Bilan économique regional 2007 - Une année favorable pour l'hôtellerie, médiocre pour le camping

De
Publié par

Au cours de l’année 2007, près de 2 millions de personnes ont passé 2 760 000 nuitées dans les hôtels de tourisme champardennais, soit une progression de 5,2% par rapport à l’année 2006. L’amélioration de la fréquentation hôtelière champardennaise résulte davantage de la clientèle française (+5,3%) que de la clientèle étrangère (+4,6%). Cependant, qu’ils soient en voyage touristique ou d’affaires, les visiteurs s’attardent toujours peu en Champagne-Ardenne, la durée moyenne de séjour stagne à 1,4 jour contre 1,8 jour à l’échelon national. Globalement, pour l’ensemble de l’année et de la région, la clientèle d’affaires atteint 53,1% en Champagne-Ardenne, contre 41,6% au niveau national. En 2007, l’hôtellerie de plein air soufffre du mauvais temps. Comparé à la saison 2006, le nombre des nuitées passées dans les campings champardennais diminue de 12,0%. Sommaire Des hôtels bien remplis L’axe Reims-Rethel-Charleville-Sedan bénéficie du TGV L’hôtellerie de plein air souffre du mauvais temps Des hôtels bien remplis L’axe Reims-Rethel-Charleville-Sedan bénéficie du TGV L’hôtellerie de plein air souffre du mauvais temps
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 7
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

TOURISME
Une année favorable pour l'hôtellerie,
médiocre pour le camping
er
u cours de l’année 2007, près de 2 millions de per- Capacité hôtelière au 1 janvier 2007Asonnes ont passé 2 760 000 nuitées dans les hôtels et fréquentaiton annuelle par département
de tourisme champardennais, soit une progression de
Unités : nombre et % Taux5,2% par rapport à l’année 2006. L’activité hôtelière de la Etabl. Chambres Arrivées Nuitées d'occupation
région retrouve ainsi le point haut de 2005, qui constitue
Ardennes 46 1 034 193 939 273 755 52,8le meilleur niveau depuis le début de la décennie. En
France, avec 199 millions de nuitées, la fréquentation Aube 64 2 047 456 153 620 795 55,8
des hôtels de tourisme croît de 3,6%, grâce, notamment, Marne 124 4 375 1 080 645 1 461 757 63,6
à la Coupe du monde de rugby.
Haute-Marne 69 1 673 262 122 403 584 53,4
En 2007, l’amélioration de la fréquentation hôtelière
Champagne-Ardenne 303 9 129 1 992 859 2 759 891 62
champardennaise résulte davantage de la clientèle fran-
Sources : Insee - Direction du Tourisme - Préfectures, enquêtes de fréquentation hôtellerie deçaise (+5,3%) que de la clientèle étrangère (+4,6%).
tourisme
Composée en quasi-totalité de touristes européens, la
clientèle étrangère s’accroît grâce au retour des Britanni-
l’amélioration du taux d’occupation résulte d’un meilleur remplissage
ques (+9,5%) et des Belges (+2,5%), alors que les Néerlandais
des hôtels. Fréquentés essentiellement par une clientèle d’affaires,
(-17,5%) et les Allemands (-6,3%) sont venus moins nombreux
les hôtels économiques 0 étoile - 16% de l’offre en chambres - affi-
dans la région.
chent le plus fort taux d’occupation de toutes les catégories d’hôtels :
Cependant, qu’ils soient en voyage touristique ou d’affaires, les
65,8%. Avec 4% de l’offre en chambres, les hôtels 4 étoiles sont éga-
visiteurs s’attardent toujours peu en Champagne-Ardenne, la
lement bien occupés (59,1%), majoritairement par une clientèle
durée moyenne de séjour stagne à 1,4 jour contre 1,8 jour à l’é-
étrangère. Bénéficiant surtout d’une clientèle française, les hôtels 2
chelon national. Globalement, pour l’ensemble de l’année et de la
étoiles sont les plus répandus de la région, ils représentent 47% de
région la clientèle d’affaires atteint 53,1% en Cham-
l’offre en chambres et leur taux d’occupation atteint 57,8%. Moins
pagne-Ardenne, contre 41,6% au niveau national.
présents, les hôtels 3 étoiles disposent de 26% du parc en chambres
Attirant plus de la moitié de la clientèle des hôtels de la région, la
et d’un taux d’occupation de 57,4%. Leur clientèle se compose, à éga-
Marne bénéficie d’un net regain de fréquentation : +5,3%. Dans
lité, de français et d’étrangers.
l’Aube (+7,4%) et les Ardennes (+6,3%), la hausse des nuitées
Avec 7% de l’offre en chambres, les hôtels 1 étoile voient leur nombre
provient en partie du retour de la clientèle étrangère. A l’inverse,
diminuer d’année en année. Leur taux d’occupation s’accroît de 6,4
la désaffection des touristes étrangers (-12,3%), notamment du-
points, grâce à une meilleure fréquentation, tant française qu’étran-
rant l’été, pèse sur la fréquentation des hôtels haut-marnais :
gère, en 2007.
+0,9%.
Taux d'occupation 2007 en Champagne-Ardenne
Des hôtels bien remplis %
80
En hausse de 3,1 points par rapport à l’année 2006, le taux moyen
d’occupation des hôtels champardennais s’établit, en 2007, à 60
58,9% et se rapproche du niveau national (62,0%). L’offre en
chambres ayant peu varié par rapport à l’année dernière (-0,3%),
40
Hôtels> DÉFINITIONS
Campings
20
- Nuitées : produit du nombre de personnes par le nombre de nuits
passées à l’hôtel ou sur le terrain de camping.
- Taux d’occupation : rapport, exprimé en pourcentage, du nombre de
0chambres ou d’emplacements occupés au nombre de chambres ou
Jan Fev Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc
d’emplacements offerts.
- Durée moyenne de séjour : rapport, exprimé en jours, du nombre de Sources : Insee - Direction du Tourisme - Préfectures, enquêtes de
nuitées au nombre d’arrivées. fréquentation hôtellerie de tourisme et de plein air
INSEE DOSSIER Champagne-Ardenne nº22 - Bilan économique 2007confort, privilégient ce type d’emplacement, notamment pour lesL’axe Reims-Rethel-Charleville-Sedan
4 étoiles. Leur taux d’occupation atteint 49,6%, contre 42,2%bénéficie du TGV
pour les emplacements nus de même catégorie.
Bien que non mesurable directement par les enquêtes de fréquen-
er
Capacité des campings au 1 janvier 2007tation dans l’hôtellerie, la mise en service, à partir du 10 juin, de la
LGV Est-européenne a dû vraisemblablement influencer l’activité et fréquentation saisonnière par département
hôtelière champardennaise, ainsi que celle des régions Lorraine
Unités : nombre Tauxet Alsace. Comptant pour 30,3% des nuitées passées dans la ré- Terrains Places Arrivées Nuitées
et % d'occupation
gion, les hôtels de l’agglomération rémoise reçoivent, entre juin
Ardennes 29 2 437 49 629 162 687 16,4et décembre 2007, 5,9% de nuitées supplémentaires, par rapport
Aube 20 1 126 47 451 98 721 23,6à la même période de 2006. De juin à décembre 2007, leurs taux
d’occupation réalisent les meilleures progressions de la région, Marne 22 1 512 73 243 148 229 24,7
en comparaison à ceux de 2006 (voir graphique). La forte attracti- Haute-Marne 20 1 553 85 533 178 030 30,9
vité de Reims, notamment en terme de tourisme d’affaires, ex-
Champagne-
91 6 628 255 856 587 667 23,1plique sûrement la bonne performance rémoise. Représentant Ardenne
6,9% des nuitées champardennaises, les hôtels des aggloméra- Sources : Insee - Direction du Tourisme - Préfectures, enquêtes de fréquentation
hôtellerie de plein airtions de Charleville-Mézières, Rethel et Sedan affichent un gain
de 7,9% de fréquentation. Avec une part de 7,7% des nuitées ré-
gionales, la fréquentation des hôtels des agglomérations de Châ- La désaffection des campeurs touche tous les départements de la
lons-en-Champagne et Vitry-le-François est moins favorisée et région, sauf la Marne où le nombre des nuitées gagne 2,5%. Dans
n’augmente que de 2,0%, au cours de la période. Non situés à les Ardennes, la fréquentation des campings recule de 20,7%. En
proximité d’une ville-gare TGV, les hôtels du reste du territoire ré- dépit d’une amélioration pour les emplacements locatifs, la fré-
gional gagnent 2,6% de nuitées. Ils regroupent 54,9% des nuitées quentation haut-marnaise baisse de 14,5%. Dans l’Aube, la fré-
de la région. quentation se replie de 10,4%.
Avec 23,1% pour l’ensemble de la région, le taux d’occupation
Écart de taux d'occupation des hôtels entre 2006 et 2007 moyen de l’hôtellerie de plein air gagne 0,4 point, par rapport à la
(moyenne mobile sur 7 jours des taux journaliers) saison d’été 2006, tout en demeurant très en-deçà du niveau na-
tional (32,9%). L’amélioration champardennaise du taux global
%
d’occupation provient d’une forte contraction (-7,4%) du nombre20
des emplacements de passage offerts à la clientèle, en partie due
15
aux fermetures définitives ou temporaires de campings.
10 En 2007, les campeurs et les caravaniers étrangers restent majo-
ritaires (61,1%) sur les terrains de la région. Leur nombre a moins5
baissé que la clientèle française, mais leur durée moyenne de sé-
0
jour diminue (-2,1%) alors que celle des français s’allonge un peu
-5 (+3,6%).
Malgré un recul de 11,2% de leurs nuitées, la clientèle néerlan-
-10
Reims daise reste la principale nationalité étrangère des campings de la
-15
Charleville - Rethel - Sedan région. Les touristes étrangers préfèrent les haut de
gamme. Près des deux tiers de leurs nuitées sont réalisées dans-20
15/6 15/715/8 15/9 15/10 15/11 15/12
des campings de 3 et 4 étoiles.Lecture : le 15 juillet 2007, la fréquentation des hôtels est plus forte qu’à la même date en 2006.
Pour les hôtels de Reims, le taux d’occupation a enregistré une hausse de 14,6%. Pour ceux de
Charleville-Mézières, Rethel et Sedan, la hausse est de 4,4%.
Patrick BounySources : Insee - Direction du Tourisme - Préfectures, enquêtes de fréquentation hôtellerie de
tourisme
L’hôtellerie de plein air souffre du
mauvais temps
> MÉTHODOLOGIELes précipitations de l’été, accompagnées souvent de températu-
res fraîches ont découragé les campeurs de séjourner dans la ré-
gion. Comparé à la saison d’été 2006, le nombre des nuitées
Les données publiées dans cet article sont obtenues à partir de deux
passées dans les campings champardennais diminue de 12,0%, enquêtes réalisées par l’Insee à la demande de la Direction du Tourisme.
alors qu’à l’échelon national la baisse se limite à 2,4%. En repli de - L’enquête de fréquentation hôtelière : l’enquête est réalisée
mensuellement, tout au long de l’année, auprès des hôtels de tourisme9,7%, la fréquentation des emplacements nus résiste un peu
(hôtels classés de 0 à 4 étoiles luxe, et hôtels de chaîne non classés). Lamieux que celle des emplacements locatifs (-29,4%). Constitués
totalité du parc champardennais est interrogé, grâce au financement du
de structures équipées (mobile-home, bungalow, habitation lé- Comité Régional du Tourisme.
gère de loisir…) où les campeurs résident souvent plus long- - L’enquête dans l’hôtellerie de plein air : l’enquête est effectuée
mensuellement de mai à septembre auprès de l’ensemble des terrains detemps, les emplacements locatifs restent peu nombreux en
camping homologués de1à4 étoiles.Champagne-Ardenne. Néanmoins, les touristes, soucieux de
INSEE DOSSIER Champagne-Ardenne nº22 - Bilan économique 2007

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.