Bilan 2011 - Transports

De
Publié par

Espagne - Angleterre, privant le port de Caen-Ouistreham d’une partie de sa clientèle espagnole et anglaise. Le port de2011 sourit surtout aux Caen-Ouistreham repasse donc sous la barre symbolique du million de voyageurs. aéroports bas-normands Trafic passagers Cherbourg : embellie avant fermeture En 2011 les signes de reprise observés Le port de Cherbourg termine l’année sur une hausse de prèsl’année précédente au port de Caen-Ouistre- de 12 % du trafic passagers (700 013 voyageurs contre 626 498ham ne se confirment pas. En revanche, en 2010).l’activité du port de Cherbourg s’est stabi- lisée par rapport à l’année 2010. Pour le tra- La croissance du trafic passagers est directement liée à la re- fic aérien, les aéroports de Caen - Carpiquet mise en service du Barfleur sur la ligne Cherbourg - Poole, et Deauville - Saint-Gatien ont bénéficié avant que la compagnie Brittany Ferries décide de suspendre d’une fréquentation très satisfaisante. er son exploitation, au 1 octobre, faute d’avoir atteint ses ob- jectifs. Le trafic à destination de l’Irlande augmente de 6,5 %, grâce notamment au développement de l’activité passagers de la près une année 2010 qui montrait des signes de reprise, compagnie Celtic Link.Ale trafic des ports bas-normands recule en 2011. Mauvaise année pour le port de Caen-Ouistreham La reprise de l’activité du port de Caen-Ouistreham amorcée en 2010 ne s’est pas poursuivie en 2011. Le trafic marchandi- ses s’est réduit de près de 7 %.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 10
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Espagne - Angleterre, privant le port de Caen-Ouistreham
d’une partie de sa clientèle espagnole et anglaise. Le port de2011 sourit surtout aux Caen-Ouistreham repasse donc sous la barre symbolique du
million de voyageurs.
aéroports bas-normands
Trafic passagers Cherbourg :
embellie avant fermeture
En 2011 les signes de reprise observés
Le port de Cherbourg termine l’année sur une hausse de prèsl’année précédente au port de Caen-Ouistre-
de 12 % du trafic passagers (700 013 voyageurs contre 626 498ham ne se confirment pas. En revanche,
en 2010).l’activité du port de Cherbourg s’est stabi-
lisée par rapport à l’année 2010. Pour le tra-
La croissance du trafic passagers est directement liée à la re-
fic aérien, les aéroports de Caen - Carpiquet
mise en service du Barfleur sur la ligne Cherbourg - Poole,
et Deauville - Saint-Gatien ont bénéficié
avant que la compagnie Brittany Ferries décide de suspendre
d’une fréquentation très satisfaisante. er
son exploitation, au 1 octobre, faute d’avoir atteint ses ob-
jectifs.
Le trafic à destination de l’Irlande augmente de 6,5 %, grâce
notamment au développement de l’activité passagers de la
près une année 2010 qui montrait des signes de reprise, compagnie Celtic Link.Ale trafic des ports bas-normands recule en 2011.
Mauvaise année pour le port de Caen-Ouistreham
La reprise de l’activité du port de Caen-Ouistreham amorcée
en 2010 ne s’est pas poursuivie en 2011. Le trafic marchandi-
ses s’est réduit de près de 7 %. Au classement des ports fran-
çais Caen-Ouistreham perd la place gagnée l’an dernier et se
e
retrouve en 10 position.
Entre Caen et les écluses de Ouistreham, le port amont comp-
tabilise moins de 725 000 tonnes de marchandises transpor-
tées en 2011, soit une baisse de 11,5 % de l’activité en tonnage
par rapport à 2010. La chute du trafic céréalier (- 33,5 %) qui
avait dopé l’activité du port l’an dernier, est responsable à elle
seule du recul d’activité du port amont. En effet, hors céréa-
les, son activité progresse de 16 % grâce notamment à la
forte croissance du trafic lié à l’activité agricole tels que la
mélasse (+ 113 %), la ferraille (+ 70 %) et la nourriture animale
(+ 84 %).
Le transport de passagers (- 7 %) a été affecté par la baisse du
pouvoir d’achat des Britanniques, mais aussi par la montée
en puissance, à partir de mars 2012, des lignes directes
Forte augmentation du fret conventionnel
à Cherbourg
Contrairement au trafic passagers, la remise en service du
PASSAGERS DES AÉROPORTS DE LA RÉGION BASSE-NORMANDIE car ferry Barfleur n’a pas permis de compenser la diminution
Le trafic intérieur et international décolle du nombre d’escales dans le Cotentin. Le bilan du fret trans-
manche reste donc négatif.
Passagers Évolution
moyenne Le trafic fret avec la Grande-Bretagne accuse une nouvelle
Évolution annuelle baisse (- 15 %) avec 734 500 tonnes en 2011 contre 860 600 ton-
2010 2011 2011/2010 2011/2007
nes en 2010. Dans le même temps, le fret avec l’Irlande reste(données brutes) (en %) (en %)
stable avec 876 700 tonnes démontrant ainsi une attractivité
Lignes nationales 77 201 95 262 + 23,4 - 4,0 des lignes vers Rosslare qui ne se dément pas.
Lignes internationales 108 977 127 253 + 16,8 + 11,4
Le fret conventionnel connaît lui une progression importante
Transit 19 630 10 651 - 45,7 + 3,2
avec 186 209 tonnes (+ 162 %), illustrée par une augmentation
Total 205 808 233 166 + 13,3 + 3,3 importante du trafic du sel et de charbon (71 703 tonnes soit
Source : Union des aéroports français + 164 %).
24 Insee Basse-Normandie - Bilan 2011Légère hausse pour les ports
de Granville et Honfleur
Malgré des conditions météorologiques défavorables, no-
tamment du 10 juillet au 15 août, le port de Granville a enregis-
tré un afflux de bateaux visiteurs supérieur à l’année
précédente (+ 4 %), malgré une désaffection de bateaux
étrangers (- 11 %).
Le trafic de marchandises progresse de 3,6 %, en lien notam-
ment avec le transport de graviers (+ 2 %).
Quant à la filière pêche, si elle baisse en tonnage (- 5 %) elle
augmente en valeur (+ 3 %) pour atteindre 19,8 millions d’euros.
Enfin, après avoir chuté en 2010, le trafic marchandise du port
de Honfleur progresse de 9,5 %.
Un bilan satisfaisant pour le trafic aérien
Après une année 2010 marquée par une fermeture temporaire
due à des travaux, l’aéroport de Caen-Carpiquet affiche une
hausse de fréquentation satisfaisante (+ 30 %) lui permettant Baisse mesurée des immatriculations nouvelles
de franchir, pour la première fois depuis 2008, la barre des
100 000 voyageurs. La ligne Caen-Lyon enregistre à elle seule En 2011, 41 588 voitures neuves ont été immatriculées en
80 000 passagers commerciaux réguliers. Basse-Normandie. Ce recul régional de 4,1 % par rapport à
2011 s’inscrit, de façon plus marquée, dans la tendance natio-Deauville - Saint-Gatien confirme les bons résultats de
nale (- 2,2 %).l’année précédente où l’aéroport avait pourtant bénéficié de
la fermeture temporaire de lignes de Caen-Carpiquet. En 2011 Les immatriculations de nouveaux véhicules utilitaires ré-
elle accroit même son trafic passager de près de 4 %. Ce suc- gressent également par rapport à 2010 (- 0,8 %) alors que la
cès s’explique par le maintien de la liaison Deauville-Londres, tendance nationale montre un essor (+ 3,1 %).
expérimentée lors de l’été 2010.
A contrario avec 1 672 nouvelles immatriculations, les véhicu-
L’aéroport de Cherbourg-Maupertus affiche une légère les industriels à moteurs connaissent un essor important
baisse de son trafic passager (- 1,6 %) avec moins de 3 500 (+ 77,3 %), bien au-dessus de la tendance nationale (+ 37,1 %).
passagers. La stratégie de la société SNC Lavallin, déléga-
taire de service public, d’augmenter la fréquentation de l’aé-
roport en affrétant des charters supplémentaires, n’a pas Gervais SENFARA
encore eu de conséquence sur la fréquentation de l’aéroport. Dreal Basse-Normandie
IMMATRICULATIONS DE VÉHICULES NEUFS SELON LE TYPE ET LE DÉPARTEMENT DANS LA RÉGION BASSE-NORMANDIE
Baisse plus forte dans la région qu’au niveau national pour les véhicules particuliers
(1) (2) (3)
Véhicules particuliers Véhicules utilitaires légers Véhicules industriels à moteur Ensemble immatriculations
Évolution Évolution Évolution Évolution
2011 2011 2011 2011(données brutes) 2011/2010 (en %) 2011/2010 (en %) 2011/2010 (en %) 2011/2010 (en %)
Calvados 21 651 - 3,0 4 643 - 7,7 1 063 + 88,1 27 378 - 2,2
Manche 12 398 - 4,8 2 452 + 3,4 262 + 49,7 15 143 - 2,8
Orne 7 539 - 6,0 2 169 + 12,3 347 + 71,8 10 071 - 0,9
Basse-Normandie 41 588 - 4,1 9 264 - 0,8 1 672 + 77,5 52 592 - 2,1
France métropolitaine 2 160 920 - 2,2 425 298 + 3,1 49 461 + 37,1 2 642 467 - 0,8
(1)
camionnettes et véhicules automoteurs spécialisés <= 3,5 t de PTAC
(2)
camions, véhicules automoteurs spécialisés > 3,5 t de PTAC et tracteurs routiers
(3)
y compris immatriculations de transports en commun
Source : SOeS, Fichier central des automobiles.
Insee Basse-Normandie - Bilan 2011 25

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.