L'Atlas des zonages du Piémont et de Rhône-Alpes

De
Publié par

Réalisé en partenariat avec l'Institut de Recherche Economique et Sociale du Piémont (IRES) ce travail, qui s'inscrit dans le cadre d'une coopération transfrontalière financée par l'Union Européenne (Interreg) et la Région Piémont, met à disposition des acteurs locaux des deux côtés de la frontière, en français et en italien, une vision comparée des différents découpages (maillages) du territoire utilisés dans un cadre de programmation, de gestion ou d'études. Après une brève présentation comparée des deux territoires sur le plan économique, l'atlas présente une trentaine de zonages : définition, utilisation, et cartographie associée, puis une comparaison pour chacun des dix chapitres thématiques :(circonscriptions administratives ; dynamique du territoire ; programmation européenne ; programmation et développement du territoire ; environnement ; agriculture ; industrie, commerce et services ; logements et transports ; santé, action sociale ; enseignement, formation et emploi)Le CDRom qui accompagne l'Atlas permet pour chaque commune de connaître la liste des zonages dont elle relève. Dossier hors série - septembre 2002 - Prix :30 € .Version française ou italienne sur commande à l'INSEE.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 83
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins

Réalisation et financement
165, rue Garibaldi
Directeur de la publication de l’atlas
69401 LYON CEDEX 03
Etienne Traynard, Directeur Régional de l’INSEE Rhône-Alpes
Tél. : 04 78 63 28 15
Fax : 04 78 63 25 25
Internet : www.insee.fr/rhone-alpes
Directeur de la publication du CD-Rom
Marcello La Rosa, Directeur de l’IRES
Via Nizza, 18
10125 TORINO
Tél. : 011.6666411
Responsables du projet
Fax : 011.6696012
Internet : www.ires.piemonte.it Atlas : Françoise Dupont (INSEE Rhône-Alpes)
CD-Rom : Fiorenzo Ferlaino (IRES)
Regione Piemonte
Settore Autonomie Locali
Réalisation
Via XX Settembre 88
10122 TORINO
Monique Gadais, Valérie Genay, Chantal Trupel (INSEE Rhône-Alpes)
Tél. : 011.4321327
Nino Bova, Fiorenzo Ferlaino, Carla Nanni (IRES)
Financement
Programme d’initiative européenne
I N T E R R E G Région Piémont
Communauté européenne (INTERREG)
5, rue Jean-Elysée Dupuy
69410 CHAMPAGNE-AU-MONT-D’OR
Tél. : 04 72 52 99 75
Maquette atlas, cartographie, mise en page
Tél. : 04 71 05 76 33
Jean de Hédouville, Christophe Granier (Cartographie et Décision)
Internet : cartolyon@wanadoo.fr
Maquette CD-Rom
OTTO SRL
Piazza Vittorio Veneto 14 Riccardo Bissacco, Stefano Boffetta, Giorgio Ricchiardi,
10123 TORINO
Jolanda Schiavo (OTTO et ARTBEAT)
Tél. : 011.8122797
Internet : www.otto.to.it
Légende
e
Dépôt légal : 2 trimestre 2002
Montbrison
Impression : Imprimerie GIGANT, Yssingeaux
Dénomination de la zone
Monts
du Forez
Département Province
Vercelli
ISBN : 2-11-068094 6
Arrondissement
ST-ETIENNE
Code SAGE : ZOPIRAF28 Commune Commune
Borgosesia
er
Préfecture Commune de 1 niveau
(chef-lieu de département) (chef-lieu de province)
© INSEE, IRES, Cartographie et Décision - 2002
e
BIELLA
Sous-préfecture Commune de 2 niveau
Reproduction, même partielle, interdite sans autorisationde l’éditeur
(chef-lieu d’arrondissement) (ancien chef-lieu des aires
de programmation)
Atlas des zonages du Piémont et de Rhône-Alpes 2002Sommaire
• RHÔNE-ALPES
• PIÉMONT
Introduction Page 3 5 Environnement 39 7 Industrie, commerce et services 55
• Parcs naturels nationaux, réserves naturelles et arrêtés 40 • Chambres de Commerce et d’Industrie 56
1 Circonscriptions administratives 7 de protection de biotope •es de Commerce, d’Industrie, d’Artisanat et 57
•• Région, départements, arrondissements, cantons, communes 8 • Parcs naturels nationaux 41 d’Agriculture
Région, provinces, « circondari », communes • Parels régionaux 42 • Chambres d’Agriculture 58
• Groupements de communes à fiscalité propre 12 • Parcs et réserves naturels et autres aires protégées 43 •es de Métiers 59
• Unions de communes, aires métropolitaines 13 régionales, parcs naturels provinciaux • Zones touristiques 60
• Communautés de montagne 15 • Schémas d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) 44 • Bassins touristiques 61
• Bassins pour l’organisation du service hydrique 45 • Districts industriels de PME 62
Zonage supplémentaire sur le CD-Rom • Agence régionale pour la protection de l’environnement 46
• Communautés de colline (ARPA) Zonage supplémentaire sur le CD-Rom
• Zones commerciales
2 Dynamique du territoire 17 Zonages supplémentaires sur le CD-Rom
• Zones d’emploi 18 • Sites classés, sites inscrits et zones de protection du 8 Logement et transports 63
• Systèmes locaux du travail (SLL) 19 patrimoine architectural, urbain et paysager • Programmes locaux d’habitat 64
• Unités urbaines 20 • Zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique • Agences territoriales pour le logement (ATC) 65
• Aires d’influence des pôles de service intermédiaire 21 et floristique (ZNIEFF) • Périmètres de transports urbains 66
• Aires urbaines 22 • Risques naturels majeurs • Bassins de transport 67
• Aires écologiques 23 • Bassins pour l’élimination des déchets
• Zones de planification anti-incendie 9 Santé, action sociale 69
Zonage supplémentaire sur le CD-Rom • Zones et patrimoine soumis à des contraintes de sauvegarde • Secteurs sanitaires 70
• Bassins d’habitat régionaux • Écomusées • Établissements sanitaires régionaux 71
• Circonscriptions d’action sociale 72
3 Programmation européenne 25 6 Agriculture 47 • Bassins d’action sociale 73
•• Objectif 2 26 • Régions agricoles 48
•• Interreg III 28 • Régions agricoles et zones classées selon l’altitude 49 10 Enseignement, formation et emploi 75
•• Leader + 30 • Zones défavorisées et de montagne 50 • Agences Locales pour l’Emploi (ALE) 76
• Classification du territoire en montagne, colline, 51 • Centres pour l’emploi 77
4 Programmation et développement du territoire 33 colline défavorisée et plaine • PAIO et missions locales 78
• Contrats globaux de développement 34 • Aires d’appellations d’origine contrôlées viticoles 52 • Académies et districts scolaires 79
• Pactes territoriaux 35 • Districts vinicoles, communes productrices de vins 53
• Zones de massif 36 DOC et DOCG Zonages supplémentaires sur le CD-Rom
• Schémas directeurs d’aménagement urbain (SDAU) 37 • Bassins de formation
Zonages supplémentaires sur le CD-Rom • Groupements d’établissements pour la formation continue
Zonages supplémentaires sur le CD-Rom • Aires d’appellations d’origine contrôlées non viticoles (GRETA)
• Territoires ruraux de développement prioritaire • Zones de montagne défavorisées : • Conseil régional de l’éducation et conseils locaux
• Aires d’approfondissement du Plan Territorial Régional Plan de développement rural 2000-2006 • Systèmes bibliothécaires
Atlas des zonages du Piémont et de Rhône-Alpes 2002
1Scrivia
Ad
da
RHÔNE
Ticino
Ar
c
Drac
Or
co
Durance
Sesia
Ticino
Ar
dèc
he
LOIRE
Ar
ve
PO
RHÔNE
Dora Riparia
Relief
Aletschhorn
Blinnenhorn
FRANCHE-
VAUD 4195
3374
COMTÉ
LAUSANNE Montreux
BOURGOGNE
Lac Léman
St-Claude
Evian-
TICINO
Thonon-
les-Bains
les-Bains
Sion
Gex
MÂCON
Oyonnax
VALAIS
La
go di Como
Annemasse
GENÈVE
BOURG-
LUGANO
en-Bresse Martigny
Zermatt
La
go Ma
g
giore
Bonneville
La
go di Lugano
Nantua
St-Julien-
Belleville
VERBANIA
en-Genevois
4478
Monte
Lecco
Cervino 4634
Rosa
Roanne
3820
Sallanches
Villefranche- Chamonix Varese
Ambérieu
2469
sur-Saône
ANNECY T. du Mont Blanc
Como
C. d. Gran S. Bernardo
T. d. M. Bianco
4807
Megève
Tarare
VALLE D’AOSTA
Borgosesia
Monte Bianco
Courmayeur
Mont Blanc
AOSTA
Belley
C. d. Pic S. Bernardo
2188
Aix-les-Bains
LYON
Bourg-
Feurs Albertville
St-Maurice BIELLA
L’Isle-d’Abeau
Gran Pardiso MILANO
CHAMBÉRY
Montbrison
4061
Givors La Tour-du-Pin
Ivrea
3747
Bourgoin-
Grande Sassière NOVARA
Jallieu
Vienne
3852 VERCELLI
LOMBARDIA
Grande Casse
St-Chamond
ST-ETIENNE
3676
RHÔNE-ALPES
Voiron
Uia di Camarella
Pavia
Col du Mont Cenis
Ciriè
2084
St-Jean-
PO
de-Maurienne
Modane
Casale
Monferrato
AUVERGNE
Annonay
St-Marcellin
GRENOBLE Susa
T. d. Fréjus
TORINO
Romans
La Meije
ASTI
Tournon-
3983
Sestriere
sur-Rhône PIEMONTE
LE PUY-
ALESSANDRIA
1850
La Barre
en-Velay
des Écrins
Col de Montgenèvre Pinerolo
4102 E
VALENCE Nizza Monferrato
Briançon
RO
Acqui Terme
Die
Alba
PRIVAS
Saluzzo
Aubenas
GAP
LIGURIA
Montélimar
GENOVA
CUNEO
1948
Barcelonnette Col de Larche Mondovi
MENDE
Colle della Maddalena
SAVONA
3 000
Nyons
PROVENCE-
GOLFO DI GENO
V
A

2 000
ALPES- 1 000
Réseau autoroutier
CÔTE D’AZUR 500
Colle de Tende
1400
Réseau secondaire 200
Sisteron
LANGUEDOC-
reliant les Régions
100
ROUSSILLON
DIGNE-LES-BAINS
Rhône-Alpes et Piémont
0
Orange
0 50 km
Alès
Carpentras
© Cartographie et Décision - 2002
Atlas des zonages du Piémont et de Rhône-Alpes 2002
2
Drôme
Dora Baltéa
Bormida
PO
Tanaro
Isère
LOIRE
Isère
Ain
RHÔNE
Saône
ToceIntroduction
Deux régions différentes fois plus peuplée que Saint-Etienne, françaises. Le principal moteur de
sur le plan démographique, deuxième commune de la région. cette croissance est un fort accrois- Densité de population
plus proches Les principaux pôles de peuplement sement naturel : le nombre de nais-
sur le plan économique rhônalpins se répartissent entre la sances dépasse de beaucoup celui
2
vallée du Rhône et le sillon alpin, des décès. En 1999, 32 % des Rhô-
Finlande
Habitants par km *
VEC respectivement 5,65 et notamment dans les grandes agglo- nalpins sont ainsi âgés de moins de
500
300
4,29 millions d’habitants en mérations de Lyon, Saint-Etienne, 25 ans contre seulement 23 % des
150 Suède
A 1999, les régions Rhône- Grenoble, Annecy, Chambéry ou Piémontais.
60
Alpes et Piémont ont une popula- Valence.
État
Danemark
tion relativement proche, qui les Sur le plan économique, Rhône-
Région
e e
situe au 6 et au 15 rang des 211 Une autre différence importante Alpes et Piémont ont davantage de
Irlande Pays-Bas
(1)
Royaume-Uni
régions européennes . Elles présen- entre les deux régions tient à leur traits communs. Le produit intérieur
Allemagne
Belg.
tent toutefois des caractéristiques dynamisme démographique. Le brut (PIB) par habitant est proche
Lux.
démographiques très différentes. Le Piémont est une région âgée, qui dans les deux régions : respective-
Autriche
France
Piémont est plus densément peu- perd des habitants : les décès y sont ment 23 096 et 22 445 euros en
* F
r
ance :
1999.
Belgique
, Ro
y
aume-Uni :
1996.
2
plé (169 habitants au km en 1999) plus nombreux que les naissances. 1999. Lorsqu’on raisonne en PIB
A
utres :
1997.
Italie
que Rhône-Alpes (129), même si la Au contraire, Rhône-Alpes se dis- par habitant exprimé en standards
Grèce
Espagne
densité de population y est nette- tingue par une relative jeunesse et de pouvoir d’achat (SPA), l’écart
Portugal
ment inférieure à la moyenne ita- par une croissance démographique est un peu plus important. Mais
lienne. Et il se caractérise par une parmi les plus élevées des régions quel que soit l’indicateur retenu,
très forte polarisation : avec plus de
© INSEE - C&D
Sources :
INSEE ;
EUR
OST
A
T
900 000 habitants, la commune de
Une nomenclature territoriale européenne
Turin concentre à elle seule 21 %
Le besoin d’un découpage territorial cohérent pour l’élaboration commune des
de la population régionale et elle est les deux régions affichent un PIB respectifs. Le Piémont est avantagé
statistiques régionales de l’Union européenne a conduit Eurostat à établir la nomen-
près de 9 fois plus peuplée que la par habitant supérieur à la moyen- de ce point de vue, affichant un taux
clature des unités territoriales statistiques (NUTS). Bien qu’elle n’ait pas de valeur
deuxième commune piémontaise, ne européenne (21258 euros) de chômage de 6,7 % fin 2000,
juridique, la NUTS est utilisée depuis 1988 dans la législation communautaire.
Novara. Le principal couloir de peu- ainsi qu’aux moyennes nationales. contre 10,8 % en Italie. En Rhône-
e
plement est situé au pied des massifs Cette nomenclature s’appuie sur les découpages institutionnels en vigueur dans Rhône-Alpes se situe au 3 rang Alpes, ce taux atteint 8,6 %, soit un
les États membres et donne la priorité aux unités régionales à caractère général
montagneux, de Verbania à Cunéo français et, au sein des 211 régions point de moins que la moyenne
par rapport aux unités spécifiques et locales : bassins miniers, zones agricoles,
e
en passant par Turin. En Rhône- européennes, aux 61 (en euros) et française. En revanche, le taux de
bassins d’emploi,… La NUTS est une classification hiérarchique à cinq niveaux.
e
Alpes, la répartition de la population 64 rangs (en SPA). Le Piémont se chômage des jeunes de moins de
Le niveau NUTS 1 (78 unités) correspond aux zones d’étude et d’aménagement
e e
sur le territoire régional apparaît plus classe au 6 rang italien et aux 70 25 ans est nettement plus élevé au
du territoire (ZEAT) et aux départements d’outremer pour la France et aux regrou-
e
pements de régions (gruppi di regioni) pour l’Italie. Le niveau NUTS 2 (211 unités)
équilibrée. La commune de Lyon (en euros) et 29 (en SPA) rangs Piémont qu’en Rhône-Alpes (20,7 %
correspond dans les deux pays aux régions et le niveau NUTS 3 (1 093 unités)
(445 500 habitants) compte 2 fois européens. contre 16,0 % fin 2000).
aux départements français et aux provinces italiennes. Les communes constituent
moins d’habitants que Turin et ne Les deux régions se caractérisent
le niveau NUTS 5. Le niveau NUTS 4 n’est, quant à lui, pas encore défini dans
(1) les données citées ici sont, pour la plupart,
regroupe que 8 % de la population également par un taux de chômage
la majorité des pays de l’Union européenne, dont la France et l’Italie.
issues de la publication d’Eurostat
rhônalpine. Elle est seulement 2,5 plus faible que celui de leurs pays « Régions : annuaire statistique 2001 »
Atlas des zonages du Piémont et de Rhône-Alpes 2002
3Population Introduction
LAUSANNE
BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ
Thonon-les-Bains
Gex
BOURG-
Oyonnax
EN-BRESSE
GENÈVE
Nantua
Bellegarde-
Annemasse
sur-Valserine
St-Julien-
Roanne
en-Genevois
Cluses
Bonneville
LUGANO
Villefranche-
sur-Saône
Sallanches Chamonix-
Ambérieu-
VERBANIA
Mont-Blanc
en-Bugey
Tarare
ANNECY
Rumilly
VALLE-D’AOSTA
LYON
Belley
AOSTA
Borgosesia
Aix-les-Bains
L’Isle- Albertville
Montbrison
Bourgoin-
d’Abeau
Jallieu CHAMBÉRY
BIELLA
St-Just-St-Just-
La Tour-
Vienne
St-Chamond
St-RambertSt-Rambert
du-Pin
ST-ETIENNE
Ivrea MILANO
NOVARA
RoussillonRoussillon
Voiron
VERCELLI
LOMBARDIA
Annonay
St-Jean-
Ciriè
AUVERGNE
GRENOBLE
de-Maurienne
St-Marcellin
Susa
Casale
Monferrato
Tournon-
Romans- TORINO
sur-Rhône
sur-Isère
VALENCE
ALESSANDRIA
ASTI
Pinerolo
Nizza Monferrato
Die
PRIVAS Novi Ligure
Alba
Acqui Terme
Saluzzo
PROVENCE-
Aubenas
ALPES-
CÔTE D’AZUR
Largentière
Montélimar
Population communale
GENOVA
1999
2000 LIGURIA
CUNEO
Mondovi
Nyons
Pierrelatte
Rhône-Alpes : 5 645 407 habitants
Piemonte : 4 289 731 habitants
100 000
LANGUEDOC-ROUSSILLON
100 000
50 000
10 000
10 000
2 000
© INSEE, IRES, C&D - 2002
Atlas des zonages du Piémont et de Rhône-Alpes 2002
4Introduction
De part et d’autre de la frontière, Un premier pas vers Afin de faciliter la comparaison des trie, commerce et services, santé, Nous avons choisi de placer les
l’industrie tient encore une place rela- une analyse comparée régions Rhône-Alpes et Piémont, action sociale, …). zonages rhônalpins et piémontais en
tivement importante, notamment des découpages des territoires nous avons sélectionné les zonages Bien que centrés d’un point de vue vis-à-vis lorsqu’un rapprochement
au Piémont : le secteur secondaire qui nous semblent à la fois les plus cartographique sur les deux régions était possible, sans que les concepts
regroupe 30 % des emplois en Le développement des échanges usuels et les plus structurants en Rhône-Alpes et Piémont, nous avons soient nécessairement équivalents
Rhône-Alpes et 40 % au Piémont entre les deux régions Rhône-Alpes matière d’organisation du territoire. cherché chaque fois à resituer les sur tous les plans. Lorsqu’aucun rap-
en 1998. L’économie rhônalpine se et Piémont, avec la perspective du Une fois cette sélection opérée, nous découpages dans leur contexte prochement direct n’était possible,
e
situe ainsi au 8 rang français pour TGV Lyon-Turin, incite à comparer avons systématiquement recherché national afin d’élargir, autant que les zonages ont été regroupés par
(2)
son taux d’emplois secondaires et ces deux territoires. Si leur niveau l’existence d’un équivalent dans possible, la vision de l’organisation pays dans la mise en page .
e
l’économie piémontaise au 4 rang économique est proche, leur fonc- l’autre région. Quelques zonages territoriale et la portée de ce travail Tous ensemble, ils constituent une
italien. Mais si l’industrie de Rhône- tionnement administratif présente apportant un éclairage complémen- en dégageant les spécificités propres cartographie très complète des deux
Alpes se caractérise par une gran- plus de différences. C’est à cette taire ont été ajoutés sur le CD-Rom. à ces régions. fonctionnements administratifs et
de diversification, celle du Piémont question que nous avons cherché, économiques. Au-delà de la compa-
est davantage spécialisée, notam- dans cette publication, à apporter Une trentaine de zonages pour Les régions Rhône-Alpes et Piémont rabilité relative des politiques mises
ment dans les secteurs de l’auto- quelques éléments d’éclairage dans chaque région ont été ainsi décrits ont été regroupées en une seule en œuvre dans chaque domaine, le
mobile et autres moyens de trans- le cadre d’une coopération franco- et cartographiés, sans prétention carte uniquement lorsque les défi- rapprochement des cartes renou-
port, du textile, des produits de la italienne, en réalisant une analyse d’exhaustivité, puis comparés au nitions sont directement compa- velle et facilite l’analyse compara-
métallurgie, des produits de biens comparée des découpages du ter- sein de 10 chapitres thématiques rables, ce qui est le cas pour les tive des deux régions.
de consommation. En matière de ritoire. (circonscriptions administratives, circonscriptions administratives et
recherche et de technologie, les programmation et développement les territoires relatifs à la program- L’analyse comparée des découpages
deux régions ont en commun d’être L’application des politiques euro- du territoire, environnement, indus- mation européenne. territoriaux utilisés par les acteurs
particulièrement bien placées au péennes se traduit depuis les années publics en Rhône-Alpes et au Pié-
sein de leur pays et ce, quel que soit soixante-dix dans chaque pays par mont met en évidence des conver-
Un zonage, plusieurs types d’informations
l’indicateur retenu. Par exemple, le la définition de zonages, dont les gences, liées à des problématiques
Afin de faciliter leur comparaison, les zonages rhônalpins et piémontais font
montant des dépenses de recherche enjeux sont très importants au semblables ou très voisines.
l’objet d’une présentation homogène. Leur principale utilisation est précisée
et développement rapporté au PIB niveau local. Le cadre de la négocia- Outre les questions traitées directe-
(programmation, gestion, étude, administration), ainsi que leur date de
e
classe Rhône-Alpes au 3 rang fran- tion européenne génère par ment au niveau européen, qui, par
création et d’actualisation dans la région. Des explications sont fournies sur
çais (avec un taux de 2,37 % en construction une similitude des prin- l’origine du zonage, sur la façon dont il a été construit, sur sa finalité. Lorsqu’il nature, créent des similitudes des
e
a une signification, le poids territorial du zonage est mesuré par le nombre de
1997) et le Piémont au 2 rang ita- cipes présidant aux zonages, et donc deux côtés de la frontière, on
communes et la part de la population concernée. Pour permettre aux utilisa-
lien (avec un taux de 1,71 %). une comparabilité des zonages retrouve dans ces deux régions
teurs d’obtenir, le cas échéant, des informations complémentaires, une mention
dépassant le cadre national. montagnardes une préoccupation
concernant l’organisme compétent (service administratif ou collectivité terri-
Cette comparabilité ne va pas de environnementale assez ancienne
toriale assurant le suivi du zonage) ainsi que des références bibliographiques
et législatives ont été ajoutées.
soi, en revanche, lorsqu’il s’agit de qui a conduit à la création des deux
découpages territoriaux d’initiative
e
La date de référence des informations relatives aux zonages est le 4 trimestre (2) L’équilibre entre le nombre de zonages français
nationale, quelle que soit leur finali-
et italiens n’est pas toujours respecté au sein d’un
2001, sauf quelques exceptions (groupements de communes à fiscalité propre,
chapitre, les découpages territoriaux étant plus
té : programmation, gestion, étude
ALE et GRETA, pour lesquels une mise à jour a été effectuée en janvier 2002).
ou moins nombreux en France et en Italie selon
ou administration. le domaine considéré.
Atlas des zonages du Piémont et de Rhône-Alpes 2002
5Introduction
premiers parcs naturels nationaux La mise en évidence de conver- Ce travail fait suite à deux inven-
(en 1922 pour le Piémont, en 1963 gences est plus délicate lorsqu’on taires des principaux maillages
pour Rhône-Alpes). De même, un s’intéresse à des domaines d’activi- employés par les acteurs locaux,
besoin de découpage pour l’analy- tés particuliers comme l’industrie, publiés respectivement en 1995
se statistique du territoire agricole, le logement, les transports, la santé, par l’IRES (avec une actualisation
également assez ancien (1910 pour l’enseignement ou l’emploi. Dans la en 1999) et en 1997 par l’INSEE
le Piémont et 1946 pour Rhône- majorité des cas, les zonages cor- Rhône-Alpes, ainsi qu’aux échanges
Alpes), a conduit à des classifica- respondants ont été créés dans un qui ont eu lieu sur le sujet dans le
tions, sinon comparables, du moins but de gestion ou de programma- cadre des entretiens Jacques
voisines dans leur principe. tion et servent de cadre territorial CARTIERde 1997 à Lyon.
Plus récentes, les réflexions sur la à la mise en œuvre de politiques
décentralisation et l’intercommuna- sectorielles. Un rapprochement Sans prétendre à l’exhaustivité, cette
lité se retrouvent avec une ampleur intéressant peut toutefois être cité mise en regard constitue, nous l’es-
Cet ouvrage, pour sa partie Rhône-Alpes, a été réalisé avec la collaboration de :
et un calendrier différents des deux dans le domaine industriel avec les pérons, un premier pas vers une
• Préfectures des départements de l’Ain, de l’Ardèche, de la Drôme, de l’Isère,
côtés de la frontière. Le processus districts industriels de PME piémon- vision comparée des découpages
de la Loire, du Rhône, de la Savoie et de la Haute-Savoie
de décentralisation est à l’œuvre tais. Ces « systèmes d’entreprises » territoriaux des deux régions Pié-
• Direction régionale de l’Équipement (DRE)
dans les deux régions et prend une opérant dans des secteurs spéciali- mont et Rhône-Alpes, qui s’adresse
• Préfecture de la région Rhône-Alpes
dimension particulièrement impor- sés et travaillant en collaboration à tous ceux qui, dans les collectivités
• Conseil régional Rhône-Alpes
• Délégation à l’Aménagement du Territoire et à l’Action Régionale (DATAR) tante en Italie, où les Régions sont étroite au niveau local ont inspiré locales, dans les services de l’État,
• CEMAGREF
dotées d’un pouvoir législatif depuis des réflexions en France sur les dans les structures locales, s’inté-
• Direction régionale de l’Environnement (DIREN)
le début des années soixante-dix. systèmes productifs locaux. ressent à l’organisation de l’espace.
• Direction régionale des Affaires Culturelles (DRAC)
L’intercommunalité, préoccupation
• Direction régionale de l’Agriculture et de la Forêt (DRAF)
française très ancienne, a fait l’objet Cet atlas des zonages est le fruit Conçu dans le cadre d’un projet
• Direction de l’Espace Rural et de la Forêt
• Chambre régionale de Commerce et d’Industrie
d’une législation récente en France d’une coopération entre les deux Interreg de la Communauté Euro-e régionale d’Agriculture
comme en Italie. instituts statistiques ou de recherche péenne, cet atlas a bénéficié du
• Chambre régionale de Métiers
De part et d’autre de la frontière, régionaux de Rhône-Alpes et du soutien financier de la Région Pié-
• Direction régionale des Affaires Sanitaires et Sociales (DRASS)
les besoins d’étude du marché de Piémont, l’INSEE Rhône-Alpes et mont et de la collaboration de
• Agence régionale de l’Hospitalisation
• Conseils généraux des départements de l’Ain, de l’Ardèche, de la Drôme, l’emploi ont entraîné des travaux l’IRES. Il est publié dans les deux nombreux services de l’État en
de l’Isère, de la Loire, du Rhône, de la Savoie et de la Haute-Savoie
assez similaires sur la base des langues et est aussi accompagné France.
• Direction régionale de l’Agence nationale pour l’Emploi (ANPE)
déplacements domicile-travail. Les d’un CD-Rom bilingue.
• Direction régionale du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle
travaux sur la délimitation de la
(DRTEFP)
ville ou les zones d’attraction com-
• Rectorat de l’Académie de Grenoble
• Rectorat de l’Académie de Lyon
Étienne TRAYNARD, Marcello LA ROSA,
binent en revanche différemment
dans les deux pays l’utilisation des
Pour sa partie Piémont, cet ouvrage a été réalisé grâce à la collaboration des ser-
Directeur régional Directeur de l’IRES
flux domicile-travail et la fréquen-
vices régionaux compétents, en particulier du service collectivités locales (Autonome
me
tation des commerces et services. de l’INSEE Rhône-Alpes
Locali) de la Région Piémont dirigé par M M. Paola PASETTI.
Atlas des zonages du Piémont et de Rhône-Alpes 2002
6
n

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.