Bilan 2004 de l'hôtellerie de tourisme en Bourgogne : Repli d'activité pour la seconde année

De
Publié par

En Bourgogne, comme au niveau national, l'année 2004 n'a pas été très favorable pour le tourisme. Pour la deuxième année consécutive, les hôteliers bourguignons ont enregistré, en 2004, une baisse de leur activité de 2%. La clientèle étrangère fait toujours défaut, tandis que la clientèle intérieure reprend un peu de vitalité. La Saône-et-Loire est le département le plus souvent touché par ce repli.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 3
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
BOURGOGNE INSEE
Juillet 2005
1,50 euro
Résultats statistiques58
Bilan 2004 de l’hôtellerie de tourisme en Bourgogne Repli d’activité pour la seconde année EÉvolution mensuelle des nuitées en Bourgogne n Bourgogne, comme au niveau national, l’année 2004 n’a pas été 700 000 Nuitées françaises très favorable pour le tourisme. Pour Nuitées étrangères 600 000 la deuxième année consécutive, les hôteliers bourguignons ont enregis 500 000 tré, en 2004, une baisse de leur acti 400 000 vité de 2 %. La clientèle étrangère fait toujours défaut, tandis que la clien 300 000 tèle intérieure reprend un peu de 200 000 vitalité. La SaôneetLoire est le dé 100 000 partement le plus souvent touché par ce repli.0 2003 2003 2003 2003 2003 2003 2003 2003 2003 2003 2003 2003 2004 2004 2004 2004 2004 2004 2004 2004 2004 2004 2004 2004 ASources : Insee  Secrétariat d’État au Tourisme  CRT. Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juillet Août Se t. Oct. Nov. Déc. lors que le tourisme mondial affiche une croissance soutenue de l’ordre de 10%, l’Europe, avec 4 % reste à la traîne, soufSeule perspective prometteuse dans cefréquentation étrangère, les touristes fran frant probablement de l’appréciation decontexte assez sombre, les clientèles amériçais renouent avec le département. L’Yonne l’euro. caine(+ 5 %) et japonaise (+ 6 %) sont debénéficie d’un allongement de la durée des En France, le bilan de l’année 2004 est plusretour, et se profile l’émergence d’une clienséjours, malgré des arrivées en baisse. Les favorable que celui établi en 2003. Les arritèle en provenance de l’Asie.nuitées progressent légèrement de 1%, vées sont en hausse de 2,3 % et les nuitéesContrairement à l’année 2003, les hôtels demalgré une réduction de 11 % des nuitées quasiment stables, ce qui traduit malgré toutclasse économique et de moyenne gammeétrangères. un raccourcissement des séjours.ont davantage souffert de la baisse de clienLa Côted’Or, qui concentre à elle seule 45 % En Bourgogne, l’activité de l’hôtellerie est entèle étrangère que les hôtels haut dedes nuitées, enregistre une légère baisse retrait pour la deuxième année consécutive.gamme. d’activité( 1 %), freinée par la progression Toutefois, la diminution du nombre de nuiMais les hôtels de classe économique s’endes nuitées des touristes français (+ 2 %). Le tées s’est un peu ralentie par rapport à 2003sortent plutôt bien grâce à un afflux de clienrepli de la clientèle étrangère ( 6 % de nui et passe de 5 à 2 %.tèle française et leur fréquentation protées) s’accentue par rapport à 2003. Le taux d’occupation régional perd encoregresse de 4 %.La SaôneetLoire attire moins de touristes, 2 pointssur un an ; à 53%, il se situeLes autres catégories enregistrent une rétant français qu’étrangers. Aux arrivées en 5 points en dessous du niveau national.duction nette d’activité de 5 % pour les 2 étoimoins grand nombre ( 5 %) se conjuguent les, de 3 % pour les 3 et 4 étoiles.des séjours moins longs. Au total, le dépar Moins de touristes étrangers En conséquence, le taux d’occupationtement enregistre une baisse de fréquenta Ces résultats sont entièrement dus à lamoyen, toutes catégories confondues, s’esttion de l’ordre de 6 %. moindre fréquentation des touristes étranréduit de 2 points. Il se situe à 53 % sur l’enLe taux d’occupation baisse dans la plupart gers. La légère reprise de la clientèle fransemble du parc et à 64 % dans l’hôtellerie dedes zones touristiques de la région à l’ex çaise a atténué sans compenser ce nouveauchaîne. Il diminue de 2 points dans l’hôception de celles de l’Yonne, de la zone de repli de la clientèle étrangère.tellerie de classe économique, malgré uneDigoin  ParayleMonial où il est stable et de Les nuitées étrangères reculent de 7 % surfréquentation en hausse du fait de l’ouverla zone de Dijon où il augmente d’un point. un an. Elles représentent 34,5 % des nuitéesture de 3 hôtels de chaîne en cours d’année.Ces baisses du taux d’occupation, outre le totales soit 2 points de moins qu’en 2003, ceIl baisse d’un point dans les hôtels 2 et 3 étoirepli de la clientèle, sont aussi liées à qui porte à 5 points le recul sur deux ans.les et reste stable dans les hôtels 4 étoiles.l’accroissement de l’offre d’hébergement Parmi nos principaux clients, la fréquensur l’année 2004, suite à l’entrée dans le Stabilité dans la Nièvre t a t i o nd e sN é e r l a n d a i s( 1 3% )d e schamp de l’enquête de 8 hôtels supplémen Britanniques (11 %)et des AllemandsParmi les quatre départements bourguitaires en cours d’année dont 3 nouveaux ( 10 %) est en net repli. Il en va de mêmegnons, la Nièvre et l’Yonne s’en tirent plutôthôtels de chaîne. pour les Belges dont le nombre de nuitéesbien. La Nièvre conserve son activité de recule, comme l’an passé, de 5 %.l’année précédente. Malgré le net recul de la
Document réalisé par l’INSEE BOURGOGNE, À partir de l’exploitation de l’enquête mensuelle de fréquentation dans l’hôtellerie, Avec la collaboration duComité Régional du Tourisme et de la Direction du Tourisme.
er Structure du parc hôtelier de Bourgogne au 1janvier 2004 Côted'Or NièvreSaôneet Yonne Bourgogne%/France Répartition des hôtels Loire par catégorie Nombre d'hôtels207 85202 109603 3,3 du parc 3 et 4 étoiles0 et 1 étoile 0 et 1 étoile35 16 57 27135 3,5 25 %22 % 2 étoiles108 54 99 56317 3,2 3 et 4 étoiles64 15 46 26151 3,4 Nombre de6 5731 7414 9472 81016 0712,6 chambres 0 et 1 étoile1 255309 1278 6893 5313,4 2 étoiles 53 % 2 étoiles3 1541 0262 3841 4678 0312,9 3 et 4 étoiles2 164406 1285 6544 5092,0 Sources : Insee  Secrétariat d’État au Tourisme  CRT. Arrivées et nuitées par pays d’origine en 2004 Arrivées NuitéesDurée Répartition des nuitées étrangères moyenne Nombre Évolution Nombre Évolutionpar pays d’origine de séjour 2004/2003 2004/2003 (en jours) (%) (%) Pays Bas Royaume Uni Français 2284 600+ 13 060 751+ 11,3414 % Irlande Italie Grèce Étrangers 1255 140 81 609 084 71,28 22 % 8 % Suisse dont 7 % Belgique Britanniques 293505 11 353745 11 1,21 Luxembourg Amérique Allemands 189839 11 268137 10 1,415 %15 % Autres pays Néerlandais 187459 16 221069 13 1,18 d'Europe Allemagne 6 % Belges 185096 5 236375 5 1,2817 %Autres pays 6 % Ensemble 3539 740 24 669 835 21,32 Sources : Insee  Secrétariat d’État au Tourisme  CRT. Arrivées : nombre de personnes enregistrées à l’arrivée. Nuitées : somme des nuits passées dans un établissement pour chaque arrivant. Nuitées et durée moyenne de séjours par catégorie d’hôtels en 2004 Répartition des nuitées Nuitées Duréemoyenne Part par catégorie d’hôtels de séjourdes nuitées Nombre Évolution (en jours)étrangères (%)0 et 1 étoile 3 et 4 étoiles 2004/2003 (%) 24 % 28 % 0 et 1 étoile1 119 552+ 41,28 26,9 2 étoiles2 222 524 51,33 29,8 3 et 4 étoiles1 327 759 31,33 48,6 2 étoiles Ensemble 4669 835 21,32 34,5 48 % Sources : Insee  Secrétariat d’État au Tourisme  CRT.
Indicateurs par catégorie d’hôtels en 2004 0 et 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles Durée moyenne de séjour1,28 1,33 1,32 1,41 dont étrangers1,19 1,26 1,33 1,48 Part de la clientèle d'affaires (% des nuitées)54 45 32 27 Part de clientèle étrangère (% des nuitées)27 30 47 57 Chambres offertes1 314 4532 772 1401 307 882239 679 Taux d'occupation55 53 53 55 Évolution 2004/2003 (en points) 2 1 10 * France métropolitaine.Sources : Insee  Secrétariat d’État au Tourisme  CRT.
2
Bourgogne 1,32 1,28 43 34 5 634 154 53  2
France* 1,82 2,07 41 37 201 241 949 59  1
© INSEE Bourgogne  Année 2004  Hôtellerie
Arrivées et nuitées par départements en 2004 Arrivées Nuitées Nuit estotales 2003 CÔTED’OR Nuitées totales 2004 Nombre Évolution Nombre Évolution Côted'Or 2004/2003 2004/2003 (%) (%)300 000 250 000 Français 952327 +2 1306 145+ 2 200 000 Étrangers 626465 5 822631 6 150 000 dont 100 000 Britanniques 159763 11 193649 10 50 000 Allemands 81184 10 119961 13 0 Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Néerlandais 90706 13 110346 10 Belges 86212 0110 291 1 Ensemble 1578 792 12 128 776 1 Sources : Insee  Secrétariat d’État au Tourisme  CRT. Arrivées Nuitées Nuit estotales 2003 Nuitées totales 2004NIÈVRE Nombre Évolution Nombre Évolution Nièvre 2004/2003 2004/2003 (%) (%) Français 229214 +3 325630 +3300 000 250 000 Étrangers 72140 9 96942 10 200 000 dont 150 000 100 000 Britanniques 18667 9 24932 11 50 000 Allemands 13564 13 17625 14 0 Néerlandais 10605 17 13151 19Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Belges 9113 8 13405 10 Ensemble 301354 0422 5720 Sources : Insee  Secrétariat d’État au Tourisme  CRT. Arrivées Nuitéestotales 2003Nuit es Nuitées totales 2004SAÔNEETLOIRE Nombre Évolution Nombre Évolution SaôneetLoire 2004/2003 2004/2003 (%) (%) 300 000 Français 683757 3 885880 5250 000 200 000 Étrangers 373880 8 458235 8 150 000 dont 100 000 Britanniques 67560 12 78015 13 50 000 Allemands 66206 10 89696 7 0 Néerlandais 64533 13 71749 12Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Belges 62003 9 76167 9 Ensemble 1057 637 51 344 115 6 Sources : Insee  Secrétariat d’État au Tourisme  CRT. Arrivées Nuitées Nuit estotales 2003 YONNE Nuitées totales 2004 Nombre Évolution Nombre Évolution Yonne 2004/2003 2004/2003 (%) (%) 300 000 Français 419304 +3 543097 +7 250 000 Étrangers 182653 14 231275 11 200 000 dont 150 000 100 000 Britanniques 47518 11 57149 12 50 000 Allemands 28885 14 40856 8 0 Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Néerlandais 23979 9 31414 6 Belges 21613 31 25823 24 Ensemble 601957 3 774372 +1 Sources : Insee  Secrétariat d’État au Tourisme  CRT.
© INSEE Bourgogne  Année 2004  Hôtellerie
3
4
Taux d’occupation par zone touristique en 2004 et évolution sur un an
BOURGOGNE Dijon Beaune Saulieu Côted'Or hors axe COTED'OR
Val de Loire Nièvre Centrale Nièvre Morvan NIEVRE
Urbain Rural Axe A6 N6 Hors axe Centres villes Périphéries des villes Parc naturel du Morvan
Année 2004
53 66 52 38 40 57
Évolution 2004/2003 (en points)  2 + 1  4  3  2  1
ChalonsurSaône Mâcon MontceauLe Creusot DigoinParay le Monial Louhans SAÔNEETLOIRE
55 2 AuxerreAvallon 35 1 JoignySens 37 4 Yonnehors axe 50 1 YONNE Sources : Insee  Secrétariat d’État au Tourisme  CRT.
Année 2004
57 53 46 44 45 51
55 56 42 53
Taux d’occupation par zone et catégorie d’hôtels en 2004
0 et 1 étoile2 étoiles3 étoiles 55 53 51 54 52 55 63 62 56 63 62 56 61 54 53 40 43 50 36 40 49 Sources : Insee  Secrétariat d’État au Tourisme  CRT.
MÉTHODE
4 étoiles 50 59 60 59 52 48 43
Évolution 2004/2003 (en points)  4  3  1 0  2  2
0 + 1 0 0
Bourgogne 53 54 61 60 56 44 42
Depuis janvier 1977, la Direction Régionale de l’Insee de Bourgogne réalise à la demande de la Direction du Tourisme, une enquête mensuelle de fréquentation dans l’hôtellerie de tourisme (enquête statistique nationale obligatoire).
Une information utile à tous
De nombreux acteurs régionaux et locaux ont besoin d’informations pour définir leurs priorités et pour mesurer l’impact des mesures qu’ils prennent : orientations budgétaires, campagne de communication et de promotion, investissement particulier… C’est notamment le cas du Conseil Régional, du Comité Régional du Tourisme (CRT) et de la Délégation Régionale du Tourisme dans le cadre du contrat de plan ÉtatRégion. Aussi depuis 1984, le CRT finance une extension de l’échantillon d’enquête à l’ensemble du parc pour pouvoir disposer de résultats plus détaillés. La Bourgogne a été ainsi découpée en 15 zones d’observation de l’évolution de la fréquentation hôtelière. Les résultats sont obtenus en extrapolant les données des hôteliers répondants et ceci pour chaque catégorie d’hôtel à l’intérieur de chaque strate de l’échantillon. L’extrapolation est effectuée à partir du nombre de chambres offertes. Les périodes de fermeture annuelle sont prises en compte ainsi que les jours éventuels de fermeture hebdomadaire.
Ainsi, la qualité des informations s’appuie sur celle des réponses : plus le taux de réponse est élevé, plus les résultats sont précis et représentatifs.
Document réalisé par :Martine Noblot. INSEE BOURGOGNE 2 rue Hoche  BP 1509  21035 Dijon Cedex  Tél. : 03.80.40.67.67  Fax : 03.80.40.68.00 Directeur de la publication : JL. Coster  Rédactrice en chef : C. Ricci  Maquette PAO : P. Lallemand  Impression : INSEE Bourgogne ISSN 1279  1008  Code Sage RS055816  Dépôt légal : à parution  Prix : 1,50 euro  © INSEE 2005.
© INSEE Bourgogne  Année 2004  Hôtellerie
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.