L'industrie en Haute-Normandie en 2005 : Le maintien de l'activité ne suffit pas à limiter les pertes d'emploi

De
Publié par

Selon, l'opinion des chefs d'enteprises, la production industrielle se maintient sur l'ensemble de l'année 2005 malgré un ralentissement au 3e trimestre surtout ressenti dans l'industrie des biens de consommation. La demande a été hésitante, en particulier dans les biens intermédiaires, mais les carnets de commande se sont bien remplis au 2e trimestre. Les pespectives pour 2006 demeurent optimistes. Cependant, l'emploi industriel continue de se replier.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 3
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

L’INDUSTRIE EN HAUTE-NORMANDIE EN 2005 de leur production et de leur demande.
Ceux-ci ont un ressenti nettement moins
optimiste en deuxième partie d’année.
Le maintien de l'activité ne suffit pas L’emploi dans l’automobile subit la plus
forte perte de l’industrie et se réduit deà limiter les pertes d’emploi
6 % en 2005.Toutefois, les chefs d’entre-
priseentrevoientdemeilleuresperspecti-Fabien CARRÉ
ves pour leur activité début 2006.
Dans l’industrie des biens d’équipe-
Les entrepreneurs de l’industrieSelon l’opinion des chefs ment, la production et la demande res-
agroalimentaire estiment que leur pro-d’entreprises, la production tent perçus à la hausse tout au long de
duction et leur demande ont maintenu un 2005, malgré le pessimisme des entre-industrielle se maintient sur
bon rythme tout au long de l’année 2005. preneurs en début d’année. Ceux-ci at-l’ensemble de l’année 2005
Cette orientation devrait encore durer tendent encore une amélioration de lamalgré un ralentissement au 3e
début 2006. Dans ce secteur, le niveau demande début 2006 mais qui n’entraî-trimestre surtout ressenti dans
del’emplois’estmaintenudurantlestrois nerait pas la production. Par ailleurs, lel’industrie des biens de
premiers trimestres de 2005 mais a bru- nombre d’emplois a diminué toute
consommation. La demande a été
talement chuté en fin d’année. l’année (- 3 %).
assez hésitante, en particulier
Après un début hésitant, les Enfin, la situation est plus chaotique
dans les biens intermédiaires, industriels du secteur des biens de dans l’industrie des biens intermédiaires.
mais les carnets de commande se consommation constatent une nette re- Selon les entrepreneurs, la production glo-
sont bien remplis au 2e trimestre. prise de leur activité au 2e trimestre. Ce- bale maintient un bon rythme de crois-
Les perspectives pour 2006 pendant, contrairement à leurs prévisions, sance, malgré un 3e trimestre assez
demeurent optimistes. cetteembellieneseconfirmepasau3etri- hésitant, mais la demande alterne entre
Cependant, l’emploi industriel mestre.La production comme la demande améliorationetdégradationsanslaisserse
entament alors une dégradation qui secontinue de se replier. dégagerdetendanceglobale.Plusparticu-
poursuit jusqu’en fin d’année. La situation lièrement,laproductionetlademanderes-
devrait néanmoins s’améliorer début 2006. tent bien orientées tout le premier
elon les entrepreneurs interrogés En 2005, l’emploi dans les biens de semestre dans l’industrie chimique. Après
consommation diminue de 2 %.Sdans le cadre des enquêtes de une certaine atonie au 3e trimestre, elles
Au premier semestre, les chefs d’en-conjoncture, l’activité industrielle se terminent l’année à la baisse. Cette perte
treprises de l’industrie automobile ontmaintient globalement en 2005. En effet, de vitesse ne semble cependant pas enta-
une perception favorable de l’évolutionle surcroît d’activité ressenti dans l’in- mer le moral des entrepreneurs de ce sec-
dustrie agroalimentaire et les biens d’é- teur. Dans la métallurgie,
quipement est modéré par le l’activité est jugée très hési-
ÉVOLUTION DE LA DEMANDE ET DE LA PRODUCTION
fléchissement des grands secteurs in- tante toute l’année. Toute-DANS L'INDUSTRIE HAUT-NORMANDE EN 2005
dustriels régionaux que sont l’industrie fois, comme sur l’ensemble25
automobileouencorelachimie.Au2etri- de l’industrie des biens in-
20
mestre, la conjoncture paraît plus favo- Demande Production termédiaires, la production
15rable aux chefs d’entreprises, tant en et la demande devraient
10terme de production que de demande, s’orienter à la hausse début
dans la continuité de l’optimisme dont ils 2006. Les pertes d’emploi5
faisaient preuve fin 2004.Puis, l’industrie sont aussi fortement mar-
0
marque une pause au 3e trimestre avant quées dans les biens inter-
-5d’amorcer une reprise en fin d’année médiaires (- 2,5 %). Seule,1er trimestre 2e trimestre 3e trimestre 4e trimestre
avec notamment une amélioration de la fait exception, la métal-
Source : INSEE - Enquêtes trimestrielles de conjoncture Unité : Solde des opinions en %
demande.En effet, la remontée de la de- lurgie, dont l’emploi pro-
mande extérieure, attendue par les en- gresse de 1,5 %.
ÉVOLUTION DE L'EMPLOI INDUSTRIEL DU 1er AU 4e TRIMESTRE 2005
trepreneurs depuis le début de l’année, a Sur l’ensemble de l’in-0
tardé à se manifester. Les industriels in- dustrie, les prévisions pour
-1
terrogés misent cependant sur une re- l’activité à venir sont
-2prise d’activité pour le début de l’année encore optimistes. Cepen-
-32006. Cependant, l’industrie continue sa dant, les entrepreneurs ne
forte suppression d’emplois observée s’attendent toujours pas à-4
depuis 2002.En Haute-Normandie, l’em- une amélioration de l’em-
-5
ploi industriel se réduit ainsi de 3 % en ploi, qui devrait continuer à
-6
2005, après une perte déjà semblable en Industrie IAA Industrie Industrie Industrie Industrie nettement diminuer début
des biens de automobile des biens des biens
2004.Par rapport à début 2002, il baisse consommation d'équipement intermédiaires 2006❏
de 8,5 %.
Source : INSEE - Epure Unité : %
18 CAHIER D’AVAL n° 73 - Juin 2006
ACTIVITÉS
ÉCONOMIQUES

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.