Dégradation des résultats

De
Publié par

Grâce à un premier semestre 2001 dynamique, les entreprises industrielles ont enregistré une progression de leur chiffre d'affaires annuel et sont parvenues à maîtriser leurs stocks. Le ralentissement de leur activité, au second semestre 2001, s'est traduit par une dégradation de leur rentabilité, un gel des projets d'investissement et une chute des effectifs intérimaires.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 3
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

INDUSTRIE
Dégradation des résultats
La demande adressée à l’industrie l’activité. L’investissement, déjà enGrâce à un premier
s’est inscrite en fort repli à compter progression en 1999 et 2000, a en-semestre 2001 dynamique,
du mois de septembre 2001, core augmenté en 2001, mais de
les entreprises industrielles
quoique de façon inégale selon les façon plus modeste. De nombreux
ont enregistré une progression secteurs.Le chiffre d’affaires annuel projets ont été gelés au second se-
de leur chiffre d’affaires apparaît toutefois en progression mestre 2001.
par rapport à 2000, grâce à la vi-annuel et sont parvenues
gueur persistante de la demande au Prémices d’un redémarrageà maîtriser leurs stocks.
cours des deux premiers trimestres au début de 2002Le ralentissement
de 2001. Par ailleurs, les entrepri-
de leur activité, ses industrielles sont parvenues à Pour l’Alsace, dont l’économie est
au second semestre 2001, maîtriser leurs stocks. traditionnellement un peu plus ro-
buste que l’économie françaises’est traduit
dans son ensemble, les prémicespar une dégradation Croissance ralentie des effectifs
d’un redémarrage de la demandede leur rentabilité, un gel
La croissance des effectifs s’est adressée à l’industrie se sont fait
des projets d’investissement considérablement ralentie dans l’in- jour dès le mois de janvier de 2002.
et une chute dustrie. L’emploi de personnel intéri-
maire a, pour sa part, diminué de fa- Les perspectives d’évolution desdes effectifs intérimaires.
çon spectaculaire. Les salariés en chiffres d’affaires, recueillies dans
contrat à durée indéterminée, relati- le cadre de l’enquête menée en dé-
vement épargnés en 2001, devraient but d’année (+ 5,9 % dans l’in-
être davantage touchés en 2002, car dustrie ; + 2,5 % dans le BTP et
’économie alsacienne, marquée des plans sociaux sont annoncés. + 4,2 % dans les transports), pa-L par le poids important de l’in- raissent indiquer que les chefs
La rentabilité des entreprises in-dustrie, a bénéficié d’un premier d’entreprises estiment dans leur
semestre 2001 très dynamique, dustrielles alsaciennes s’est dé- majorité que le creux de la vague a
suivi d’un net retournement de ten- gradée de façon sensible en 2001, été dépassé et que le second se-
dance au courant de l’été dernier. sous l’effet du ralentissement de mestre de 2002 permettra à l’exer-
Dégradation de la rentabilité des entreprises industrielles alsaciennes en 2001*
Chiffres Excédent brut
Effectifs Exportations Investissements
d’affaires d’exploitationSecteurs d’activité
2000 2001 2000 2001 2000 2001 2000 2001 2000 2001
Industries agricoles et alimentaires 5,7 -1,4 2,8 3,8 3,7 9,6 9,0 -16,1 1,6 -0,5
Industries des biens intermédiaires 2,9 -0,6 7,7 -0,7 11,8 -1,5 4,8 7,0 -1,8 -20,7
Industries des biens d’équipement 4,3 1,9 12,4 3,9 15,4 3,2 -2,8 7,0 27,8 4,9
Industrie automobile 2,3 1,0 10,2 19,2 10,5 16,4 -2,4 8,3 -14,7 -21,4
Industries des biens de consommation 7,1 2,1 29,4 10,6 46,4 16,6 22,7 -11,3 15,2 11,2
Ensemble industrie 4,1 0,6 10,6 6,3 16,1 7,9 5,6 2,5 3,5 -11,3
* Principales variations annuelles (%)
12
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 3 · L'année économique et sociale 2001 · juillet 2002
Source : Banque de FranceINDUSTRIE
Pour 2002*, les chefs d’entreprises prévoient une faible réductioncice dans son ensemble de s’ins-
du niveau global des investissements dans l’industriecrire en progression par rapport à
2001. Dépenses Effectifs
Chiffres
Secteurs d’activité Exportations d’investisse- moyens (yc
d’affaires
ment prévues intérimaires)Il reste que le niveau d’incertitude
Industrieest élevé : outre le raccourcisse- 5,9 6,6 -3,6 -1,5
Bâtimentment des carnets de commandes, 2,5 -3,8 30,4 0,4
Transportsévoqué chaque mois depuis sep- 4,2 6,1 24,7 1,3
tembre 2001 par les entreprises, * Principales prévisions 2002 (%)
les prévisions de baisse des effec-
tifs dans l’industrie, particulière- environ des exportations recen- de la Banque de France, constitue
ment fortes pour les emplois intéri- sées en Alsace) est à cet égard par ailleurs une base saine pour
maires (- 20 % prévus par rapport à très attendu. profiter du rebond lorsqu’il inter-
2001) et le fait que la majorité des viendra.
dépenses d’investissement dans Les chefs d’entreprises demeurent
l’industrie soient prévues pour le Dans ce contexte, il est possibleconfiants à moyen terme
second semestre de 2002 souli- que les perspectives d’emploi envi-
gnent la circonspection dont font Les chefs d’entreprises, s’ils se sagées pour 2002 soient révisées
à la hausse en fin d’année : le ca-preuve les entreprises pour les montrent soucieux, dans un
mois à venir. ractère rapide de l’ajustement in-contexte incertain et très concur-
tervenu depuis septembre, notam-rentiel, de réduire la voilure au
Le redémarrage de l’économie strict nécessaire, donnent l’impres- ment sur les effectifs intérimaires,
mondiale et, plus particulièrement, sion de demeurer globalement souligne la réactivité des entrepri-
de l’économie allemande (un tiers confiants à moyen terme. La faible ses qui peut aussi s’exercer en
réduction du niveau global des in- sens inverse en cas de reprise.
vestissements prévus dans l’in-
Pour en savoir plus dustrie (- 3,6 % en 2002, après
deux années de hausse) en té-
Ces données sont extraites
moigne. La bonne maîtrise desd'un document publié chaque
stocks industriels, soulignée par Mark BEGUERYdébut d’année par la Banque
de France. Cette étude est réa- les dernières enquêtes mensuelles Banque de France
lisée à partir d’une enquête au-
près de chefs d’entreprises de Repli de la demande adressée à l'industrie alsacienne
l’industrie, du BTP et du sec- Situation comparée des stocks et des carnets de commandes en Alsace dans l'industrie**
teur des transports. Elle vise à 80
Solde des opinions (en %)fournir, dans les délais les plus
60brefs, des estimations chiffrées
portant à la fois sur l’activité
40économique de l’exercice écou-
lé et sur les prévisions pour 20
l’année à venir. Les résultats
publiés émanent des réponses 0
obtenues auprès de 582 entre-
-20prises industrielles, représen-
tant 71,7 % des effectifs de l’in-
-40dustrie alsacienne.
AvAvrriill 9944-60 Juillet 95 Avril 97 Octobre Mai 99 Septembre 01
Cet ouvrage est disponible au- 98
près du service des affaires ré-
Stocks produits finis Carnets de commandesgionales de la Banque de
**Cette courbe traduit la situation des stocks et des carnets de commandes telle qu'elle est appréciée par les chefs d'entreprises.France - 3, Place Broglie -
La ligne "zéro" matérialise le niveau jugé normal.67000 Strasbourg,
Les industriels formulent une opinion sur l’évolution de l’activité de leur entreprise, chaque réponse étant pondérée selonTel. : 03.88.52.28.40.
l’importance de l’entreprise. La différence algébrique entre les deux pourcentages d’opinions opposées est retenue pour
apprécier l’évolution globale de l’activité industrielle (augmentation et diminution des stocks de produits finis par exemple). 13
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 3 · L'année économique et sociale 2001 · juillet 2002
Source : Banque de France
Source : Banque de France

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.