Bâtiment : Fissures dans la construction (Octant n°116)

De
Publié par

L’activité de la construction s’est nettement repliée en 2008. Les mises en chantier de logements et de locaux professionnels ont été moins nombreuses qu’en 2007. La crise économique a conduit les particuliers à repousser leurs projets immobiliers, entraînant aussi pour les promoteurs une baisse des ventes de logements neufs sur l’année. Malgré l’augmentation des stocks, les prix de l’immobilier neuf font de la résistance. Ce ralentissement a conduit les entreprises à réduire l’emploi salarié et le recours à l’intérim. Le début d’année 2009 reste morose, et les chefs d’entreprises sont pessimistes sur leur activité future.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

Fissures dans la construction
L’activité de la construction s’est nettement repliée l’activité. Les surfaces de bureaux
construites en 2008 sont supérieuresen 2008. Les mises en chantier de logements
de 21 % à celles de 2007. De même,
et de locaux professionnels ont été moins nombreuses les surfaces de stockage ont augmen-
qu’en 2007. La crise économique a conduit té de 66 %. En revanche, les surfaces
mises en chantier ont diminué deles particuliers à repousser leurs projets immobiliers,
28 % pour les bâtiments industriels et
entraînant aussi pour les promoteurs une baisse de 18 % pour les commer-
des ventes de logements neufs sur l’année. ciaux.
Malgré l’augmentation des stocks, les prix
de l’immobilier neuf font de la résistance.
Forte baisse des ventes
Ce ralentissement a conduit les entreprises à réduire de logements neufs
l’emploi salarié et le recours à l’intérim. Le début d’année
La baisse d’activité tient en grande2009 reste morose, et les chefs d’entreprises sont
partie à l’attentisme des ménages. Le
pessimistes sur leur activité future. coût élevé du crédit et un pouvoir d’a-
chat menacé ont repoussé leurs pro-
jets immobiliers. D’autant plus qu’un
n Bretagne, le secteur de la Malgré ce contexte difficile, la
décalage croissant existe depuiseEconstruction est pris dans la Bretagne remonte au 3 rang pour les
1999 entre la forte évolution des prix
tourmente de la crise économique qui logements commencés, après
de l’immobilier et celle, plus modérée,
secoue le pays. Les mises en chantier Rhône-Alpes et l’Île-de-France, alors
du revenu des ménages. Ce brusqueede logements ont diminué de 13,5 % qu’elle est au 7 rang en termes de
retournement explique la baisse des
sur l’année 2008. France entière, la population.
constructions de pavillons privés en
baisse est encore plus forte (- 16 %).
2008, mais aussi celle des mises en
chantier impulsées par les promo-
Moins de nouveaux chantiers
teurs immobiliers. Les ventes de loge-
Dans la région, le recul des mises en ments par les promoteurs ont en effetNombre de logements neufs autorisés
chantier est deux fois plus important baissé d’un tiers par rapport à 2007,et commencés en Bretagne
dans le collectif (- 20 %) que dans l’in- avec 4 400 appartements et 630 mai-
25 000 dividuel (- 10 %). Signe supplémen- sons vendus en 2008. Ce recul est
Individuels autorisés
taire des difficultés, un grand nombre surtout concentré sur les deux der-
20 000 de permis de construire - représen- niers trimestres. La promotion immo-
Individuels commencés
tant 4 500 logements - ont été annu- bilière neuve fait ainsi un bond en ar-
lés, soit 14 % des logements autori- rière de 6 ans : le niveau des15 000
sés dans l’année, contre environ 5 % réservations en 2008 se situe entre
Collectifs autorisés les années précédentes. ceux de 2002 et 2003.
10 000
Collectifs commencés La construction de locaux profession- Compte tenu de cet effondrement des
5 000 nels non agricoles baisse un peu plus ventes, les stocks de logements des
modérément (- 9 %, contre - 13 % au promoteurs augmentent de plus de
plan national). Parmi les nombreux 13 % en un an. 10 500 logements0
1999 2001 2003 2005 2007 2008 projets autorisés l’an passé, ceux qui sont ainsi disponibles à la vente en fin
Source : DRE, Sitadel ont pu être mis en œuvre ont soutenu d’année. En moyenne, 7 % des loge-
14 Octant n° 116 - Juin 2009 Bilan économique et social 2008Bâtiment
Locaux non résidentiels : surfaces autoriséesments sont achevés et près de 40 % Parallèlement, les chefs d’entreprises
2et commencées en Bretagne (en millions de m )en cours de construction. ont eu moins recours à l’intérim. Le
nombre de contrats conclus par les 2,50
entreprises bretonnes de la construc- Autorisées
tion au cours de l’année chute de 6 %Les prix du neuf font Commencées
2,25par rapport à 2007. Cette baisse s’estde la résistance
amorcée dès le printemps 2008.
Malgré la baisse des ventes et l’aug-
mentation des stocks, le prix moyen 2,00Dans ce contexte déprimé, les candi-
des appartements neufs bretons s’é- dats à la création d’entreprises dans
tablit à 2 770 € par m² en 2008, soit la construction ont été moins nom-
1,4 % de plus en un an. Cette hausse 1,75breux. Le nombre de créations d’en-
est très faible comparée à celle de treprises chute ainsi de 6 % sur
2007 où les prix avaient augmenté de l’année en Bretagne. Parallèlement,
1,5011 %. Elle ne doit pas masquer un les défaillances augmentent de 11 %. 1999 2001 2003 2005 2007 2008
premier fléchissement en fin d’année
Source : DRE, Sitadel2008 (- 2,5 % au dernier trimestre). Le
prix moyen d’une maison neuve avec Bretagne : ventes de logements neufs par les promoteursUn début d’année 2009terrain, vendue dans le cadre d’un
9 000moroseprogramme comportant au moins
Ventes - Collectif8 000cinq logements, s’élève à 200 300 eu- La chute de l’activité du secteur de la
Ventes - Individuelros en 2008, soit un montant à peine 7 000construction s’est poursuivie début
supérieur à celui de l’année précé- 2009. Sur janvier et février, le nombre 6 000
dente. de logements mis en chantier baisse
5 000
de 14 % par rapport à la même pé-
4 000riode de 2008. De plus, les logements
Coup d’arrêt pour l’emploi autorisés sont moins nombreux : 3 000
4 000 contre 6 500 un an plus tôt.Confrontés à cette érosion de leur ac- 2 000
Cette faiblesse pourrait annoncer lativité et à la chute des transactions im-
1 000
poursuite du repli des constructionsmobilières, les agences et les promo-
0de logements sur les prochains mois :teurs immobiliers bretons ont réduit
1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
avant de construire, l’autorisation estleurs emplois salariés de près de 9 %. Source : DRE, Enquêtes sur la Commercialisation des Logements Neufs (ECLN)
un préalable. Dans le secteur profes-Tous les départements sont touchés.
sionnel non agricole, la baisse estCe secteur connaît son premier coup Premières pertes d'emploi en Bretagne pour la construc-
e erplus modérée. En janvier-févrierde froid depuis 2004, surtout au 2 se- tion et les activités immobilières (base 100 1 trim. 2003, CVS)
2009, il y a eu 7 % de m² commencésmestre. Entre 2004 et fin 2007, ses 140
en moins qu’en 2008 et 4 % de m² au-emplois salariés avaient augmenté de
Construction135torisés en moins.31 %. Les activités immobilières
Activités immobilières130comptent 7 000 salariés fin 2008.
Les prix de l’immobilier, qui avaient 125
résisté dans le neuf en 2008, pour-Le retournement du marché immobi-
120raient commencer à décroître enlier pose notamment des problèmes
1152009. Une première estimation de lade trésorerie aux promoteurs qui
fédération nationale de l’Immobilieravaient anticipé la poursuite de la 110
fait état d’une baisse de 5 % en Bre-croissance du marché. Ils doivent 105ertagne dans le neuf et l’ancien au 1payer les fournisseurs sans avoir en
er 100trimestre 2009 par rapport au 1 tri-parallèle suffisamment de recettes
mestre 2008. Les grandes villes résis- 95liées aux ventes. Ces difficultés se
2003 2004 2005 2006 2007 2008 (p)
teraient relativement bien à la crise desont notamment traduites par la chute
Source : Insee - Urssaf - DRTEFPl’immobilier, tandis que la baisse se- (p) : provisoiredu groupe de construction et promo-
rait plus forte en s’éloignant des prin-tion immobilière Céléos - BC Part-
cipales agglomérations. Avis des professionnels français du bâtimentners. Basé à Plérin (Côtes-d’Armor),
sur la tendance de leur activité (soldes d’opinions, en % CVS)ce groupe a été placé en redresse-
ment judiciaire le 3 septembre 2008. 30
La société nouvelle BC Partners a été Pessimisme
20
retenue en mars 2009 pour reprendre des entrepreneurs
le groupe immobilier Céléos, mais elle 10pour les prochains mois
Activité passéene conserverait que 75 salariés alors
0
que Céléos en employait 500. Au niveau national, dans un contexte
-10économique déprimé, les chefs d’en-
L’emploi dans la construction subit treprises de la construction restent -20
aussi un net coup de frein. Les effec- pessimistes début 2009. Après un lé-
-30tifs salariés de ce secteur stagnent en ger rebond en mars, leur appréciation
2008 alors qu'ils progressaient d'envi- de l’avenir revient en avril au point bas -40
Activité prévueron 5 % par an depuis 2005. Fin 2008, de fin 2008.
-50le bâtiment compte environ 80 000
2004 2005 2006 2007 2008 2009
salariés en Bretagne.
Source : Insee, enquêtes nationales de conjoncture
Bilan économique et social 2008 Octant n° 116 - Juin 2009 15Bâtiment
Un plan de soutien à l’immobilier a été tes liées au droit de l’urbanisme se-
La production française dans le domaine annoncé en fin d’année par les pou- ront "temporairement et considéra-
de la construction : voirs publics. Il prévoit la construction blement" assouplies avec une
de logements sociaux. De même, les prorogation d’un an des permis denet repli dès le printemps 2008
bailleurs sociaux pourront acheter à construire.
un prix décoté les logements dont les(1)En France, le domaine de la construction subit de plein fouet
travaux n’ont pas commencé, faute
le contexte économique morose. Au quatrième trimestre 2008,
de certitude sur les ventes. De plus,
la production s’est de nouveau contractée : - 1,8 % après - 1,4 % Laurence Luongafin de permettre aux Français d’ac-
au troisième trimestre et -2,2 % au printemps. L’ensemble de la
céder au logement, le prêt à taux zéro Direction régionale
construction, le bâtiment comme les travaux publics, souffre du de l’Équipementest doublé pour l’achat dans l’immobi-
fait d’un repli généralisé de l’investissement en construction.
lier neuf dès 2009. Enfin, les contrain- Isabelle Roiseau
Par rapport à 2007, une quasi-stagnation de la production en
2008 (+ 0,4 %) succède à 3 années consécutives de hausses
supérieuresà3%.
Au cours du premier trimestre 2009, la production recule à nou-
veau dans le secteur de la construction (- 1,9 %).
(1) y compris la promotion immobilière, selon la nouvelle Nomen-
clature Agrégée (NA) associée à la Naf rev.2., qui se substitue à
la Nomenclature Économique de Synthèse (NES).
Définitions Méthodologie de l’Enquête sur la Commercialisation
des Logements Neufs (ECLN)
Logements autorisés : logements ordinaires c’est-à-dire hors loge-
ments en résidence (tourisme, étudiants, personnes âgées...) et non Cette enquête trimestrielle, effectuée par la DRE auprès des promo-
compris les annulations. teurs, porte sur tous les programmes de cinq logements et plus offerts
à la vente aux particuliers. Ceux-ci représentent 33 % des logements
Logements commencés : logements ordinaires dont l’ouverture de neufs autorisés en Bretagne pour l’année 2008.
chantier a été déclarée à la mairie ou auprès du service statistique de
la DRE (donc chiffre non exhaustif). Les définitions suivantes sont utilisées :
Individuelpur : permis de construire déposé pour une seule maison, logementsmisenvente : ceux dont la commercialisation a com-•
le plus souvent pour l’occupation personnelle du demandeur. mencé au cours du trimestre d’enquête ;
Individuelgroupé : permis de construire déposé pour plusieurs mai- logementsvendus : ayant fait l’objet d’une réservation avec dé-
sons, le plus souvent par un promoteur et pour la vente ou la location ; pôt d’arrhes ;
rentrent dans cette catégorie, les permis déposés pour une maison
(au moins) et des logements collectifs ou encore pour une maison et logements disponibles : logements offerts à la vente n’ayant
pas trouvé d’acquéreur au cours du trimestre d’enquête.des locaux d’activité.
Pour en savoir plus
La récession se prolonge / Insee. - Dans : Note de conjoncture ; (2009, mars). - Construction de logements : résultats à fin décembre 2008 (France entière) / Mi-
117 p. - Accessible en ligne. nistère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménage-
ment du territoire, Service de l’observation et des statistiques. - Dans : Chiffres &
Indice de la production industrielle : mars 2009 / Insee. - Dans : Informations ra- statistiques ; n° 1 (2009, janv.). - Système en ligne.
pides, série « principaux indicateurs », thème « Activité dans l’industrie » ;
n° 130 (2009, mai).-6p.- Accessible en ligne. www.insee.fr/fr/regions/bretagne/
La construction neuve en Bretagne : résultats de l’année 2008 / Direction régio- www.bretagne.equipement.gouv.fr
nale de l’équipement de Bretagne. - Rennes : DRE, 2009. - 4 p. - ( Le logement
www.cellule-eco-bretagne.asso.fren chiffre). - Accessible en ligne.
www.insee.frLa commercialisation des logements neufs en Bretagne : résultats de l’enquête
edu 4 trimestre 2008 / Direction régionale de l’Équipement de Bretagne. - Ren-
www.statistiques.equipement.gouv.frnes : DRE, 2009.-6p.(Le logement en chiffres). - Accessible en ligne.
Conjoncture / cellule économique de Bretagne. - Dans : Bulletin d’information ré-
gionale. - (2009, avr.). - Accessible en ligne.
16 Octant n° 116 - Juin 2009 Bilan économique et social 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.