Du café au cinéma, la hiérarchie des équipements selon leur seuil d'apparition.

De
Publié par

La probabilité de trouver tel commerce ou service sur le territoire d'une commune s'accroît généralement avec sa population. Certains équipements apparaissent plus tôt que d'autres et ne sont pourtant pas toujours de première nécessité. Le débit de boissons est ainsi l'un des premiers à entrer en scène, vers trois cents habitants, alors qu'il faut attendre d'avoir passé le seuil des mille habitants pour avoir au moins une chance sur deux de trouver une boucherie.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 59
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

Boulangerie
Numéro 42 : octobre 2000
Du café au cinéma,
la hiérarchie des équipements
selon leur seuil d'apparition
Café
INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUELa probabilité de trouver tel commerce ou service sur ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES
DIRECTION REGIONALE
DE MIDI-PYRENEESle territoire d’une commune s’accroît généralement
Téléphone : 05 61 36 61 36
Télécopie : 05 61 36 62 00avec sa population. Certains équipements apparaissent
Adresse : 36, rue des Trente-Six-Ponts
31054 TOULOUSE CEDEX 4
plus tôt que d’autres et ne sont pourtant pas
Directeur de la publication :
Benjamin Camus
toujours de première nécessité. Le débit de boissons Rédacteur en chef :
Bruno Mura
Maquettiste :est ainsi l’un des premiers à entrer en scène, vers Madeleine Cambounet
Imprimeur : Reprographie Moderne,trois cents habitants, alors qu’il faut attendre d’avoir 31770 Colomiers
Dépôt légal : octobre 2000
ISSN : 1262-442Xpassé le seuil des mille habitants pour avoir au moins CPPAP : 183AD
SAGE : SIPAG4276
une chance sur deux de trouver une boucherie. Prix : 15 F - 2,29
Epicerie
CinémaDu café au cinéma, la hiérarchie
des équipements selon leur seuil d'apparition
roches de l’église, le café ou le moins une chance sur deux de trouver, tel ou tel équipement dans une ville ou
restaurant, quelques artisans, une même dans les communes les moins un village dépend donc très fortementPboulangerie et une épicerie, plus peuplées. du nombre de ses habitants. Après un
rarement une boucherie. C’est le démarrage plus ou moins rapide, cette
village dessiné par quelque enfant, Présence d’un probabilité s’accroît souvent assez
artiste débutant. Parfois pour mettre de équipement liée à la régulièrement à mesure que la popula-
la couleur, il y ajoute la voiture des pom- population communale tion augmente pour atteindre enfin un
piers, rarement le magasin de meubles niveau où toutes les communes, ou
ou de chaussures. Et il a bien La plupart des commerces et ser- quasiment toutes, sont équipées.
observé ! Un lieu de culte ou de prière vices ne s’installent dans une commune, Prenons un exemple : la boulangerie.
est en effet présent dans la quasi-totalité ou n’y durent, que s’il y existe une clien- Elle est présente dans 39 % des
des villes et villages de France ; le café, le tèle potentielle suffisamment impor- communes de France métropolitaine
restaurant, le magasin d’alimentation tante pour les rendre rentables. (hors Corse, Paris et sa petite couronne)
sont parmi les commerces qu’on a au D’ordinaire, la probabilité de trouver mais dans seulement 27 % de celles de
La présence d'un équipement sur une commune dépend de sa population :
l'exemple de la boulangerie
Proportion de communes équipées (en %) Pour un commerce ou service donné, le taux d’équipement est,
100 par tranche de population, le pourcentage de communes qui en
Midi-Pyrénées disposent sur leur territoire. Les deux graphiques ci-contre illus-
trent la progression du taux d’équipement des communes en75
France boulangerie à mesure que la population croît. Le premier dessine
la courbe obtenue en présentant la population des communes sur
50 une échelle arithmétique, celle qu’on a l’habitude de trouver dans
la plupart des graphiques. On voit bien que de quasiment nul
25 dans les toutes petites communes, le taux d’équipement s’élève
rapidement pour atteindre son maximum (la totalité des
communes équipées) bien avant le seuil des 5 000 habitants.
0
0 10 000 20 000 30 000 40 000 50 000 Mais l’observation est peu précise.
Population des communes (échelle arithmétique)
Le second graphique est dessiné à partir d’une échelle logarith-
mique des populations. La lecture en est plus nette. Il permet enProportion de communes équipées (en %)
particulier de déterminer un seuil d’apparition. La définition100
de ce dernier est cependant arbitraire. Le seuil d’apparition peut
se situer au moment où la courbe « décroche » pour amorcer une
75 progression linéaire qui l’amènera au taux de saturation. Ou
Midi-Pyrénées alors, on peut le fixer à 25 % ou à 50 % . Dans cette étude,
50 pour chaque équipement observé, on a retenu comme seuil
France d’apparition le niveau de population pour lequel on passe la
barre des 50 % de communes équipées. Ici pour la boulangerie
25
le seuil d'apparition se situe à 600 habitants.
Les équipements, commerces et services, répertoriés lors de0
100 500 5 000 10 000 50 000 l’Inventaire Communal de 1998 sont trop nombreux, plus de
Population des communes (échelle logarithmique)
300, pour être tous examinés dans le détail. On se limitera donc
ici aux plus courants.
Source : Inventaire communal 1998
2Midi-Pyrénées. Pourtant, à tailles
Les équipements se regroupent par gammeégales de communes, on a presque les
mêmes chances de la trouver dans la Les équipements, qui apparaissent plus ou moins dispersés sur le territoire, ont pour-
tant tendance à se regrouper, par gamme, dans certaines communes. On trouve ainsirégion que dans le reste de la métro-
généralement autour d’un service public comme la poste un certain nombre de petits(1)pole . Jusqu’à environ 200 habitants, commerces. Quand une commune possède un des équipements de la gamme, elle
la proportion de communes disposant possède habituellement l’ensemble des équipements de celle-ci.
d’une boulangerie sur leur territoire
A partir de cette constatation, deux gammes d’équipements ont été définies pour déter-
augmente assez lentement avec la taille miner deux niveaux de fréquentation de communes pôles : une gamme de proximité et
de la commune, puis la progression une gamme intermédiaire. La première est constituée de dix équipements présents
dans à peu près 20 à 50 % des communes ; la seconde en comprend dix-sept que l’ons’avive. La probabilité de trouver ce
retrouve dans 10 à 20 % d’entre elles.commerce est de une sur deux vers 600
Les commerces et services des deux gammes établies pour déterminer les bassins dehabitants. Au-delà de 2 000 habitants,
chalandise font partie d’un panel de 36 équipements de référence (ou regroupementsquasiment toutes les communes en sont d’équipements comme supermarchés et hypermarchés par exemple) globalement
pourvues. Ce type de progression se comparables sur les trois derniers inventaires communaux (1980, 1988 et 1998).
trouve pour de nombreux commerces Aux extrémités de ce panel, et pour le compléter, ont été définies une gamme « de
base » ou gamme minimale et une gamme « élargie » ou gamme supérieure.et services, de façon souvent moins
régulière que pour l’exemple choisi
et avec des seuils de population
différents. - dentiste
- alimentation générale ou supérette - droguerie, quincaillerie
- bureau de tabac - gendarmerie ou commissariatQuelques équipements cependant
- école primaire* de policeéchappent complètement à ce schéma.
- réparation automobile - librairie, papeterie
C’est le cas des équipements dont l’exis- - maçon - magasin de chaussures
tence dépend davantage de la situation - menuisier, charpentier, plombier - magasin de meubles
- magasin d’électroménagergéographique de la commune que de
- magasin de vêtementssa taille comme les équipements de - boucherie - notaire
montagne (pistes de ski) ou du littoral - boulangerie, pâtisserie - centre de secours des pompiers
- bureau de poste(ports de plaisance) et d’autres équipe- - masseur-kinésithérapeute
- électricien - perceptionments touristiques.
- infirmier - supermarché ou hypermarché
- médecin généraliste - vétérinaire
Mais c’est aussi le cas des équipe- - pharmacie
ments dont la présence est liée au type - plâtrier, peintre
- salon de coiffure - cinémade commune. Certains, en effet, ne se
- vente de carburant - hôpital ou clinique non spécialisé(e)
trouvent quasiment que dans les petites - laboratoire d’analyse médicale
communes rurales ou périurbaines
- ambulance(service de ramassage scolaire dont les
* école primaire (publique ou privée) ou classe- banque ou caisse d’épargnevilles, suffisamment équipées sur le plan
- collège dans le cadre d'un regroupement pédagogique
scolaire, se passent aisément) et, dans
ce cas, le taux d’équipement après avoir
augmenté avec la taille des communes
finira par décroître ; d’autres ne sont Le ramassage scolaire : un service plutôt rural
présents que dans les villes ou dans leur
Proportion de communes équipées (en %) - données lissées
voisinage (réseau de transport urbain 100
Le ramassage scolaire est un service
par exemple).
très répandu puisque plus de 70 %
80
Midi-Pyrénées des communes peuvent en disposer.
Ce sont encore des équipements
Cependant, contrairement aux60
très largement répandus tels certains
France équipements les plus courants, la
services sociaux, en particulier ceux
40 probabilité qu’une commune soit
destinés aux personnes âgées (aide équipée décroît avec sa taille, et
ménagère dont bénéficient plus de 20 devient nulle dans les grandes
villes qui n’en ont guère l’utilité.
(1) Dans tout cet article, il s’agit de la France 0
50 000100 500 5 000 10 000métropolitaine privée de la Corse, de Paris et des
Population des communes (échelle logarithmique) Source : Inventaire communal 1998
départements de sa petite couronne.
3
eoe
? G amme interm?diair
? G amme sup?rieur
? G amme de pr ximit?
? G amme minimale
Les 36 commer ces et services de r?f?r enceLes équipements les plus courants apparaissent en dessous de 2 000 habitants
Equipements dont le seuil d'apparition se situe en dessous de 2 000 habitants
en Midi-Pyrénées et sur l'ensemble de la France
Taille des communes en Midi-Pyrénées*
Ecole de musique2 000
Installation Banque
sportive couverte
1 500 Centre aéréEquipements de base
Marché
Equipements de proximité
Boucherie LibrairieEquipements intermédiaires
Pharmacie
Autres équipements1 000 Groupe artistique
Masseur Dentiste
Bibliothèque
Carburant
Alimentation générale
ou supérette Poste, coiffeur, médecinBoulangerie
Tennis plein air
500 Infirmier
Terrains de Plombier ElectricienPlatriergrands jeux
Classe Ecole Garage GarderieTabacmaternelle primaire scolaire
eClub 3 âge Terrains de
petits jeuxMaçon250
Association Menuisier,CantineCafé sportive Restaurant
100
Salle polyvalente
Office religieux
100 250 500 1 000 1 500 2 000
Taille des communes en France*
* échelle logarithmique
Les points situés sur la droite correspondent à des équipements dont le seuil d'apparition est à peu près identique en Midi-Pyrénées et sur
l'ensemble de la France métropolitaine de province (hors Corse, Paris et sa petite couronne). Situés en dessous, ils indiquent que
l'équipement apparaît plus tôt en Midi-Pyrénées. Les écarts ne sont jamais très importants.
Source : Inventaire communal 1998
90 % des communes et ce, quelle queDes services très présents :
soit leur taille, services de soins, del'aide ménagère et les services de soins à domicile
surveillance à domicile).Proportion de communes équipées (en %) - données lissées
La plupart des communes disposent100
de services d’aide ménagère et deMidi-Pyrénées Pour les commerces et services les
soins à domicile et ce quelle que soit plus courants, la chance de voir une
leur taille. Le schéma adopté pour
commune de Midi-Pyrénées équipée ne90
la plupart des équipements commu-
diffère pas beaucoup de celle d’une
naux (croissance de la proportion de
France autre commune de la même taille prise
communes équipées avec la taille des
dans l’ensemble de la métropole.
80 communes) ne se retrouve pas dans
Aide ménagère Cependant, la comparaison entre lesce cas. Il est vain de chercher leurà domicile
seuils d’apparition d’un équipement enSoins à domicile seuil d’apparition.
Midi-Pyrénées et sur l’ensemble de la100 500 5 000 10 000 50 000
Source : Inventaire communal 1998Population des communes (échelle logarithmique) France est souvent difficile. En effet,
4pour l’ensemble métropolitain près de en dessous de 450 habitants environ seuils d’apparition se situant au même
36 000 communes ont été concernées pour Midi-Pyrénées, de 650 pour niveau que celui du magasin d’alimen-
par l’inventaire communal de 1998. En l’ensemble de la métropole. Ils sont tation générale qui, lui, appartient
Midi-Pyrénées, elles ne sont que 3 020. accompagnés par des services liés à pourtant à la gamme minimale.
Mais le handicap le plus lourd est la l’école primaire (la cantine scolaire, la
structure par taille des communes de la garderie périscolaire, et l’école préélé- Les seuils d’apparition des équi-
région. La région possède en effet une mentaire : classes enfantines ou école pements de la gamme intermédiaire
forte proportion de communes de maternelle), des équipements sportifs et s’étalent davantage. Les premiers (le
petite taille. Ceci n’est pas propice à le club du troisième âge. Notons que dentiste et le masseur-kinésithérapeute)
l’obtention d’une progression régulière ce dernier est, dans une région pour- commencent à poindre entre 1 000 et
de la probabilité de présence d’un équi- tant particulièrement vieillie, un des 1 500 habitants ; mais il faut dépasser
pement dans une commune : moins quelques équipements à faire son appa- les 8 000 pour avoir une chance sur
de 800 communes midi-pyrénéennes rition à un niveau de population un deux de trouver une perception en
abritent plus de 500 habitants en 1999, peu plus élevé en Midi-Pyrénées que France et 3 000 dans la région (la per-
soit 26 % des communes de la région, sur l’ensemble de la France. ception est généralement implantée
contre 42 % des communes sur dans les chefs-lieux de cantons ; la taille
l’ensemble du territoire métropolitain. Les équipements de proximité moyenne de ces derniers, presque deux
apparaissent à un niveau de population fois moindre en Midi-Pyrénées que sur
Plus de chances plus élevé, entre 650 et 1 200 habitants le reste du territoire, explique cette forte
de trouver un café pour l’ensemble métropolitain, mais différence de seuils d’apparition).
qu’une boulangerie entre 450 et 1 000 en Midi-Pyrénées. Certains équipements non retenus dans
Certains d’entre eux entrent donc en la liste de référence présentent des seuils
Lors d’un voyage en Midi-Pyrénées, scène très tôt, en particulier en Midi- d’apparition qui se situent dans les
pour être certain d’avoir plus d’une Pyrénées où des métiers du bâtiment mêmes fourchettes. Ce sont les
chance sur deux de trouver un café ou tels le plâtrier ou l’électricien ont des structures d’accueil pour les enfants en
un restaurant, il suffit de s’arrêter dans
une commune comptant plus de
La plupart des services intermédiaires apparaissent300 habitants. Pour avoir les mêmes
entre 2 000 et 5 000 habitantschances de voir une boulangerie, il
vaudra mieux attendre de traverser une Seuils moyens d'apparition des équipements
des gammes intermédiaire et supérieurecommune en ayant au moins cinq ou
six cents. Quant à faire le plein de Taille des communes en Midi-Pyrénées*
carburant, il faudra être beaucoup plus
7 500
prévoyant.
Hôpital
CinémaEt si d’aventure vous souhaitez
5 000vous installer dans une commune de la
Gendarmerierégion en ayant une chance sur deux Collège
Pompiers Laboratoired’y trouver au moins un des équipe- Chaussures PerceptionSuper ou
hypermarché Vétérinairements de base (ceux de la gamme
Vêtementsminimale), il suffira de choisir une
ElectroménagerBanque2 000
Ambulancecommune de plus de 100 habitants ;
Droguerie Notaire
mais pour avoir la même probabilité de
1 500 Librairieles y trouver tous, il vaudra mieux
opter pour une en ayant plus de 800.
1 000
Quant à avoir 50 % de chances de Masseur Dentiste
pouvoir disposer des dix équipements
1 500 2 000 5 000 7 500
de proximité, mieux vaut choisir parmi Taille des communes en France*
* échelle logarithmiqueles bourgs dépassant le seuil des 2 000
Le seuil d'apparition du magasin de meubles, qui se situe vers 4 900 habitants pour habitants.
l'ensemble de la France, n'a pu être relevé pour Midi-Pyrénées car la croissance du
taux d'équipement avec la taille des communes est trop irrégulière.
Les équipements de base sont en
Source : Inventaire communal 1998
effet les premiers à faire leur apparition,
5bas âge, avec d’abord la halte-garderie
(vers 2 700 habitants dans la région, soit En moyenne, les équipements apparaissent toujours
un peu plus tôt qu’en France), puis la à des seuils plus bas en Midi-Pyrénées
mais les écarts se réduisentcrèche, familiale ou collective (vers 5 000
habitants en Midi-Pyrénées, mais au-delà
Seuils moyens d'apparition des équipements par gamme de 9 000 sur l’ensemble métropolitain).
en 1980 et en 1998
Ce sont aussi des équipements de sports
et de loisirs (tennis couvert, piste d’athlé- Taille des communes en Midi-Pyrénées*
tisme, piscine couverte, salle de spectacle…).
10 000
Les communes
de Midi-Pyrénées 1980 1998
5 000mieux équipées Gamme
supérieure
Il est beaucoup plus difficile
aujourd’hui qu’il y a vingt ans de
Gamme trouver du carburant. Dans les années
intermédiairequatre-vingt, le seuil d’apparition de la
1 000station-service se situait en dessous de
500 habitants tant en Midi-Pyrénées
que sur l’ensemble de la France.
Gamme deAujourd’hui, pour avoir une chance sur 500
proximitédeux de la trouver, il serait plus
prudent d’attendre de traverser une
Gammecommune de plus grande importance.
minimum
200Le mieux serait de s’arrêter dans une
commune comptant au moins 1 300 200 500 1 000 5 000 10 000
Taille des communes en France* habitants en France ou un peu plus de
* échelle logarithmique
800 dans la région.
Source : Inventaires communaux de1980 et 1998
Parmi les 36 équipements de la
liste de référence, les seuls qui soient à Les seuils d’apparition se sont vêtements, chaussures, meubles, électro-
peu près comparables dans le temps, également élevés pour les équipements ménager) ont grimpé. Quant aux
de proximité mais, mis à part celui de équipements de la gamme supérieure,nombreux sont ceux qui ont ainsi vu
leur seuil d’apparition s’élever assez la station-service, de façon moins ils ont tous vu leur seuil d’apparition
nettement. Sont dans ce cas tous les marquée. Deux d’entre eux l’ont même s’élever en Midi-Pyrénées quand, dans
commerces et services de la gamme vu s’abaisser légèrement : le médecin le même temps, ils s’abaissaient sur
minimale excepté le regroupement généraliste et l’infirmier. l’ensemble de la France.
menuisier, plombier (qui compte égale-
ment le charpentier, le couvreur et le Dans la gamme intermédiaire des Malgré ces variations parfois
chauffagiste) dont le seuil d’apparition équipements, Midi-Pyrénées a connu contraires entre Midi-Pyrénées et le
est resté au même niveau aussi bien dans un sort souvent différent de celui de reste du pays, les seuils d’apparition des
la région que sur l’ensemble de la France. l’ensemble métropolitain. Hormis ceux équipements de la région sont
du vétérinaire et de la grande surface restés, en moyenne, et ce pour chaqueParmi ces équipements de base, l’école
primaire est celui dont la hausse du seuil alimentaire (super ou hypermarché) qui gamme d’équipements, en dessous
d'apparition est la plus nette (en valeur ont baissé, et ceux des professionnels de ceux de l’ensemble métropolitain,
relative). Il se situait en dessous de 100 de la santé (ambulancier, masseur, mais les écarts se sont resserrés, surtout
habitants pour Midi-Pyrénées en 1980. dentiste) qui sont restés à peu près au pour les gammes intermédiaire et
(2) même niveau, tous les seuils d’appari- supérieure.Vingt ans plus tard il frôle les 400 .
tion se sont élevés en Midi-Pyrénées.
(2 )Les seuils d’apparition des équipements ont été
Sur l’ensemble métropolitain, en revan-
mesurés en prenant en compte la population de
che, seuls ceux de la perception et des1982 pour l’inventaire communal de 1980 et la
Christiane PETIBONpopulation de 1999 pour celui de 1998. commerces non alimentaires (droguerie,
6

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.