Industrie : Une activité soutenue en 2000

De
Publié par

Comme au niveau natioanal, l'industrie haut-normande en 2000 a bénéficié d'une demande étrangère dynamique et d'une compétitivité accrue par la faiblesse de l'euro face au dollar. Après un fléchissement à la fin de l'année 1999, l'activité régionale a rebondi pour culminer au 2ème trimestre à un niveau encore supérieur à celui atteint l'année précédente. En même temps, les prévisions des industriels haut-normands sur la production industrielle en France en général sont demeurées exceptionnellement bonnes durant l'année 2000. L'environnement international, moins porteur qu'en début d'année, n'empêche pas de terminer l'année sur un rythme soutenu avec des effectifs en progression.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 3
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

INDUSTRIE
Une activité soutenue en 2000
Francis COUVOUT
n 2000, l’industrie haut-nor posantes semblent avoir suivi la même-Comme au niveau national, Emande, profitant d’une demande tendance : soutenue au 1er semestre
l’industrie haut-normande en
globale vigoureuse, a connu une activité avant de fléchir au second.
2000 a bénéficié d’une demande très soutenue qui a culminé au 2ème tri Les biens intermédiaires, à cause-
mestre puis s’est maintenue à un très de leur poids dans l’industrie haut-norétrangère dynamique et d’une -
bon niveau au 2ème semestre. La de mande, ont continué à jouer un rôle-compétitivité accrue par la
mande étrangère, qui avait rebondi en fin moteur dans l’économie régionale. Ils
faiblesse de l’euro face au 1999, est restée dynamique tout au long ont enregistré une activité vigoureuse
de l’année. Les capacités de production qui s’est maintenue à un niveau exceldollar. Après un fléchissement à -
ont été largement sollicitées et n’ont lent aux 2e et 3e trimestres. Les effec-la fin de l’année 1999, l’activité
laissé qu’une faible marge inexploitée. tifs, après le creux de fin 1999, ont
régionale a rebondi pour Les stocks ont été dégarnis pour ré progressé à nouveau durant toute-
culminer au 2ème trimestre à un pondre à la demande avant de retrouver l’année 2000. Les capacités de produc-
un niveau normal en fin d’année. Les ef tion ont été largement sollicitées ; cer- -niveau encore supérieur à celui
fectifs ont continué à progresser mais il taines branches, tels que les matériaux
atteint l’année précédente. En s’agit sans doute pour une part d’emplois de construction, paraissent même avoir
même temps, les prévisions des précaires. Les prévisions des industriels connu des goulots d’étranglement.
haut-normands sur la production indus Les biens d’équipement profession- -industriels haut-normands sur
trielle en France en général ont été excel nel ont débuté l’année avec une baisse-
la production industrielle en lentes au premier semestre 2000 puis de régime due à la mécanique qui
France en général sont ont décliné légèrement au second n’arrive pas à retrouver son rythme des
semestre. années 1997 et 1998. En revanche, l’acti-demeurées exceptionnellement
Les industries agroalimentaires ont vité a été très dynamique dans le maté-
bonnes durant l’année 2000.
connu une activité mitigée. La viande et riel électrique et électronique dont les
L’environnement international, le lait, qui s’étaient ressaisis en début effectifs sont en augmentation sensible.
d’année après les remous provoqués par L’automobile-matériel de transport,moins porteur qu’en début
la crise de l’encéphalite spongiforme, ont après un creux fin 1999, a connu une ac-
d’année, n’empêche pas de
connu de nouveaux déboires au 2ème tivité soutenue durant l’année 2000
terminer l’année sur un rythme semestre avec le retour très médiatisé de malgré un fléchissement de la demande
l’épizootie qui a fait complètement chuter étrangère au 2ème semestre. Les em-soutenu avec des effectifs en
la demande étrangère. La progression de bauches semblent avoir nettement ralenti
progression.
l’emploi et l’activité dans les autres com par rapport à 1999.-
Les biens de consommation ont enre-
gistré une activité soutenue en 2000. La
LA PRODUCTION DANS L’INDUSTRIE EN HAUTE-NORMANDIE
parachimie-pharmacie n’a pas manqué
50 de jouer son rôle de moteur du secteur.
Les autres branches n’ont cependant40
Production industrielle prévue en France pas démérité, notamment le textile et la
30
presse-imprimerie. Seule la situation
Production20 dans le cuir-chaussures reste préoccu-
passée
pante. Les effectifs suivent des évolu10 -
tions contrastées tant au cours de
0
l’année que selon les branches. Les
-10 embauches ont été nettement plus
Demande étrangère passée
-20 nombreuses au premier semestre
qu’au second. On ne les recense prati--30
Janvier Juillet Janvier Juillet Janvier Juillet Janvier Juillet Janvier quement que dans la parachimie-phar-
1997 1998 1999 2000 2001
macie et le bois-ameublement
Source : INSEE - Enquêtes trimestrielles de conjoncture Unité : Solde des opinions en %
CAHIER D’AVAL n° 59 - Juillet 2001 19

ACTIVITÉS
ÉCONOMIQUES

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.