La clientèle française dope la fréquentation estivale en 2009

De
Publié par

De mai à septembre 2009, la fréquentation touristique des hôtels et des campings progresse de 4 % par rapport à 2008. Cette évolution est largement imputable aux touristes français, venus nombreux sur le littoral aquitain et en Dordogne. Ainsi, compte tenu d'un attrait des touristes français pour leur pays et grâce à une croissance de la fréquentation des touristes étrangers, l'hôtellerie de plein air affiche une performance record de nuitées. En revanche, l'hôtellerie de tourisme accuse une quasi-stagnation de la fréquentation en raison d'un déficit de touristes étrangers. Au demeurant, la désaffection des touristes étrangers pour l'hôtellerie tend à se poursuivre, la plus manifeste étant celle des touristes britanniques. Résultats satisfaisants en Aquitaine Record de fréquentation dans l'hôtellerie de plein air Des Français dans les campings Un tiers d'étrangers Retour vers les emplacements nus Bon niveau de fréquentation dans les hôtels sur le littoral Les Britanniques “absents” en 2009 Afflux de la clientèle française dans les hôtels Encadrés Un camping à Bordeaux, le Camping Bordeaux-Lac Huit hôtels 5 étoiles en Aquitaine dans la nouvelle classification hôtelière
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 37
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

LE QUATRE PAGES
INSEE AQUITAINE
LA CLIENTÈLE FRANÇAISE DOPE LA
FRÉQUENTATION ESTIVALE EN 2009
De mai à septembre 2009,
la fréquentation touristique des hôtels
Dans l’hôtellerie de plein air, la fréquentation atteint
et des campings progresse de 4 %
un record alors que dans l’hôtellerie, elle est en
par rapport à 2008. quasi-stagnation. En Aquitaine, les touristes français
Cette évolution est largement imputable soutiennent la bonne conjoncture des campings, mais
également celle de l’hôtellerie. Par ailleurs, les étran-aux touristes français, venus nombreux
gers, en net recul dans les hôtels, montrent un regainsur le littoral aquitain et en Dordogne.
d’intérêt pour les campings.
Ainsi, compte tenu d’un attrait
des touristes français pour leur pays Une fréquentation record 2009
dans les campings depuis 10 ans
et grâce à une croissance de la fréquentation
(base 100 en 2000)Indice
110des touristes étrangers,
Hôtels Campings
l’hôtellerie de plein air affiche
105
une performance record de nuitées.
100
En revanche, l’hôtellerie de tourisme
95accuse une quasi-stagnation
de la fréquentation en raison 90
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
d’un déficit de touristes étrangers.
Évolution des nuitées aquitaines en saison estivale
dans l'hôtellerie et l'hôtellerie de plein air depuis 2000Au demeurant, la désaffection
Source: Insee, DGCIS - Observatoire régional du Tourisme -
Enquête de fréquentation dans l'hôtellerie et l'hôtellerie de plein airdes touristes étrangers pour l’hôtellerie
tend à se poursuivre,
Ces résultats corroborent un constat relatif à l’adapta-
la plus manifeste étant celle
tion des comportements touristiques induits en période
des touristes britanniques. de crise et déjà observés. En effet, dans le cadre d’un
ralentissement économique, les consommateurs ten-
dent à privilégier le tourisme interne et à se tourner vers
des modes d’hébergement moins coûteux.
Dans un contexte économique atone, le bilan touris- Record de fréquentation
tique de la saison d’été 2009 pour la fréquentation dans l’hôtellerie de plein air
dans l’hôtellerie et l’hôtellerie de plein air en Aqui-
Sur l’ensemble de la saison estivale 2009, l’hôtellerie
taine est satisfaisant. Alors que l’activité touristique
de plein air enregistre un record historique : le
au niveau national stagne, l’Aquitaine continue de
volume de 13,5 millions de nuitées totales est atteint,
faire bonne figure et conforte sa position dans le
en hausse de 5,7 % par rapport à 2008. Le niveau
peloton de tête des régions touristiques françaises.
exceptionnel de 2006 dû aux conditions climatiques
S’élevant à 18,3 millions, le nombre de nuitées pour très favorables dont avait bénéficié la région est
ces deux modes d’hébergement touristique marchand dépassé. En termes de nuitées totales, tous les dépar-
progresse de 4 % au regard de la saison estivale 2008. tements affichent de bons résultats. La progression
INSEE
AQUITAINE AVEC LA PARTICIPATION DE :
INSTITUT NATIONAL
DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES
ÉCONOMIQUES
o
N 189
FÉVRIER 2010Une bonne saison pour l'ensemble des zones touristiques aquitaines Un tiers d’étrangers
Nuitées totales Nuitées des étrangers
Sur l’ensemble des nuitées de la saison
Évol. (%) Évol. (%)
Saison 2009 Saison 2009
2009/2008 2009/2008 2009 dans les campings aquitains, un
Dordogne . . . . . . . . . . . . . 2 601,4 7,1 1 152,9 1,0 tiers provient de la clientèle étrangère.
Périgord noir . . . . . . . . . . . 1 974,1 4,1 857,2 - 5,2
Les campeurs étrangers montrent un
Reste du département . . . . 627,2 18,1 295,6 24,3
regain d’intérêt pour la région
Gironde. . . . . . . . . . . . . . . 3 457,4 8,6 1 231,1 7,8
(+ 4,2 %), après le repli observé enBassin d'Arcachon . . . . . . . 1 090,6 2,0 221,7 - 3,2
Côte médocaine . . . . . . . . 2 150,3 10,7 926,8 9,7 2008. Certes le niveau d’avant-crise
Reste du département . . . . 216,5 26,4 82,7 21,5
n’est pas encore atteint, mais on s’en
Landes . . . . . . . . . . . . . . . . 5 195,6 4,0 1 507,0 4,0
approche sensiblement. Des disparitésCôte landaise. . . . . . . . . . . 4 853,9 4,2 1 474,5 4,2
apparaissent : à l’échelon départemen- . . . . 341,7 2,0 32,4 - 4,1
Lot-et-Garonne . . . . . . . . . 227,3 1,4 95,3 24,2 tal, la fréquentation des étrangers dans
Pyrénées-Atlantiques. . . . . 2 023,8 3,7 324,8 - 0,3
les Pyrénées-Atlantiques recule très
Côte basque. . . . . . . . . . . . 1 451,4 1,7 233,1 - 5,6
légèrement de 0,3 %, tandis que celleIntérieur Pays basque. . . . . 386,6 12,5 52,5 18,8
Béarn. . . . . . . . . . . . . . . . . 185,8 2,8 39,3 13,7 de la Gironde croît de 7,8 %. Au niveau
Aquitaine. . . . . . . . . . . . . . 13 505,5 5,7 4 311,1 4,2 des zones littorales, le recul est net tant
Nuitées des touristes dans l'hôtellerie de plein air (en milliers)
sur la Côte basque (- 5,6 %) que sur le
Source : Insee, DGCIS, Observatoire régional du Tourisme - Enquête de fréquentation dans l'hôtellerie de plein air
Bassin d’Arcachon (- 3,2 %). À l’op-
posé, la Côte médocaine (+ 9,7 %) et laUn très bon mois de septembre dans les campings,
un bon mois de juillet dans les hôtels Côte landaise (+ 4,2 %) captent plus de
%
15 clientèle étrangère.
Campings
Hôtels
10 La zone Reste de la Gironde récolte les
faveurs de la clientèle internationale
5
(+ 22 %). Cette augmentation s’ex-
plique par l’ouverture en juin 2009 du0
premier parc d’hôtellerie de plein air
-5 urbain de Bordeaux.
Mai Juin Juillet Août Septembre
Évolution 2008/2009 des nuitées dans les campings et les hôtels aquitains selon le mois Les mois d’août (+ 17 %) et de sep-
Source : Insee, DGCIS - Observatoire régional du Tourisme -
tembre (+ 15 %) se caractérisent parEnquête de fréquentation dans l'hôtellerie et l'hôtellerie de plein air
une progression considérable de la
de fréquentation est sensible dans les poursuit en 2009. Le nombre de nui-
Un camping à Bordeaux,
zones littorales telles que la Côte médo- tées françaises progresse de 6,3 %. le Camping Bordeaux-Lac
caine et la Côte landaise. Moyennant une L’augmentation est soutenue sur la En 2009, Bordeaux se dote de son premier parc
d’hôtellerie de plein air urbain. Classé 4 étoilesforte mobilisation de tous les acteurs, la Côte médocaine (11 %) et les hausses
dès son ouverture au mois de juin, ce camping
tempête Klaus, qui a durement touché sont plus modérées sur la Côte lan-
comporte 193 emplacements, dont 100 empla-
l’Aquitaine au mois de janvier 2009, n’a daise, le Bassin d’Arcachon et la Côte cements nus destinés aux camping-cars, carava-
nesettoilesde tentesainsi que
basque (de 3 à 4 %). Les campeurspas impacté la saison estivale.
93 emplacements locatifs de type mobil-homes,
français sont venus plus nombreux chalets (du studio au trois pièces). Occupant
Grâce aux conditions météorologiques une parcelle de six hectares pour un terrain dedans tous les départements, à l’excep-
quinze hectares, cet espace d’hébergementclémentes, 2009 s’avère meilleure que
tion du Lot-et-Garonne. haut de gamme respecte des normes environne-
2008 en septembre (+ 14,3 %) et en mentales élevées : les matériaux ont été choisis
auprès de fournisseurs éco-compatibles et situésaoût (+ 7,8 %). Le mois de mai Ces bons résultats confirment l’attrait
dans un rayon de 150 kilomètres ; des panneauxer(+ 5,3 %) bénéficie des “ponts” des 1 des campings et la tendance des Fran-
solaires et un système de chauffage peu énergi-
et 8 mai, et de la fête de l’Ascension. çais au retour à ce mode d’héberge- vore ont notamment été installés. En raison de sa
position géographique privilégiée proche de lament en période de crise. Par ailleurs, il
Des Français dans les campings ville, en bordure du Lac, de centres d’affaires et
semblerait que les efforts et les investis- du parc des expositions, le directeur de l’établis-
sement cible une clientèle de passage, d’affairessements réalisés par les hébergeursEn 2008, les Français avaient déjà
mais également d’étudiants. Par ailleurs, ce
pour améliorer leur offre dans undavantage opté pour l’hébergement en camping offre une gamme de services intéres-
sante incluant notamment le Wi-Fi et une salleplein air en comparaison des années contexte de développement durable
de réunion.
aient séduit les touristes.précédentes ; cette dynamique se
oN 189LE QUA TRE P AGES
FÉVRIER 2010INSEE AQUITAINEHuit hôtels 5 étoiles en Aquitainefréquentation étrangère. Sur l’ensemble nuitées totales se réduit très légèrement
dans la nouvelle classification hôtelière
de la saison d’été, les Néerlandais et les de 0,5 %, après une baisse de 3,5 % en
La loi de développement et de modernisation
Allemands forment toujours les contin- 2008. Seul le mois de juillet est en hausse des services touristiques promulguée au mois de
juillet 2009 comporte un volet degents les plus importants et sont venus de 2 % ; la diminution la plus considé-
du parc hôtelier basé sur une refonte des normes
plus nombreux que par le passé. rable se situe en juin (- 3,3 %). Les hôtels de classification et de la procédure d’obtention
des étoiles. Face à la concurrence internatio-Cependant, cette dynamique est landais et lot-et-garonnais reçoivent
nale, cette grille de classification rénovée vise à
endiguée par un recul drastique des Bri- moins de clients tandis que ceux de Dor- améliorer la lisibilité de l’offre française, à mo-
derniser les infrastructures et à renforcer la desti-tanniques de l’ordre de 17 %. dogne font mieux qu’en 2008.
nation France afin d’attirer une clientèle haut de
gamme. Elle intègre de nouveaux critères deRetour vers les emplacements nus Par ailleurs, Bordeaux intra-muros perd
confort, de qualité de service, d’accès aux nou-
également de la clientèle, en raison velles technologies et de développement du-
La fréquentation progresse plus sur les
rable. Atout France, issu du rapprochementd’une météo favorable qui incite les
emplacements nus (6,6 %) que sur les entre Odit-France et Maison de la France, est
touristes à profiter pleinement du tou- chargé de gérer l’évolution du référentiel en par- locatifs (4,3 %). À l’ins-
tenariat avec des représentants des profession-risme balnéaire. Dans la zone thermale
tar des années précédentes, les héber- nels. Comptant 5 catégories, la nouvelle
des Landes, la diminution de 11 % classification s’échelonne de 1 étoile à 5 étoi-geurs de plein air maintiennent
les ; le 0 étoile disparaît et le 4 étoiles luxe estconfirme un mouvement observé
toutefois leurs investissements dans les remplacé par le 5 étoiles. Ce classement volon-
depuis 5 ans. Néanmoins, toutes les
taire, dont le coût est supporté par l’exploitantemplacements locatifs offerts : leur
zones littorales enregistrent des aug- de l’établissement, est révisé tous les cinq ans. Le
nombre est en augmentation (+ 3,4 %)
contrôle est confié à un organisme d’audit privé.mentations, à l’exemple du Bassin
au détriment des emplacements nus Il est complété d’une visite anonyme pour les ca-
d’Arcachon ou de la Côte médocaine. tégories 4 étoiles et 5 étoiles. Toutefois, l’État,
offerts (- 1,3 %). Le taux d’occupation
représenté par la Préfecture, demeure le garant
moyen des emplacements locatifs est final du classement, valide la procédure et at-Les Britanniques “absents” en 2009
tribue le classement.en légère baisse et s’établit à 48 %
En Aquitaine, huit établissements classés aupa-
En 2009, les touristes étrangers délais-contre près de 50 % en 2008. ravant 4 étoiles luxe ont obtenu la cinquième
sent les hôtels de la région. Les baisses étoile. Ces établissements se situent en Gironde
Bon niveau de fréquentation et dans les Pyrénées-Atlantiques.de fréquentation sont principalement
Gironde : Le Burdigala à Bordeaux, l’Hôtel Lesdans les hôtels sur le littoral
comprises entre 9 % et 18 % tant au Sources de Caudalie à Martillac et l’Hostellerie
de Plaisance à Saint-Émilion.niveau des zones touristiques queEn 2009, la fréquentation estivale des
Pyrénées-Atlantiques : Le Château de Brindos à
départementales, à l’exception de lahôtels stagne quasiment. Le nombre de Anglet, le Sofitel Miramar et l’Hôtel du Palais à
Biarritz, l’Hôtel Parc Beaumont à Pau et le
Grand Hôtel Loréamar à Saint-Jean-de-Luz.La baisse de la clientèle étrangère compensée par les touristes français
Nuitées totales Nuitées des étrangers
Dordogne, et plus spécifiquement du
Évol. (%) Évol. (%)
Saison 2009 Saison 2009
2009/2008 2009/2008 Périgord noir, dont la fréquentation ne
Dordogne . . . . . . . . . . . . . . . . . . 660,7 2,8 166,2 - 7,2 se rétracte que de 6 %. Après les retom-
Périgord noir . . . . . . . . . . . . . . . . 357,1 5,7 105,4 - 5,7
bées immédiates de l’inscription de
Reste du département . . . . . . . . . 303,6 - 0,3 60,8 - 9,7
Bordeaux au Patrimoine mondial deGironde. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 712,0 0,5 344,4 - 10,8
l’Unesco et l’effet Coupe du monde deBordeaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 618,8 - 4,7 176,6 - 12,9
Agglomération bordelaise (1) . . . . 518,3 3,6 64,0 - 2,6 rugby, les étrangers se désintéressent de
Bassin d'Arcachon . . . . . . . . . . . . 278,5 6,3 39,1 - 9,4
Bordeaux (- 13 %). La fréquentation des
Côte médocaine . . . . . . . . . . . . . 72,6 3,5 16,5 - 13,2
touristes britanniques, très présents
Reste du département . . . . . . . . . 223,7 0,8 48,2 - 13,2
Landes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 647,7 - 4,5 71,7 - 17,6 habituellement en Aquitaine, accuse un
Côte landaise. . . . . . . . . . . . . . . . 240,2 0,6 39,6 - 14,3 déficit notable : le nombre de nuitées
Zone thermale des Landes . . . . . . 285,1 - 10,7 7,8 - 42,1
chute de 29 %.
Reste du département . . . . . . . . . 122,4 1,7 24,2 - 11,1
Lot-et-Garonne . . . . . . . . . . . . . . 197,8 - 3,4 17,8 - 21,3 Afflux de la clientèle française
Arrondissement d'Agen . . . . . . . . 103,2 - 4,2 7,1 - 34,3 dans les hôtels . . . . . . . . . 94,7 - 2,6 10,7 - 9,6
Pyrénées-Atlantiques. . . . . . . . . . 1 554,8 - 0,8 280,1 - 13,4
A contrario, les touristes français plébis-
Côte basque. . . . . . . . . . . . . . . . . 986,4 1,4 187,2 - 13,7
citent davantage les hôtels aquitains,Intérieur Pays basque. . . . . . . . . . 222,7 11,8 33,0 14,6
Béarn. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 345,7 - 12,4 59,9 - 23,0 cela compense pratiquement la chute
Aquitaine. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 773,0 - 0,5 880,2 - 11,8 de la fréquentation étrangère. En 2009,
Nuitées des touristes dans l'hôtellerie (en milliers)
la française augmente de
Source : Insee, DGCIS, Observatoire régional du Tourisme - Enquête de fréquentation dans l'hôtellerie
2,5 %. Les zones touristiques du littoral(1) Sauf Bordeaux
oN 189 LE QUA TRE P AGES
FÉVRIER 2010 INSEE AQUITAINEoN 189LE QUA TRE P AGES
FÉVRIER 2010INSEE AQUITAINE
sud-ouest restent des destinations pri- moyen, qui s’établit à 62,5 %, est en
sées pour les touristes français clients retrait de 2,4 points sur un an et
des hôtels aquitains, en particulier la confirme une tendance amorcée depuis
Côte basque, le Bassin d’Arcachon et la deux ans. Le ralentissement le plus fort
Côte landaise. Dans les zones intérieu- est observé dans les Pyrénées-Atlanti-
res, le Périgord noir bénéficie largement ques (- 4,6 points), les hôtels dans les
du gain de fréquentation de la clientèle autres départements affichent une dimi-
française (+ 11 %). nution comprise entre 1,1 et 1,5 point.
Toutes les catégories d’hôtels sont tou-
chées par la détérioration de fréquenta- Régine BROCHIER-MOSBACH
tion de la clientèle internationale, le Sébastien BRUMAUD
recul est plus marqué dans le segment
des établissements 0 étoile (- 17 %) et
2 étoiles (- 15 %). Les nuitées françaises POUR EN SAVOIR PLUS ...
progressent dans les hôtels de toutes “Sur le littoral, le tourisme procure un
job d’été à 24 400 saisonniers en 2006”catégories, avec un tassement dans la
Aquitaine e-dossier n° 1-janvier 2010
catégorie 2 étoiles.
“Intersaison 2008-2009 : net repli de la
fréquentation hôtelière en Aquitaine”
Globalement, la fréquentation des Aquitaine e-publication n° 6-juillet 2009
hôtels 0, 2 et 3 étoiles s’effrite. Inverse- “Moins de monde dans les hôtels et plus
dans les campings à l'été 2008” Aquitainement, celle des 1 étoile (+ 4 %) et
e-publication n°3-mars 2009
4 étoiles (+ 6 %) se développe. Alors
“Le tourisme : un secteur économique
que le nombre de chambres offertes porteur” Le tourisme en France édition
2008-Insee références-mai 2009croît faiblement, le taux d’occupation
Méthodologie - Définitions
Le champ de l’enquête hôtellerie : le parc hôtelier et sa fréquentation sont mesurés par une enquête
mensuelle tout au long de l'année. Elle fait l'objet d'un partenariat national entre l'Insee et la Direction
générale de la compétitivité, de l’industrie et des services. L'enquête de fréquentation hôtelière est ex-
haustive en Aquitaine, depuis la mise en place en 2001 d'un partenariat local entre la Direction régio-
nale de l'Insee, le Conseil Régional, la Délégation Régionale au Tourisme, le Comité Régional du
Tourisme et les cinq Comités Départementaux du Tourisme. Le champ de l’enquête couvre les hôtels
homologués ainsi que les hôtels de chaîne non homologués.
Le champ de l’enquête hôtellerie de plein air : l'enquête de fréquentation dans l'hôtellerie de plein air
mesure les caractéristiques du parc et de la fréquentation de tous les campings aquitains ayant au
moins 1 emplacement loué à la clientèle de passage. L'enquête est réalisée de mai à septembre.
Taux d'occupation moyen : nombre total de chambres ou d'emplacements occupé(e)s dans le mois
rapporté au nombre total de chambres ou d'emplacements offert(e)s dans le mois.
Emplacements nus : ce sont des emplacements dépourvus de toute forme d'hébergement.
Emplacements locatifs : ce sont des emplacements dotés d'un hébergement : bungalow, bungatoile,
mobil-home, HLL (habitation légère de loisirs)...
Nuitées : nombre de nuits passées par un arrivant dans un établissement (un couple passant 3 nuits to-
talise 6 nuitées).
Saison estivale : sont comptabilisés les résultats des mois de mai à septembre inclus.
Directeur de la publication : François Elissalt
Rédacteur en chef : Élisabeth Nadeau - Secrétaire de rédaction : Mireille Dalla-Longa
INSEE Aquitaine - 33, rue de Saget - 33076 Bordeaux cedex
Tél. 05 57 95 05 00 - Fax : 05 57 95 03 58 - Minitel : 3617 INSEE - Internet : www.insee.fr
er
© INSEE 2010 - n° ISSN 1283-6036 - Dépôt légal 1 trimestre 2010
Composition : Insee AquitaineINSEE
AQUITAINE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.