Les enquêtes trimestrielles de
à 910 millions. Ces indicateurs laissent rémunérateurs. Les niveaux globaux de conjoncture que réalise la Cellule
donc entrevoir une amélioration de la commandes diminuant et les marchés Economique du BTP révèlent, qu’en
conjoncture, mais il faut nuancer cette évoluant en dents de scie ne permettent dépit de l’amélioration observée sur le
perception. D’une part, que l’analyse pas un lissage de l’activité sur l’en- marché du bâtiment, la situation
de certains indicateurs requiert un semble de l’année. En revanche, l’effet financière des entreprises reste fragile.
décalage temporel pour mesurer multiplicateur de la Ligne Budgétaire
pleinement leur impact. D’autre part, Unique qui regroupe l’ensemble des
le bon niveau de la commande privée aides de l’État au logement, contribue Willy Ramsamy
est l’un des rares motifs de satisfaction fortement à soutenir l’activité du BTP. Cellule Economique du BTP
pour les entreprises de BTP car les Les crédits mandatés par l’État au titre de la Guadeloupe
Stabilisation de la production
Ventes de ciment en Guadeloupe (hors Îles du Nord)
En tonne
Source : Lafarges Ciment
19
N° 66 - Guadeloupe - Septembre 2006

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.