Cette publication est accessible gratuitement
Télécharger
    



Située entre l’Est pari-sien (avec Roissy et Marne-
Une position géographique privilégiée avec un accès direct sur l’Europe du nord
L'Aisne et l'Europe
 


trée de 10 nouveaux pays dans l’Union Européenne le er 1 mai 2004. L’Europe compte désormais 450 mil-lions d’habitants et repré-sente le quart de la richesse mondiale.
   # ! #%   "#      !             
La-Vallée) et les métropoles nord-européennes, le dé-partement de l’Aisne est idéalement situé sous l’éclairage des échanges entre les pays de l’Union Européenne, d’autant plus qu’il est traversé par un ré-





 
 +,%%

   
seau routier et autoroutier qui le met aux portes des grands centres de l’Europe.
Pour tirer parti de sa position géographique, l'Aisne devra capter les nouveaux flux liés à l’en-


  





 
 


$
TERRITOIRE
 # $  % & $  '
&
- !!" % ./,0,&0$1,,   !!" # $ %& ' ! ())*
! ! 0, 
! !

 !)
Et même si le départe-ment n’accueille pas d’aé-roport, tout point de l’Aisne se trouve à proximité im-médiate d’un aéroport in-ternational (Paris-Roissy, Bruxelles, Lille, Beauvais, etc.).

l’A29 (complétée par le prolongement Amiens -Neufchâtel-en-Bray-A28, fin 2004) et l’actuel aménage-ment de la RN2 au sud de Laon complètent ce mail-lage routier.
>'
(=
TERRITOIRE

*
,%:02,
, ,,
 
! '
( %
#

(
(<
';

*> !) * ! 9 ()>  
Des voies de communication qui irriguent le territoire
)

# (;)
0.06,

)

$%
La présence d’un réseau ferroviaire dense (lignes Pa-
La densité du réseau routier qui maille le dépar-tement permet à la fois une ouverture sur les régions les plus peuplées et les plus actives de l’Europe du
#
 !
péenne, dont l’échéance est fixée à 2007, contribuera à renforcer les liaisons avec les grandes villes françaises et européennes. Cette vo-lonté de développer le fer-roviaire conduit aussi la ré-gion Picardie à offrir aux usa-gers des liaisons inter-cités efficaces et à privilégier
la panoplie des réseaux de transport et ne pourrait que s’en trouver renforcé si le projet de liaison fluviale à grand gabarit Seine - Nord-Europe se concrétisait (4 500 tonnes permettant la conteneurisation).
#
0%! !%! )
#"

"0&6 
#)
##)
 (<
.,80,

Infrastructures
*

';
';


:7.& % +,0,
0 71 $0& . 7
0 ,26".
,
0 71 $0& . 7+ 206&
.. & ,
0& %1$!,. % $!3 +160 0& %1$!,. &+&,
,,
&..
..0H
+  ((  ,--.
&",0,
&00&
&7+:A. &,
0& ,0,.
 .

C3 ,%,0
,B .:A&
!,%
0F %.G,

0,
/
0B0 &

 0&20,
E6,
, !0,
 C3 6,  
 $..

+&
&.+: .:A&

:&,

Réseaux de transport
 01( 02   :. & 0,%1 , ,
14
TERRITOIRE
 # $   --  % & $()$  *++,
0:, , !,%0
Flux de circulation routière
34(   33(  ,--5
+  /03 6 &00&
() ))) ') ))) ? )))
0& ,0,.
() )))
') )))
? )))
$3I $0 $!,,
:&1 1$1 * 20 > 20 ( 20
TERRITOIRE
 # -  . # /0 .  --   /1/ ( )  ) 2 *++* & $() *++,
15
16
TERRITOIRE
L’Aisne se structure pour mieux valoriser ses terroirs
Outre sa grande ri-chesse culturelle et archi-tecturale, l’Aisne dispose d’atouts (étangs, rivières, forêts, etc.) lui permettant de jouer la carte du tourisme vert.
Ainsi, la Thiérache et son cortège d’églises forti-fiées, dans un cadre ver-doyant de haies vives et de pâturages où paissent des troupeaux de chevaux et de bovins, représente-t-elle ce tourisme de détente dans un milieu rural préservé.
En suivant l’axe vert de Thiérache, on peut rejoindre Guise, son donjon et son fa-milistère, projet utopique de Jean-Baptiste Godin.
Plus au nord, la région Vermandoise permet de rayonner autour de sa capi-tale Saint-Quentin, connue pour sa glorieuse basilique, son hôtel de ville, ses mu-sées (pastels et papillons), son décor art déco et sa ré-serve naturelle du marais d’Isle.
Cet ensemble s’étire vers la profonde forêt de Saint-Gobain et le Laonnois, terre profondément mar-quée par l’histoire. Ancienne capitale de France, Laon rassemble autour de sa cathédrale un ensemble ex-ceptionnel de monuments historiques, sans oublier le Chemin des Dames qui,
Sites et itinéraires touristiques
' %'
 .
# ''(  )**+
,&,,
.. 07
00,
après tant de combats est redevenu un lieu empreint de beauté naturelle. A deux pas de là, au cœur de la vallée de l’Ailette, se des-sine une station touristique complète cumulant séjour, attraction et détente et qui est appelée à prendre de l’ampleur puisqu’en effet en 2006, un village va-
25& 2
&
0,
6,
,-,
 
+& !3 , . ,% 0,,0  . 00,, 4 .0
/ .   
cances sera implanté sur le site.
Ce cadre se prolonge dans le Soissonnais qui s’enorgueillit d’un patri-moine riche et varié et où au-delà de la légende du vase et de Clovis, on peut découvrir de magnifiques exemples gothiques.
21+2 ,&,,0 ,% 0,,0 00,, .0 !0  ..1 % . ,
 # (  % & $)*$ +,,-
Plus au sud, le Valois et l’Omois constituent un terroir plus original. L’amorce de la route prestigieuse du cham-pagne, aux portes de Paris, est aussi la terre d’élection de grands écrivains : Jean de la Fontaine, Jean Ra-cine, Alexandre Dumas et Paul Claudel.
annexes sur un espace res-treint ;
 # 1  % & $()$ *++,
 !".1!D& %1$!,.
0!
..+0&
- notoriété des sites du pôle, du potentiel, de la proximité des marchés, de la densité en équipements d’accueil et de services.
% . .
%
5. $,+$&J
5. !4&
5. +0,%
.
&+.
2,
./,
C0H % 0",

+ % ./. 0,!$&. :!, % !
  1D&$!, &+&,
,1 !4& 1D&$1
C3, %,0
5.
  % ' 0%

,+$&J  &+&,
 !4&
C0H % B
C
0& 0&D& %& :!$6,
17
TERRITOIRE
 0&20,, :1+:
C,0. ,%
70,%2.

0,+0,
0& % 16. 7071 % . ..1 % . &,  % . 

,0",
0,
,+:.
..0H
 C1.0,
0,6$0,
$!0,
..1 % . 

!0,. % 0&+
..1
18
TERRITOIRE
Les paysages de l’Aisne : une grande diversité L’Aisne recèle une gran-de variété de paysages : bocage de Thiérache, gran-des cultures du Verman-dois, collines du Laonnois, plateau et vallons encaissés du Soissonnais, vignobles de l’Omois, etc. Héritier d’une histoire particulière-ment riche, le département possède de très nombreux vestiges dans ses villes comme en milieu rural.
La diversité des paysa-ges tient d’abord à la variété des sols et des reliefs, et à la présence quasi générale de l’eau : le département est à la charnière de plu-sieurs plateaux géologi-ques, souvent calcaires et limoneux (confins de la Brie, Valois, Vermandois, Sois-sonnais), et du plateau crayeux du Nord (Thiéra-che). Ces plateaux sont en-taillés par des vallées (Marne, Aisne, Oise, Som-me), qui abritent les princi-pales villes, à l’exception de Laon. Grâce à la pré-sence de très nombreux cours d’eau, affluents et étangs, l’Aisne est un es-pace privilégié pour la pê-che et le tourisme fluvial.
La diversité des espa-ces agricoles et naturels cor-respond à celle des sols : la plupart des plateaux sont dominés par les grandes cultures (blé, betteraves, légumes à cosse), mais la Thiérache est une terre de pâturages, et le vignoble de
Paysages de l'Aisne
Champagne marque forte-ment la Brie. Le départe-ment compte trois grands massifs forestiers (forêts de Retz, Saint-Gobain, Saint-Michel, Hirson) essentielle-ment composés de chênes, hêtres et charmes.
L’Aisne est une terre chargée d’histoire, dotée d’un remarquable patri-moine architectural. Son ré-seau de villes moyennes abrite plusieurs édifices re-ligieux particulièrement prestigieux : cathédrales de Laon et de Soissons, basi-lique de Saint-Quentin, etc. De nombreux édifices d’in-térêt majeur jalonnent les villes comme les espaces ruraux : châteaux de Coucy, Vic-sur-Aisne, Septmonts, Guise, etc. ; fortifications de Laon, Château-Thierry, etc. ; abbayes de Saint-Jean-des-Vignes, Vauclair, Long-pont, Prémontré, Saint-Mi-chel, Essomes sur Marne, etc. La Thiérache recèle une soixantaine d’églises e rurales fortifiées des XVI et e XVII siècles qui, par leur architecture défensive, for-ment un ensemble unique en France. En liaison avec le clivage géologique, les constructions sont le plus souvent en pierres dans la moitié sud du département, et en briques en Thiérache et dans le Vermandois.
Vestiges d’un passé plus proche de nous, le patrimoine industriel est bien représenté, avec no-tamment le Familistère de Guise. Le Chemin des
28  
:#' ( (30; 1-  56  :#' ( 3; )) 7 /(9$ ! (17$/7/ %( )/ 1- --3  9$(/ : (9;9(($  99((9$ 87(/ . 02;/:/   )  9$(/ : 9((9$ :  ( 33 ( 8 = 4;-  ' 
9$9(($ ) 56 ((<(  8 1/(9$ 9$ 9 
:  ( 33;
01( 02
$/ 7/(9$/
: 33 ( 49;  ( 289  6,% 70H %0!,. 0+6 2+ :" %$1 O1+0,0! .3P 0+6 , 2..1Q $.& %1+0&2 2+ 6+&.& +11.3 " 60&$1 0B0, %1+0&2 ,% +&.& " 60&$1 ,3 % $.&J 2+ 6+&.& !J " %, . 2..1 0& & . 2, ,% +0&.0 % 2..1 OJ % ++&.0, K0& %G&",0,P .& %1+0&2 2+ 6,% +&.& "  $0.+&.& , 2..1 0B0, 0,%&.1 2+ 6,% +&.& & ".& "01 " 60&$1 .& 2%0, "01 %G6+&.& !J O+11.Q 1.26P " %$1 6,0". % . ..1 % . , ! % +& +:+&&J 0, % ,0,
23
Dames et les cimetières militaires demeurent les lieux d’une mémoire vivace. Suite aux reconstructions consécutives à la Grande Guerre, ont été constitués
 # - '!  ' & - '!  ' *++4
des ensembles urbanis-tiques originaux et caracté-ristiques de l’architecture des années 1920 : villages du Soissonnais, gares, cen-tres-villes, etc.