Bilan 2008 - Construction, logement

De
Publié par

C’est dans l’Orne que la construction de locaux augmente le 2plus (25 % pour 370 000 m ) devant le Calvados (+ 20 % etBonne résistance 2530 000 m ). Elle est par contre en forte baisse de 25 % dans la 2Manche (hors EPR de Flamanville) avec 500 000 m .du secteur de la A noter trois chantiers importants dont les travaux ont démar-construction ré en 2007 : le centre hospitalier de l’estuaire près de Honfleur 2(15 000 m ), la transformation des locaux du quai de France à 2Cherbourg en équipement culturel (25 000 m ) et la construc-Le coup de frein observé nationalement 2tion d’une imprimerie (11 000 m ) près de Mortagne-au-Perche.dans la construction s’est également res- senti en Basse-Normandie. Toutefois le ni- Une année 2009 qui s’annonce bienveau des mises en chantier reste équivalent à celui des bonnes années 2004 et 2005. Pour 2009, la construction reste bien orientée avec près deDes trois départements, c’est le Calvados 210 000 logements et plus de 1 500 000 m de locaux autorisés.qui résiste le mieux à cette baisse d’activité. Cependant, même si ces niveaux sont encore bons, les dé- pôts de projets immobiliers résidentiels et non résidentiels, emoins nombreux au 4 trimestre 2008, vont entraîner une chute des autorisations de construire dans les prochains tri- n 2008, près de 8 400 logements ont été mis en chantier. mestres.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 16
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

C’est dans l’Orne que la construction de locaux augmente le
2plus (25 % pour 370 000 m ) devant le Calvados (+ 20 % etBonne résistance
2530 000 m ). Elle est par contre en forte baisse de 25 % dans la
2Manche (hors EPR de Flamanville) avec 500 000 m .du secteur de la
A noter trois chantiers importants dont les travaux ont démar-construction
ré en 2007 : le centre hospitalier de l’estuaire près de Honfleur
2(15 000 m ), la transformation des locaux du quai de France à
2Cherbourg en équipement culturel (25 000 m ) et la construc-Le coup de frein observé nationalement
2tion d’une imprimerie (11 000 m ) près de Mortagne-au-Perche.dans la construction s’est également res-
senti en Basse-Normandie. Toutefois le ni-
Une année 2009 qui s’annonce bienveau des mises en chantier reste équivalent
à celui des bonnes années 2004 et 2005.
Pour 2009, la construction reste bien orientée avec près deDes trois départements, c’est le Calvados
210 000 logements et plus de 1 500 000 m de locaux autorisés.qui résiste le mieux à cette baisse d’activité.
Cependant, même si ces niveaux sont encore bons, les dé-
pôts de projets immobiliers résidentiels et non résidentiels,
emoins nombreux au 4 trimestre 2008, vont entraîner une
chute des autorisations de construire dans les prochains tri-
n 2008, près de 8 400 logements ont été mis en chantier. mestres. L’activité 2009 sera néanmoins bonne avec, à ceEMalgré la baisse de 13 % par rapport à 2007, le niveau
jour, beaucoup d’incertitude sur le niveau de 2010.
d’activité observé est comparable à celui de 2004 et de 2005
considérées comme de bonnes années en terme de cons-
Arrêt des ventes du neuf au second semestre
truction. Le recul est plus marqué (- 16 %) au niveau national,.
La Basse-Normandie est une des régions qui résiste le mieux
Le marché immobilier neuf d’appartements a été très dyna-
à cette baisse d’activité, contrairement aux régions voisines : ermique en début 2008. Avec 500 appartements vendus au 1
Bretagne (- 14 %), Pays de la Loire (- 28 %) et surtout
trimestre et 400 au second trimestre, le rythme des ventes
Haute-Normandie (- 40 %).
équivaut à celui de 2007. L’arrêt des ventes fut brutal pour les
e e3 et 4 trimestres avec seulement une centaine d’apparte-Le secteur de la construction individuelle poursuit le recul
ments vendus, du jamais vu depuis le début des années 2000.
amorcé depuis 2006. La construction de logements pour oc-
cupation personnelle (construis pour le compte de leur futur
Après avoir augmenté en début d’année, les prix sont revenus
propriétaire) se tasse (- 7,5 %) à 4 800 maisons. Avec seule-
fin 2008 à leur niveau de l’année précédente. Le prix de vente
ment 2 100 logements collectifs mis en chantier, le recul est
2moyen annuel s’est stabilisé à 2 900 €/m . Le stock de loge-
beaucoup plus net, proche de - 20 %. Cette chute résulte
ments encore en vente reste très important avec 1 600 appar-
d’une baisse de la construction d’appartements destinés à la
tements. Il en résulte que de nombreux programmes
promotion privée (- 450 logements sur un an) alors que celle
immobiliers privés destinés aux particuliers devraient être
de logements sociaux a été très dynamique (+ 200 logements).
annulés en 2009 ou différés.
Le recul de la construction est moins important dans le Calva-
dos (- 4 %) que dans la Manche (- 23 %) et dans l’Orne (- 19 %)
où la chute de la construction de logements collectifs se
conjugue à une baisse du secteur individuel.
Moins de locaux d’activité construits
dans la Manche
2Ce sont 1 400 000 m de locaux qui ont été mis en chantier en
2008, soit - 6 % par rapport à l’année précédente. Ce niveau
est équivalent à celui des années 2004 et 2005. Le secteur
agricole, qui concentre la moitié des surfaces mises en chan-
tier, baisse quant à lui de près de 9 %. Si la construction de bâ-
timents industriels affiche une baisse de 40 %, elle s’explique
2par la construction de l’EPR de Flamanville (100 000 m de sur-
face) comptabilisée en 2007. Sans tenir compte de cette
construction, les surfaces de locaux industriels sont stables à
200 000 m². La construction de bureaux et bâtiments commer-
ciaux baisse de près de 10 %. La relative embellie (+ 40 %) du
secteur des services collectifs publics (hôpitaux, écoles, bâti-
ments de services culturels et sociaux) compense un peu le
recul du secteur marchand (bureau et commerce).
18 Insee Basse-Normandie - Bilan 2008Baisse des loyers privés
(1)Le prix des maisons dans l’ancien s’établit en
2008 à 156 000 €, en hausse de 3,1 %. Le rythme
d’augmentation du prix s’est considérablement
ralenti par rapport aux années précédentes où les
hausses dépassaient les 10 %. Les prix moyens
sont de 190 000 € pour le Calvados, 144 000 € pour
la Manche et de 120 000 € pour l’Orne. Concernant
(2)les loyers du privé , la première baisse est ob-
servée depuis le début des années 2000 (- 5 %) à
211 €/m . Le Calvados reste le département le plus
cher de la région pour se loger. Il faut compter
2 212,1 €/m de loyer moyen contre 7,7 €/m dans la
2Manche et 5,9 €/m dans l’Orne. Concernant les
(3)logements du parc social, les loyers restent sta-
2bles (3,5 €/m .)
Bastien FUENTES
Direction régionale de l'équipement
(1) Source PERVAL
(2) Source CLAMEUR
(3) Source DRE Basse-Normandie Enquête sur le Parc Social
LES LOGEMENTS EN 2008
Le Calvados résiste mieux
dont logement individuel
dont logement collectif dont logement bailleurs
Total logement pour occupation
destiné à la vente sociaux
personnelle
Évolution surÉvolution sur Évolution sur Évolution sur
Nombre Nombre Nombre Nombre
un an (en %) un an (en %) un an (en %)un an (en %)
Logements mis en chantier
Calvados 4 400 - 4,3 1 950 - 7,1 975 - 4,9 650 + 52,9
Manche 2 700 - 22,9 2 000 - 9,1 225 - 57,1 190 + 8,6
Orne 1300 - 18,8 850 - 5,6 150 - 40,0 110 - 12,0
Basse-Normandie 8 400 - 13,4 4 800 - 7,7 1 350 - 25,0 950 + 31,0
Logements autorisés (estimation) 9 900 - 20,2 5 300 - 7,0 1 950 - 30,4 nd nd
Source : Direction régionale de l’équipement , SITADEL
nd : Non disponible
Insee Basse-Normandie - Bilan 2008 19

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.