Forte contraction de la production industrielle

De
Publié par

Industrie Forte contraction de la production industrielle En 2009, la production manufacturière nationale chute de 10,2 % par rapport à l'année précédente. Ceci résulte principalement de la baisse enregistrée dans l'ensemble du secteur automobile, conjuguée à une diminution importante des exportations dans l'ensemble des secteurs. En Rhône- Alpes, la baisse de l'activité industrielle se traduit par le recul de 23 % des exportations. n 2009, la production nationale manufacturière avantageuses de la prime à la casse et du bonus-malusE est en fort recul (- 10,2 % sur un an contre - 1,9 % écologique. en 2008). Cette baisse résulte principalement de la chute L'investissement des entreprises en produits de la production automobile (- 22,7 % après - 9,9 % en manufacturés s'est en revanche drastiquement 2008), en lien notamment avec les ventes à l'exportation contracté en 2009 (- 13,3 % contre + 1,7 % en 2008). de ce secteur toujours en fort retrait (- 24,8 %). Mais la Ce repli provient principalement du fort recul des achats production des biens d'équipement qui avait pourtant en automobile (- 14,1 % sur un an contre - 0,5 % en 2008) résisté à la tendance baissière en 2008 s'est également et de la baisse majeure des acquisitions en biens contractée (- 5,1 % contre + 3,9 % en 2008). d'équipement (- 15,7 % contre + 2,3 %).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 11
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Industrie
Forte contraction de la production industrielle
En 2009, la production manufacturière nationale chute de 10,2 % par rapport à l'année précédente.
Ceci résulte principalement de la baisse enregistrée dans l'ensemble du secteur automobile,
conjuguée à une diminution importante des exportations dans l'ensemble des secteurs. En Rhône-
Alpes, la baisse de l'activité industrielle se traduit par le recul de 23 % des exportations.
n 2009, la production nationale manufacturière avantageuses de la prime à la casse et du bonus-malusE est en fort recul (- 10,2 % sur un an contre - 1,9 % écologique.
en 2008). Cette baisse résulte principalement de la chute L'investissement des entreprises en produits
de la production automobile (- 22,7 % après - 9,9 % en manufacturés s'est en revanche drastiquement
2008), en lien notamment avec les ventes à l'exportation contracté en 2009 (- 13,3 % contre + 1,7 % en 2008).
de ce secteur toujours en fort retrait (- 24,8 %). Mais la Ce repli provient principalement du fort recul des achats
production des biens d'équipement qui avait pourtant en automobile (- 14,1 % sur un an contre - 0,5 % en 2008)
résisté à la tendance baissière en 2008 s'est également et de la baisse majeure des acquisitions en biens
contractée (- 5,1 % contre + 3,9 % en 2008). d'équipement (- 15,7 % contre + 2,3 %). Mais
Parallèlement, la production continue de diminuer pour l'investissement en produits manufacturés devrait
les biens intermédiaires (- 12,7 % après - 3,3 %) et les reprendre, même modérément, au premier semestre 2010.
biens de consommation (- 3,1 % après - 0,8 %). Les résultats de l'enquête de conjoncture de janvier 2010
dans le commerce de gros indiquent que les intentions deLa consommation des ménages en produits
commandes en biens d'équipement augmenteraientmanufacturés sur l'année 2009 a rebondi (+ 1 %)
légèrement, en restant néanmoins inférieures à la normale.après avoir légèrement diminué en 2008 ( - 0,6 %).
Cette hausse s'explique d'abord par le bond de la Selon l'enquête nationale de conjoncture dans
consommation automobile (+ 6,8 % après - 3,2 %). En l'industrie, les entrepreneurs estiment que la
effet, les ménages ont massivement acheté des conjoncture industrielle s'est légèrement améliorée
automobiles (notamment au quatrième trimestre) pour en 2009. Les stocks de produits finis sont plus légers et
bénéficier, avant la fin de l'année, des conditions les plus sont jugés inférieurs à leur niveau de longue période. Les
Les industriels observent un redressement de leur activité Modération de la baisse des exportations manufacturières au
à partir du second semestre 2009 second semestre 2009
Solde Opinion des industriels rhônalpins % Évolution en glissement annuel des exportations
d'opinion* sur l'activité passée et prévue
2040 Activité Données trimestrielles
1530 prévue
Rhône-Alpes1020
5
10
0
0
-5
-10
-10
-20 -15
France
-30 -20
-25-40
Activité passée -30-50
-35-60
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2006 2007 2008 2009
* Différence entre le pourcentage de réponses "en hausse" et "en baisse"
Source : Insee-enquête de conjoncture Source : Douanes
34 L’année économique et sociale 2009 - Dossier n° 155Industrie
carnets de commandes, notamment étrangers, se L'emploi dans l'ensemble de l'industrie rhônalpine
garnissent de nouveau, mais sont toujours considérés accentue sa tendance à la baisse en 2009 (- 5,5 %
comme peu étoffés. Début 2010, l'activité continuerait de contre - 2,2 % en 2008). La région, dont l'économie
progresser lentement selon les professionnels. comporte un fort potentiel d'industries orientées vers les
Les enquêtes de conjoncture indiquent également un marchés internationaux, a été durement touchée par la
redressement de l'activité en Rhône-Alpes au cours de crise et les baisses d'emplois y ont été encore plus
l'année 2009, plus particulièrement au second semestre. sensibles qu'au niveau national (- 4,8 % en métropole). Ce
Le niveau des stocks est jugé plus faible qu'il y a un an, sont les départements qui concentrent ce type d'industries
en dessous de sa tendance de long terme et les carnets comme l'Ain, la Haute-Savoie avec la Vallée-de-l'Arve, et
de commandes ont cessé de se dégarnir. la Loire qui ont été le plus touchés. Sur l'ensemble de la
région, hors intérim, les pertes d'emploi industriel s'élèventLes exportations de produits manufacturés de la
à près de 25 000 salariés soit le double de l'année 2008,France ont fortement chuté en 2009 (- 13,3 %
année pendant laquelle les contractions d'effectifs avaientcontre - 1,9 % en 2008). Ce recul s'observe dans tous
surtout porté sur le secteur de l'intérim. Fin 2009, l'industrieles secteurs, mais c'est dans l'industrie automobile et le
représente 423 000 emplois en Rhône-Alpes soit 13 % desecteur des biens intermédiaires que les ventes
l'ensemble de l'hexagone. Les pertes les plus importantesextérieures ont le plus diminué (respectivement - 24,8 %
s'observent dans les secteurs des matériels de transportset - 14,4 %). Pour la première fois, elles ont également
(1 600) ainsi que dans l'industrie des équipementsbaissé pour les biens d'équipement (- 13,2 %) et, dans
mécaniques, des matériels électriques et électroniquesune moindre mesure, les biens de consommation
(5 200). En revanche, les industries des produits pétroliers(- 2,9 %).
raffinés, des hydrocarbures naturels et extractives
Les exportations de produits manufacturés
continuent d'enregistrer des gains d'emplois (600 après
rhônalpins, contrairement à l'année précédente, ont
100 en 2008). Cynthia Battuégalement fortement chuté (- 22,9% contre + 3,3% en
Insee Rhône-Alpes2008). Aucun secteur n'est épargné par cette importante
contraction. Mais ce sont les exportations des matériels
Pour comprendre les résultatsde transports qui ont le plus chuté sur l'année 2009
(- 40 %) ainsi que celles des équipements mécaniques,
La nomenclature d'activités française révision 2 (NAF rév. 2, 2008) estmatériel électrique, électronique et informatique (- 24 %).
la nomenclature statistique nationale d'activités qui s'est substituée depuis le
er1 janvier 2008 à la NAF rév. 1 datant de 2003.
Concernant les données d'emploi, pour les années 2007 et antérieures, lesEn 2009, l'emploi industriel continue de baisser
estimations annuelles sont issues de la source ESTEL (Estimations d'emploi
localisé) et élaborées à partir des Déclarations Annuelles de Données SocialesEmploi salarié privé hors intérim en Rhône-Alpes
(DADS). À partir du point annuel 2007, sont appliqués des taux d'évolution
trimestriels qui se basent sur les indices trimestriels d'Epure (données Urssaf105
* èmeCJO-CVS , base 100 au 4 trimestre 2001 exploitées par l'Insee). Le choix a été fait d'exclure l'intérim des séries ainsiProduits pétroliers
100 définies et de le traiter à part.
Transports
95
Pour en savoir plus90
Équipements mécaniques
85 "Insee Rhône-Alpes conjoncture" - publication trimestrielle, disponible sur
le site Internet de l'Insee : www.insee.fr/ra (avec mises à jour mensuelles
Autres produits industriels
80 en fonction des dernières données disponibles).
"L'industrie en Rhône-Alpes : un site internet pour connaître la situation et
75
les enjeux", Insee Rhône-Alpes, La Lettre Résultats n°83, décembre 2007.
2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
Site internet de la DREAL : http://www.rhone-alpes.developpement-
* Corrigé des jours ouvrables et des variations saisonnières durable.gouv.fr
Source : Insee - Estimations d'emploi
L’année économique et sociale 2009 - Dossier n° 155 35
zzz

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.