L'année économique et sociale 2004 - Industrie, BTP

Publié par

Le chiffre d'affaires des entreprises industrielles augmente de 5,3 % en 2004, tiré par la forte progression des exportations (+ 3,9 %). Dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, l'amélioration est moins sensible soit + 0,5 %. Le nombre de créations d'entreprises recule de 8,1 % alors que la tendance générale est à la hausse. L'industrie automobile est le seul secteur qui continue à créer des emplois (+ 1 % en 2004).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 22
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

22
Industrie, BTP
Reprise dans l’industrie,
amélioration dans le BTP
n 2004, le chiffre d'affaires de l'in- augmentation de 4,3 %. Les effets de la 43 % de leurs effectifs et 46 % des
dustrie francilienne a augmenté de loi Robien se font encore ressentir. Le chercheurs. Dans la région, le poids desE5,3%,tiréparlaforteprogression secteur du bâtiment non résidentiel est DépensesIntérieuresenRechercheetDé-
des exportations (+ 3,9 %). Les secteurs toujours en baisse, mais la décroissance veloppementdesentreprises(DIRDE)est
les plus dynamiques ont été l'automobile est plus faible qu'en 2003 (- 4,5 %). Le égalementleplusélevé(47%).Cependant,
(+ 13,5 %), l'agroalimentaire (+ 7,6 %) et chiffre d'affaires du bâtiment ne croît cette prééminence régresse. La recherche
les biens intermédiaires (+ 7,2 %). L'in- doncquefaiblementen2004(+0,5%). estessentiellementlocaliséedanslesYvelines
dustrie pharmaceutique enregistre aussi et dans les Hauts-de-Seine qui regroupent
une bonne performance (+ 5,3 %), alors L'activité dans le secteur des travaux pu- plusde62%deseffectifsfranciliens.
que l'activité des biens d'équipement pro- blicsmarqueunepauseen2004(+0,3%),
Anne-Marie POINSOTgresse plus modérément de 3,3 %. après l'amélioration de l'année précédente
Drire d'Ile-de-France(+ 3 %). Cette évolution favorable reste
liéeaudynamismedescollectivitéslocales,Malgré un bon début d'année, les créations
principauxmaîtresd'ouvragesdelarégion.d'entreprisesindustriellesrégressentde8,1%
ME et le développementPen2004alorsquelemouvementgénéralest
Les créations d'entreprises augmententàlahaussede10,7%.Lenombrededéfail- durable
de 7,4 % dans le secteur de la construc-lancesdiminuede7%,soitunpeuplusque
Le développement durable est un mode detion. L'emploi salarié dans la construc-pourl'ensembledessecteurs.
dév qui s’efforce de répondre auxetion progresse dès le 2 trimestre 2004,
besoins du présent sans compromettre la ca-réagissant aux signes positifs. En finaisse ininterrompue pacité des générations futures à satisfaire lesB d'année, la croissance atteint 0,3 %.
leurs. Pour les entreprises, il s’agit d’une dé-de l'emploi industriel
marche stratégique dont l’objectif est de
concilier les préoccupations économiques,oncentration de la R&DLa baisse de l'emploi dans les entreprises C
avec celles à caractère environnemental et
en Ile-de-Franceindustrielles est ininterrompue depuis social.
1998. En 2003, l'industrie francilienne
D’après le baromètre 2004 du Crocis, laLe plus fort potentiel de R&D en métro-avait perdu 2,5 % de ses effectifs. En
connaissance du développement durablepolesesitueenIle-de-France.Surlapé-2004, le niveau des réductions reste élevé
s’améliore en Ile-de-France. quelle que soit lariode2000-2002,lesentreprisesytotalisent(- 3 %), en particulier pour les biens d'é-
taille de l’entreprise (44,9 % de réponses posi-
quipement (- 4,8 %) et les biens intermé- tives dans les PME en 2004, contre 39,7 % en
diaires (- 3,5 %). L'industrie automobile 2003).e Pacte MondialLestleseulsecteurquicontinueàcréerdes
emplois (+ 1 % en 2004). Ce déclin de Lancé en juillet 2000 par le Secrétaire général
l'emploi salarié est la conséquence de la de l'ONU, le Pacte Mondial est une initiative our en savoir plusP
crisedelaproductionmanufacturéequi destinée à rassembler les entreprises, les or-
ganismes des Nations Unies, les ONG et la so- Cahiers de la cellule économique d’Ile-de-France,sévitdanslesgrandspaysindustrialisés.Il
ciété civile autour de dix principes universels n° 66, avril 2005.révèleaussilesgainsdeproductivitéréali-
relatifs aux droits de l'homme, aux normes dusés depuis 20 ans. Contrairement à 2003, « L’industrie dans les régions », Sessi, minis-
travail et à l'environnementla rentabilité des entreprises industrielles tère de l’Économie, des Finances et de
progresse légèrement en 2004. Il s'agit d'une démarche volontariste d'entrepri- l’Industrie, édition 2005-2006.
ses responsables, soucieuses d'engager des
« La production industrielle en 2004, Reprise
actions concrètes en application de ces dix
inégale », Sessi, ministère de l’Économie, desaible croissance dans leF principes, dans un souci de transparence et de
Finances et de l’Industrie. Le 4 pages des sta-
bâtiment, stabilité des contribution active au développement durable.
tistiques industrielles, avril 2005.
travaux publics Afin de contribuer à la diffusion du Pacte Mon-
PMI et développement durable : exemples de
dial de l'ONU dans les tissus économiques ré-
bonnes pratiques, Drire Ile-de-France, juin
gionaux, et d'entraîner un nombre important
2004.Le chiffre d'affaires du secteur de la de PMI/PME, quatre directions régionales de
construction progresse de 0,5 % en Site internet de « the Global Compact » oul'industrie, de la recherche et de l'environne-
Pacte Mondial :2004,aprèsunebaissede1,4%en2003. ment, dont la DRIRE Ile-de-France, ont propo-
http://www.unglobalcompact.org/content/sé aux entreprises locales un " club régionalLa production de logements neufs, est
sur le Pacte Mondial ". AboutTheGC/francais.htmlparticulièrement bien orientée avec une
Insee Ile-de-France 2005 Regards sur... l'année économique et sociale 2004Reprise dans l’industrie, amélioration dans le BTP 23
Le B.T.P en Ile-de-France Bilan économique des entreprises industrielles franciliennes
chiffre d'affaires en milliards d'euros constants évolution en %
2004/2003 2003 2004
2003* 2004 (%)
Chiffre d’affaires 0,5 5,3
Total construction neuve 8,1 8,1 -0,3’affaires à l'export -1,4 3,9
Logements 4,2 4,0 -4,5 Effectifs* -2,5 -1,1
Locaux non résidentiels 3,9 4,1 4,3 Taux de marge brute d’exploitation** 7,8 7,9
Travaux sur bâtiments existants 13,1 13,3 1,0
*y compris intérimaires.Total bâtiment 21,2 21,4 0,5
**excédent brut d’exploitation/chiffre d’affaires.
Travaux publics 5,5 5,5 0,3 Source : Banque de France
Total B.T.P 26,7 26,9 0,5
*chiffres réactualisés en mars 2005.
Source : Cellule économique pour la construction, les travaux publics et les matériaux
en Région Ile-de-France
Les tendances du marché régional des travaux publics Production et demande* passées en Ile-de-France
en millions d'euros courants
302004/2003
2003* 2004 (%) 20
10Voirie nationale Etat-Région 0,20 0,16 -20
Autoroute concédée 0,07 0,10 42 0
Transports en commun 0,22 0,24 9
-10Autres entreprises publiques 0,66 0,68 4
Infrastructures des communes 1,85 1,92 4 -20
et départements
-30Assainissement 0,50 0,60 20
Eau potable, traitement des déchets 0,51 0,60 16 -40
JF M A M J J- S ON D J F M A M J J- SO N DVoirie et réseaux divers et autres 1,57 1,44 -8 A A
Autres entreprises privées 0,05 0,06 20
2003 2004(dt France Télécom) et publiques
Production Demande
Total 5,63 5,81 3
*nouvelle base en 2000. *carnets de commandes.
Source : Cellule économique pour la construction, les travaux publics et les matériaux Source : Insee, enquête mensuelle dans l'industrie
en Région Ile-de-France
La R&D dans les entreprises sur la période 2000-2002
(moyenne sur 3 ans) Evolution des effectifs bruts industriels 2003-2004
DIRDE en millions d'euros, effectifs en nombre de personnes en équivalent variation (%) de chaque trimestre par rapport au même trimestre de l'année
temps plein recherche précédente
%
4
Effectif de dont
Département DIRDE R&D chercheurs
(milliers)
2
Paris 0,4 4,0 2,6
Hauts-de-Seine 3,0 24,9 15,3 0
Seine-Saint-Denis 0,5 4,3 1,7
Val-de-Marne 0,6 5,0 2,3
-2Seine-et-Marne 0,5 4,0 1,7
Val-d'Oise 0,4 3,6 1,8
Yvelines 3,2 25,1 11,9 -4
Essonne 1,1 8,7 4,1
Ile-de-France 9,7 79,7 41,4
-6France métropolitaine 20,7 184,8 88,3
IAA Automobile Biens Biens Industrie*Biens de
conso. d'équip. interm.
R&D : Recherche et Développement
DIRDE : Dépenses intérieures en recherche et développement des entreprises
Source :ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, *hors énergie.
direction de l'évaluation et de la prospective Source : Unedic
Insee Ile-de-France 2005 Regards sur... l'année économique et sociale 2004

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.