Baisse de la fréquentation dans les hôtels et les campings

De
Publié par

Le bilan de la saison 2004 est marqué en Alsace par une baisse de la fréquentation, aussi bien dans les hôtels que dans les campings. Dans les hôtels, le nombre de nuitées a reculé de 1,2 %, mais le taux d'occupation s'est très légèrement amélioré. Dans les campings, les nuitées ont baissé de 4,5 %, et le taux d'occupation a régressé.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 12
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

ACTIVITÉS
B
représente toujours 43,7 % des nui- çais et étrangers. Seul décembreLe bilan de la saison 2004
tées totales. Cependant, la part des déroge à cette tendance, avec uneest marqué en Alsace
nuits passées par des Allemands, stagnation du nombre de nuitées,
par une baisse ère
1 nationalité étrangère, s’effrite de- grâce aux séjours de touristes fran-
de la fréquentation, puis 2 ans : elle représente 30 % des çais attirés par "Noël en Alsace".
aussi bien dans les hôtels nuitées de la clientèle étrangère,
soit 4 points de moins qu’en 2002. Avec un recul de 1,2 % des nui-que dans les campings.
Cette baisse n’est pas enrayée par tées totales, l’activité hôtelière alsa-Dans les hôtels,
l’augmentation des nuitées de cienne s’est dégradée plus forte-
le nombre de nuitées
clients italiens ou d’Europe centrale. ment que celle de la métropole, qui
a reculé de 1,2 %, Bien que la fréquentation touristique enregistre une diminution de 0,4 %
mais le taux d’occupation ait diminué dans la région, la durée de ses nuitées. Alors que les nui-
de séjour est restée stable, avec tées de clients français et étrangerss’est très légèrement amélioré.
1,7 jour en moyenne. ont reculé dans la région, l’en-Dans les campings,
semble du pays a enregistré uneles nuitées ont baissé de 4,5 %,
très légère amélioration des nuitéesUn second semestre médiocreet le taux d’occupation d’étrangers. Cependant, la fréquen-
a régressé. En 2004, la fréquentation dans tation a varié selon les départe-
l’hôtellerie a été contrastée. L’évolu- ments alsaciens : le Bas-Rhin et le
tion mensuelle du nombre de nui- Haut-Rhin ont enregistré respective-
er
tées a été encourageante au 1 se- ment une baisse de 0,6 et 1,8 % des
our la deuxième année mestre. Au cours de l’été, la ten- nuitées. La fréquentation hôtelièreP consécutive, le nombre de dance s’est inversée, faisant place révèle aussi une opposition entre les
nuits passées par les touristes dans à un second semestre décevant. Le 3 grandes agglomérations (Stras-
les hôtels alsaciens a baissé. En nombre de nuitées s’est dégradé bourg, Colmar et Mulhouse) et le
2004, le nombre de nuitées a été de chaque mois. Septembre, tradition- reste de la région. Les nuitées de
clients étrangers ont progressé en5 865 000, soit 1,2 % de moins qu’en nellement le meilleur mois pour
l’activité hôtelière, a connu une ré- ville et ont diminué hors milieu ur-2003 (avec 5 932 000 nuitées,
gression de 9 % des nuitées, cumu- bain, à l’inverse des nuitées descontre 6 136 000 en 2002). Ce recul
concerne de façon égale la fréquen- lant un recul de la clientèle d’affai- Français.La clientèle d’affaires, plu-
tation de la clientèle française et res, du taux d’occupation et du tôt attirée par la ville, y est moins
celle de la étrangère, qui nombre des nuitées de clients fran- présente en 2004, et stagne en mi-
lieu rural. Ainsi, la part de la clien-
tèle d’affaires s’établit à 41,3 % des
nuitées totales en Alsace, soit 1,3
En 2004, l’activité hôtelière s’est dégradée
point de moins qu’en 2003.
Saison 2004 Évolution 2003-2004
Nuitées dans les hôtels
(en milliers) (en %) Parmi les hôtels, les 3 et 4 étoiles
ont obtenu une progression duNuitées totales 5 865 -1,2
nombre de leurs nuitées, grâce àFrançais 3 300 -1,1
Étrangers 2 565 -1,2
Taux d’occupation (en %) 56,3 0,3 pt
28
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 9 · L'année économique et sociale 2004 · juillet 2005
Source : Insee-direction du Tourisme,
enquête de fréquentation dans l’hôtellerieACTIVITÉS
Nuitées moins nombreuses dans les campings
celles plus nombreuses de clients
français, alors que les autres caté- Saison 2004 Évolution 2003-2004
Nuitées dans les campings
(en milliers) (en %)gories d’hôtels ont subi une dégra-
Bas-Rhindation de leur activité. Par contre, 287 -12,6
Haut-Rhintoutes les catégories sont mar- 599 -0,1
Alsacequées par un recul des nuitées de 886 -4,5
Françaisclients étrangers. Le taux d’occupa- 386 -4,0
Étrangerstion, qui mesure le rapport entre le 500 -4,9
nombre de chambres occupées et dont : Néerlandais 180 0,0
le nombre de offertes, Allemands 158 -6,6
s’est très légèrement amélioré. Il Danois 49 -5,9
s’établit à 56,3 %, soit 0,3 point de
plus qu’en 2003, mais reste infé- cours de la saison : les mois d’été En 2004, le taux d’occupation
rieur au taux de 2002 (57,1 %).L’en- ont été plutôt prisés par les Fran- global des campings a été chaque
semble des catégories d’hôtels, à çais. Les nuitées de touristes alle- mois, sauf en mai, inférieur à celui
l’exception des "1 étoile", ont amé- mands et danois ont fait particuliè- de 2003, pour s’établir à 30,4 %
rement défaut, l’an passé, auxlioré leur taux d’occupation sur l’en- pour l’ensemble de la saison. Le
campings alsaciens. Avec 243 900semble de l’année. Toutefois, il taux d’occupation des emplace-
arrivées, la durée moyenne de sé-reste à l’image de l’évolution des ments locatifs, avec 33,8 %, est
nuitées : plutôt en progression au jour des campeurs en Alsace est supérieur de 3,6 points à celui des
er
1 semestre, et en dégradation au de 3,6 jours. Elle est cependant emplacements nus.
e
2 semestre. toujours plus élevée pour les tou-
ristes français que les étrangers :
4,6 jours, contre 3,1 jours.Meilleure occupation Sonia BOURDIN
pour les emplacements locatifs
des campings
La durée moyenne de séjourDans l’hôtellerie de plein-air, le
est plus longue sur les emplacements locatifs des campings
nombre de nuitées s’est établi à
886 000, soit 4,5 % de moins par Emplacements Emplacements Emplacements
Campings
totaux nus locatifsrapport à 2003. Mais, il reste supé-
rieur de 55 000 nuitées au chiffre de Nuitées totales 885 910 810 195 75 715
l’année 2002. Français et étrangers Français 386 113 332 557 53 556
ont contribué à cette baisse sur un Étrangers 499 797 477 638 22 159
an. Cependant, la part de la clien- Durée moyenne de séjour (en jours) 3,6 3,5 8,0
tèle étrangère s’est rétractée de Français 4,6 4,3 8,6
0,2 point : elle représente 56,4 % Étrangers 3,1 3,0 6,7
des nuitées de l’ensemble des cam- Taux d’occupation (en %) 30,4 30,2 33,8
pings. Elle a également varié au
Une nouvelle approche de la fréquentation des campings
Le taux d’occupation des campings est décliné désormais en fonction du type d’emplacement, pour tenir compte
de nouvelles pratiques dans le camping. Ainsi, on distingue les emplacements "nus", sur lesquels un campeur
installe sa tente ou sa caravane, des emplacements "locatifs", équipés d’un bungalow ou mobil-home, autrement
dit, d’une habitation légère de loisir. Les campings alsaciens ont offert pour la saison 2004, 715 000 emplace-
ments, dont 5,0 % qualifiés de "locatif". Près de 76 000 nuitées, soit 8,5 % des nuitées totales, ont été comptabili-
sées sur ce type d’emplacement. Elles sont dues majoritairement aux Français, qui restent en moyenne 8 jours,
soit 1 jour de plus que les étrangers.
29
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 9 · L'année économique et sociale 2004 · juillet 2005
Source : Insee-direction du Tourisme
Source : Insee-direction du Tourisme

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.