Distribution et traitement de leau

Publié par

Le Syndicat Intercommunal d’Eau et d’Assainissement de Mayotte (SIEAM) est né d’une fusion des Syndicats autonomes de l’île en 1992 sous la dénomination de SAEM (Syndicat d’Alimentation en Eau de Mayotte). En intègrant la compétence assainissement en 1998, il a pris sa dénomination actuelle.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 12
Tags :
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

1 TERRITOIRE… 1.10 Distribution et traitement de l’eau
e Syndicat Intercommunal d’Eau et L’assainissement est un problème très Evolution de la consommation d’eaud’Assainissement de Mayotte (SIEAM) important à Mayotte. Encore peu de lo-Lest né d’une fusion des Syndicats au- gements sont reliés à un réseau d’assai-
2005 2006 2007 2008tonomes de l’île en 1992 sous la dénomi- nissement efficace, qu’il soit collectif,
nation de SAEM (Syndicat d’Alimentation semi-collectif ou individuel. Cette insuffi- 27 723 29 227 30 615 33 906Nombre d'abonnés
en Eau de Mayotte). En intègrant la com- sance est à l’origine des risques sanitaires 5 120 765 5 452 647 5 867 953 6 156 443Consommation ( m³ )
pétence assainissement en 1998, il a pris et environnementaux importants (insalu- 185 187 192 182m³ / abonné
sa dénomination actuelle. brité publique, dégradation des cours
Source : SOGEAd’eau et de la qualité du lagon, etc.).Le syndicat exerce en lieu et place
des 17 communes les compétences À ce jour, seule la commune de Ma-
moudzou, ainsi que quelques quartiersd’étude, de réalisation et d’exploitation
des infrastructures d’eau potable et d’as- de différentes communes, sont reliés au Les stations d’assainissement en exploitation fin 2007
sainissement séparatif d’eaux usées. réseau d’assainissement collectif du
SIEAM. Malgré une situation de sur-Le SIEAM a délégué la gestion du ser- communes Système type Mise en service n° d'ouvrage
charge, le traitement des effluents au ni- d'assainissement de traitementvice d’eau potable par un contrat de
veau de la station d’épuration dedélégation de service public (contrat
Mamoudzou parvient à respecter la ré- Hamjago Boues activées 20021 Mtzamborod’affermage) à la SOGEA Mayotte de-
Bandraboua Lot Expérimentale DD+épandage 2002er glementation. 2puis le 1 janvier 1992.
de Dzoumogné
Le territoire de Mayotte est alimenté Bandraboua  Boues activées 20003 Bandraboua
d’une part par des ressources de surface Terrain de foot
Lotissement  FP Horizontale 2006(captages, drains, prises d’eau en rivière 4 Dzaoudzi-Labatoir
Totorosaet retenues collinaires) et par des res-
Mamoudzou Mamoudzou Boues activées 20025sources souterraines (forages).
Nord Baobab
L’eau est distribuée par l’intermé- Mamoudzou Lotissement de DD+épandage 20056
diaire de 5 usines de production d’eau Vahibé
potable et de 9 forages qui alimentent Ouangani Ouangani Stade 20077 Ouangani Sélémani Boues activées 1995directement le réseau de distribution. 8
Tsingoni  Filtre Planté verti- 20069 TsingoniEn 2008, les volumes consommés s’élè-
Hachénoua cale
3vent à 6,2 millions de m et sont en hausse Foumbouini DD+épandage 200510 Kani-Kéli
de 5 % par rapport à 2007. La consomma- RHI Ambani  Bio disque 200611
tion moyenne par abonné est de 182 Mjihari
3 RHI de Kani-bé Boues activées 1997m /an, ce qui fait une consommation 12 Kani-Kéli RHI Choungui 1998moyenne individuelle de 99 litres par jour 13
Pour en savoir plus :et par habitant, très inférieure de celle des
Source : SIEAM
autres départements et collectivités  Rapport annuel exercice 2007,
d’Outre-mer et de la Métropole (291 litres SIEAM.
pour La Réunion).
TEM 2010 26 INSEE MAYOTTE INSEE MAYOTTE 27 TEM 2010

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.