Industrie : Historique

De
Publié par

Extrait des Tableaux de l'Economie Rhône-Alpes :Historique - Industrie régionale : sa fondation Diversification industrielle Apogée de l'industrie et restructurations

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 23
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

Industrie
Présentation
___En 1815, sous l’impulsion des pouvoirs ___Elle ne fournit alors qu’une force motrice
publics, un ingénieur anglais lance la première mais l’invention de la dynamo, en 1870, permet
filière d’acier fondu dans le bassin stéphanois. la construction des premières centrales
Dans les années qui suivent, plusieurs hydroélectriques, près de Grenoble, et dans les
établissements sont créés. Forte de ses vallées alpines de l’Arve, de la Maurienne et de
importantes mines de charbon, la Loire produit, la Tarentaise : la houille blanche est née ; avec
en 1860, deux tiers de la production d'aciers elle, l’électrochimie et l’électrométallurgie, après
français. Par la suite, sous la concurrence de la l’invention du four électrique et de la cuve à
sidérurgie lorraine, qui profite d’un nouveau électrolyse (1889).
procédé de conversion de fonte vers l’acier, ___A la fin du XIXème siècle, l’activité
Saint-Étienne se spécialise dans les aciers de industrielle est encore peu développée en
qualité et les fers fins, notamment pour dehors de la région lyonnaise et du bassin
l’armement et les chemins de fer. stéphanois. Le textile prédomine largement.
___La première ligne de chemin de fer relie Saint- Cependant, les bases de l’édifice industriel
Étienne à Andrézieux en 1829. Saint-Étienne est régional sont posées.
ensuite reliée à Lyon, puis Roanne. De 1856 à
1864, le réseau s’étend vers Grenoble, Chambéry Définition
et Valence. Son essor stimule l’industrie
> Secteurs d’activité : métallurgique et s’accompagne de la création
La première nomenclature de l’industrie française,d’ateliers de fabrication, de réparation et
due à M. de Tolosan, intendant général dud’entretien du matériel ferroviaire. Saint-Etienne
commerce, date de 1788. Elle répartit les activitéset Lyon sont les premières villes à en profiter.
en fonction de l’origine des matières premières
___Depuis les franchises octroyées par le employées. L’industrie est ainsi divisée en trois
èmepouvoir royal au XVI siècle, Lyon était la grands groupes : « produits minéraux », « produits
capitale française de la soie. Au cours du végétaux », «produits animaux ».
XIXème siècle, les activités textiles se D’inspiration physiocratique, cette nomenclature
développent et se diffusent dans les donne une place centrale aux ressources naturelles,
départements voisins. Le travail à domicile est alors perçues comme véritable source de la
alors important. Même si Jacquard invente son richesse des nations. Le travail de transformation
métier en 1804, la mécanisation ne s’opère des matériaux qui permet d’aboutir à un produit fini
réellement qu’après 1870, sous la pression anglo- n’est pas jugé productif.
saxonne et avec le libre-échange. À partir du milieu du XIXéme siècle, avec la
L’industrialisation du secteur, encore très révolution industrielle et l’émergence du capitalisme
moderne, les premiers groupements patronauxartisanal, se propage de Lyon et Villeurbanne
s’organisent par familles de produits pour défendrevers le Beaujolais et le Roannais.
leurs intérêts. La conception naturaliste, qui avait___Vers 1850, la chimie lyonnaise naît à partir
prévalu jusque là, s’efface. Une nouvelledes recherches menées sur les colorants, pour
nomenclature industrielle est réalisée en 1861 àla soierie. Elle s’intéressera plus tard aux fibres
partir des familles de produits. La nomenclature desartificielles pour remplacer le coton (la viscose).
activités construite pour le recensement de 1896 estA la fin du XIXème siècle, François Gillet
dans le même esprit.commence l’aventure industrielle qui deviendra,
plusieurs décennies plus tard, Rhône-Poulenc.
___En 1869, dans le Grésivaudan, Aristide
Pour en savoir plusBergès équipe une haute chute d’eau d’une
turbine hydraulique. Essai sur les nomenclatures industrielles - B.
Guibert, J. Laganier, M. Volle - Économie et
Statistique, février 1971 - INSEE.Sources
Naissance d’une région - Auzias & alii - Fédérop -
Librairie Nouvelle Lyon - 1983.(1) Résultats statistiques du recensement des
Villes, Centres et organisation urbaine des Alpesindustries et professions de 1896 - tome II - région
du Nord, le passé et le présent - G. Armand -du sud-est - 1900 - Ministère du commerce et de
Imprimerie Allier, Grenoble 1974.l’industrie.
14 INSEE - Tableaux de l'économie Rhône-Alpes 2004/2005Industrie régionale : sa fondation
Les actifs dans l'industrie en 1896 (1)
35 000
17 500
3 500
Terrassement, construction en pierre
Travail du fer, de l'acier, des métaux
Mines
Cuirs et peaux
Industrie du bois
Industries textiles proprement dites
0 25 50 km
Travail des étoffes, vêtements
Les actifs employés dans l'industrie en 1896* au lieu de résidence (1)
unité : nombre
Ain Ardèche Drôme Isère Loire Rhône Savoie Haute- Rhône-
Savoie Alpes
Total 43 265 36 508 34 854 104 916 147 627 202 065 18 135 21 994 609 364
Mines --- 476 97 1 640 16 467 902 123 199 19 904
Carrières 961 199 246 1 551 598 311 533 610 5 009
Industries de l'alimentation 3 654 2 273 3 369 5 316 5 756 9 310 2 126 2 456 34 260
Industries chimiques 148 164 281 417 842 4 129 200 81 6 262
Papier, carton, caoutchouc 168 1 033 508 3 890 474 1 316 273 135 7 797
Industries du livre 237 156 275 638 968 2 540 166 140 5 120
Industries textiles proprement dites 10 654 13 296 7 031 32 940 64 243 75 844 1 936 1 395 207 339
Travail des étoffes, vêtement 8 644 4 996 7 749 15 465 13 562 48 835 4 213 4 358 107 822
Cuirs et peaux 1 713 3 925 4 941 17 148 2 978 10 049 1 633 1 819 44 206
Industries du bois 8 318 3 559 3 690 8 387 7 890 12 743 2 725 3 091 50 403
Métallurgie --- 103 --- 372 6 956 45 79 --- 7 555
Travail du fer, de l'acier, des métaux 2 632 2 130 2 198 7 669 15 969 17 434 1 305 4 450 53 787
Travail des métaux fins, bijouterie 1 151 157 53 232 59 1 761 21 2 3 436
Terrassement, construction en pierre 4 046 2 267 3 066 7 039 6 852 13 479 2 645 3 065 42 459
Travail des pierres et terres au feu 939 1 774 1 350 2 212 4 013 3 367 157 193 14 005
* Les limites départementales sont de l'époque
INSEE - Tableaux de l'économie Rhône-Alpes 2004/2005 15
I
I
N
I
N
S
S
E
E
E


2

2
0
0
0
2
2
-
-
I
-
I
G
I
N
N


1

1
1
9
9
9
9
9
9
9
9
9
I
I
I
I
N
I
I
N
S
S
E
E
E




2


2
2
0
0
0
0
0
2
2
2
-
-
-
-
I
I
-
-
I
I
G
I
I
G
N
N




1
1


1
1
1
1
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
©Industrie
Présentation
___Au lendemain de la seconde guerre Les emplois industriels, proportionnellement
mondiale, après la période de reconstruction, les plus nombreux en Rhône-Alpes qu’au niveau
« Trente glorieuses » s’accompagnent d’une national, se mettent à diminuer. Entre 1975 et
poursuite de la diversification et de la diffusion 1982, l’industrie régionale perd 80 000 emplois,
de l’industrie. Berliet essaime en dehors de soit 15 % des pertes nationales (Rhône-Alpes
Vénissieux, vers Saint-Priest (1962), Bourg-en- rassemble alors 11 % des emplois industriels du
Bresse (1970), Bouthéon et l’Arbresle. La pays).
construction électrique se développe en Haute-
Savoie, notamment autour d’Annecy. Dans l'Ain,
autour d’Oyonnax, le travail du plastique
supplante le Celluloïd. Grenoble accueille ses
premières implantations dans l’électronique
(usine de composants en 1955, laboratoire du
CEA en 1962). La préfecture iséroise se place,
dès lors, en pointe dans les nouvelles
technologies et devient un pôle scientifique et
technique important.
___Ce sont aussi les années des grands projets
industriels. Dès les cinquante, EDF,
nouvellement créée, entame un grand
programme d’équipement hydroélectrique
systématique des Alpes. Entre 1964 et 1967, le
complexe pétrochimique de Feyzin, directement
relié à Fos-sur-Mer, est construit.
___L’ouverture économique sur le reste du
monde accélère la concentration du capital.
Rhône-Poulenc, dans la chimie, est créé en 1961,
Creusot-Loire, dans la métallurgie, en 1970. Les
groupes étrangers pénètrent la région.
___Cependant, les industries traditionnelles
s’essoufflent et subissent une concurrence
internationale croissante. Les emplois dans le
textile s’effondrent. A partir des années soixante,
l’activité des houillères décline face à la
concurrence des nouvelles énergies (pétrole,
hydroélectricité) et face à des producteurs
étrangers. La Loire est la plus touchée mais la
métallurgie alpine est aussi concernée. Alors
que la proximité des sources d’énergie ne lui
garantit plus une position favorable, la Loire se
spécialise pour perdurer.
___Avec la crise des années soixante-dix, c’est
tout l’édifice industriel qui est remis en cause.
Les grands groupes, internationalisés,
redéploient certaines activités vers les pays à
bas salaire, quand ils ne disparaissent pas. Pour en savoir plus
Naissance d’une région - Auzias & alii - Fédérop -
Librairie Nouvelle Lyon - 1983.
Sources
Villes, Centres et organisation urbaine des Alpes
du Nord, le passé et le présent - G. Armand -(1) INSEE - Recensement général de la population
Imprimerie Allier, Grenoble 1974.de 1975.
18 INSEE - Tableaux de l'économie Rhône-Alpes 2004/2005Apogée de l'industrie et restructurations
Les actifs dans l'industrie en 1975 (1)
35 000
17 500
3 500
BTP
Industries électriques
Industries mécaniques
Sidérurgie, travail des métaux
Industries chimiques
0 25 50 km
Textile, habillement
Les actifs employés dans l'industrie en 1975 au lieu de résidence (1)
unité : nombre
Rhône-Ain Ardèche Drôme Isère Loire Rhône Savoie Haute-
Savoie Alpes
Total 68 428 37 547 54 735 169 685 153 421 273 344 47 933 86 719 891 812
Industries agricoles et alimentaires 4 777 2 193 3 594 7 161 5 717 13 605 3 064 5 156 45 267
Eau, gaz, électricité, pétrole 1 596 623 1 238 3 780 2 048 7 544 1 790 1 350 19 969
Matériaux de construction 1 772 1 400 2 130 3 484 1 902 3 028 1 081 984 15 781
Minerai, fer, sidérurgie, 1ère transf. métaux 3 837 613 1 817 14 818 24 893 15 855 6 505 17 107 85 445
Industries mécaniques 9 713 2 854 6 515 24 157 24 731 36 579 4 543 14 299 123 391
Industries électriques 2 767 1 081 2 372 16 682 3 654 24 617 2 958 4 566 58 697
Automobile 3 028 2 620 1 062 5 284 11 776 21 217 200 2 205 47 392
Industries chimiques 3 246 1 319 3 418 11 691 1 661 25 193 2 775 1 986 51 289
Textile, habillement 4 292 9 679 5 946 19 587 31 143 37 785 1 948 1 993 112 373
Industries du bois 2 579 987 1 404 3 779 3 867 4 957 1 376 3 582 22 531
Papiers cartons 817 1 473 1 379 8 128 2 143 4 084 694 1 006 19 724
Presse édition 1 044 368 732 3 206 2 440 7 404 575 2 003 17 772
Bâtiments et travaux publics 16 754 9 030 13 564 33 629 23 127 53 573 14 655 21 588 185 920
Autres (*) 12 206 3 307 9 564 14 299 14 319 17 903 5 769 8 894 86 261
(*) Industries du verre ( 7 978 actifs dans la région) ; construction navale et armement (7 414 actifs dont 4 569 dans la
Loire) ; cuir (15 811 actifs dont 4 497 dans la Drôme) et diverses autres industries.
INSEE - Tableaux de l'économie Rhône-Alpes 2004/2005 19
I
I
N
I
N
S
S
E
E
E


2

2
0
0
0
2
2
-
-
I
-
I
G
I
G
N
N
N


1

1
1
9
9
9
9
9
9
9
9
9
I
I
I
I
N
I
I
N
S
S
E
E
E




2


2
2
0
0
0
0
2
2
2
-
-
-
-
I
I
-
-
I
I
G
I
I
G
G
N
N
N
N
N
N




1
1


1
1
1
1
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
©
©Industrie
Présentation
ème ___De son côté, le pays stéphanois vit d’abord___Les dernières années du XIX siècle et la
ème de sa prospérité passée, restant sur sa vocationpremière moitié du XX siècle sont marquées
métallurgique et ses industries mécaniques,par une diversification croissante de l’activité
dont il a profité pleinement avec la guerre, grâceindustrielle. Les innovations se multiplient et les
aux commandes d’armement. Le textile seproduits manufacturés se généralisent. Le
maintient à Roanne, moins bien à Saint-Étienne,catalogue de la Manufacture d’armes et de
mais l’investissement dans les industriescycles de Saint-Étienne, créée en 1894, en
nouvelles reste limité.témoigne.
___Les industries nouvelles progressent au
détriment des industries traditionnelles. Le
premier véhicule Berliet apparaît en 1896
(l’entreprise se spécialisera dans les poids
lourds après 1920). La construction automobile
se développe alors à Lyon, en association avec
la mécanique stéphanoise et sa sous-traitance
ligurienne. Dans la vallée de l’Arve, où le
décolletage s’est imposé pendant la première
guerre mondiale, elle prend le relais comme
donneur d’ordre de la demande de munitions.
___La guerre, avec ses besoins en explosifs et
en produits pharmaceutiques, permet aussi à la
chimie régionale de s’étendre dans la vallée du
Rhône et de se diversifier en s’émancipant de
l’industrie textile. La chimie est aussi présente
dans les fibres artificielles et synthétiques,
notamment sous l’impulsion de la famille Gillet
qui crée, en 1913, le Comptoir des textiles
artificiels. Face à cette concurrence, le textile
traditionnel connaît un recul important.
___Dans les Alpes, la houille blanche favorise la
concentration de l’électrochimie et de
l’électrométallurgie en fournissant une énergie
non transportable à grande distance jusqu’aux
années vingt. En 1905, la Société
d’électrométallurgie française implante une
usine à Saint-Michel-de-Maurienne. On y coule,
pour la première fois, de l’aluminium par
électrolyse. En 1903, l’aciérie électrique d’Ugine
est créée. Parallèlement, pour fournir les biens
d’équipements nécessaires, les constructions
mécaniques et électriques se développent,
notamment à Grenoble.
Pour en savoir plus
Naissance d’une région - Auzias & alii - Fédérop -
Librairie Nouvelle Lyon - 1983.
Sources
(1) Résultats statistiques du recensement général Villes, Centres et organisation urbaine des Alpes
de la population de 1946 - Fascicules du Nord, le passé et le présent - G. Armand -
départementaux - 1951 - INSEE. Imprimerie Allier, Grenoble 1974.
16 INSEE - Tableaux de l'économie Rhône-Alpes 2004/2005Diversification industrielle
Les actifs dans l'industrie en 1936 (1)
35 000
17 500
3 500
Bâtiment, travaux publics
Métallurgie, transform. des métaux
Mines de charbon
Cuirs et peaux
Industries alimentaires
Textile
0 25 50 km
Habillement
Les actifs employés dans l'industrie en 1936* au lieu de résidence (1)
unité : nombre
Ain Ardèche Drôme Isère Loire Rhône Savoie Haute- Rhône-
Savoie Alpes
Total 34 688 29 551 33 377 112 874 151 229 200 517 27 623 28 858 618 717
Mines de charbon --- 23 --- 2 203 20 019 90 364 --- 22 699
Extraction 4972691033865001 356442382 3 935
Eau, gaz, électricité 580 287 516 1 522 1 734 3 526 561 544 9 270
Métallurgie, transf. métaux 5 380 3 328 4 222 17 809 44 228 46 220 7 936 7 969 137 092
Bâtiment, travaux publics 5 566 4 290 4 795 13 310 10 664 20 005 5 665 6 922 71 217
Chimie, caoutchouc 511 498 1 036 3 993 324 8 712 1 784 639 17 497
Industries alimentaires 3 599 2 533 3 808 7 901 6 873 14 425 2 646 3 843 45 628
Textile 4 309 9 140 551 29 644 41 264 46 309 1 300 1 292 133 809
Habillement 3 524 2 359 3 909 9 699 10 039 28 093 2 430 2 508 62 561
Cuir, peaux 1 466 2 531 5 752 10 477 2 674 6 712 1 078 958 31 648
Bois, ameublement 1 781 712 1 622 3 254 2 582 5 229 1 332 1 573 18 085
Papier, carton 467 972 1 120 6 622 1 085 2 074 484 510 13 334
Autres industries 7 008 2 609 5 943 6 054 9 243 17 766 1 601 1 718 51 942
* Les limites départementales sont de l'époque
INSEE - Tableaux de l'économie Rhône-Alpes 2004/2005 17
E
E
0
0
N
9
9
I
I
I
I
N
I
I
N
S
S
E




2


2
2
0
0
0
2
2
2
-
-
-
-
I
I
-
-
I
I
G
I
I
G
N




1


1
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
I
I
I
E
E



2
0
0
2
-
-
I
-
I
I
G
N



9
9
9
9
9
9
9
©

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.