Campings bretons : quand prestations riment avec fréquentation (Octant analyse n° 32)

De
Publié par

Les prestations des campings se sont profondément développées. La présence cumulée d’équipements et/ou de services est un gage de succès en termes de fréquentation. Les emplacements locatifs sont deux fois plus loués que les emplacements nus. Leur expansion sur les terrains de campings s’accompagne d’une offre d’équipements et de services étoffée.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 22
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

INSEE
BRETAGNE Octant
N° 32 - Juillet 2012 Analyse
Tourisme
Campings bretons : quand prestations
riment avec fréquentation
Les prestations des campings se sont profondément développées. La présence
cumulée d’équipements et/ou de services est un gage de succès en termes de
fréquentation. Les emplacements locatifs sont deux fois plus loués que les
emplacements nus. Leur expansion sur les terrains de campings s’accompagne
d’une offre d’équipements et de services étoffée.
près une perte d’attractivité dans les années 90, fréquentation pour être rentabilisés, que certains
les efforts de diversification et d’innovation ont services ou équipements permettent d’atteindre.Asu redonner au camping, premier mode d’héber-
gement touristique marchand en France comme en Les 720 campings bretons disposent d’une capacité
Bretagne, un nouvel élan en attirant à lui une nouvelle d’accueil de 230 000 lits et ont enregistré 9 millions de
clientèle. Le « camping » auquel se substitue aujour- nuitées entre mai et septembre 2011. Le taux d’occupa-
d’hui le terme d’« hôtellerie de plein air » se caractérise tion moyen (32,2 %) cache de grandes disparités selon
par une montée en gamme, des demandes de nou- la nature des emplacements et la saison. Il double entre
veaux services et d’équipements, allant de pair avec les emplacements nus (25,5 %) et ceux équipés de lo-
une recherche d’authenticité et de préservation du catifs (55,2 %). Il triple entre la basse saison (16,1 %) et
cadre naturel. Les importants investissements réalisés la haute saison (50,3 %).
par les professionnels nécessitent un certain niveau de
Hormis en juillet-août, plus d’une nuitée sur deux se fait sur un emplacement locatif
100
90
Taux d’occupation (en %)
80
Ensemble
70
Nus
60
Locatifs
50
40
30 Part dans les nuitées (en %)
20 de la clientèle étrangère
10 des emplacements locatifs
0
Mai Juin Juillet Août Septembre
Source : Insee - DGCIS, enquête de fréquentation en hôtellerie de plein air 2011Le camping… les mêmes campings qui offrent une part Leur taux d’occupation moyen s’élève à
oui mais sous un toit importante d’emplacements locatifs et de 35 %. Ces établissements proposent généra-
nombreux services et équipements. Ces mê- lement davantage d’équipements, de servi-Les emplacements locatifs (mobil homes,
mes campings sont très prisés des touristes ces, ou encore une localisation prisée, autantchalets ou bungalows) comptent parmi les
et en particulier de la clientèle étrangère. d’atouts qui dopent la fréquentation. Le modeprestations qui ont sûrement le plus modifié
de gestion accentue encore ces écarts. Lesl’offre et renouvelé la clientèle des campings.
Beaucoup d’étoiles et une grande taux d’occupation des campings privés sontEn 2011, 64 % des campings en proposent.
taille : deux gages traditionnels systématiquement supérieurs à ceux desIls n’étaient que 43 % en 2005. Les emplace-
de succès campings gérés autrement (associations,ments locatifs représentent 45 % des nuitées
collectivités locales,…). La présence plus im-Le taux d’occupation augmente avec la caté-en 2011, contre 26 % en 2005. Hormis juillet
gorie des campings : de 26 % pour les cam- portante d’emplacements locatifs dans ceset août, plus d’une nuitée sur deux se fait sur
structures, mais aussi les investissementspings d’une étoile à 45 % pour ceux de quatreun emplacement locatif.Ainsi, le premier dé-
étoiles. Les campings 3 et 4 étoiles sont plé- réalisés ou encore une meilleure visibilité surterminant de la fréquentation des campings
internet, sont autant d’éléments explicatifs.biscités par les visiteurs adeptes de confortest la part des emplacements locatifs relati-
mais aussi d’équipements de qualité. Ils ac-vement aux nus, indépen-
cueillent également 82 % des nuitées étran- L’accès direct à la mer :damment de la fourniture d’autres équipe-
gères. un service pénalisant ?ments et services. Si les campings ont
également développé en parallèle toute une La localisation d’un hébergement constitue
Les grands campings (plus de 400 lits) affi-gamme de prestations, ce sont en général bien souvent l’un des principaux critères de
chent parallèlement de meilleurs résultats. choix. Les campings proposant un accès di-
rect à la mer, idéalement situés, affichent
pourtant un taux d’occupation inférieur à ce-
lui des autres établissements (31,5 % enLes campings proposant des emplacements locatifs
offrent également plus de prestations moyenne contre 32,2 %). Gérés pour les
Répartition des campings selon la gamme des prestations offertes (en %) deux tiers par une collectivité territoriale ou
une association, ils n’offrent pas en général
100
les services et équipements les plus attendus
90
par la clientèle. Leur offre d’emplacements
80
locatifs est réduite et méconnue. À cela s’a-
70 joute un effet de génération. Situés souvent
60 en bord de mer et bénéficiant de ce fait d’un
50 emplacement privilégié, les campings lesPrestations offertes
plus anciens obtiennent de très bons taux40
Toutes d’occupation sur les emplacements nus sans30
Beaucoup avoir réalisé de lourds investissements d’a-
20
Peu ménagements et d’équipements. Pour
10
Aucune preuve, leurs emplacements nus sont occu-
0
pés à 47 % en haute saison contre 41 % pourAucun de0à10% de 10 à 30 % plus de 30 % Total
les autres campings.Part des emplacements locatifs (%)
Source : Insee - DGCIS, enquête de fréquentation en hôtellerie de plein air 2011, Système d’Information Touristique Breton
La clientèle étrangère plébiscite les cam-
pings ruraux, notamment ceux en bordure de
rivière, canal ou plan d’eau.Elle y représente
38 % des nuitées contre 22 % pour les cam-
Les prestations des campings influent sur leur fréquentation
pings littoraux.
Espace aquatique
La course aux équipementsPiscine couverte
Espace baignade Plus l’équipement des campings est étoffé,
plus le taux d’occupation est élevé. Ainsi, 10Chaîne, label
points séparent les taux d’occupation desRestaurant
campings sans équipement et ceux des cam-
Club enfant
pings bien équipés. Un tiers des campings
Accès internet dispose d’un espace baignade, de la piscine
Résa en ligne non couverte à l’espace aquatique couvert.
Épicerie La piscine non couverte sans parc aquatique
Site web ne suffit plus. Ces établissements affichentTaux d’occupation (en %)
des taux d’occupation moyens de 29 %Camping car Moyenne
contre 40,3 % et 40,8 % pour ceux dotésPiscine simple
d’espaces aquatiques et de piscines couver-
20 25 30 35 40 45 tes. En haute saison, les campings équipés
Source : Insee - DGCIS, enquête de fréquentation en hôtellerie de plein air 2011, Système d’Information Touristique Breton d’un parc aquatique atteignent des taux
2 Insee Bretagne - Octant Analyse n° 32 - Juillet 2012d’occupation de 82,4 % pour leurs emplace- emplacements équipés soit 10 points de plus mais en revanche un point vidange des cam-
ments locatifs et de 50,3 % pour leurs empla- qu’en moyenne. ping-cars est fréquemment présent. Dans
cements nus. Les étrangers plébiscitent pour cette classe, comme dans la précédente,
leur part les piscines couvertes. Proposer seul un camping sur deux est en gestion
Cinq grandes familles
une épicerie, un point restauration ou encore privée. Le taux d’occupation moyen de ces
de campings segmentent l’offre
un club enfant sont autant d’options qui per- établissements est là encore en deçà de la
Qu’ils soient en bord de mer ou en milieu ru-mettent d’améliorer le taux d’occupation moyenne régionale.
ral, en gestion privée ou non, de petite oumoyen. Selon ces services, 41 à 43 % des
grand taille, avec ou sans équipements…,campings en sont équipés. Classe 3 : Campings municipauxles campings bretons ont été regroupés en
en milieu rural (172 campings)
cinq classes selon leurs caractéristiques afinConnecté même en camping
A 70 % en gestion municipale ou associative,de porter un regard synthétique sur leur
En hôtellerie, proposer un accès internet ces campings sont plutôt petits. Ils comptentfréquentation.
dans les chambres relève aujourd’hui de la
en moyenne 46 emplacements réservés à la
prestation de base et c’est l’absence de clientèle de passage, contre 98 au niveau ré-Classe 1 : Campings littoraux
connexion qui pénalise la fréquentation. En
pas ou peu équipés (162 campings) gional.En milieu rural, voire au bord d’une ri-
camping, la situation tend à s’en rapprocher vière, d’un canal ou d’un plan d’eau, ces éta-
De petite taille et comptant essentiellementet 45 % proposent ce service qui reste un
blissements proposent peu d’équipements, àdes emplacements nus, ils se situent sur leatout supplémentaire : + 7,4 points de taux l’exception de l’aire de vidange pour cam-
littoral mais sans accès direct à la mer. Ilsd’occupation par rapport à ceux n’en dispo-
ping-cars. Un sur deux possède toutefois unn’offrent pas d’équipements, moins de 60 %sant pas. Cette prestation s’est quasiment site internet. Ils constituent la classe la plus
d’entre eux possèdent un site internet, àgénéralisée dans les campings haut de
e faiblement fréquentée.peine 1/10 propose la réservation en ligne.gamme. Par ailleurs, 77 % des campings
Leur taux d’occupation est de 29,1 % ensont dotés d’un site internet ce qui leur per-
moyenne, inférieur de 3 points à la moyenne Classe 4 : Campings littorauxmet d’avoir une meilleure visibilité. Parmi
avec piscine (167 campings)régionale. Enfin, les nuitées étrangères neceux n’en ayant pas, les deux tiers ne sont
représentent que 12 % de leur fréquentation.pas des campings en gestion privée. Leur vi- En gestion privée, ces établissements sont
sibilité étant plus réduite, ils sont moins fré- situés sur le littoral et la moitié d’entre eux ap-
Classe 2 : Campings avec accès directquentés et ne comptent que 12 % de nuitées partient à une chaîne et/ou à un label. Visi-
à la mer, dont des municipauxétrangères. La possibilité de réserver en bles sur Internet, la moitié offre la possibilité
(79 campings)
ligne est proposée par un tiers des campings. de réserver en ligne et trois quarts proposent
Ce service leur permet de gagner 3 points de Relativement grands, ces établissements un accès internet sur le terrain. Plutôt bien
comptent une part importante d’emplace-taux d’occupation. Ces établissements équipés, un sur deux propose un point de
comptent par ailleurs une fréquentation ma- ments nus. Ils offrent un accès direct à la mer baignade qui est le plus souvent constitué
et quelques services ou équipements com-joritairement locative : 54 % de nuitées en d’une piscine non couverte sans espace
plémentaires. L’espace baignade y est rare, aquatique. Leur taux d’occupation moyen est
Principales caractéristiques des cinq familles de campings bretons
Classe 1 Classe 2 Classe 3 Classe 4 Classe 5
Campings Campings Campings Campings Grands
littoraux avec accès municipaux littoraux campings Ensemble
pas ou peu direct en milieu avec avec espace
équipés àlamer rural piscine aquatique
Nombre de campings 162 79 172 167 140 720
Nombre moyen d'emplacements 89 123 46 98 167 100
Part des emplacements locatifs(en %) 9 7 3 16 42 20
Part des campings concernés (en % dans la classe)
En gestion privée 54 51 30 92 98 65
Avec accès direct à la mer 0 100 0 4 11 14
En zone littorale, sans accès direct à la mer 93 0 2 62 57 47
Accès internet 17 39 10 74 89 45
Espace aquatique 0406 83 18
Piscine (non couverte) 1 6 10 43 0 13
Fréquentation
Taux d'occupation (en % des emplacements offerts) 29,1 28,9 20,5 29,2 40,1 32,2
Taux d des emplacements nus(en %) 26,3 27,2 19,4 24,2 27,7 25,5
Taux d'occupation des locatifs(en %) 57,8 48,5 45,7 53,2 56,3 55,2
Part de la clientèle étrangère(en % des nuitées) 11,8 20,9 17,4 19,2 30,9 24,1
source : Insee - DGCIS, enquête de fréquentation en hôtellerie de plein air 2011, Système d'Information Touristique Breton
Champ : campings bretons, ouverts en 2011
Note de lecture : 54 % des 162 campings de la classe 1 sont en gestion privée.
Insee Bretagne - Octant Analyse n°32 - Juillet 2012 3de 29,2 % et atteint 53,2 % dans les emplace- privée figurent parmi les plus gros de la ré- de la région. Ils affichent également les parts
ments locatifs. Un tiers des nuitées est réali- gion. Ils appartiennent fréquemment à une les plus importantes de nuitées étrangères et
sé dans ce type d’emplacement. chaîne ou adhèrent à un label. Ils comptent de nuitées en locatif.
une part importante d’emplacements locatifs
Classe 5 : Grands campings et offrent également de nombreux services et
avec espace aquatique (140 campings) Jessica Viscart, Comité Régionaléquipements, notamment des espaces
du Tourisme de BretagneAvec 167 emplacements réservés à la clien- aquatiques. Avec 40,1 % de taux d’occupa-
Jean-François Hervé, Inseetion, ce sont les campings les plus fréquentéstèle de passage, ces campings en gestion
Pour comprendre ces résultats
Sources
• L’enquêtedefréquentationenhôtelleriedepleinairestréaliséepar voiepostalechaquemoisdemai àseptembreauprèsdetous lescampingsclassés.
Letauxderéponseobtenupermetdecouvrir 84%desemplacementsoffertspar lescampings bretonsdurant lasaison2011.Ilenrésulteuneincerti-
tudedesrésultats variabled’unmoisàl’autreetévaluéeen juillet2011à+ou -1pointpour letauxd’occupationet +ou-3%pour lenombredenuitées
enBretagne.L’Inseeet laDirectionGénéralede laCompétitivité,de l’IndustrieetdesServices(DGCIS)effectuent l’enquêteenpartenariatauniveau
national.
? Les partenairesdutourismeenBretagnepartagent leSystème d’InformationTouristiqueBreton(SITB),s’appuyantsur unecollectedépartementale.
Chaqueannée,unquestionnairedemiseàjourdes variablesdescriptivesdesétablissementstouristiquesestadresséàl’ensembledesprofessionnels
dont ceux de l’hôtellerie de plein air.
Typologie : les cinq familles de campings bretons
? À partir des données du SITB, une classification ascendante hiérarchique des campings a été réalisée. Elles’appuie sur les variables :
-localisation : campagne (àla campagne, en forêt), accès directàla mer, littoral (plage, mer à moins de 1 km), ville (centre-bourg, ville), rivière
(en bordure de rivière, canal,plan d’eau) ;
- taille du camping et sa structure entre emplacements réservésàlaclientèle de passageetemplacements résidentiels: <=150 lits, 151 – 250
lits, 251–400 lits, >400 lits ;
-le type de gestion du camping, privée ou autre ;
- équipements présents ou absents : espace aquatique, piscine, piscine couverte, épicerie, point restauration, club ou animations enfants ;
- prestation d’accueil présente ou absente : site internet, réservation en ligne (centrale de réservation, réservation en ligne), appartenance à une
chaîne, à un label, accès à internet sur le camping, point de vidange, aire pour les camping-cars.
? Cetteméthodepermetderegrouperdescampingsprochespouruncertainnombredecritères,maisdissemblables.L’analyseaboutit àcinqfamillesde
campings.Chacuneest ensuitedécriteen s’appuyantsur les caractéristiquesqui la différencientdes autres campings bretons.Les donnéesde l’en-
quête de fréquentation de l’hôtellerie de plein air ne participent pas àla constitution des classes. Elles illustrent l’activité des campings de chaque
classe.
Définitions
? Le taux d’occupationest le rapport entre le nombre d’emplacements occupés et le nombre de d’emplacements effectivement offerts.
? Les nuitéescorrespondentaunombretotaldenuitspasséespar lesclientsdansuncamping. Uncoupleséjournanttroisnuitsconsécutivesdansun
camping compte ainsi pour six nuitées, de même que six personnes ne séjournant qu’une nuit.
Pour en savoir plus
? Nette hausse de la clientèle française dans les hôtels et les campings en ? Nouveau regard sur la fréquentation des hôtels bretons : des prestations
2011 / Séverine Francastel ; DGCIS. - Dans : Le 4 Pages ; n°17 (2012, plus prisées que d'autres /Jean-François Hervé,Jessica Viscart ; Insee
mars).-4p.Télécharger les données du 4 pages au format XLS Bretagne ; Comité régional du tourisme Bretagne. - Dans : Octant Ana-
lyse ; n° 17 (2011, juil.).-4p.? Mémento du tourisme 2011 / DGCIS. - Paris : Ministère du redresse-
ment productif, 2012. - 152 p. ? Espace acteurs du tourisme en Bretagne
(http://acteurs.tourismebretagne.com/)? Faible progression de la fréquentation dans les hôtels et campings
bretons en 2011 / Robert Granger ; Insee Bretagne. - Dans :Bilanéco- ? DGCIS (www.tourisme.gouv.fr)
nomique de la Bretagne 2011 (Octant Références). - (2012, juin). - P. ? Insee Bretagne (www.insee.fr/fr/regions/bretagne)
34-35 ? Insee (www.insee.fr)
? Saison touristique 2011 : le confort plébiscité / Jean-François Hervé ;
Insee Bretagne. - Dans : Octant Analyse ; n° 26 (2011, déc.).-4p.
Directeur de la Publication : Michel Guillemet INSEE Bretagne
36, place du Colombier
Rédactrice en chef : Armelle Kerromès
CS 94439
Composition : Jean-Paul Mer 35044 RENNES Cedex
Pour tout renseignement statistique :
eISSN 2105-1151 - © Insee 2012 - Dépôt légal : 3 trimestre 2012 09 72 72 40 00 (tarification appel local)
4 Insee Bretagne - Octant Analyse n° 32 - Juillet 2012

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.