Des pistes pour réduire la consommation énergétique des ménages

De
Publié par

Des pistes pour réduire la consommation énergétique des ménages En 2010, la électrique à La lien avec l’augmentation de la population Réunion s’est élevée à 2 467 GWh. Les par- et le resserrement des ménages. Entre ticuliers sont les plus gros consommateurs 2009 et 2010, du nombre de (44 %), suivis par le secteur industriel résidences principales est estimée à 2,9 % (29 %). Enfin, les autres professionnels et avec en moyenne trois personnes par les collectivités représentent 27 % de la foyer. Le taux d’équipement des ménages consommation électrique annuelle. Elle se en appareils électroménagers s’accroît répartit sur les 337 100 clients estimés par également d’année en année. En 2010, EDF. chaque ménage réunionnais possède en moyenne 23 équipements électri- ques : gros électroménager (réfrigérateur,La consommation électrique lave-linge, lave-vaisselle...), équipementsdes particuliers augmente de cuisson (plaques, fours, marmite àrégulièrement riz...), matériel hifi-vidéo (télévision, ordi- nateur, lecteur DVD...), ou équipements de La consommation électrique des particu- confort (chauffe-eau, climatisation...). liers augmente en moyenne chaque année de 3,1 %, ce taux restant stable d’une Si le taux d’équipement en appareils de année sur l'autre. Ceci s’explique par l’ac- froid et de lavage-séchage est stable croissement du nombre de logements, en depuis plusieurs années, à un niveau élevé, d’autres équipements électriques se démo- cratisent.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 17
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Des pistes pour réduire la
consommation énergétique des ménages
En 2010, la électrique à La lien avec l’augmentation de la population
Réunion s’est élevée à 2 467 GWh. Les par- et le resserrement des ménages. Entre
ticuliers sont les plus gros consommateurs 2009 et 2010, du nombre de
(44 %), suivis par le secteur industriel résidences principales est estimée à 2,9 %
(29 %). Enfin, les autres professionnels et avec en moyenne trois personnes par
les collectivités représentent 27 % de la foyer. Le taux d’équipement des ménages
consommation électrique annuelle. Elle se en appareils électroménagers s’accroît
répartit sur les 337 100 clients estimés par également d’année en année. En 2010,
EDF. chaque ménage réunionnais possède en
moyenne 23 équipements électri-
ques : gros électroménager (réfrigérateur,La consommation électrique
lave-linge, lave-vaisselle...), équipementsdes particuliers augmente
de cuisson (plaques, fours, marmite àrégulièrement riz...), matériel hifi-vidéo (télévision, ordi-
nateur, lecteur DVD...), ou équipements de
La consommation électrique des particu- confort (chauffe-eau, climatisation...).
liers augmente en moyenne chaque année
de 3,1 %, ce taux restant stable d’une Si le taux d’équipement en appareils de
année sur l'autre. Ceci s’explique par l’ac- froid et de lavage-séchage est stable
croissement du nombre de logements, en depuis plusieurs années, à un niveau élevé,
d’autres équipements électriques se démo-
cratisent. Ainsi, à titre d’exemples, le four à
Graphique 1
micro-ondes ou l’ordinateur ont fleuri dans
Répartition des consommations les foyers réunionnais ces dernières
électriques des particuliers par années.
poste
Source : Observatoire Énergie Réunion, Consommation
énergétique des ménages réunionnais en 2010
32EÉnergie
L’augmentation du taux d’équipement a Ainsi, la consommation électrique des
logiquement des conséquences directes sur ménages est actuellement de 3 531 kWh/an.
la consommation d’électricité. Ainsi la Il est prévu qu’elle puisse diminuer à 2 624 moyenne d’électricité pour kWh/an, selon le scénario de MDE. Cela cor-
un foyer réunionnais est de 3 531 kWh/an. respondrait à une économie de consomma-
tion électrique de 26 %.
Les gros appareils électroménagers sont les
plus gros consommateurs énergétiques au Le potentiel d’économie est le plus élevé sur
sein des habitations : ils représentent 27 % le poste de consommation « eau chaude
de la consommation électrique totale (gra- sanitaire » et sur le gros électroménager. En
phique 1). Les équipements de cuisson sont mettant en œuvre les actions de MDE, il est
le deuxième poste de consommation, avec possible de réaliser une économie de
22 %. Enfin, l’eau chaude sanitaire repré- 461 kWh/an pour l’eau chaude sanitaire et
sente 19 % de la consommation électrique de 306 kWh/an pour le gros électroména-
des ménages. ger.
Plusieurs potentiels Gaëlle GILBOIRE
d’économies d’énergie Observatoire Énergie Réunion
Les actions de maîtrise de l’énergie (MDE)
sont des leviers importants pour diminuer la
Graphique 2consommation électrique des ménages. La
Région Réunion, l’Ademe et EDF préconisent Impact estimé des actions de
des opérations de maîtrise de l’énergie, qui maîtrise de l'énergie sur la
s’articulent autour de quatre axes : remplace-
consommation électrique des
ment des ampoules incandescentes par des
ménagesampoules basse consommation ; choix d’ap-
pareils de classe A, A+ ou A++ pour le gros
électroménager et la climatisation ; suppres-
sion des veilles d’appareils, par le biais d’ins-
tallation de prises coupe-veille ; remplace-
ment des chauffe-eau électriques par des
chauffe-eau solaires.
Une répartition de la consommation élec-
trique des ménages après mise en œuvre
des actions de maîtrise de l’énergie a été
simulée (graphique 2).
Une enquête de consomma-
tion énergétique des ménages
réunionnais en 2010
Les résultats présentés résultent de l’enquête
« Consommation énergétique des ménages
réunionnais » réalisée en 2010 par
l’Observatoire de l’Énergie Réunion. Durant * MDE : maîtrise de l'énergie
Source : Observatoire Énergie Réunion, Consommationtrois mois en 2010, 500 ménages ont été
énergétique des ménages réunionnais en 2010interrogés sur l’ensemble de l’Île de La
Réunion.
33

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.