Cinq quartiers nouveaux à peuplement contrasté

De
Publié par

Cinq quartiers se distinguent par leur nouveauté parmi ceux qui servent de base à la diffusion du recensement. Ces quartiers ont doublé ou triplé leur parc de logements depuis 1990. Leur population est dans l'ensemble plus jeune que la moyenne réunionnaise, avec un style de vie plus moderne. Cependant le profil sociologique de ces quartiers est très contrasté.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 12
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

dos sier La ville s’étale
Cinq quar tiers nou veaux
-inq quar tiers se dis tin guent par tia tive publique à tra vers des zones d’amé
leur nou veau té par mi ceux qui na ge ment concer té (ZAC) : il s’agit de La C ser vent de base à la dif fu sion du Cha toire, de Saint Lau rent et de la
recen se ment. Ces quar tiers ont dou blé Média thèque à Saint Denis. En revanche
ou tri plé leur parc de loge ments depuis le quar tier de La Con ve nance est pour
1990. Leur popu la tion est dans l’en- l’essen tiel le résul tat d’une ZAC privée,
- -semble plus jeune que la moyenne réu lotis sant des ter rains agri co les. Ce lotis
-nion naise, avec un style de vie plus se ment jouxte une opé ra tion de résorp
moderne. Cepen dant le pro fil socio lo - tion de l’habi tat insa lubre (RHI). Quant
gique de ces quar tiers est très con tras té. au quar tier de Grand-Fond-Bou can-Les pé ri mè tres Canot il est le résul tat de pro jets immo bi-
Cinq quar tiers peu vent être consi dé rés liers pri vés, sur des ter rains valo ri sés par-comme nou veaux puis qu’ils com pren Les nou veaux quar tiers étu diés sont leur situa tion bal néaire.
nent un mini mum de 60 % de loge mentsdes IRIS-2000. Ce décou page du
ter ri toire a été réa li sé pour la dif fu sion cons truits depuis 1990. La ZAC Saint
des don nées loca li sées du Lau rent située sur la com mune de La
recen se ment de 1999. Il regroupe les Pos ses sion et le quar tier de la Con ve -
ilots de base du recen se ment en nance à Sainte Marie comp tent presque
quar tiers d’au moins 2 000 habi tants. trois fois plus de loge ments en 1999
Les limi tes des IRIS-2000 ne
-qu’en 1990. Les quar tiers de La Cha cor res pon dent pas à celles des
toire-La Roseraie au Tam pon, de Bou -agglo mé ra tions urbaines tel les qu’elles
can-Canot - Grand Fond à Saint Paul etsont défi nies dans l’article siuvant.
Elles englo bent de lar ges espa ces enfin le quar tier de la Média thèque à
vides et le cal cul d’une den si té Saint Denis ont vu quant à eux leur
urbaine n’est donc pas pos sible dans nombre de loge ments mul ti plié par plus
ces limi tes. de deux au cours de cette période.
Par mi ces nou veaux quar tiers, la plu part
Les mé na ges des nou veaux quar -s’intè grent dans une agglo mé ra tion exis - tiers sont plus pe tits que la
tante, il en est ain si du quar tier de laLexique -moyenne réu nion naise, sauf à Ra
Média thèque à Saint Denis, de Grand vine des Chè vres-La Con ve nance.
Une zone d’aménagement concerté Fond- Bou can-Canot à Saint Gil les les La pro por tion de jeu nes est très
(ZAC) est un territoire sur lequel une bains, de la ZAC Saint Lau rent à La Pos - va riable, les per son nes âgées sont
collectivité publique définit et met en ses sion où encore de La Cha toire au tou jours peu nom breu ses.
oeuvre tout un projet urbain : types de Tam pon. Le quar tier de La Con ve nance à
logement à construire, immeubles Sainte-Marie a au con traire créé une
d’activité, équipements publics et Si l’on consi dère ces quar tiers dans leuragglo mé ra tion nou velle, englo bant leréseaux. Ce projet peut être réalisé par ensemble l’habi tat col lec tif est légè re- petit bourg de Ravine des chè vres. Troisun aménageur public ou privé. ment majo ri taire (55 % des loge ments) et de ces quar tiers sont le résul tat de l’ini -
RHI (résorbtion de l’habitat insalubre) : près des deux tiers des ména ges sont
opérations de démolition ou de loca tai res. S’agis sant de quar tiers nou-
réhabilitation de groupes d’habitations veaux la popu la tion est bien sûr très
insalubre, avec installation ou mobile. Seu le ment 19 % des ména ges
réfection de réseau (voirie eau potable habi tent dans le même loge ment qu’en
et eaux usées) et construction de
1990. Si la majo ri té des ména ges ontnouveaux logements.
démé na gé à l’inté rieur de la même com -
Chef de mé nage ou per sonne de -mune 29 % vien nent d’une autre com ré fé rence : une personne de
-mune du dépar te ment et 19 % de métro référence est désignée pour chaque
pole. Les nou veaux arri vants à Laménage. Il s’agit de l’homme du
Réu nion s’ins tal lent assez mas si ve mentcouple, du parent dans une famille
monoparentale, ou de la personne qui dans ces quar tiers offrant des loge ments
vit seule. Dans le cas d’un ménage neufs.
comprenant plusieurs familles ou des
personnes sans liens familiaux directs, Au total, la popu la tion des quar tiers nou -Les ha bi tants des nou veaux quar -la personne de référence est, par
tiers sont ve nus, se lon les cas, de veaux com prend près de 16 000 per son- convention, la personne active la plus
la com mune même (La Mé dia - nes répar ties en un peu moins de 5 500âgée.
thèque), des com mu nes voi si nes loge ments. Elle est plus jeune que
(ZAC Saint Lau rent) ou de mé tro - -l’ensemble de la popu la tion et son «pro pole (Grand Fond - Bou can Ca not).
fil» socio lo gique reflète les évo lu tions
12dos sier
à peu ple ment con tras té
Po pu la tion et nombre de lo ge ments des quar tiers nou veaux en 1999 La popu la tion est assez bien insérée sur
le mar ché de l’emploi. Les caté go ries
Po pu la tion lo ge ments socio-pro fes sion nel les domi nan tes sont
les ouvriers et les employés.
Zac St Lau rent 5 099 1 610
La Mé dia thèque 2 380 899
Bou can Ca not-Grand Fond 2 143 894 Bou can Canot
Ra vine des Chè vres-la Con ve nance 2 976 852
Grand Fond :
La Cha toire-la Ro seraie 3 137 1 089
un quar tier bal néaire aisé
Een semble des quar tiers nou veaux 15 735 5 344
Pho to : P.MARCHAL - Mozaïk
Source : INSEE, re cen se ment de 1999.
l’habi tat col lec tif est majo ri taire, on
trouve ici plus de 82 % d’habi tat indi vi -
duel. Près du quart de ces habi ta tions
indi vi duel les sont des cases tra di tion nel -
les qui sub sis tent dans l’ancien bourg de
Ravine des chè vres ; elles for ment 22 %
de l’ensemble des loge ments du quar tier.
Il sub siste aus si une soixan taine d’habi ta - Les nou veaux im meu bles de
tions de for tune, mal gré l’opé ra tion de Bou can Ca not.
RHI réa lisée sur le domaine de la Con ve-
nance. Pour le reste il s’agit pour l’essen - -Le quar tier de Grand Fond à Bou
tiel d’un quar tier pavil lon naire moderne can-Canot est une exten sion de Saint
de type lotis se ment. Gil les les bains. C’est le quar tier nou -
veau le moins peu plé avec à peine plus
Pho to : P.MARCHAL - Mozaïk -Le ni veau d’étude est très con - de 2 000 habi tants. L’habi tat est diver si
tras té : ab sence de di plôme pour fié avec une majo ri té d’appar te ments
la moi té des chefs de mé na ges à (57 %) et des mai sons indi vi duel lesLa Cha toire - La Ro seraie et di -
dont quel ques unes sont de type tra di -plô mes uni ver si tai res do mi nants
tion nel (12 %). Le parc de loge ments de à Bou can-Ca not - Grand-Fond.
ce quar tier est exclu si ve ment pri vé et
gén é ra le ment en loca tion.
actuel les. Les ména ges y sont plus petits
Seu le ment trois ména ges sur dix sontque dans l’ensemble de La Réu nion. Ain -
pro prié tai res de leur loge ment. Les per -si les deux tiers des ména ges y sont com -
son nes de réfé rence de ces ména gespo sés au maxi mum de trois per son nes et
sont âgées de 42 ans en moyenne et-un ménage sur cinq est for mé d’une per A la Con ve nance l’ha bi tat in di vi - -près de la moi tié d’entre elles sont céli sonne seule. Le nombre de fem mes chefs duel do mine, as so cié à quel ques ba tai res. Elles vivent sou vent seu lesde ménage est plus éle vé que dans pe tits im meu bles col lec tifs. (35 %) ou à deux (27 %). Il y a très peul’ensemble de l’île, ain si que celui des
de famil les dans le quar tier de Grandcéli ba tai res. Enfin les chefs de ména ges
Alors que les ména ges des autres quar Fond et le nombre d’enfants est par ti cu --sont plus diplô més que dans l’ensemble liè re ment faible. Le niveau de diplôme-tiers nou veaux sont pour la plu part loca -de la popu la tion réu nion naise. Les situa
tai res, on compte 58 % de pro prié tai res à est très éle vé avec 44 % des chefs detions sont cepen dant très con tras tées d’un
- ména ges qui ont un diplôme de l’ensei -La Con ve nance. C’est éga le ment le quar quar tier à l’autre.
tier où les loge ments sont les plus spa - gne ment supé rieur. Les caté go ries
cieux et où le nombre de per son nes par socio-pro fes sion nel les les plus éle vées
La Con ve nance-Ravine des ménage est le plus grand. Plus de 7 sont ici for te ment repré sen tées avec
chè vres : un quar tier ména ges sur 10 com pren nent au moins 3 24 % d’ingé nieurs, cadres d’entre prise
per son nes. Ce sont en grande majo ri té ou cadres A de la fonc tion publique etpavil lon naire
des cou ples avec des enfants déjà grands. plus de 11 % d’employeurs. Cette popu -
Les chefs de ména ges sont plus âgés que la tion aisée est sou vent arrivée récem -Le quar tier de La Con ve nance se dis -
dans les autres quar tiers (44 ans en ment à La Réu nion (41 % sont arri véstingue par son type d’habi tat. Con trai re -
moyenne) et les jeu nes sont nom breux. depuis 1990).ment aux autres quar tiers nou veaux où
13dos sier
15 % de chô meurs. Les prin ci pa les pro - nel les majo ri tai res sont les employés etLa Média thèque :
fes sions sont cel les d’employé de bureau les ouvriers, avec une forte pro por tion
au cœur d’un et de per son nel admi nis tra tif ; on compte d’ouvriers qua li fiés ou exer çant des fonc -
agglo mé ra tion urbaine éga le ment une pro por tion impor tante de tions d’enca dre ment.
tra vail leurs sociaux, d’ins ti tu teurs,
d’infir miers ou de cadre B de la fonc tionPho to : P.MARCHAL - Mozaïk La Cha toire - La Roseraie :
publique.
une population plutôt
défavoriséeLa ZAC Saint Lau rent :
des jeu nes ména ges
Pho to : P.MARCHAL - Mozaïk
employés ou ouvriers
-La ZAC Saint Lau rent est venue pro lon
ger la ZAC Sainte Thé rèse à La Pos ses -
sion. Ce quar tier a été clas sé dès les
débuts de sa cons truc tion par mi les ZRU
(Zone de Redy na mi sa tion Urbaine),Le quar tier de la Média thèque à Saint
selon les ter mes de la loi de déve lop pe -Denis a été cons truit sur une zone
ment et d’amé na ge ment du ter ri toire deproche du centre-ville bor dant une
1995. En 1997, le pacte de relance de laravine et encore inha bitée. Il s’agit d’un
ville a ren for cé les avan ta ges accor dés àpro jet urbain com plet, incluant des
ce quar tier consi dé ré comme «sen sible».équi pe ments publics et notam ment un
Il est acco lé au quar tier de la Rivière des La Cha toire-La Roseraie est acco lé au-parc urbain et la média thèque. Les loge
Galets qui a été réno vé dans le cadre centre ville du Tam pon. Les loge ments se ments sont pour les deux tiers des
d’une opé ra tion de RHI. répar tis sent pour moi tié entre les cons- appar te ments en immeu bles col lec tifs.
truc tions indi vi duel les et les immeu bles,
Ce quar tier est cons truit en col lec tif pourLes ména ges qui sont venus s’ins tal ler ils sont pour la plu part en loca tion. Les
les deux tiers, il est de loin le plus peu plé vien nent sur tout d’un autre quar tier de chefs de ménage sont rela ti ve ment âgésdes quar tiers nou veaux avec 5 000 habi -la com mune de Saint Denis. Leur pro fil (en moyenne 42 ans). Le nombre
tants. Plus de 40 % de sa popu la tion estsocio lo gique cor res pond aux clas ses d’enfants par ménage est éle vé. Un tiers
venue des autres com mu nes de La Réu -moyen nes urbai nes, plu tôt jeu nes. des ména ges est diri gé par une femme et
nion et notam ment du Port (900L’âge moyen des per son nes de réfé - les per son nes seu les sont peu nom breu-
personnes) de Saint Denis (500rence est de 39 ans. Plus d’un ménage ses. La popu la tion de La Cha toire-La
personnes) et de Saint Paul (300 per son -sur trois est diri gé par une femme et Roseraie a un niveau de diplôme faible-nes). Les chefs de ménage sont rela ti ve plus d’un sur quatre ne com prend par rap port aux autres quar tiers neufs
ment jeu nes avec une moyenne de 38qu’une per sonne. Il y a rela ti ve ment peu mais assez simi laire à la moyenne réu -
ans. Il s’agit pour l’essen tiel de per son -de famil les avec enfants et le nombre nion naise. Ce quar tier est très affec té par
nes vivant en couple et les enfants en basd’enfants en bas âge est faible. La le chô mage qui touche 30 % des chefs de
âge sont nom breux. Cette popu la tionmajo ri té des chefs de ménage sont de ménage. Les retrai tés et les inac tifs sont
jeune a un niveau d’étude supé rieur à lajeu nes céli ba tai res et un tiers d’entre -éga le ment rela ti ve ment nom breux et seu
moyenne réu nion naise. Cepen dant leeux a un diplôme de l’ensei gne ment le ment 42 % des chefs de ménage exer -
quar tier est assez affec té par le chô magesupé rieur. La proxi mi té de l’uni ver si té cent une acti vi té pro fe sion nelle. En
qui touche 21 % des chefs de ménage. La fait que les étu diants y sont nom breux majo ri té ce sont des employés. n
situa tion reste tout de même meil leure(8 % des chefs de ména ges). La popu la -
que dans l’ensemble de La Réu nion où Franck TEMPORALtion du quar tier est très active avec
23 % des chefs de ména ges sont au chô -65 % des chefs de ménage exer çant une
mage. Les caté go ries socio-pro fes sion -acti vi té pro fes sion nelle et seu le ment
Pho to : F.L. ATHENAS Si tua tion d’ac ti vi té des chefs de mé na ges
oc cu pé chô meur re trai té inac tif étu diant
ZAC Saint Lau rent 67,6 21,1 4,8 5,8 0,5
La Mé dia thèque 64,7 15,0 7,6 4,9 7,7
Bou can Ca not-Grand Fond 74,7 9,3 9,1 5,7 1,2
Ra vine des Chè vres-la Con ve nance 63,4 18,7 11,0 6,8 0,1
La Cha toire-la Ro seraie 41,9 29,8 13,0 10,6 4,8
Ensemble des quar tiers nou veaux 62,4 19,5 8,7 6,8 2,6
Ensemble Réu nion 46,8 23,4 14,9 13,8 1,2Le quar tier de la ZAC Saint
Lau rent est aux deux tiers cons -
Source : INSEE, re cen se ment de 1999.truit en col lec tif.
14

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.