Bilan 2009 - Transports

Publié par

Le trafic de ferraille (- 20 %) quant à lui, subit la crise du sec- teur automobile et les fluctuations du cours de l’acier.Une année difficile pour Dans le port aval de Caen-Ouistreham, le trafic de marchandi- ses baisse en 2009 (- 5 %), mais reste relativement soutenules ports et aéroports avec 2,85 millions de tonnes transportées, et notamment près de 10 % de poids lourds en moins.bas-normands Le transport de véhicules particuliers diminue plus légère- ment (- 3 %), confirmant l’impact sur les mouvements de L’année 2009 n’a pas été très favorable aux voyageurs des difficultés économiques liées notamment à la ports de la Basse-Normandie, tant pour le disparité livre / euros. Le port de Caen-Ouistreham repasse ainsi transport de voyageurs que celui des mar- en 2009 sous la barre symbolique du million de voyageurs. chandises. La baisse touche la quasi-totalité Des hauts et des bas pour le trafic passagersdes trafics. Concernant les aéroports, le bi- lan général de l’année 2009 affiche égale- sur Cherbourg ... ment une évolution négative. Le port de Cherbourg termine l’année sur une baisse de 6,5 % du trafic passagers. L’augmentation de capacité des trajets vers l’Irlande, avec es chiffres parlent d’eux-mêmes : dans les ports de l’exploitation d’une ligne directe sans transiter par la Grande-LBasse-Normandie, -15 % enregistré en 2009 pour le trafic Bretagne, s’est traduite par une progression du trafic de pas- de marchandises et - 6 % pour le trafic de voyageurs.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 8
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Le trafic de ferraille (- 20 %) quant à lui, subit la crise du sec-
teur automobile et les fluctuations du cours de l’acier.Une année difficile pour
Dans le port aval de Caen-Ouistreham, le trafic de marchandi-
ses baisse en 2009 (- 5 %), mais reste relativement soutenules ports et aéroports
avec 2,85 millions de tonnes transportées, et notamment près
de 10 % de poids lourds en moins.bas-normands
Le transport de véhicules particuliers diminue plus légère-
ment (- 3 %), confirmant l’impact sur les mouvements de
L’année 2009 n’a pas été très favorable aux voyageurs des difficultés économiques liées notamment à la
ports de la Basse-Normandie, tant pour le disparité livre / euros. Le port de Caen-Ouistreham repasse ainsi
transport de voyageurs que celui des mar- en 2009 sous la barre symbolique du million de voyageurs.
chandises. La baisse touche la quasi-totalité
Des hauts et des bas pour le trafic passagersdes trafics. Concernant les aéroports, le bi-
lan général de l’année 2009 affiche égale- sur Cherbourg ...
ment une évolution négative.
Le port de Cherbourg termine l’année sur une baisse de 6,5 %
du trafic passagers.
L’augmentation de capacité des trajets vers l’Irlande, avec
es chiffres parlent d’eux-mêmes : dans les ports de
l’exploitation d’une ligne directe sans transiter par la Grande-LBasse-Normandie, -15 % enregistré en 2009 pour le trafic
Bretagne, s’est traduite par une progression du trafic de pas-
de marchandises et - 6 % pour le trafic de voyageurs.
sagers (+ 2,5 %) et des véhicules utilitaires (+ 13 %). Toutefois,
ceci n’a pas suffit à compenser la perte enregistrée de passa-Recul du transport de marchandises
gers transportés vers les îles britanniques (- 9 %).au port de Caen-Ouistreham
Il est à noter que le nombre de passagers excursionnistes aTous trafics confondus, et malgré la baisse de trafic annuel
diminué de près de 20 %. Cette baisse s’explique par la dimi-constatée en 2009 (baisse de 10 % pour l’ensemble des ports
nution du tourisme de court séjour.nationaux), le port de Caen-Ouistreham se maintient, pour la
e e4 année consécutive, à la 10 place du classement général Par contre, la promotion des atouts de Cherbourg avec sa
des ports français, avec un trafic de marchandises de 3,25 gare transatlantique et son terminal croisière se voit récom-
millions de tonnes en 2009, soit - 11 % par rapport à 2008. Cette pensée par des résultats records avec 25 escales et 86 544
baisse vient dans la continuité des premières difficultés rele- passagers, contre 28 escales en 2008 mais seulement 62 500
vées en 2008. passagers.
Entre Caen et les écluses de Ouistreham, le port amont comp- ... et un recul du fret
tabilise 403 344 tonnes de marchandises transportées en
Une baisse d’un peu plus de 21 % a été enregistrée sur le fret2009, soit une baisse de plus de 37 % par rapport à l’année
transmanche en 2009 dans le port de Cherbourg. Ce fret des-précédente.
sert la Grande-Bretagne et l’Irlande. Alors que les échanges
Le trafic concerne majoritairement les céréales (42 %), la fer-
avec la diminuent, l’attractivité des lignes
raille (20 %) et les engrais (14 %). Vient ensuite le sel, qui
de trafic vers l’Irlande se confirme (+ 6 %).
comptabilise cette année près de 10 % du tonnage du port
amont ! Les conditions météorologiques de l’hiver 2009 auront
au moins bénéficié au port de Caen-Ouistreham qui, sur un
an, a multiplié par huit le tonnage de sel manutentionné.
Alors que les trafics agro-alimentaires s’étaient maintenus en
2008, ils chutent en 2009 : aucun trafic de nourritures animales
et baisse de moitié de celui des engrais.
Les autres marchandises éprouvent également des difficul-
tés importantes liées en partie à la conjoncture économique.
Ce contexte de crise associé à la chute de la construction im-
mobilière ont sûrement influé sur la baisse de plus de 60 % du
trafic du bois exotique. La tempête de janvier 2009 qui a sévi
en Gironde a également eu pour conséquence d’augmenter
le stock de bois disponible, ayant pu impacter ainsi les volu-
mes à l’import. Globalement la filière bois souffre du ralentis-
sement dans le domaine du bâtiment. Par contre, le marché de
la rénovation vient soutenir l’activité, les effets des mesures
prises dans le Grenelle de l’environnement pouvant égale-
ment commencer à s'y faire sentir.
28 Insee Basse-Normandie - Bilan 2009Le trafic de marchandises, autre que le fret transmanche, a vu
son tonnage limité à 30 000 tonnes, en baisse de plus de 75 %
par rapport à 2008.
Les trafics de sables, graviers et enrochements, qui totali-
saient 236 000 tonnes en 2007, sont tombés à 92 600 tonnes en
2008 puis à 4 200 tonnes en 2009. Ceci s’explique par l’arrêt de
l’exportation des matériaux de carrières.
Les trafics de marchandises spécialisées (éoliennes, explo-
sifs et nucléaire), de moindre tonnage, sont en hausse.
Depuis 2009, la gestion du port de Cherbourg a été confiée, à
la société créée par Louis Dreyfus Armateurs et la CCI de
Cherbourg-Cotentin, dans le cadre d’une délégation de ser-
vice public. Elle a pour objectif de redynamiser le port, avec
notamment le projet de terminal charbonnier en 2010.
Des résultats mitigés pour Granville et Honfleur
Le port de Granville affiche des évolutions positives en 2009, tant
pour le trafic de marchandises que pour celui des voyageurs.
L’activité ferraille, qui a augmenté de moitié entre 2008 et 2009,
est pour beaucoup dans la croissance du trafic marchandi- En octobre 2009, la liaison directe Paris Orly-Cherbourg a été
ses du port de Granville (+ 8 %). Après l’accalmie du second suspendue. Jusqu’alors sous la gestion de la Chambre de
semestre 2008, la reprise des cours en 2009 et la prime à la Commerce et d’Industrie, l’aéroport de Cherbourg-Maupertus
casse ont sûrement permis le soutien de la filière. Le trafic de era été pris en charge, à partir du 1 octobre par la société SNC
sables et granulats reste stable. Lavalin, sous délégation de service public, l’objectif étant le
développement de l’activité de vol d’affaire et de vol charter.Le trafic de voyageurs a profité des beaux jours du printemps et
de l’arrière saison, permettant ainsi d’afficher une hausse de Deauville - Saint-Gatien affiche un recul de son trafic moindre
22 % par rapport au nombre de passagers transportés en 2008. par rapport aux autres aéroports bas-normands (- 5 %).
Par contre, la baisse à Granville s’est faite ressentir sur la filière
L'évolution des immatriculationspêche avec une baisse en tonnage de 11 % sur les coquillages.
des véhicules suit la tendance nationale
Après une année 2007 exceptionnelle, le trafic marchandises
du port de Honfleur a poursuivi sa baisse amorcée en 2008 En 2009, le parc d’automobiles neuves augmente de 20 % en
(- 19 %). Les transports les plus affectés concernent les pro- Basse-Normandie avec l’immatriculation de plus de 44 600
duits forestiers (- 13 %), le trafic de sables et granulats (- 37 %) voitures particulières (+ 11 % au niveau national). La réparti-
et en premier celui des engrais (- 74 %). Par contre, le trans- tion est équilibrée sur chacun des départements. Les avanta-
port de vrac liquide progresse (+ 62 %). ges liés aux primes à la casse et bonus-malus écologiques
sont à l’origine de cette croissance. La diminution annoncée
Des turbulences sur le trafic aérien de ces avantages a également accru les ventes de véhicules
Le trafic aérien de passagers commerciaux a globalement di- particuliers neufs en fin d’année.
minué de 11,5 % en 2009 en Basse-Normandie. Ce résultat
Par contre, alors qu’en 2008 en Basse-Normandie, et contrai-
global cache toutefois une disparité entre les aéroports.
rement aux chiffres nationaux, les véhicules utilitaires neufs
Les aéroports de Caen-Carpiquet et de Cherbourg-Mauper- affichaient une légère hausse, le recul régional de 2009 se
tus affichent une baisse quasi équivalente (- 16,5 %). chiffre à - 13 % (- 6 % pour le Calvados, - 25 % pour l’Orne),
pour un niveau national de - 19 %.
Pour l’aéroport de Caen-Carpiquet, cette baisse peut s’expli-
quer par plusieurs facteurs : une diminution du nombre de dé- Enfin, dans la continuité de la baisse enregistrée en 2008, les
placements professionnels par voie aérienne, les mauvaises immatriculations de véhicules industriels diminuent de 32 %
conditions météorologiques de la fin d’année ayant entrainé dans la région, baisse équivalente au niveau national.
l’annulation de plusieurs vols. A noter que ne sont pas comp-
Priscille LANEYRIEtabilisés dans ces chiffres le nombre de passagers qui a
voyagé à bord de la soixantaine d’avions officiels à l’occasion Direction régionale de l'environnement,
e de l'aménagement et du logementde la commémoration du 65 anniversaire du Débarquement.
Insee Basse-Normandie - Bilan 2009 29

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.