Des bourgs et petites villes au service du citoyen

De
Publié par

En voiture, les bas-Normands des bourgs et des petites villes mettent en moyenne douze minutes pour accéder à l'ensemble de la gamme des services non concurrentiels, soit deux de moins que la moyenne nationale. Les trois quarts d'entre bénéficient d'un éventail étendu de ces équipements à proximité de chez eux, au sein de leur bassin de vie.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 10
Tags :
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

Desbourgs etpetites
villes au service
ducitoyen
En voiture, les Bas-Normands des bourgs et
petites villes mettent en moyenne douze minutes
pour accéder à l'ensemble de la gamme des
services non concurrentiels, soit deux de moins
que la moyenne nationale. Les trois quarts
d'entre eux bénéficient d'un éventail étendu de
ces équipements à proximité de chez eux, au
sein de leur bassin de vie.
45
La Basse-Normandie entre villes et campagnes>>>
Des services à portée de main
Les bassins de vie des bourgs et des des équipements considérés, mais rentiels" sont accessibles dans la quasi-
petites villes de la région sont plutôt davantage leur nombre, dans l'absolu intégralité des 74 bassins de vie de la
bien pourvus dans le domaine des ser- mais également au regard du nombre région. Cependant, la présence ou non
vices dits "non-concurrentiels". d’habitants à desservir. En effet, si l'on d'une salle de cinéma ou d'une crèche
Comme dans le domaine concurren- excepte les agences ANPE et les pis- contribue aussi à différencier les bas-
tiel, ce qui distingue les bassins de vie cines couvertes (présentes dans seu- sins de vie.
les uns des autres n'est pas tant l'ab- lement une vingtaine de bassins), la
sence ou la présence de tout ou partie plupart des services dits "non concur-
Bureaux de poste et gymnases omniprésents
Basse-Normandie Part de la population desservie * (en %)
disposant d’au moins un(e)...
Nombre de
FrancePopulationbassins Pays de la LoireBasse-Normandie Bretagne Métropolitaine1999(sur 74)
Bureau de Poste 74 990 883 100,0 100,0 100,0 100,0
Installation sportive couverte 74 99,6 100,0 100,0 98,8
Gendarmerie 73 984 505 99,4 93,9 95,6 96,4
Notaire 73 99,4 96,5 96,3 96,7
Maison de retraite 73 985 669 99,5 96,8 99,5 95,1
Perception 71 973 258 98,2 90,1 89,2 93,0
Ecole de musique 68 960 393 96,9 94,7 96,9 95,9
Crèche, halte-garderie 55 838 681 84,6 93,3 86,9 89,3
Cinéma 41 764 353 77,1 73,3 68,3 65,2
Piscine couverte 21 495 520 50,0 59,7 49,8 49,7
ANPE 18 517 505 52,2 40,9 32,7 42,1
* : par rapport à l’ensemble de la population n’habitant pas une grande agglomération Source : Insee, Inventaire communal 1998 - recensement de la population
Seuls 18 bassins de vie sur les 74 que manquants, les plus rares comme
compte la région sont, à des degrés dif- l’agence ANPE, la piscine couverte ou leLe bassin de
férents, considérés comme insuffisam- cinéma restent donc concentrés dansSaint-Lô
ment dotés en équipements "non les grandes agglomérations.
concurrentiels". Parmi les équipements
Quelques "parents pauvres"
• 59 communes
Six bassins de vie bas-normands sont Livarot, Orbec et Vimoutiers) bénéfi-
• 54 414 habitants
ainsi sous-dotés en équipements non cient tous en revanche de la présence
• 23 704 emplois concurrentiels en 1998, non seulement d'une gendarmerie, d'une perception,
• Déclin démographique par rapport au nombre d'habitants d'au moins un notaire, de un à trois
récent qu'ils desservent mais également dans bureaux de poste, d'au moins une ins-
l'absolu. Parmi les six, le cas du bassin tallation sportive couverte et d'une• Economie fortement
périurbain de Saint-Martin-de-Fonte- maison de retraite. Mais, à la différencerésidentielle sans autre
dominante nay est particulier en raison de sa très du bassin de Saint-Martin-de-Fonte-
petite taille et de sa proximité avec nay, la crèche ou la halte-garderie sont• Autonome
l'agglomération caennaise. Dépourvu en général absentes et ces cinq bas-
• Niveau d’équipement
de gendarmerie, de perception, de sins disposent, au mieux, d'une seule
concurrentiel : très bon cabinet de notaire, ce bassin dispose école de musique.
non concur
néanmoins de deux bureaux de poste,
santé : très bon
d'une crèche, d'une maison de retraite,
éducation : très bon
de deux écoles de musique et de deux
• 104 emplois pour 100 actifs installations sportives couvertes.
résidents Les cinq autres bassins de vie bas-nor-
• Accès aux équipements et à mands sous-équipés en la matière
l'emploi : rapide (Montebourg dans la Manche, Athis-
de-l'Orne dans l'Orne et trois bassins
adjacents dans le sud du Pays d'Auge :
46
La Basse-Normandie entre villes et campagnes
En dehors des grandes
agglomérations, 3 Bas-Normands
sur 4 habitent dans un bassin de
vie bien doté en services non
concurrentiels>>> >>>
Le bassin de
Le sud du Pays d’Auge manque d’équipements Saint-Martin-
non concurrentiels de-Fontenay
Cherbourg
Le Havre
• 4 communes
Rouen
• 6328 habitantsBayeux
Elbeuf
Louviers • 1370 emploisCaen
Saint-Lô
Lisieux
• Dynamique démographique
Coutances
assez forte et régulièreEvreux
• Economie fortement
Vire
résidentielle sans autre
Avranches Argentan dominanteL'AigleFlers
Saint-Malo
• Dépendant
Mortagne-au-Perche • Niveau d’équipement
Alençon concurrentiel : très faibleNiveau d'équipements non concurrentiels par bassin de vie
Très bon (23 bassins de vie) non concur
Bon (17 bassins de vie)
santé : moyenMoyen (16 bassins de vie)
Faible (12 bassins de vie)Rennes éducation : moyen
Très faible (6 bassins de vie) © IGN - Insee 2004
Unités urbaines de 30 000 habitants ou plus • 52 emplois pour 100 actifsSources : Insee, recensement de la population
Périphérie dépendante des unités urbaines de
1999 et Inventaire communal 1998 résidents 30 000 habitants ou plus
• Accès aux équipements et à
l'emploi : assez rapide
Une douzaine d'autres bassins
relativement sous-équipés
Une douzaine d'autres bassins de vie notaire. En matière de loisirs sportifs Le bassin de
bas-normands sont légèrement mieux et culturels, leurs habitants bénéficient Sainte-Mère-
lotis dans l'absolu, mais insuffisam- tous de la présence d'une installation
CherbourgÉglise
ment cependant pour satisfaire les sportive couverte, ainsi que d'une ou
besoins en services non concurren- deux écoles de musique (sauf dans le
tiels des populations résidentes. Trois bassin de Rémalard). Dans le domaine
d'entre eux se situent à la périphérie de des structures d'accueil, chacun des
grandes agglomérations (caennaise douze bassins dispose d'au moins une • 17 communes
pour Argences et Troarn, cherbour- maison de retraite, mais dans près de • 4361 habitants
geoise pour Saint-Pierre-Eglise). La la moitié d'entre eux (5 sur 12), aucune
• 1254 emplois
baie du Mont-Saint-Michel (Pontorson, crèche ou halte-garderie ne permet de
• Déclin démographiqueSaint-James et Ducey) et le bassin tout prendre en charge les très jeunes
confirméproche de Brécey sont également enfants.
concernés. Les deux bassins ruraux • Economie agri-alimentaire à
tendance agroalimentairedu Perche ornais (organisés autour de
Bellême et de Rémalard) connaissent • Faiblement autonome
la même situation. Enfin, quelques bas-
• Niveau d’équipement
sins de vie plus isolés (Tinchebray dans
concurrentiel : bonl'Orne, Bréhal et Torigni-sur-Vire dans
non concurrentiel : bon
la Manche) manquent aussi d'équipe-
santé : très faible
ments dits non concurrentiels. Les ser-
éducation : moyen
vices publics élémentaires sont
• 83 emplois pour 100 actifstoujours présents (un poste de gen-
résidents
darmerie, une perception - sauf dans
• Accès aux équipements et àle bassin d'Argences - et de deux à
l'emploi : assez longcinq bureaux de poste). La douzaine
de bassins concernés disposent éga-
lement d'un ou deux cabinets de
47
La Basse-Normandie entre villes et campagnes>>>
Des bassins de vie bas-normands plutôt mieux équipés
Part dans la population des bassins de vie
Basse-Normandie de la région (hors grandes agglomérations) en %
Niveau
d'équipement Basse-Bassins de vie Population France
Bretagne Pays de la LoireNormandieconcernés concernée métropolitaine
très faible 6 38 168 3,9 5,4 4,3 4,6
faible 12 85 983 8,7 12,2 13,9 12,8
moyen 16 114 264 11,5 8,6 14,0 11,1
bon 17 256 087 25,8 35,5 20,8 26,6
très bon 23 496 331 50,1 38,3 47,0 44,9
Total 74 990 833 100,0 100,0 100,0 100,0
Source : Insee, Inventaire communal 1998 - recensement de la population 1999
Une région plutôt bien desservie
Au total, 18 bassins de vie ne sont donc moins de 13 % de la population de la 76 % des Bas-Normands ne vivant pas
pas autosuffisants en matière d'équipe- région, hors grandes agglomérations. dans une grande ville ou sa proche péri-
ments non concurrentiels dans la région En Bretagne, dans les Pays de la Loire phérie bénéficient de services non
(parmi eux, huit présentent également ou au niveau national, la proportion concurrentiels à proximité. Leurs homo-
une carence en équipements concur- varie de 17 à 18 %. En dehors des logues bretons ne sont que 74 % dans
rentiels : Saint-Martin-de-Fontenay, grandes agglomérations, un Bas-Nor- ce cas, les Ligériens seulement 68 % et
Troarn, Argences, Ducey, Montebourg, mand sur deux vit dans un bassin très les Français 71 %.
Saint-Pierre-Eglise, Athis-de-l'Orne et bien doté en équipements non concur-
Tinchebray). Les 124 000 Bas-Nor- rentiels, et environ un sur quatre dans
mands concernés représentent un peu un bassin bien pourvu. Ainsi, près de
Le bassin de
Saint-Pierre-
Église
Les habitants des bassins des pôles urbains
proches des équipements non concurrentiels
• 15 communes
• 6581 habitants
Cherbourg
• 1266 emplois
Le Havre• Dynamique démographique
Trouville-sur-Mer
irrégulière ou modérée Rouen
Bayeux• Economie fortement Elbeuf
Louviersrésidentielle et agri- Caen
Saint-Lô Lisieuxalimentaire
Coutances
• Dépendant Evreux
• Niveau d’équipement VireGranville
Avranchesconcurrentiel : faible Argentan
L'AigleSaint-Malo Flersnon concur
santé : faible
Mortagne-au-Percheéducation : moyen
Alençon
Temps moyen d'accès aux équipements • 54 emplois pour 100 actifs non concurrentiels les plus proches
moins de 11 minutesrésidents
de 11 à moins de 15 minutes
de 15 à moins de 20 minutes• Accès aux équipements et à
Rennes
plus de 20 minutesl'emploi : assez long © IGN - Insee 2004
Unités urbaines de 30 000 habitants ou plus
Sources : Insee, recensement de la population 1999
Périphérie dépendante des unités urbaines
et Inventaire communal 1998de 30 000 habitants ou plus
48
La Basse-Normandie entre villes et campagnes>>>
Quelques poches assez mal desservies dans l’Orne
Cherbourg
Le Havre
Trouville-sur-MerBayeux
Rouen
Elbeuf
LouviersSaint-Lô Caen
Coutances
Lisieux
Evreux
Vire
Granville
ArgentanAvranches
Saint-Malo Flers L'Aigle
Mortagne-au-Perche
Alençon
Temps d’accès aux équipements non concurrentiels fréquentés ou les plus proches
(carte communale)
moins de 5 minutes
de 5 à 15 minutes
de 15 à 25 minutes
25 minutes et plus
Rennes
Unités urbaines de 30 000 habitants ou plus © IGN - Insee 2004
Sources : Insee, recensement de la population 1999Laval
Périphérie dépendante des unités urbaines de 30 000 habitants ou plus et Inventaire communal 1998
Le bassin deL'accès aux services non concurrentiels
Saint-Pierre-
Observer le niveau d'équipement des Le bureau de poste, la gendarmerie et la sur-Dives
bassins de vie est nécessaire, mais pas perception par exemple sont accessibles
suffisant pour conclure au bon appro- rapidement pour une large part de la
visionnement de leurs habitants. Le population.
temps pour accéder à l'ensemble des
équipements de la gamme est une Ainsi, plus de 80 % des habitants des • 22 communes
manière complémentaire d'approcher bassins de vie des bourgs et petites villes • 10 621 habitants
la question. bas-normands mettent en moyenne
• 2839 emplois
moins de 10 minutes pour rallier l'en-
• Déclin démographiqueLes habitants des bassins de vie des semble de la gamme des équipements
confirmébourgs ou des petites villes bas-nor- non concurrentiels de proximité. Ils ne
mands mettent en moyenne 12 minutes sont que 75 % parmi leurs homologues • Economie fortement
pour atteindre des équipements non français. résidentielle sans autre
dominanteconcurrentiels (gendarmerie, percep-
tion, notaire, ANPE, maison de retraite, • Faiblement autonome
bureau de poste, crèche ou halte-gar- • Niveau d’équipement
derie, installation sportive et piscine
concurrentiel : boncouvertes, école de musique et cinéma).
non concur
En France, le temps nécessaire pour les
santé : faible
rallier s'élève en moyenne à 14 minutes.
éducation : bon
• 73 emplois pour 100 actifsSi l'on exclut de la gamme les équipe-
résidents
ments peu fréquents que sont le cinéma,
• Accès aux équipements et àl'ANPE et la piscine couverte, les temps
l'emploi : assez rapided'accès se réduisent, respectivement à
cinq et six minutes en moyenne.
49
La Basse-Normandie entre villes et campagnes
12 minutes : c'est pour les
habitants des bassins de vie bas-
normands le temps moyen d'accès
en voiture à l'ensemble des
équipements non concurrentiels. La
moyenne est de 14
minutes au niveau national50
La Basse-Normandie entre villes et campagnes

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.