Bâtiment et travaux publics : Rebond du logement neuf en fin d'année 2003

De
Publié par

Dans un environnement économique incertain, le bâtiment haut-normand termine l'année 2003 sur un rythme soutenu avec des perspectives d'activité assez favorables. Les Travaux Publics profitent des gros chantiers publics et privés en cours et enregistrent dans l'ensemble une année satisfaisante.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 16
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

BÂTIMENT ET TRAVAUX PUBLICS
Rebond du logement neuf en fin d’année 2003
Francis COUVOUT
dentiel. En revanche, le prolongement deDans un environnement
TRAVAUX PUBLICS
la TVA à taux réduit a apporté un soutien
économique incertain, le
Les enquêtes de conjoncture dans les entre-fort appréciable à l’entretien-restauration
prises de travaux publics haut-normandes ré-bâtiment haut-normand termine dans le logement et, de leur côté, les vèlent une légère baisse du niveau d’activité
taux d’intérêt bas ont favorisé le loge- avant de se stabiliser en fin d’année. Est-cel’année 2003 sur un rythme
un signe que les grands chantiers publics etment neuf. En Haute-Normandie, l’entre-
privés (PORT 2000, A28, A29, hôpitaux,soutenu avec des perspectives
tien-restauration n’a pas permis de ATOCHEM…) ne profitent pas beaucoup aux
entreprises régionales ?d’activité assez favorables. Les compenser complètement les carences
dans le logement neuf aux 2e et 3e tri-Travaux Publics profitent des
mestres. Le gros œuvre a connu d’avril à
gros chantiers publics et privés d’année. Les effectifs évoluent peu. Enseptembre une activité nettement dé-
moyenne, la tendance légèrement décli-gradée avant de rebondir au 4e trimestreen cours et enregistrent dans
nante en début d’année se renverse à lagrâce au retour dynamique du logement
l’ensemble une année
mi 2003. Elle devient alors stable dans leneuf. Au contraire, l’activité dans le
satisfaisante. gros œuvre où les difficultés à recrutersecond œuvre partant sur un creux en
du personnel qualifié subsistent. En re-début d’année dans ses trois branches
vanche, la tendance est assez nettements’est relevée ensuite sans éclat en sui-
positive dans la charpente-couverture.vant une pente légèrement ascendante.
Les statistiques de l’Equipementn 2003, en France, les tensions Sa branche charpente-couverture se
confirment le rebond du logement neufEgéopolitiques ont continué à créer montre nettement plus dynamique dans
au 4e trimestre 2003 avec 2 310 ouvertu-un climat d’incertitude qui a incité les la reprise entraînée par le logement neuf
res de chantiers contre moins de 1 600chefs d’entreprise à la prudence et à re- dès le printemps. Les deux autres bran-
en moyenne pour les cinq trimestres pré-porter certains projets d’investissement, ches (installation et finition) profitent à
cédents. L’année 2003 se termine sur unen particulier dans le bâtiment non rési- peine du rebond du logement neuf en fin
total de près de 7 300 logements ordinai-
res commencés, un chiffre qui n’avait pasLOGEMENTS COMMENCÉS EN 2003
Haute-Normandie France été atteint depuis 1999, soit une aug-
Nombre Évolution Nombre Évolution mentation de +18% en un an bien supé-
de constructions 2002/2003 de constructions 2002/2003
rieure à celle enregistrée au niveauIndividuels purs 3 958 +4,5 157 800 +0,3 groupés 1 027 +26,8 35 000 +1,4 national (+4%). Par contre, les autorisa-
Total individuels 4 985 +8,4 192 700 +0,5 tions sont moins dynamiques en région
Collectifs 2 304 +44,4 112 400 +9,9
qu’au niveau national (+4% contre +9%).
Logements en résidence 1 488 +892,0 9 300 +5,7
En région, l’amélioration des ouverturesTotal 8 777 +38,3 314 400 +3,8
de chantiers est imputable au rebond desSource : DRE - SITADEL Unités : logement, évolution en %
logements collectifs dont le nombre, en
hausse de +44%, atteint les 2 300, mais
LOCAUX NON RÉSIDENTIELS COMMENCÉS EN 2003
les autorisations restent à peu près sta-Haute-Normandie France
bles. Les logements individuels nou-Évolution Évolution
Créations 2002/2003 Créations 2002/2003 veaux sont également en hausse de +9%
Agriculture 327,7 -7,9 11 406,8 -6,8
tandis les autorisations progressent plus
Industrie et énergie 216,5 -18,3 7 953,0 -15,0
modérément. La construction de loge-Stockage non agricole 100,2 -13,0 2 314,6 -29,3
Garages, parking 21,7 +233,8 193,7 -54,0 ments sociaux aidés est en nette aug-
Commerces 82,8 +14,0 3 981,9 -1,1 mentation (+15%) et se situe un peu en
Bureaux 68,6 +20,6 3 167,7 -9,7
dessous des 1 500. Le non résidentiel,
Enseignement, santé, culture et autres 166,6 +47,7 6 653,0 +17,8
tributaire de l’environnement écono-Total 984,1 -0,1 35 670,7 -7,3
2 mique, a débuté l’année par un creux,Source : DRE - SITADEL Unités : millier de m , évolution en %
CAHIER D’AVAL n° 67 - Juillet 2004 17
ACTIVITÉS
ÉCONOMIQUESpuis s’est redressé dès le printemps pour entraînée par les gros chantiers en cours L’EMPLOI DANS LE BTP
terminer l’année sur un peu moins d’un (Port 2000, investissements pétrochimi-
En 2003, selon les statistiques des URSSAF,
million de mètres carrés comme en 2002, ques sur la Basse-Seine…), qui s’adres- l’emploi salarié (permanent) dans le bâtiment,
après s’être stabilisé en début d’année, enre-tandis que les surfaces commencées re- sent certes davantage aux grandes
gistre une légère progression en milieu
culent de -7% au niveau national. En re- entreprises, mais témoignent aussi de la
d’année avant de marquer un nouveau palier
vanche, les autorisations sont nettement meilleure orientation des investisse- au quatrième trimestre. En glissement sur un
an, l’accroissement serait de l’ordre de +1%,mieux orientées qu’en région (+6% ments des communes. Au début 2004,
comme en 2002.
contre -3%). les carnets de commandes sont suffi- Par contre, la tendance de l’emploi intérimaire
En 2003, l’activité dans les Travaux samment garnis pour ne pas susciter de serait orientée à la baisse au 1er semestre
avant de se stabiliser au cours du second. AuPublics haut-normands a été vigoureuse, crainte à très court terme
total, l’emploi salarié dans le bâtiment serait à
peu près stable sur un an.
nouveau
dans la collection
L’ouvrage 61 € L’ouvrage 12 € L’ouvr L’ouvrage 12 age 12€€L’ouvrage 61€ L’ouvrage 12€
Cédérom 35 € Cédérom 35 €Cédérom 35€ Cédérom 35€
L’ensemble 76 €L’ensemble 76€
L’ouvrage 12€
Disponible Disponible L’ouvrage 12 € L’ouvrage 37,30 €
L’ouvrage 12€ L’ouvrage 12€ L’ouvrage 37,30€L’ouvrage 12€fin janvier 2004 fin janvier 2004
En vente en librairie,
à l’Insee et sur www.insee.fr
18 CAHIER D’AVAL n° 67 - Juillet 2004

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.