Départements lorrains : quand ils ressemblent à d'autres

De
Publié par

Les quatre départements lorrains se ressemblent peu. La Meurthe-et-Moselle, qui présente, avec le poids de Nancy, les caractéristiques d'un département avec une grande ville régionale, se rapproche de la Vienne ou du calvados. La Moselle, avec un profil industriel encore marqué, est proche de l'Oise et de l'Aisne. Les départements de la Meuse et des Vosges sont assez éloignés des deux autres départements de la région mais présentent tous deux des similitudes avec un département limitrophe : la Haute-Marne. Les Vosges ont cependant une structure économique très industrielle proche de celle de l'Aube.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 13
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

Dé par te ments lor rains :
quand ils res sem blent à d’au tres
Les quatre dé par te ments lor rains se res sem blent peu. La Meurthe-et-Mo selle, qui
pré sente, avec le poids de Nan cy, les ca rac té ris ti ques d’un dé par te ment avec une grande
ville ré gio nale, se rap proche de la Vienne ou du Cal va dos. La Mo selle, avec un pro fil
in dus triel en core mar qué, est proche de l’Oise et de l’Aisne. Les dé par te ments de la
Meuse et des Vos ges sont as sez éloi gnés des deux au tres dé par te ments de la ré gion
mais pré sen tent tous deux des si mi li tu des avec un dé par te ment li mi trophe : la
Haute-Marne. Les Vos ges ont ce pen dant une struc ture éco no mique très in dus trielle,
proche de celle de l’Aube.
es dé par te ments lor rains sont, à l’aune L’ar ma ture ur baine de la ré gion dis tingue
de cer tai nes ca rac té ris ti ques so cio-éco - deux dé par te ments à com po sante ru rale im -L no mi ques, as sez dif fé rents. Ain si la den- por tante ( ) des deux au tres,Vos ges et Meuse
si té de po pu la tion, proche de 165 ha bi tants très ur ba ni sés, qui com por tent des vil les à
2par km en Mo selle, n’est que de 30 ha bi - vo ca tion de ca pi tale ré gio nale. Tou te fois, l’or -
2tants au km à peine dans la Meuse. En ga ni sa tion du tis su éco no mique éloigne la
terme de pro fil dé mo gra phique, ils sont tous Mo selle, dé par te ment en core à vo ca tion in -
concer nés par la moindre at trac ti vi té des ter - dus trielle, de la Meurthe-et-Mo selle à l’éco -
ri toi res du quart nord-est de la France, mais nomie da van tage ter tiaire.
la Meurthe-et-Mo selle par exemple tire mieux
son épingle du jeu grâce à son rayon ne ment n Une géo graphie
uni ver si taire. Les quatre dé par te ments lor - dé par te men tale con trastée
rains bé né fi cient en core d’un ex cé dent na tu - Ces dif fé ren ces entre les quatre dé par te -
rel, mais le vieil lis se ment de la po pu la tion est ments lor rains ex pli quent pour quoi ils sont ré -
plus avan cé dans la Meuse et les Vos ges que par tis dans trois des douze grands ty pes de
dans les deux au tres dé par te ments. dé par te ments cons truits au ni veau na tio nal
sur la base d’un en semble d’in di ca teurs
DOUZE TYPES DE DÉPARTEMENT struc tu rels so cio–éco no mi ques (voir en ca dré
Classification selon 33 variables mé tho do logie page 20). Les pro fils de la Mo -
selle et la Meurthe-et-Mo selle sont cer tes as -
esez voi sins : cha cun est en vi ron le 10 plus
proche dé par te ment pour l’autre, lors qu’on
me sure la dis tance entre les pro fils so -
cio-éco no mi ques de tous les dé par te ments
mé tro po li tains. Mais la Mo selle ap par tient
départements ruraux plutôt industriels du Nord
départements ruraux, industriels plutôt localisés à l’Ouest
départements plutôt jeunes à tradition industrielle du Nord
départements de faible densité, âgés, agricoles du Sud-Ouest
départements chefs-lieux de région ou de villes à vocation régionale
départements favorisés et (ou) au contact de zones favorisées
départements de la ceinture méditerranéenne
départements ruraux, agricoles et peu peuplés du Centre
départements de la grande couronne parisienne
départements montagneux essentiellement du Sud-Est
départements urbanisés, sièges de métropoles du Sud
départements très urbanisés de la petite couronne parisienne
Source : Insee © IGN - Insee 2002
16Éco nomie Lor raine n° 226 - Mars 2003TERRITOIRE
plu tôt à l’en semble des dé par te ments du PART DES OUVRIERS DANS LA POPULATION ACTIVE
Nord et de l’Est de la France, re la ti ve ment EN 1999
jeu nes et avec une vo ca tion in dus trielle en -
core forte. La Meurthe-et-Mo selle se place
quant-à-elle par mi les dé par te ments très po -
la ri sés sur une grande mé tro pole ré gio nale.
Bien que proche en terme de ca rac té ris ti -
ques dé mo gra phi ques et de ri chesse, la
Meurthe-et-Mo selle se dé marque for te ment
de la Mo selle en ma tière d’édu ca tion.
Enfin, la Meuse est le hui tième dé par te ment
le plus proche des Vos ges, et ré ci pro que -
ment. Ils par ta gent des ca rac té ris ti ques de
en %
dé par te ments ru raux du Nord-Est de la
+ de 34
34France. Ce sont les ca rac té ris ti ques de la
29
24po pu la tion et le ni veau de ri chesse qui rap -
- de 24
pro chent les deux dé par te ments. Les Vos -
Source : Insee - Recensement 1999 © IGN - Insee 2002ges se dis tin guent ce pen dant par un fort
ca rac tère in dus triel.
les deux dé par te ments ont un ca rac tère ru -
ral mar qué et sont peu plés d’un peu moinsn La Meuse res semble à
de 200 000 ha bi tants. Les ni veaux de ri -la Haute Marne pour
chesse et d’édu ca tion sont éga le ment as sezle ca rac tère ru ral et à
pro ches.la Haute Saône pour l’éco nomie
Les deux dé par te ments pré sen tent ce pen -Les dé par te ments dont le pro fil est le plus
dant des dis pa ri tés for tes pour le fonc tion ne -proche de ce lui de la Meuse sont deux dé -
ment du mar ché du tra vail : les taux d’ac ti vi tépar te ments géo gra phi que ment pro ches : la
sont plus éle vés en Haute-Marne, la po pu la -Haute-Marne ( li mi trophe de la Meuse) et la
tion y est plus ou vrière et sur tout le dé par te -Haute-Saône. Les cri tè res qui rap pro chent
ment offre un vo lume d’em ploi lé gè re mentle plus la Meuse de la Haute-Marne sont liés
su pé rieur à la po pu la tion ac tive ré si denteà la po pu la tion et au poids de l’ur ba ni sa tion :
alors qu’une partie des Meu siens tra vaille
dans d’au tres dé par te ments (en Haute-MarneDENSITÉ DE POPULATION
no tam ment). L’ac ti vi té éco no mique est plusEN 1999
dé ve loppée dans le ter tiaire non mar chand
dans la Meuse qu’en Haute-Marne et in ver se -
ment pour l’in dustrie.
La res sem blance entre la Meuse et la
Haute-Saône re pose sur des in di ca teurs
pro ches concer nant la san té et l’édu ca tion
(faible den si té de mé de cins, pro por tion im por -
) maistante de non di plô més dans la po pu la tion
aus si sur l’éco nomie et les en tre pri ses (poids
du sec teur ter tiaire dans l’em ploi). Les taux
d’ac ti vi té et le poids des dif fé ren tes ca té go -
habitants par km² ries so cia les sont aus si plus pro ches entre
+ de 300
300 Meuse et Haute-Saône qu’entre Meuse et
100
70 Haute-Marne.
50
- de 50 Bien que moins pro ches, des dé par te ments
© IGN - Insee 2002Source : Insee - Recensement 1999 tels que la Manche, l’Orne, le Cher et les
17Éco nomie Lor raine n° 226 - Mars 2003TERRITOIRE
Arden nes ont des ca rac té ris ti ques com mu - PART DE L’INDUSTRIE ET DE LA CONSTRUCTION
nes avec la Meuse. Les ca rac té ris ti ques so - DANS L’EMPLOI AU LIEU DE TRAVAIL
cio-éco no mi ques qui les rap pro chent sont
sou vent liées à la san té, l’édu ca tion et le vieil -
lis se ment de la po pu la tion, au ca rac tère ru ral
du ter ri toire et au type d’ha bi tat mais aus si à
un ni veau plus faible de la ri chesse.
n Les Vos ges :
une éco nomie proche de celle
de l’Aube, voire même du Jura
Les Vos ges sont pro ches de dé par te -
ments ru raux tels que la Haute-Marne ou
en %
l’Orne, eux-mê mes pro ches de la Meuse,
+ de 30
30car ils par ta gent des ca rac té ris ti ques
26
21com mu nes de pro fil de po pu la tion et de ri -
- de 21
chesse. Sur d’au tres cri tè res ré par tis
Source : Insee - Recensement 1999 © IGN - Insee 2002dans la plu part des grands do mai nes (éco -
nomie, mar ché du tra vail, po pu la tion…), le dé -
ème
proxi mi té avec la Saône-et-Loire (au 3par te ment de l’Aube est aus si un de ceux
ème
) et le Jura ( ).rang au 6 rangqui res sem blent le plus aux Vos ges. Ain si,
les struc tu res par âge de la po pu la tion, les
n Le poids de Nan cytaux d’ac ti vi té des fem mes et le poids des
rap proche la Meurthe-et-Mo selleou vriers et de l’in dustrie rap pro chent le
des dé par te mentsplus l’Aube des Vos ges. L’ur ba ni sa tion est
à ca pi tale ré gio nalece pen dant plus im por tante dans l’Aube.
La Meurthe-et-Mo selle pré sente un pro fil so -Les par ti cu la ri tés for tes du dé par te ment
cio-éco no mique tiré par l’im por tance de Nan -en terme d’ac ti vi té, de poids de la po pu la -
cy dans le dé par te ment. Par mi les dixtion ou vrière et de l’em ploi in dus triel dans
dé par te ments les plus pro ches de lal’em ploi (les Vos ges sont le dé par te ment le
Meurthe-et-Mo selle, se si tuent de nom breuxplus in dus triel de France) ex pli quent ain si sa de chefs lieux de ré gion du
Centre et de l’Ouest de la France. Même si le
TAUX D’ACTIVITÉ DES FEMMES DE 20 À 59 ANS
dé par te ment n’hé berge pas la ca pi tale ad mi -EN 1999
nis tra tive ré gio nale, l’his toire a fa vo ri sé un
par tage géo gra phique entre la Mo selle et la
Meurthe-et-Mo selle d’une partie des fonc -
tions cul tu rel les et éco no mi ques.
-Le dé ve lop pe ment de l’at trac ti vi té de l’ag
glo mé ra tion pour les étu diants et les dif fi -
cul tés des in dus tries tra di tion nel les du
nord du dé par te ment ont con tri bué à don -
ner un poids pré pon dé rant à l’ag glo mé ra -
tion de Nan cy. Le dé par te ment res semble
ain si à d’au tres dé par te ments fran çais hé -
en % ber geant la ca pi tale ré gio nale au sein de
+ de 77
ré gions de taille moyenne.77
75
La Meurthe-et-Mo selle est le dé par te ment72
- de 72
lor rain pour le quel la proxi mi té de pro fil est la
© IGN - Insee 2002Source : Insee - Recensement 1999 plus in dé pen dante de la proxi mi té géo gra -
18Éco nomie Lor raine n° 226 - Mars 2003TERRITOIRE
phique. Le dé par te ment le plus proche est la mi ques com mu nes : poids im por tant de
Vienne, en rai son d’un ni veau de ri chesse grands éta blis se ments, pré sence forte de
qua si iden tique et du poids éle vé des étu - l’in dustrie et de la po pu la tion ou vrière. Ces
diants dans la po pu la tion. L’ac ti vi té éco no - dé par te ments se rap pro chent aus si par les
mique est marquée par la faible pro por tion cri tè res dé mo gra phi ques : po pu la tion nom -
d’em ployés et ou vriers et le poids éle vé du breuse, forte ur ba ni sa tion, re la tive jeu nesse
ter tiaire non mar chand. La Vienne se dis de la po pu la tion, faible at trac ti vi té, es pé - -
tingue par contre de la Meurthe-et-Mo selle rance de vie peu élevée et faible taux d’ac ti vi -
pour les ca rac té ris ti ques de la po pu la tion. té fé mi nine.
Elle est moins peuplée, moins ur ba nisée, la Pour au tant, la Mo selle garde des par ti cu la -
po pu la tion est plus âgée et l’es pé rance de ri tés par rap port à l’Oise et l’Aisne, no tam -
vie y est plus élevée. ment en terme d’ac ti vi té : un taux d’ac ti vi té
Les au tres dé par te ments au pro fil voi sin de la des hom mes faible, un taux de chô mage plu -
Meurthe-et-Mo selle sont le Cal va dos et le tôt bas… Le ter tiaire ad mi nis tré est im por -
Ter ri toire de Bel fort (pro fil dé mo gra phique et de tant du fait de la pré sence de Metz, ca pi tale
ri chesse proche), la Côte-d’Or (du fait de son at ad mi nis tra tive ré gio nale. Ce sont sur tout les -
trac ti vi té pour les étu diants) et la Marne pour ca rac té ris ti ques dé mo gra phi ques qui rap -
son pro fil dé mo gra phique. pro chent l’Oise de la Mo selle : les deux dé -
par te ments sont peu plés et très ur ba ni sés.
n La Mo selle, La Mo selle est plus proche de l’Aisne par
dé par te ment ty pique du Nord l’éco nomie et la ri chesse.
et de l’Est de la France La Seine-Ma ri time et le Haut-Rhin sont res -
Les dé par te ments dont le pro fil so cio-éco no - pec ti ve ment si tués aux troi sième et qua -
mique est le plus proche de la Mo selle ne trième rangs en terme de proxi mi té de pro fil
sont pas des dé par te ments li mi tro phes mais avec la Mo selle. Ces deux dé par te ments ont
ils res tent concen trés dans une bande située un pro fil dé mo gra phique as sez proche de ce -
au Nord de la France et al lant de la Nor - lui de la Mo selle et pré sen tent des ca rac té ris -
mandie à l’Alsace. ti ques pro ches pour l’éco nomie et les
Les deux dé par te ments les plus pro ches de en tre pri ses. Mais leur mar ché du tra vail ne
la Mo selle sont l’Oise et l’Aisne. Ils par ta gent fonc tionne pas comme en Mo selle. La
avec la Mo selle des ca rac té ris ti ques éco no Seine-Ma ri time offre un em ploi cou vrant les-
be soins de la po pu la tion ac tive ré si dente alors
DENSITÉ DES ÉTUDIANTS AU LIEU D’ÉTUDES que de nom breux mo sel lans tra vail lent dans
DANS LA POPULATION DES 15 ANS OU PLUS
les pays fron ta liers. Les taux d’ac ti vi té des
EN 1999
fem mes et sur tout des hom mes sont très éle -
vés dans le Haut-Rhin.
n Sylvie MULIC
pour 100 habitants
+ de 4,1
4,1
2,3
1,1
- de 1,1
© IGN - Insee 2002Source : Insee - Recensement 1999
19Éco nomie Lor raine n° 226 - Mars 2003TERRITOIRE
MÉTHODOLOGIE
La com pa rai son des dé par te ments pré sentée dans cette étude re pose sur une dis tance cal culée à par tir d’un en -
semble de 33 in di ca teurs so cio-éco no mi ques, sur six thè mes prin ci paux : po pu la tion et es pace, ac ti vi té et ca té go -
ries so cia les, éco nomie et en tre pri ses, ri chesse, san té et édu ca tion.. Les va ria bles re te nues sont des va ria bles
struc tu rel les, sus cep ti bles de ne pas beau coup va rier dans le temps. Plus la dis tance entr e deux dé par te ments est
faible, plus ils sont res sem blants.
Chaque in di ca teur est cen tré et ré duit afin d’évi ter de don ner ar ti fi ciel le ment un poid s trop im por tant à ceux qui pren nent des
va leurs très con tras tées dans l’ab so lu. On a éli mi né les in di ca teurs re don dants parce que cor ré lés à d’au tres.
Une clas si fi ca tion hié rar chique as cen dante sur les don nées dé par te men ta les des in di ca teurs a per mis d’ob te nir la ty po logie
en 12 clas ses pré sentée page 17.
Cette mé tho do logie a été dé ve loppée par l’INSEE Pro vence-Alpes-Côte-d’Azur.
20Éco nomie Lor raine n° 226 - Mars 2003TERRITOIRE
Les indicateurs de comparaison des départements
Meurthe
-et- Meuse Moselle Vosges
Moselle
POPULATION ET ESPACE
Population 713 555 192 261 1 023 199 381 008
2Densité (habitants par km) 136,0 31,0 164,6 64,9
Part de la population dans les comunes de l’espace à dominante urbaine (%) 96,0 46,4 93,9 48,1
Part de la superficie des communes de montagne
(altitude du chef-lieu supérieure à 500 mètres) (%) 0,0 0,0 0,0 13,3
Part des moins de 20 ans dans la population (%) 24,7 25,2 25,2 25,1
Part des plus de 60 ans dans la population (%) 20,4 23,3 19,9 23,2
Part des maisons individuelles dans les résidences principales (%) 55,3 75,8 55,2 67,0
Source : Insee - Re cen se ment de la po pu la tion 1999
ACTIVITES ET CATEGORIES SOCIALES
Taux d’activité des hommes de 20 à 59 ans (%) 83,9 88,7 86,9 90,2
Taux d’activité des femmes de 20 à 59 ans (%) 69,7 70,6 67,5 76,0
Taux de chômage (%) 11,9 11,9 11,6 12,4
Rapport de l’emploi au lieu de travail sur l’emploi au lieu de résidence
(indice 100) 92,4 94,1 88,9 98,3
Part des agriculteurs exploitants dans la population active (%) 1,2 5,1 0,9 2,6
Part des indépendants dans la population active (%) 4,9 5,7 4,7 6,2
Part des cadres dans la population active (%) 11,2 6,0 8,6 6,7
Part des professions intermédiaires dans la population active (%) 23,3 19,1 21,5 18,8
Part des employés dans la population active (%) 31,5 29,3 29,9 26,8
Part des ouvriers dans la population active (%) 28,0 34,9 34,4 39,0
Source : Insee - Re cen se ment de la po pu la tion 1999
ÉCONOMIE ET ENTREPRISES
Taux de créations d’entreprises, champ ICS (%) 10,9 8,8 11,3 9,8
Part des emplois salariés des établissements de plus de 100 salariés,
champ ICS (%) 38,0 34,0 41,0 37,0
Part des emplois salariés des établissements dépendant d’un siège social
dans le dép., champ ICS (%) 64,2 73,4 72,0 73,5
Part de l’industrie et de la construction dans l’emploi au lieu de travail (%) 22,7 27,4 29,5 36,3
Part du tertiaire marchand dans l’emploi au lieu de travail (%) 37,6 29,0 36,5 30,6
Part du tertiaire non marchand dans l’emploi au lieu de travail (%) 37,7 34,8 32,3 28,8
Part des résidences secondaires dans les logements (%) 1,4 5,7 1,9 8,7
Source : Insee - SIRENE Champ ICS-2000, Insee - Re cen se ment de la po pu la tion 1999
RICHESSE
PIB par habitant (moyenne France=100) 86,0 77,1 81,8 83,7
Revenu imposable net par foyer fiscal (moyenne France=100) 92 85 88 87
Nombre de personnes couvertes par le RMI (pour 100 hab) 3,1 2,7 2,1 2,2
Source : PIB - Comp tes ré gio naux 1996, Re ve nu Impo sable IRPP 1998, RMI : CNAF - UNEDIC - DREES - RP 99
SANTÉ
Espérance de vie à la naissance des hommes (an) 74,5 74,6 74,5 73,5
Espérance de vie à la naissance des femmes (an) 82,1 81,9 81,1 81,9
Densité de médecins libéraux (nombre pour 100 000 hab) 194,0 134,7 155,7 159,8
Source : Insee - État-Ci vil - RP99, SNIR
ÉDUCATION
Part des non diplômés dans la population des 15 ans ou plus (%) 17,4 20,4 22,2 21,2
Part des scolaires et étudiants dans la population des 15 à 24 ans (%) 71,7 63,0 64,1 62,0
Taux de réussite au BAC (%) 82,1 80,5 79,0 82,1
Source : Insee - Re cen se ment de la po pu la tion 1999, Mi nis tère de l’Édu ca tion nationale
21Éco nomie Lor raine n° 226 - Mars 2003

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.