Bilan économique 2004 - Transports : reprise sensible de l'activité

De
Publié par

Le transport routier retrouve une progression soutenue de son trafic sur les trajets de courtes et moyennes distances. L'aéroport international de Vatry a doublé son tonnage de frêt et multiplié par six son activité de voyageurs. Les trafics ferroviaires et fluviaux régionaux ont régressé. Dans la région, les immatriculations de véhicules utilitaires ont baissé de 5% . Dans le même temps, les immatriculations de voitures particulières neuves ont diminué pour la troisième année consécutive. Les efforts pour améliorer la sécurité des automobilistes se sont poursuivis et ont permis de réduire de 23% le nombre de tués sur les routes de Champagne-Ardenne.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 15
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

12
idés par la reprise de l'activité écono- Contrairement à la tendance nationale (+6%), les trafics
mique, et une croissance du PIB de par voie fluviale ont régressé d'environ 10% par rapport à
2,3% en 2004, les transports terrestres l'année précédente. Malgré une reprise au quatrième tri-Ade marchandises ont progressé, en mestre, le port de Châlons-en-Champagne enregistre une
France, de 2,7%, tirés par les transports intérieurs. Les baisse significative cette année (-30%). Par ailleurs, le port
échanges internationaux souffrent toujours de la concur- de Nogent-sur-Seine a, en 2004, quadruplé son activité
rence des pavillons étrangers et reculent cette année en- grâce au développement d'une liaison par conteneurs de-
core de 2,4%. Cette reprise de l'activité résulte puis Le Havre. Givet demeure cette année encore le pre-
d'évolutions contrastées selon les modes de transport. En mier port de la région avec 277 500 tonnes de fret traitées
forte hausse à l'échelon national en raison du développe- (soit 4% de plus qu'en 2003).
ment des trafics internationaux, les volumes de marchan- Bénéficiant depuis le mois d'octobre de l'ouverture d'une
dises transportés par la voie fluviale diminuent en nouvelle ligne à destination de Madagascar et de l'Ile
Champagne-Ardenne infirmant la tendance de l'an passé. Maurice, l'aéroport international de Vatry poursuit son as-
Le fret ferroviaire et le transport combiné continuent à cension. Avec 19 083 tonnes de fret ayant transité par ses
perdre des parts de marché au profit de la route comme en installations en 2004, l'aéroport a doublé son tonnage trai-
èmetémoigne l'augmentation du trafic poids lourds sur le ré- té et est, désormais, classé au 5 rang des aéroports de
seau routier champardennais. Le plan de sauvetage éco- province pour le fret. L'année 2005 devrait voir la cons-
nomique du fret ferroviaire lancé par la SNCF ne prévoit truction d'une nouvelle aérogare de fret de 8 000 m² per-
une hausse des volumes transportés qu'à partir de 2007, mettant d'atteindre le seuil des 30 000 tonnes sur
privilégiant d'ici là une rentabilisation des trafics existants. l'ensemble de l'année.
Vatry décolle progressivement
Trafics ferroviaires et fluviaux en Champagne-Ardenne
Le repli de l'activité de fret ferroviaire observé au niveau
national est davantage marqué au niveau local, la région
millions de tonnesayant présenté un recul annuel de 14%. Cette tendance
10
concerne tous les secteurs, exception faite de celui du " char-
bon et de l'acier " (+10% en 2004). Constituant près de la
8moitié des échanges, les flux de matériaux de construction
enregistrent une baisse de 23% cette année, du fait de l'achè-
6vement des travaux de génie civil de la LGV-Est au cours du
deuxième trimestre.
4
2
0
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004
Trafic ferroviaire Trafic fluvial
Sources : SNCF et VNF
INSEE DOSSIER Champagne-Ardenne n°19Evolution des transports terrestres en France*Transport routier : retour à la croissance
Unité : % 2003/2002 2004/2003 13
Après une année 2003 très difficile, le transport routier re-
Ensemble -1,0 +2,7
trouve une progression soutenue surtout pour les trajets de
national 0,0 +3,9courtes et de moyennes distances. La détérioration de l'ac-
tivité internationale se poursuit à un rythme annuel de international -5,5 -2,4
-2,5%, du fait de la concurrence croissante des pavillons
produits agricoles +0,9 +1,5
étrangers et des hausses successives du prix du gazole.
produits alimentaires +0,6 +0,1Pour limiter cette concurrence, les entreprises locales se
replient sur les marchés régionaux et nationaux et conti- matériaux de construction +0,3 +3,3
nuent à diversifier leur activité dans le domaine de la logis-
produits manufacturés -1,7 +6,0tique.
Dans la région, les immatriculations de véhicules Transport routier +0,4 +4,2
utilitaires ont baissé de 5% par rapport à l'année passée,
national +0,7 +4,9
dû essentiellement au département de la Marne (11,5%).
international -2,3 -2,5En 2004, seulement 636 camions neufs ont été mis en cir-
culation. Fret ferroviaire -6,4 -3,7
Le trafic poids lourds suit la croissance générale de la cir-
national -5,0 -3,5
culation sur le réseau routier champardennais et a gagné
international -7,8 -3,8des parts de trafic sur certains axes.
transport combiné -8,0 -6,2
Voies navigables -0,7 +6,2Trafic voyageurs : toujours
national +3,1 +3,4en progression
international -5,6 +10,0
Pour la troisième année consécutive, les immatriculations Source : Ministère des Transports / SES
de voitures particulières ont baissé au niveau régional. Là * Ces évolutions sont calculées sur des trafics mesurés en
tonnes x kilomètresencore, cette évolution régionale est imputable à la baisse
constatée dans la Marne (-6%). Dans un marché automo-
bile atone, la diésélisation du parc de véhicules légers se
cette année encore, d'améliorer la sécurité des automobi-
poursuit avec un accroissement des immatriculations des
listes. Au niveau régional cela s'est traduit par une diminu-véhicules diesel (+2,9%) conjugué à une diminution de
tion importante du nombre de tués sur la route (-23%),
celles des véhicules essence (-5,2%).
plus marquée que celle relevée au niveau national (-11%).
L'augmentation régulière du trafic sur l'ensemble du ré-
Pour la deuxième année consécutive, les Transportsseau routier et plus particulièrement autour des principa-
Express Régionaux progressent de 0,8% du fait du déve-
les agglomérations s'explique par le recours à la voiture
loppement de l'offre ferroviaire entrepris par le Conseil
individuelle au détriment des transports collectifs. Les rou-
Régional.tes les plus empruntées de la région demeurent les liaisons
A Vatry, le transport de voyageurs progresse sensiblement
inter-urbaines menant aux deux principaux bassins d'em-
en 2004 avec 9 407 passagers commerciaux transportés
plois que sont Reims (via RN51, RN31, RN44 et A4) et
contre 1 559 en 2003. L'aérogare passagers, inaugurée enTroyes (via RN19, RN77, A5 et A26).
octobre 2004, permet à l'aéroport de se positionner sur le
Dans ce contexte d'intensification de la circulation, les ef-
marché des vols charters qui représentent près de 97% du
forts engagés en matière de sécurité routière ont permis,
trafic de passagers commerciaux.
Immatriculations régionales
Unités : nombre et %
Immatriculations 2002 2003 2004 2004/2003
Voitures particulières
50 917 42 830 42 142 -1,6
neuves
dont Marne 27 969 21 284 19 964 -6,2
Utilitaires neufs 14 435 13 200 12 558 -4,9 Romain Bonhomme
Cellule Economie des Transports/DAETdont Marne 8 875 7 952 7 037 -11,5
DRE Champagne-Ardenne
Source : SES (fichier central des automobiles)
INSEE DOSSIER Champagne-Ardenne nº19

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.