Été 2002 : les retombées de Vulcania

De
Publié par

La saison touristique 2002 a été particulièrement bonne dans les hôtels classés de la région mais elle reste toujours défavorable dans les campings. L'impact positif de Vulcania a bien servi les hébergements du Puy-de-Dôme, cela a suffi pour sauver la fréquentation de l'hôtellerie régionale mais pas celle des campings, le mauvais temps du cœur de l'été ayant découragé les campeurs français comme étrangers. Les hôtels ont aussi renoué avec une clientèle d'affaires en forte augmentation et attiré un grand nombre d'étrangers.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 15
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

Été 2002 : les retombées de Vulcania
La saison touristique 2002 a été particulièrement bonne
dans les hôtels classés de la région mais elle reste
toujours défavorable dans les campings. L’impact positif
de Vulcania a bien servi les hébergements du
Puy-de-Dôme, cela a suffi pour sauver la fréquentation de
l’hôtellerie régionale mais pas celle des campings, le
mauvais temps du cœur de l’été ayant découragé les
campeurs français comme étrangers.
Les hôtels ont aussi renoué avec une clientèle d’affaires
en forte augmentation et attiré un grand nombre
d’étrangers. Dominique BOILON
Cet été 2002, la fréquentation les retombées de l’ouverture de VulcaniaBelle saison
mais ne traduisent pas la situation de l’en-dans l’hôtellerie rompt avec
pour l’hôtellerie semble de la région.le mouvement de baisse observé
L’effet positif du centre du volcanisme a étédepuis quelques années. L’Auvergne
pleinement ressenti dans le Puy-de-Dômeva même à contre-courant
avec un gain de 74 000 nuitées (+ 6,9 %).de la situation nationale qui affiche
Les répercussions se sont développées deune décroissance globale de 0,8 %.
façon concentrique, faisant le plein dans le
Les hôtels classés0à4 étoiles de la région voisinage, favorisant des hôtels jusque là
peu concernés par la saison estivale, maisont accueilli 1 163 000 personnes, 10 % de
plus que l’été dernier. En moyenne, les ignorant la plus lointaine zone du Livra-
dois-Forez (- 1,4 % de nuitées).clients ont séjourné deux nuits, ni plus ni
moins que précédemment. Au total, ils ont L’Allier, de son côté, enregistre près de
25 000 nuitées de plus que l’été passépassé 2 269 000 nuitées, un résultat en
hausse de 4,3 %. Le taux d’occupation at- (+ 5 %). La zone de Moulins affiche même la
plus forte hausse de la région. Si les résul-teint 57,3 %, soit une progression de
2,6 points par rapport à la saison passée. tats de la Haute-Loire sont restés stables,
ceux du Cantal sont en baisse de 1,5 %.Ces bons résultats reflètent sans contesteÉvolution mensuelle La saison a débuté par un mois de mai ex-
ceptionnel qui cumulait, il est vrai, les deuxdu taux d’ocupation
dans l’hôtellerie fêtes de l’Ascension et de Pentecôte. La
hausse de fréquentation est même la plusles trois dernières
années forte de la saison. À l’opposé, tous les indi-
cateurs sont négatifs en juin sauf pour la
clientèle d’affaires. La tenue des élections
législatives, les dimanches 9 et 16 juin, a
sans aucun doute joué sur la baisse de
10 % de la fréquentation touristique fran-
çaise. Le mauvais temps de juillet a seule-
ment rebuté les étrangers (- 2,6 % de
nuitées). La clientèle d’affaires a, en re-
vanche, explosé. En règle générale, l’occu-
À l’exception de Vichy, les villes importan- pation des hôtels est à son maximum en
tes sont les grandes gagnantes de l’été août, cet été elle passe la barre des 70 %,
avec des progressions de près de 15 % du cinq points de plus que l’an dernier. Sep-
nombre des nuitées dans la zone de Mou- tembre termine la saison 2002 avec un taux
lins et de plus de 10 % à Clermont-Ferrand. d’occupation de plus de 55 %.
Provenance de la clientèle étrangère
La fréquentation s’est élevée pourDes Français dans l’hôtellerie - Saison estivale 2002
toutes les clientèles de l’hôtellerie
plus nombreux régionale.
surtout pour Le nombre de nuitées passées par les
Français a progressé de 3,7 % par rapport àles affaires
l’été dernier mais cette évolution est essen-
tiellement due à la clientèle d’affaires
(+ 16,3 %). Autre constat nouveau pour
l’Auvergne, les hôteliers ont, en effet, décla-
ré presque unanimement une hausse de ce
type de clientèle.
Dans le Puy-de-Dôme, la seule baisse ob-
servée en Limagne suggère un déplace-
ment de ce type de clients vers les zones du
Sancy ou des Combrailles pour séjourner
au plus près de Vulcania et joindre ainsi tionnelle de cette clientèle dans les monta-
l’utile à l’agréable. Mais il faut aussi souli- gnes ou les campagnes du Cantal ou de la
gner la poussée générale et souvent excep- Haute-Loire.
Nuitées des étrangersIndicateurs Durée moyenne
de fréquentation des séjours étrangers Part dans l’ensemble
Nombre(en nuits)de la clientèle étrangère des nuitées
dans l’hôtellerie Allier 1,6 69 600 13,5 %
Saison estivale 2002 Cantal 1,8 49 600 13,6 %
Haute-Loire 1,6 39 600 17,1 %
Puy-de-Dôme 1,6 157 900 13,7 %
Auvergne 1,6 316 700 14,0 %
Zones thermales 2,2 52 000 7,2 %
Hors zones thermales 1,5 264 700 17,1 %
0 étoile 1,4 24 300 15,6 %
1 étoile 1,4 14 000 6,0 %
2 étoiles 1,6 186 700 12,8 %
3 étoiles 1,8 81 900 22,0 %
4 étoiles 2,0 9 800 22,5 %
Sources : INSEE - Secrétariat d’État au Tourisme du Ministère de l’Équipement, des Transports,
du Logement, du Tourisme et de la Mer
- 2 -
Pérignat-lès-SarlièveLes touristes représentent les trois-quarts les hôtels les plus étoilés que la progres-
de la clientèle française, leur comportement sion est la plus forte. Sur les 317 000 nuits
influe donc fortement sur les résultats régio- passées par les étrangers, plus d’une sur
naux. Cette fréquentation touristique est cinq est à l’actif des Anglo-saxons qui re-Vient de
pratiquement stable (+ 0,2 % de nuitées). trouvent, cet été, leur première place dansparaître :
C’est cette clientèle qui a fait défaut dans le les hôtels de la région. Les séjours des Alle-
Cantal et en Haute-Loire. mands ont connu une belle envolée (+ 32 %
En revanche, les étrangers sont venus plus de nuitées), talonnant ainsi la fréquentation
nombreux, 15 % d’arrivées de plus que l’été des Britanniques. À l’inverse, les Belges et
dernier, mais ils sont restés moins long- Luxembourgeois ont boudé l’hôtellerie au-
temps, 1,6 nuit en moyenne. La fréquenta- vergnate (- 40 % de nuitées), mais leur
tion étrangère s’élève ainsi de 8,6 %. C’est forte présence avait été exceptionnelle en
dans les grandes agglomérations et dans 2001.
Les nuitées directement liées au therma-
« Atlas du Massif Villes thermales : lisme sont en baisse constante depuis quel-
central »: ques années (- 10 % pour les curistes etmoins de curistes
cette publication aborde - 25 % pour les accompagnants entre 2001
les diversités économi- mais plus de touristes et 2002). Cet été, toutes les stations ont vu le
ques et physiques du nombre de curistes diminuer et toutes, à
Massif central, territoire Au cours de la saison, les hôtels des villes l’exception de Néris-les-Bains, ont vu grossir
thermales ont accueilli 221 000 personnes leur fréquentation touristique. Au total, cetmontagneux, riche no-
qui ont séjourné 721 000 nuits, un apport a surtout profité auxtamment d’un patri-
L’hôtellerie thermalenombre en très légère hausse villes thermales dumoine naturel et
mais qui ne représente plus que tire son épingle du jeu Puy-de-Dôme qui, pour
historique conséquent.
31 % de la fréquentation hôtelière beaucoup, ont accueilligrâce aux touristes.
régionale (33 % en 2001). des visiteurs de Vulcania.
Les clientèles des zones thermales
Durée moyenne de séjour
Nuitées
(en nuits)
Été 2000 Été 2001 Été 2002 Été 2000 Été 2001 Été 2002
Curistes 37,5 % 35,7 % 32,0 % 19,0 19,7 19,9
Accompagnants 6,1 % 5,4 % 4,0 % 12,7 12,9 11,0
Autre clientèle 56,4 % 58,9 % 64,0 % 2,4 2,3 2,2
Total 100,0 % 100,0 % 100,0 % 3,8 3,5 3,3
Sources : INSEE - Secrétariat d’État au Tourisme du Ministère de l’Équipement,
des Transports, du Logement, du Tourisme et de la Mer
Taux mensuels
d’occupation - Saison
estivale 2002
- 3 -Principaux indicateurs de fréquentation par zone touristique - Saison d’été 2002
HÔTELS CAMPINGS
Variation Variation
Durée Durée
Nuitées Évolution Taux du taux Nuitées Évolution Taux du taux
moyenne moyenne
en milliers 2002/2001 d’occupation d’occupation en milliers 2002/2001 d’occupation d’occupation
de séjour de séjour
2002-2001 2002-2001
Zone de Vichy 269 400 - 0,4 % 57,4 % + 5,1 % 2,5 122 000 - 3,9 % 24,2 % - 0,7 % 3,3
Zone de Montluçon 120 000 + 8,6 % 64,4 % + 6,3 % 2,1 62 200 - 6,5 % 21,0 % - 0,2 % 4,2
Zone de Moulins 126 000 + 14,9 % 62,4 % + 2,7 % 1,7 77 200 - 12,1 % 25,8 % - 0,5 % 2,5
Total Allier 515 400 + 5,0 % 60,1 % + 5,1 % 2,1 261 400 - 7,0 % 23,8 % - 3,1
Agglo. d’Aurillac 51 300 + 7,8 % 61,9 % + 2,2 % 1,6
La Châtaigneraie 49 200 0,0 % 45,2 % + 0,1 % 2,0 92 200 - 28,3 % 21,2 % - 2,1 % 6,1
Zone de Mauriac 37 000 + 1,4 % 43,5 % - 0,4 % 1,8 98 900 - 3,6 % 20,5 % + 0,8 % 5,5
Zone de St-Flour 100 300 - 6,7 % 45,6 % - 2,2 % 1,9 81 700 - 6,7 % 17,8 % - 1,3 % 2,7
Volcans cantaliens 127 600 - 2,1 % 44,5 % - 0,4 % 2,0 78 400 - 10,8 % 21,5 % - 3,2 % 3,9
Total Cantal 365 400 - 1,5 % 47,1 % - 1,9 351 200 - 13,6 % 20,1 % - 1,6 % 4,2
Haut-Allier 50 700 + 0,6 % 50,7 % + 0,9 % 1,6 101 000 - 4,6 % 29,1 % - 1,4 % 3,4
Parc Livradois-Forez (43) 22 600 + 2,3 % 47,8 % + 1,6 % 1,7 26 500 - 7,0 % 23,4 % + 0,5 % 5,3
Vallée de la Loire 23 400 - 9,7 % 40,0 % - 0,4 % 1,7 68 400 - 10,1 % 17,5 % - 2,0 % 3,0
Meygal, Mézenc, Vivarais 51 900 - 0,4 % 49,4 % - 0,4 % 1,7 40 300 - 17,2 % 19,0 % - 2,0 % 5,2
Agglo. du Puy-en-Velay 83 000 + 3,6 % 69,3 % - 1,5
Total Haute-Loire 231 600 + 0,4 % 54,2 % - 0,4 % 1,6 236 200 - 8,9 % 22,2 % - 1,5 % 3,6
Parc Livradois-Forez (63) 71 800 - 1,5 % 53,9 % - 1,4 % 1,6 86 300 - 8,9 % 20,5 % - 0,8 % 3,8
Agglo. de Clermont-Fd 472 400 + 10,1 % 72,4 % + 6,0 % 1,7 75 100 + 17,7 % 43,7 % + 4,1 % 4,7
Sancy 336 500 + 4,8 % 49,6 % + 0,8 % 2,6 482 700 + 0,7 % 25,3 % + 1,0 % 5,3
Combrailles 176 700 + 2,9 % 53,9 % + 2,5 % 2,7 144 200 + 5,2 % 23,8 % + 1,3 % 4,0
Limagne 99 100 + 13,3 % 69,9 % + 4,9 % 1,6 111 000 + 14,7 % 40,5 % + 4,0 % 3,8
Total Puy-de-Dôme 1 156 500 + 6,8 % 60,4 % + 3,1 % 2,0 899 300 + 3,2 % 26,8 % + 1,4 % 4,6
Total Auvergne 2 268 900 + 4,3 % 57,3 % + 2,6 % 1 748 100 - 3,9 % 24,1 % 0,0 % 4,12,0
Zones thermales 721 000 + 0,4 % 55,8 % + 2,4 % 3,2 379 200 - 0,9 % 30,5 % + 0,4 % 5,3
Hors zones thermales 1 547 900 + 6,3 % 58,2 % + 2,8 % 1,6 1 368 900 - 4,8 % 22,6 % - 0,1 % 3,9
Sources : INSEE - Secrétariat d’État au Tourisme du Ministère de l’Équipement, des Transports, du Logement, du Tourisme et de la Mer
Le mauvais temps du cœur de l’été a rac- Les bons résultats du Puy-de-DômeLe camping, courci les séjours et gâché la saison. (+ 3,2 % de nuitées) n’ont pas réussi à in-
Contrairement à l‘hôtellerie, la saison n’a verser la tendance. L’effet Vulcania a joué àgrand perdant
pas été favorable aux campings. Et pour- plein. À l’exception du Parc Livradois-Fo-
de cet été tant, plus de 426 000 personnes se sont rez, tout le reste du département enregistre
installées sur les terrains de la région, 2 000 une progression de la fréquentation. En re-
de plus que l’été dernier. Cependant, leur vanche, les clignotants sont au rouge dans
séjour s’est raccourci et le nombre de nui- les trois autres départements.
tées baisse de 3,9 %.
Indicateurs de fréquentation par catégorie de campings
Taux Durée moyenne Campings ouverts
Nuitées en Évolution Évolution
d’occupation de séjour en
milliers en 2002 2002/2001 2002/2001 Nombre Emplacementsen 2002 2002
1 étoile 93 100 - 12,7 % 15,1 % - 1,7 % 3,3 56 2 301
2 étoiles 600 800 - 5,0 % 21,4 % - 0,1 % 3,5 165 8 831
3 étoiles * 811 300 - 8,4 % 26,7 % + 0,4 % 4,6 91 8 488
4 étoiles * 242 900 + 25,7 % 32,2 % - 2,6 % 5,1 17 1 985
Total
1 748 100 - 3,9 % 24,1 % 0,0 % 4,1 329 21 605
Auvergne
* un camping 3 étoiles a été reclassé 4 étoiles en 2002, ce qui explique la variation des résultats dans le Puy-de-Dôme.
Sources : INSEE - Secrétariat d’État au Tourisme du Ministère de l’Équipement, des Transports,
du Logement, du Tourisme et de la Mer
- 4 -Indicateurs Nuitées des étrangersDurée moyenne des
de fréquentation séjours étrangers Part dans l’ensemble
Nombre(en nuits)de la clientèle étrangère des nuitées
dans l’hôtellerie de plein air Allier 2,2 89 300 34,2 %
Saison estivale 2002 Cantal 3,3 85 100 24,2 %
Haute-Loire 3,6 88 600 37,5 %
Puy-de-Dôme 3,6 233 900 26,0 %
Auvergne 3,2 496 900 28,4 %
Zones thermales 3,0 54 000 14,2 %
Hors zones thermales 3,2 442 900 32,4 %
1 étoile 2,5 23 800 25,6 %
2 étoiles 2,4 130 800 21,8 %
3 étoiles 3,5 251 600 31,0 %
4 étoiles 4,3 90 700 37,3 %
Sources : INSEE - Secrétariat d’État au Tourisme du Ministère de l’Équipement, des Transports,
du Logement, du Tourisme et de la Mer
Seuls les campings classés 4 étoiles ont af- pation reste identique à l’an passé unique-
fiché une hausse importante du nombre ment grâce aux meilleurs scores des ter-
des nuitées. Elle est uniquement le fait de rains du Puy-de-Dôme. Si, comme
ceux situés dans le Puy-de-Dôme qui ont toujours, la première quinzaine du mois
plus que doublé leur fréquentation. Les ter- d’août affiche le taux le plus élevé, il recule
rains 2 et 3 étoiles sont en perte de vitesse ; de près de cinq points en 2002.
ensemble, ils représentent huit emplace- L’accueil d’une clientèle étrangère plus im-
ments sur dix et cet été totalisent huit nuitées portante a permis de sauver les ailes de la
surdixsoit4%de moins que l’an dernier. saison, au mois de mai surtout, mais aussi
C’est dans les campings les plus étoilés en septembre. Seuls ces deux mois sont en
que les séjours sont les plus longs et les progression cette année. Le cœur de l’été,
emplacements le plus souvent occupés. et particulièrement août est en net recul
Sur l’ensemble de la saison, le taux d’occu- (-9%de nuitées).
à la baisse de fréquentation au plus fort deSoumis aux aléas climatiques,Toujours moins
l’été (- 11 % de nuitées françaises en août).le camping voit ses clients, surtout
En revanche, les étrangers ont confirméde Français mais les Français, réduire la durée
leur engouement pour les campings de la
de leur séjour ou changertoujours plus région, ils sont venus plus nombreux
de destination en fonction du temps.
(+ 4,7 % d’arrivées) et ont passé un plusd’étrangers
La clientèle française a continué de bouder grand nombre de nuits (+ 3,6 %). En août
les campings auvergnats (- 6,6 % de nui- cependant, les caprices du ciel ont aussi re-
tées par rapport à l’été dernier). Les élec- buté cette clientèle qui recule de 2 %. Les
tions législatives ont certainement eu une Néerlandais représentent toujours le plus
forte incidence sur la défection du mois de fort contingent de campeurs étrangers
juin et le mauvais temps n’est pas étranger (63 %) mais leur poids diminue légèrement,
malgré une progression de 5,4 % des nuits
passées dans nos campings. Les Alle-
Provenance de la
mands ont retrouvé les chemins de l’Au-
clientèle étrangère dans
vergne (+ 4,5 % de nuitées) qu’ils avaient
les campings
un peu perdu en 2001. La plus forte pro-
Saison estivale 2002
gression vient cependant des Britanniques
avec plus de 17 % de nuits supplémentai-
res passées dans les campings de la ré-
gion. Si les Français ont quelque peu réduit
la durée de leur séjour, les étrangers sont
restés aussi longtemps que la saison
passée.
- 5 -
AydatLa fréquentation est restée Principales définitionsUne chute moins
quasiment stable
prononcée dans les campings classés
Nuitée : une personne qui passe une nuit
des zones thermales. dans un hôtel ou un camping compte pourde la clientèle
une nuitée ; deux personnes qui passent
Sur les dix stations, seules trois, Né-
trois nuits comptent pour six nuitées.thermale
ris-les-Bains, La Bourboule et Châtelguyon,
ont accueilli un plus grand nombre de curis-
Durée moyenne de séjour : rapport du
tes, ralentissant un peu la chute de cette nombre de nuitées au nombre d’arrivées.
clientèle dans l’hôtellerie de plein air de la
région (- 2,6 % de nuitées contre - 5,4 %
Taux d’occupation : rapport du nombre de
entre 2000 et 2001). L’activité engendrée
chambres d’hôtel ou d’emplacements de
par les touristes s’est développée dans ce camping occupés au nombre de chambres
type d’hébergement (+ 1,2 % de nuitées), ou d’emplacements réellement offerts,
permettant à plusieurs stations de consoli- calculé en tenant compte du nombre de
jours d’ouverture de l’hôtel ou du camping.der leur saison. La zone de Royat-Ceyrat,
bien placée sous les retombées de Vulca-
nia, profite largement de cette manne
Les clientèles dans les campings
des zones thermales
www.insee.fr/auvergne
Durée moyenne de séjour 3, place Charles de Gaulle - BP 120
Nuitées
Tél. : 04 73 19 78 00(en nuits)
Fax : 04 73 19 78 09
Été 2000 Été 2001 Été 2002 Été 2000 Été 2001 Été 2002
Directeur de la publicationCuristes 17,5 % 17,4 % 17,0 % 22,0 21,6 20,8
René JEAN
Accompagnants 12,6 % 12,7 % 11,8 % 20,5 20,7 19,6
Directeur régional de l’INSEE
Autre clientèle 69,9 % 69,9 % 71,2 % 4,3 4,1 4,1
Rédaction en chefTotal 100,0 % 100,0 % 100,0 % 5,6 5,5 5,3
Nicole THOMAS
Sources : INSEE - Secrétariat d’État au Tourisme du Ministère de l’Équipement,
Nicole MARCZAK
des Transports, du Logement, du Tourisme et de la Mer
Composition et mise en page
INSEE
Vente et abonnement
Tél. : 04 73 19 78 73
Prix du numéro : 2,2€
Abonnement annuel :
Pour comprendre ces résultats - France : 11€
- Étranger : 13€
L’enquête de fréquentation dans l’hôtellerie classée est En complément, abonnez-vous à :
réalisée sur tout le territoire métropolitain. Les résultats INSEE Auvergne « Les Dossiers »
présentés ici portent sur les hôtels classés 0à4étoiles. Prix au numéro : variable
L’enquête est exhaustive pour les hôtels 3 et 4 étoiles, par Abonnement annuel :
- France : 35€sondage pour les autres, sauf dans les zones thermales où
- Étranger : 43€elle est exhaustive pour l’ensemble des catégories 0 à 4
étoiles. Les hôtels non classés ne sont pas couverts par À l’ordre du régisseur
des recettes de l’INSEEcette enquête.
INSEE Auvergne « Les Séries »
L’enquête sur l’hôtellerie de plein air est réalisée chaque Données de cadrage
Accessibles gratuitement sur Internetannée en collaboration avec le secrétariat d’État au Tou-
risme. Elle est effectuée chaque mois de la saison d’été (de Création maquette
mai à septembre) sur tout le territoire métropolitain, auprès CRÉATONE
de tous les campings classés (60 % des campings classés
Impression
d’Auvergne sont gérés par des municipalités). Un ques-
Imprimerie IMC
tionnaire complémentaire, administré avec le concours de
Crédits photosl’association Thermauvergne, donne la composition de la
INSEE Auvergne - P. Garraud - CDTclientèle thermale. Tous les campings non classés (cam-
pings à la ferme, aires naturelles et autres campings non ISSN : 1633-2768
Dépôt légal :classés) ainsi que les emplacements de loués à
4ème trimestre 2002l’année sont exclus du champ de cette enquête.
© INSEE 2002
Code SAGE : LET020612
- 6 -

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.