La clientèle d'affaires, un soutien pour l'hôtellerie

De
Publié par

En Alsace, l'activité hôtelière est plus dynamique entre avril et septembre. Les écarts des taux d'occupation entre hôtels sont plus importants pendant la période creuse de l'hiver, et plus resserrés en été. Il en est de même entre l'hôtellerie de chaîne et les hôtels économiques. La fréquentation hôtelière se caractérise par un tourisme d'agrément en été, un tourisme d'affaires, plutôt en zones urbaines, le reste de l'année, et une forte clientèle d'étrangers.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 22
Tags :
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

FRÉQUENTATION HÔTELIÈRE
La clientèle d’affaires,
Le parc hôtelier alsacien compte près de
600 hôtels homologués. L’hôtellerie de
chaîne représente 14 % de ce parc, et 32 %
des chambres offertes dans la région.un soutien pour l’hôtellerie
En 2003, les hôtels alsaciens ont offert
quelque 6,8 millions de chambres et ont
enregistré près de 6 millions de nuitées.
La clientèle étrangère représente 44 %Chaque année, les touristes pas-En Alsace, l’activité hôtelière
des nuitées, la clientèle d’affaires, 43 %sent près de 6 millions de nuitsest plus dynamique entre avril des nuitées.
dans les hôtels alsaciens. Ce
et septembre. Les écarts des
nombre correspondà3%de l’en-
taux d’occupation entre semble des nuitées comptabili-
hôtels sont plus importants sées en métropole. En 2003, l’hô-
tellerie alsacienne a enregistré 5,9 des taux presque double de ceuxpendant la période creuse de
millions de nuitées, soit une de l’hiver. Le taux d’occupationl’hiver, et plus resserrés en
baisse de 3,3 % par rapport à grimpe dès le début du printemps
été. Il en est de même entre
l’année 2002 (6,1 millions de nui- pour culminer au cours de l’été, le
l’hôtellerie de chaîne tées). Elle a retrouvé le même ni- mois de septembre correspondant
et les hôtels économiques. veau d’activité qu’en 2001. au maximum, car arrière-saison et
rentrée professionnelle se cumu-La fréquentation hôtelière se
L’occupation culmine lent. Ainsi, au mois de janviercaractérise par un tourisme
2003, le taux d’occupation de l’hô-en septembre
d’agrément en été,
tellerie alsacienne était de 39 %,
un tourisme d’affaires, plutôt Le taux d’occupation des hôtels mais atteignait 73 % en septembre
reflète bien l’activité touristique auen zones urbaines, le reste de de la même année ; ensuite, il dé-
cours d’une année. En janvier et cline, puis remonte à l’approchel’année, et une forte clientèle
février, les taux d’occupation sont de Noël. Le taux d’occupationd’étrangers.
nettement moins élevés qu’en été. mensuel cache cependant des
Les chambres d’hôtel ont, en été, disparités entre les hôtels. Ainsi,
les écarts entre le taux d’occupa-
Des taux d'occupation plus resserrés en été tion pour le quart des hôtels les
er
moins bien occupés (1 quartile)
100
En % et le quart des hôtels les mieux lo-
90 e
tis (3 quartile) sont plus impor-
80
tants pendant la période creuse
70 de l’hiver, et plus resserrés pen-
60 dant l’été.
Les taux d’occupation sont sensi-50
bles à la catégorie d’hôtels. Les40
hôtels économiques (0étoile) ont
30
des taux plus élevés que les au-
20
tres catégories au cours de
10
l’année. Ils sont suivis par les hô-
0 tels 4 étoiles, qui connaissent ce-
pendant de moins bons résultats
er e
Taux d'occupation moyen 1 quartile 3 quartile médiane
er
Lecture : en janvier 2003, 1/4 des hôtels alsaciens (1 quartile) avait un taux d'occupation égal ou inférieur à 20,7%.
La moitié des hôtels (médiane) avait un taux d'occupation égal à 32,2%.
e
Les ¾ des hôtels alsaciens (3 quartile) avait un taux d'occupation égal ou inférieur à 43,7%.
Le taux d'occupation moyen était de 39,1%.
7Chiffres pour l'Alsace · revue n° 19· février 2004
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Source : Insee - Direction du Tourisme,
enquête de fréquentation dans l'hôtellerie en 2003Occupation optimale en zone urbaine
Taux d’occupation (en %)
FRÉQUENTATION HÔTELIÈRE taux annuel taux minimum taux maximum
moyen mensuel mensuel
Catégorie
0étoile 59,9 42,069,2
1 étoile 53,1 37,3 68,1
2 étoiles 55,3 38,071,8
3 étoiles 56,4 39,4 76,5
4 étoiles 56,3 43,076,1
Type d’hôtel
Hôtels de chaîne 64,6 46,079,9
au début de l’année et en juillet- Hôtels indépendants 51,8 34,6 69,6
août. Les taux d’occupation dé- Zones touristiques
Strasbourg 62,1 46,2 78,4pendent également des types
Colmar 63,2 39,6 82,6d’hôtels. Les hôtels de chaîne ont
Mulhouse 63,4 48,2 76,9des taux plus importants que les
Massif Vosgien 43,1 21,7 59,4hôtels indépendants. En milieu ur-
Plaines et collines 53,4 39,2 66,8bain, les hôtels sont généralement
Vignoble 51,4 29,1 74,3mieux occupés tout au long de
Territoirel’année grâce aux tourisme d’affai-
Bas-Rhin 56,3 40,5 72,8res et de loisirs, alors qu’en milieu
Haut-Rhin 55,7 37,1 73,0
rural, les taux d’occupation suivent
Alsace 56,1 39,1 72,9
les saisons touristiques. Ainsi,
dans la zone du Vignoble, le taux
moyenne de séjour varie en fonc-d’occupation est de 29 % en jan- tourisme de loisirs, seulement un
tion de la zone touristique et duvier, mais atteint 74 % en sep- peu plus d’un tiers des nuitées
mois. Les séjours sont un peu plustembre. Ces taux, en prenant sont d’origine professionnelle en
longs dans le Massif Vosgien,l’exemple de Colmar, varient de janvier,etmoinsde10%enaoût.
avec 1,9 jour en moyenne sur40% en janvier à 83 % en sep- La part des nuitées imputables à
l’année, mais plus de 2 jours entembre. la clientèle professionnelle est
août et septembre dernier.L’Alsace bénéficie d’un profil de plus forte dans les hôtels 4 étoiles
Si le tourisme d’agrément est plusfréquentation hôtelière compa- que dans les autres établisse-
fréquent en été, le tourisme d’af-rable à celui de la plupart des ré- ments. Elle est également plus im-
faires prédomine le reste degions. Seul Rhône-Alpes affiche portante dans les hôtels de chaîne
l’année. De l’automne au prin-une fréquentation plus marquée que dans les hôtels indépendants.
temps, plus de la moitié des nui-pendant les mois d’hiver. En
tées mensuelles sont dues à laAlsace, environ la moitié des nui- Une proximité
clientèle d’affaires. Celle-ci repré-tées annuelles sont engrangées géographique
sente 63 % des nuitées au mois dependant la saison estivale. De leur favorable pour la
janvieret20%aumoisd’août.Ce -côté, la Corse réalise plus de huit clientèle étrangère
pendant, en périodes de fêtesnuitées sur dix en été, et les ré-
comme décembre et mai, la clien- La situation géographique degions du Languedoc-Roussillon et
tèle d’affaires diminue au profit de l’Alsace n’est pas sans effet sur lade la Bretagne en totalisent plus
la clientèle de loisirs. fréquentation hôtelière par cesde six sur dix au cours de cette
Les nuitées pour raisons profes- clients étrangers. La part de leursmême saison.
sionnelles sont surtout nombreu- nuitées atteint près de 44 % en
ses dans les trois grandes villes al- 2003, contre 40 % au niveau natio-Une clientèle
saciennes. Par exemple à Stras- nal. Seules les régions Ile-de-Franced’affaires importante
bourg, la part de cette clientèle et Provence-Alpes-Côte d’Azur affi-
varie de 24 % des nuitées en aoûtLes touristes séjournent en chent des taux de séjour de touris-
moyenne 1,7 jour en Alsace, à 67 % en janvier. Par contre, dans tes étrangers plus importants
le Massif Vosgien, plus voué aucontre 1,9 en métropole. C’est en (avec respectivement 60% et
Corse que la durée moyenne de
séjour est la plus longue, avec 2,5
Sourcejours. En Alsace, la durée
L’enquête de fréquentation hôtelière est réalisée mensuellement auprès des hôtels
classésdetourisme(0à4étoiles)surl’ensembledelamétropole.Elleestréaliséeen
partenariat avec la Direction du Tourisme et bénéficie, en Alsace, d’une extension
d’échantillon financée par l’Observatoire Régional du Tourisme. Le parc hôtelier alsa-
ciencomporte600hôtelshomologués,dont520sontinterrogéschaquemois.
8 INSEE Chiffres pour l'Alsace · revue n° 19 · février 2004
Source : Insee - Direction du Tourisme, enquête de fréquentation dans l’hôtellerie en 2003Définitions
Touriste : dans l’enquête, toute personne qui passe une nuit en dehors de son domicile FRÉQUENTATION HÔTELIÈRE
est prise en compte en tant que touriste.
Chambres offertes : pour une année, le nombre de chambres offertes est le nombre
de chambres des hôtels multiplié par le nombre de jours d’ouverture des hôtels.
Taux d’occupation : rapport entre le nombre de chambres occupées et le nombre de
chambres offertes par les hôtels ouverts.
Arrivées : nombre de personnes séjournant une ou plusieurs nuits consécutives dans
un même hôtel.
Nuitées : nombre de nuits passées par les clients dans un hôtel.
Durée moyenne de séjour : nombre de nuitées divisé par le nombre d’arrivées.
Hôtellerie de chaîne : ensemble des hôtels homologués ayant une enseigne d’un
groupe hôtelier, quel qu’en soit le statut (filiale, franchisé).
45 % des nuitées). Dans le Massif
Une part importante de la clientèle d'affaires
Vosgien, plus de la moitié des nui-
dans les hôtels de chaîne
tées proviennent des touristes
étrangers. 80
En %
En Alsace, la part de la clientèle
70étrangère varie au cours de
l’année : en juillet et août, les nui- 60
tées imputées aux ressortissants
50français sont à égalité avec celles
des clients étrangers. Les autres
40
mois de l’année, et surtout en dé-
cembre, le nombre de nuitées de 30
clients français est supérieur aux
20nuitées d’étrangers.
Par leur voisinage, les Allemands 10
constituent la nationalité la plus
0nombreuse parmi les étrangers
séjournant en Alsace. Ils sont à
l’origine d’un tiers des nuitées
d’étrangers. La part des n
Alsace Hôtels de chaîne Hôtels indépendants
des Allemands est plus forte en
dehors des trois grandes villes al-
Forte concentration des nuitées dans les hôtels de chaînesaciennes, et leurs périodes pré-
férées sont le printemps et le mois Part dans les nuitées totales
d’octobre. Hôtels ouverts Nuitées totales
de la clientèle de la clientèle(en nombre*) (en %)Les Belges forment la deuxième
étrangère (en %) d’affaires (en %)
nationalité en nombre à séjourner
Catégorie
en Alsace, mais sont deux fois
0étoile 59 11,032,6 48,6
moins nombreux que les Alle-
1 étoile 35 3,8 39,4 38,9
mands. Néanmoins, ils constituent
2 étoiles 349 51,8 38,7 42,3
la première nationalité étrangère
3 étoiles 126 27,6 53,5 38,1
dans le Parc des Ballons des Vos-
4 étoiles 15 5,8 65,8 58,7
ges, suivis par les Allemands. Les
Type d’hôtel
Belges y génèrent quelque
Hôtels de chaîne 8036,4 37,051,7
246 300 nuitées, soit 37 % de l’en- Hôtels indépendants 504 63,6 47,6 37,5
semble des nuitées d’étrangers Zones touristiques
séjournant dans ce parc naturel. Strasbourg 93 30,6 44,5 50,6
Colmar 31 10,0 46,3 44,3
Mulhouse 31 11,033,1 55,4
Sonia BOURDIN
Massif Vosgien 137 11,3 50,8 19,7
Plaines et collines 141 17,9 37,1 48,1
Vignoble 151 19,2 49,4 30,4
Territoire
Bas-Rhin 31055,9 43,4 46,4
Haut-Rhin 274 44,1 44,1 37,9
Alsace 584 100,0 43,7 42,7
9Chiffres pour l'Alsace · revue n° 19· février 2004 INSEE
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Source : Insee - Direction du Tourisme,
enquête de fréquentation dans l'hôtellerie en 2003
Source : Insee - Direction du Tourisme, enquête de fréquentation dans l’hôtellerie en 2003

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.