L'industrie dans le Lot : Regards n°6

De
Publié par

Ce numéro vous propose pour chaque département de la région : - une synthèse conjoncturelle sur l'emploi salarié - des données de cadrage sur la répartition des établissements par secteur d'activité - une analyse sur l'industrie

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 25
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

numéro 6-46 : septembre 2001
SYNTHESE CONJONCTURELLE BREVES
• En 2000, on dénombre 6 900 exploi-
Dynamisme de l’emploi salarié en début 2001
tations agricoles dans le Lot (contre
9 700 en 1988) et leur superficieFin juin 2001, le taux de chômage lotois Evolution du taux de chômage moyenne est de 48 ha contre 35 ha ens’établit à 7,6 %, en très légère hausse par et de l'emploi salarié 1988.rapport au trimestre précédent (7,5 %). Sur Emploi (base100 au 4 T 94) Taux de chômage (%)
118 11,0un an, il a baissé de 0,5 point alors que les En raison d’un début de mois de juillet116 Emploi 10,5
taux régionaux et nationaux diminuaient 114 particulièrement pluvieux, la saison tou-10,0
112respectivement de 0,6 et 0,7 point. Ce
9,5 ristique estivale n’a vraiment débuté qu’à
110recul du chômage lotois concerne autant partir de la mi-juillet dans le Lot. Pour la108 9,0
les hommes que les femmes, quel que soit 106
8,5 fin juillet et le mois d’août, les prévisions
104leur âge. Tout comme lors de la période 8,0 sont optimistes grâce à un bon niveau
102 Chômageprécédente (juin 1999 à juin 2000), le 7,5100 des réservations.
98 7,0nombre de chômeurs inscrits depuis plus
4T95 4T96 4T97 4T98 4T99 4T00 2T01
d’un an diminue sensiblement dans le Lot Inauguration en juillet 2001 de la por-Taux de chômage Emploi salarié
e er2 trimestre 2001 1 trimestre 2001entre juin 2000 et juin 2001 alors que celui tion Cahors-nord - Souillac de l’auto-
(%) (en milliers)
des inscrits depuis trois ans et plus recule route A20.Lot 7,6 30,5
moins nettement qu’au niveau régional. Au Midi-Pyrénées 9,6 584,1
France 8,8 14 847,0 Investissement de 40 millions de francstotal, fin juin 2001, un peu moins de 4 100
Source : Insee, estimations trimestrielles cvs sur cinq ans pour la fromagerie VerdierLotois sont à la recherche d’un emploi à
(Loubressac) dans le but d’adapter sontemps plein et à durée indéterminée, soit
outil de production à la grande distribu-près de 10 % de moins qu’en juin 2000. Au continue de s’accroître, confirmant sa
tion.cours du premier semestre 2001 et par tendance à la hausse perceptible depuis la
rapport à la même période de l’année mi-97. Au premier trimestre, il progresse Figeac Aéro (pièces pour l’aéronau-
passée, les offres d’emplois durables de 1 % par rapport au trimestre précédent. tique) investit 10 millions de francs pour
(contrats à durée indéterminée ou à durée L’activité est restée soutenue dans l’indus- la construction en fin d’année d’un
déterminée mais supérieure à 6 mois) enre- trie, notamment dans les secteurs des biens bâtiment supplémentaire et prévoit la
gistrées à l’ANPE ont augmenté de 6 % dans intermédiaires et des biens d’équipement. création de 60 emplois d’ici à 2 ans.
le Lot (- 2 % au niveau régional). Elle est également toujours bien orientée
dans la construction et le commerce. En
Au début de l’année 2001, l’emploi revanche, elle faiblit dans l’agroalimen-
salarié lotois (hors agriculture, éducation, taire et les services aux entreprises et aux
administration, santé et action sociale) particuliers.
DONNEES DE CADRAGE
Répartition des établissements par secteur d'activité
Lot FranceMidi-Pyrénées
Nombre Répartition Nombre Répartition Nombre Répartition
(%) (%) (%)
Industrie 1 120 12,6 14 948 11,6 304 802 10,8
dont : Industries agricoles et alimentaires 384 4,3 4 211 3,3 77 327 2,7
Industrie manufacturière 683 7,7 9 868 7,7 217 165 7,7
Construction 1 630 18,3 18 567 14,4 336 432 12,0
Commerce 2 434 27,4 35 226 27,4 772 529 27,5
Services 3 704 41,7 59 929 46,6 1 399 978 49,7
dont : Transports 228 2,6 4 265 3,3 114 117 4,1
Services aux entreprises 897 10,1 16 792 13,1 450 723 16,0
Services aux particuliers 1 488 16,7 18 504 14,4 425 849 15,1
Total 8 888 100,0 128 670 100,0 2 813 741 100,0
erSource : Insee, SIRENE au 1 janvier 2001 (hors agriculture, activités financières et administration)
11123456789012345678901234567891234567890123456789012345678992345678901234567890123456782345678901234567890123456781999123456789012345678901234567892345678901234567890123456782345678901234567890123456781199234567890123456789012345678234567890123456789012345678911923456789012345678901234567823456789012345678901234567891199234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678992345678901234567890123456781199123456789012345678901234567892345678901234567890123456789123456789012345678901234567891234567890123456789012345678912345678901234567890123456789119923456789012345678901234567823456789012345678901234567812345678901234567890123456781123456789012345678901234567899234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678992345678901234567890123456781123456789012345678901234567899234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811923456789012345678901234567811234567890123456789012345678911234567890123456789012345678234567890123456789012345678991123456789012345678901234567823456789012345678901234567899119234567890123456789012345678192345678901234567890123456781923456789012345678901234567819119234567890123456789012345678234567890123456789012345678911234567890123456789012345678234567890123456789012345678991123456789012345678901234567823456789012345678901234567899112345678901234567890123456782345678901234567890123456789911234567890123456789012345678923456789012345678901234567823456789012345678901234567891192345678901234567890123456782345678901234567890123456789234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678992345678901234567890123456781123456789012345678901234567899234567890123456789012345678112345678901234567890123456789912345678901234567890123456789923456789012345678901234567823456789012345678901234567823456789012345678901234567891192345678901234567890123456782345678901234567890123456789119234567890123456789012345678234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567819234567890123456789012345678112345678901234567890123456789234567890123456789012345678192345678901234567890123456789234567890123456789012345678L'industrie dans le Lot
Une industrie en croissance au cours des années quatre-vingt-dix
En 1999, la place de l’industrie dans Lot Midi-Pyrénées France
l'économie lotoise est inférieure à la Emploi salarié
Effectifs Poids du Evolution Poids du Evolution Poids du Evolution
de l'industriemoyenne nationale (16 % de l’emploi sala- en secteur annuelle secteur en annuelle secteur en annuelle
(hors énergie)rié et de la valeur ajoutée du département). 1999 en 1999 moyenne 1999 (%) moyenne 1999 (%) moyenne
(%) 1989-1999 1989-1999 1989-1999Cependant, dans certains secteurs
Total industrie 8 340 100 1,2 100 -0,7 100 -1,4(agroalimentaire, transformation des
Ind. agricoles et alimentaires 2 270 27 1,3 17 0,3 14 -0,3métaux, construction aéronautique) elle est
Métallurgie et transformation 1 390 17 3,7 10 1,1 12 -1,6relativement importante. Cette industrie est
des métauxcomposée en grande part d'établissements
Construction aéronautique 1 060 13 2,9 14 0,5 4 -2,3en moyenne de petite taille mais
Composants électriques 840 10 -1,4 7 1,7 5 0,5comprend aussi quelques unités de taille
et électroniquesnettement plus conséquente. Elle emploie
Pharmacie-parfumerie, chimie- 620 7 11,1 7 -0,9 13 -0,4une plus forte proportion de main-d’œuvre
caoutchouc-plastiquesouvrière qu’au niveau régional et la produc-
Source : Insee Midi-Pyrénées, estimations annuelles d'emploitivité du travail y est relativement élevée.
Tout comme dans le Gers, c’est une indus-
trie qui exporte peu (13 % du chiffre d’af- Définitions
aux de marge? (Excédent Brut d’Exploitation/Valeur Ajoutée) : ce ratio est un indicateur defaires industriel à l'export contre 47 % au
profitabilité nette de l’exercice.niveau régional). Au cours des années
Productivit? apparente du tr (Valeur Ajoutée/nombre de salariés) : indicateur mesurantquatre-vingt-dix, l’industrie lotoise s’est
l’efficacité de la main-d’œuvre utilisée.développée en gagnant des emplois pendant
aux d?expor tation?: chiffre d’affaires réalisé à l’exportation rapporté au chiffre d’affaires total.que la région en perdait.
Ce ratio mesure la capacité exportatrice.
Trois secteurs représentatifs de la
Ces résultats sont issus de l’exploitation au niveau entreprise des déclarations fiscales ainsi que desdiversité industrielle du Lot regroupent plus
enquêtes annuelles. Ces informations sont ensuite réparties de façon conventionnelle entre lesde 50 % de l’emploi industriel de ce dépar-
établissements de l’entreprise au prorata des masses salariales versées par les établissements. De cettetement. Il s’agit des industries agricoles et
façon, on dispose d’indicateurs comptables par départements. Ce calcul est d’autant plus pertinent
alimentaires, de la métallurgie et transfor-
que les établissements ont une envergure départementale, ce qui est le cas pour 94 % d’entre eux
mation des métaux, et de la construction produisant 76 % de la valeur ajoutée industrielle lotoise.
aéronautique. L’agroalimentaire est surtout
présent dans le canton de Bretenoux avec Pour en savoir plus : "L'industrie en Midi-Pyrénées".
deux établissements qui comptent parmi les Dossier Etudes n°104, Insee et Drire Midi-Pyrénées, juillet 2001.
premiers en France dans leur domaine : les
confituriers Andros et la société des transformation des métaux sont également néficié depuis 1995 de la bonne conjonc-
Etablissements Boin (devenue Materne situés au nord du département. Inclus dans ture de ces secteurs. Un des principaux
depuis) qui représentent à eux seuls 30 % la « Mécanic Vallée » (qui va de Brive à donneurs d’ordres local est Ratier-Figeac
des effectifs de ce secteur. Les principaux Rodez), ils travaillent en grande partie pour (construction aéronautique) qui est lui-
établissements lotois de métallurgie et de l’aéronautique et l’automobile, et ont bé- même un important partenaire d’Airbus.
Une industrie performante Une industrie faiblement concentrée
Lot
Midi-Pyrénées Part de l'emploi industriel
dans l'emploi salarié total (en %)Effectif
(champ : industrie, commerce, services)
BretenouxProductivité apparente 12,8 14,8
plus de 50Pourcentagedu travail
de 25 à 50317 67,0 d'ouvriers(en milliers de francs)
de 10 à 25
54,3310 moins de 10
Gourdon
Poids de 24,6 Pourcentage17,7
la valeur ajoutée de professions Figeac
30,8(en %) 15,9 intermédiaires
© Insee 2000 - IGN 19991,07 8,4 Cahors
14,86,34 Pourcentage
Taux de marge de cadres46,7 12,8(en %)
Taux d'exportation
(en %)
Source : Insee Midi-Pyrénées 1998 Source : DADS 1998
Directeur de la publication : Impression : Prix au numéro : 10 F - 1,52 €
Benjamin Camus Insee Midi-Pyrénées Abonnement : 3 numéros par an36, rue des 36 Ponts - 31054 Toulouse Cedex 4
Rédacteur en chef : Bruno Mura ISSN : 1298-9487Téléphone : 05 61 36 61 13 pour les 8 départements de la région
© Insee 2001 SAGE : R46060176 France : 100 F - 15,24 €Télécopie : 05 61 36 62 00
Europe : 125 F - 19,06 €Dépôt légal : septembre 2001
Reste du monde : 135 F - 20,58 €
lavTIiTa
ZOOM

nsee M idi-P yr?n?es - R egar ds sur

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.