L'année économique et sociale 2004 : Construction

De
Publié par

Chapitre : Construction - Une année dynamique pour le secteur de la construction

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 7
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

Construction
Une année dynamique pour le secteur de la construction
En 2004, la croissance d'activité du secteur de la construction aura été largement supérieure à
toutes les prévisions. En croissance de 3,6 % en volume en 2004, le secteur de la construction
représente, en Rhône-Alpes, un chiffre d'affaires de plus de 15 milliards d'euros, soit 11,4 % du
chiffre d'affaire national pour une croissance comparable.
'activité du secteur du bâtiment connaît une Evolution annuelle de la production BTPL croissance soutenue mais contrastée. Le chiffre en Rhône-Alpes et en France (en volume)
d'affaires du secteur du bâtiment, qui s'élevait à
Estimation en %
11,2 milliards d'euros en 2003, atteint maintenant un peu
Activité 2003 2004 2005plus de 12 milliards d'euros (en euros courants), avec une
Chiffre d’affaires Estimation Prévisionscroissance en volume estimée à 3,7 % en 2004. L'activité
(en milliards (en %) (en %)
du bâtiment se caractérise en Rhône-Alpes par : d’euros)
- une forte croissance de la construction neuve de loge-
Bâtiment 11,2 +3,7 +3,2ments pour atteindre un niveau historiquement élevé :
Travaux publics 3,3 +2,9 +2,045 246 logements mis en chantier en 2004 soit
BTP 14,5 +3,6 +2,9
13,6 % de plus qu'en 2003. Rhône-Alpes représente,
Source : Cellule Economique Rhône-Alpes et Ministère de l'Equipement DAEIen 2004, 12 % des mises en chantier en France,
- l'arrêt de la dégradation de la construction neuve
mis en chantier est à un niveau record depuis plus dede locaux,
quinze ans. De même, le nombre de logements ayant- une croissance soutenue de l'activité d'entretien-
obtenu une autorisation de construire a augmenté deamélioration.
20 % entre 2003 et 2004, augurant d'une bonne tenue de
la construction de logements encore en 2005. CetteLa construction neuve en Rhône-Alpes atteint des
évolution est conforme à la tendance nationale. Laniveaux inégalés en 2004. Le nombre de logements
Forte croissance des mises en chantier de logements Forte croissance de la construction neuve
en Rhône-Alpes de logements collectifs
Evolution du nombre de logements commencés Evolution du nombre de logements commencés en Rhône-Alpes
en Rhône-Alpes entre 1989 et 2004 par type de construction entre 1989 et 2004
60 000 26 000
Unité : logement
24 000
50 000 Logements individuels
22 000
20 00040 000
18 000
30 000 16 000
14 000
20 000 Logements collectifs
12 000
10 000 10 000
Source : DRE - Division Habitat Logements Statistiques / DAEI SES SITADEL Source : DRE - Division Habitat Logements Statistiques / DAEI SES SITADEL
L’année économique et sociale 2004 - Dossier n° 149 55
1989
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
1989
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004Construction
croissance de la construction neuve de logements qui, en en 2004, et autant ont été proposés à la vente par les
2003, était principalement portée par le secteur collectif promoteurs. Ce sont les niveaux les plus élevés depuis
est, en 2004, également soutenue par le secteur des les années 80. La pression sur les prix est donc très
maisons individuelles (respectivement +15,1 % et + 9,5 %). forte : pour la troisième année consécutive, la hausse du
prix du m² pour un logement collectif neuf en ville est de
L'année 2004 marque l'arrêt de la dégradation dans 12 %. Cette augmentation est conforme à la tendance
le secteur de la construction neuve de locaux : nationale et se répercute dans toutes les agglomérations
3,62 millions de m² ont été mis en chantier en 2004 soit de la région. En zone de montagne, la hausse des prix
5,6 % de plus qu'en 2003. Pour la France entière, la est encore plus spectaculaire (+20 %). Si la pénurie
croissance de la construction de locaux n'est que foncière favorise la pression sur les prix de terrains à bâtir,
de 2,5 %. Ceci s'explique par une croissance soutenue la hausse des prix est aussi liée à l'augmentation des
dans le domaine des équipements collectifs publics : coûts de construction (coût de la main-d'œuvre lié à la
783,6 milliers de m² mis en chantier en 2004 soit environ revalorisation nécessaire des métiers du bâtiment, hausse
+13 % par rapport à 2003. Les mises en chantier de continue du prix des matières premières, de l'acier, coût
bâtiments industriels demeurent cependant en retrait du traitement des déchets de chantier, etc…).
(-3,4 %), ce qui témoigne de la faible croissance
économique du secteur secondaire. Par ailleurs, les locaux
Le cas de l'agglomération lyonnaise est typique. Avec uncommerciaux et de bureaux sont en large repli par rapport
prix de vente moyen sur l'agglomération autour de 2 600à 2003 (-13,5 %) alors qu'ils sont en légère croissance
euros par m², l'offre immobilière en logements neufs poursur la France entière. On ne peut donc pas, pour l'instant,
les primo-accédants et les jeunes ménages actifs désireuxparler de reprise dans le secteur des locaux à usage autre
de se loger en centre-ville a quasiment disparu dequ'habitation. Les évolutions demeurent incertaines comme
l'agglomération lyonnaise. Ainsi, depuis trois ans, la parton peut le constater au travers des autorisations de
des ventes sur la ville de Lyon est passée de 55 % à 35 %,construire qui restent toujours en recul (-4 % en 2004).
au profit essentiellement de Villeurbanne (25 %), des
communes de l'est de l'agglomération, mais surtout desA l'image de la construction neuve de logements, l'activité
communes des première et deuxième couronnes autourd'entretien - amélioration enregistre une croissance notable
du Grand Lyon. A Lyon, les investisseurs représententsous l'effet de la reconduction pour 2 ans, fin 2003, de la
aujourd'hui 57 % du marché, incités par la demandeTVA à 5,5 %.
soutenue du marché locatif et par le dispositif Robien.
Toutefois, les tendances qui s'affirment de mois en moisLe marché de l'immobilier est toujours très tendu et
(la chute de l'offre au profit des communes extérieures aules prix sont au plus haut. Malgré une légère
Grand Lyon - la hausse des prix de vente, la disparitionreconstitution du stock de logements disponibles en fin
de la clientèle des primo-accédants du centre ded'année, la demande est toujours aussi vigoureuse : près
l'agglomération) amènent les professionnels de l'immobilierde 16 000 logements collectifs neufs ont trouvé preneur
Stabilisation de la construction neuve de locaux Hausse de l’activité entretien-rénovation en Rhône-Alpes
à usage autre qu’habitation
2Evolution du nombre de m de locaux mis en chantier Evolution des soldes d’opinions sur l’activité
en Rhône-Alpes entre 1989 et 2004 entretien-rénovation en Rhône-Alpes
6 000 50
40
5 000
30
4 000
20
103 000
0
2 000
-10
1 000 Locaux non-20
résidentiels
Logements-300
-40
1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004
Unité : soldes d'opinions en % : écart entre le Source : Baromètre Entretien-Rénovation DAEISource : DRE - Division Habitat Logements Statistiques / DAEI SES SITADEL
pourcentage des réponses "en hausse" et le
pourcentage des réponses "en baisse"
56 L’année économique et sociale 2004 - Dossier n° 149
1989
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004Construction
à rester vigilants face à l'évolution actuelle du marché sur
Pour comprendre les résultatsl'agglomération.
Au cours de l'année 2003, 7 400 nouveaux logements
Les statistiques de la construction sont élaborées à partir du fichier
sociaux ont été mis en location dans la région : c'est
SITADEL des permis de construire, géré par les Directions régionales de
un rattrapage important par rapport à l'année précédente. l'Equipement (DRE).
Près de 1 000 logements ont été démolis et 450 vendus.
Les données sur la commercialisation des logements neufs provien-L'évolution du marché du logement privé tend à réduire les
nent d'une enquête réalisée trimestriellement auprès des promoteurs. Cettepossibilités de sortie du parc social. Depuis 2002, le taux
enquête, réalisée par les DRE, porte sur les programmes de 5 logements et
de mobilité dans le parc social est inférieur à 12 %, alors
plus destinés à la vente.
qu'il était autour de 13 % les années précédentes. Un
Les chiffres sur le parc locatif social sont issus de l'enquête nationale PLSpoint de mobilité correspond à la libération de 4 000
réalisée par les DRE.logements sociaux.
Les prévisions de dépenses des collectivités locales sont extraites de
La croissance est également soutenue dans le l'enquête " Colloc " réalisée par les DRE et la DAEI (Ministère de
secteur des travaux publics. L'activité des travaux l'Equipement).
publics (3,4 milliards d'euros) s'est s'améliorée de façon
Soldes d'opinion : pourcentage d'entreprises déclarant une activité à lasensible en 2004. Les carnets de commandes oscillent
hausse par rapport à la même période de l'année précédente - pourcentage
autour de 5 mois. La croissance d'activité observée depuis
d'entreprises déclarant une baisse.
èmele 3 trimestre 2003 dans le secteur des travaux publics
Equipements collectifs : bâtiments destinés à l'enseignement, la santé, laen Rhône-Alpes s'est poursuivie en 2004.
sécurité civile ou la culture, issus principalement des travaux publics.
Le dynamisme est dorénavant porté à la fois par les
investissements de la clientèle privée et par ceux de la
Pour en savoir plusclientèle publique. Ainsi, les collectivités locales ont inscrit
à leurs budgets prévisionnels des dépenses en BTP en
hausse de 12,2 % par rapport à 2003. Cellule économique Rhône-Alpes (Observatoire régional du BTP)
www.cellule-eco-rhone-alpes.assp.fr
Catalogue des Grands Travaux Rhônalpins - Edition 2004
Etude prospective à 5 ans sur le marché de l'eau et de l'assainissement
Laurence Herbeaux - décembre 2004
Cellule économique Rhône-Alpes - Observatoire régional du BTP Les projets de travaux à court et moyen termes - numéro spécial
Axel Gilbert décembre 2004
Direction régionale de l'Equipement Rhône-Alpes - Cellule statistique
Magazine mensuel d'information BTP
Base de données web sur les projets de travaux
Tableau de bord de suivi de la modernisation du secteur BTP en Rhône-
Alpes - décembre 2004
Direction régionale de l'équipement Rhône-Alpes :
http://www.rhone-alpes.equipement.gouv.fr/
Bonne année pour les travaux publics
Sitadel, ECLN : résultats trimestriels
Evolution de l'opinion des chefs d'entreprises sur EPLS : résultats annuels
l’activité des travaux publics en Rhône-Alpes
80 Ministère de l'équipement, service économique et statistique :
Unité : solde d’opinions en %Activité passée
60
" Poursuite de la hausse de la commande publique locale dans le BTP en
40 2004 " - SES infos rapides n° 278, novembre 2004.
20
0
-20
Activité prévue
-40
-60
-80
-100
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004
Source : Fédération régionale des Travaux Publics Rhône-Alpes
L’année économique et sociale 2004 - Dossier n° 149 57
zzzzzz

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.