La communauté d'agglomération de Nice Côte d'Azur : un fort potentiel humain dans un espace à organiser

De
Publié par

Avec 487 405 habitants en 1999, la communauté d'agglomération de Nice Côte d'Azur concentre près de la moitié de la population des Alpes-Maritimes (1). La très forte densité de la population, double de celle de la communauté voisine de Sophia-Antipolis, freine la croissance de la population, due uniquement à l'apport migratoire. Contrainte au nord par le relief, l'urbanisation s'étale surtout sur le littoral vers l'ouest. Les migrations quotidiennes sont intenses et équilibrées avec Sophia-Antipolis. Les nouveaux arrivants sont plutôt jeunes et d'un niveau de formation élevé. Toutefois la population reste âgée. Si les mouvements migratoires observés entre 1982 et 1999 se prolongeaient, la population atteindrait 525 000 personnes en 2014 soit 37 600 habitants de plus qu'en 1999.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 24
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
SUD INSEE N° 48  mars 2002 l'essentiel La communautédagglomération de Nice Côte dAzur : un fort potentiel humain dans un espaceàorganiser
Avec 487 405 habitants en 1999, la communautédagglomération de Nice Côte dAzur concentre près de la moitiéde la population des AlpesMaritimes (1). La très forte densitéde la population, double de celle de la communautévoisine de SophiaAntipolis, freine la crois sance de la population, due uni quementàlapport migratoire. Con trainte au nord par le relief, lurba nisation s’étale surtout sur le littoral vers louest. Les migrations quoti diennes sont intenses etéquilibrées avec SophiaAntipolis. Les nouveaux arrivants sont plutôt jeunes et dun niveau de formationélevé. Toute fois la population resteâgée. Si les mouvements migratoires observés entre 1982 et 1999 se prolongeaient, la population atteindrait 525000 personnes en 2014 soit 37 600 ha bitants de plus quen 1999.
posent, seize représentant plus de 98 % de la population de la communauté qui s’élève à 487 405 habitants en 1999, ap partiennent à l’unité urbaine (2) de Nice.
Cette unité urbaine, plus étendue que le seul territoire de l’intercommunalité ni çoise, s’étend sur tout le littoral ouest des AlpesMaritimes, de ThéoulesurMer jusqu’à SaintJeanCapFerrat. Avec près de 889000 habitants,il s’agit de lacin quième agglomération française et de la deuxième au niveau régional derrière celle de Marseille AixenProvence. L’intercommunalité Nice Côte d’Azur comprend également au nord six com munes situées en dehors de l’unité ur baine :Coaraze, Duranus, La Ro quettesurVar, Levens, SaintBlaise et SaintMartinduVar.
Une intercommunalitéau coeur du département Communautédagglomération de Nice Côte dAzur Unitéurbaine de Nice
Alpesde HauteProvence
AlpesMaritimes
Italie
Mer Méditerranée Var Près de la moitié de la population des AlpesMaritimes habitela communauté ©IGN  INSEE 2002 d’agglomération Nice Côte d’Azur. Par mi les vingtdeux communes qui la com (2) Une unitéurbaine est un ensemble de communes (1) Etude réalisée en collaboration avec les services de contenant au moins 2 000 habitants résidant dans un la CommunautédAgglomération de Nice Côte dAzur et ensemble dhabitations tel quaucune ne soit séparée la ville de Nice. de la plus proche de plus de 200 mètres.
C INSEE2002
C O M M U N A U T É NICE CÔTE D’AZUR
SUD INSEEN° 48  mars 2002 l'essentiel bonne et Biot, avec le développementAinsi, Monaco attire, presque sans Un territoire dense au de la technopole de SophiaAntipolis.contrepartie, 5400 résidents de l’ag centre du littoral des Puis l’urbanisation s’est intensifiéeglomération. Bien que de moindre am AlpesMaritimes entre les villes de Nice et d’Antibespleur, ce déséquilibre s’apparente à avec notamment le développement decelui observé aux frontières suisse et Ce nouveau territoire est délimité au VilleneuveLoubet entre 1982 et 1990.allemande. sud par la mer et au nord par les reliefs Un tissu urbain dense s’étend désor du moyen pays. Avec 1527 habitants mais jusqu’aux limites varoises de fa au km², la densité de population estLes pôles d’activités de SophiaAnti çon continue depuis dix ans. double de celle de la communauté d’agpolis et de Carros se sont développés glomération voisine de SophiaAntipodans des contextes bien différents et at lis (710habitants au km²). Après Letirent respectivement 9800 et 4000 Des déplacements Cannet, Nice (4 767 habitants au km²)résidents de l’agglomération Nice Côte domiciletravail équilibrés est la commune la plus dense de la réd’Azur. Ainsi, pour l’emploi de ses ré avec SophiaAntipolis gion devant Beausoleil et Toulon. Marsidents, l’intercommunalité niçoise re seille n’arrive qu’en septième positiongarde, là aussi, vers l’ouest. Près de 176000 personnes ayant un avec 3 318 habitants au km². La densi emploi résident dans l’agglomération té très élevée de l’intercommunalité En sens inverse, 10000 résidents de la Nice Côte d’Azur, alors que ce terri explique le ralentissement relatif de la communauté de SophiaAntipolis, 2 700 toire offre environ 174 500 emplois. croissance de la population ces derniè des Côteaux d’Azur travaillent dans l’ag Ce léger déficit d’emplois est rarement res années. La population a plus forte glomération de Nice Côte d’Azur. L’ar observé au centre d’une grande agglo ment progressé à l’ouest du département.rièrepays niçois proprement dit, presque mération, généralement excédentaire. Ainsi en 24 ans, sur l’agglomération Nice uniquement résidentiel, autour des val Près de 30 000résidents de l’agglomé Côte d’Azur, elle n’a augmenté que de lées du Paillon et, plus à l’est, du Careï, ration Nice Côte d’Azur travaillent 11 % (au même rythme qu’au niveau na envoie quotidiennement 7500 travail chaque jour à l’extérieur du périmètre. tional), contre près de 58 % sur la com leurs sur le territoire de Nice Côte En sens inverse, 27 000 personnes ha munauté d’agglomération de Sophia d’Azur. bitant à l’extérieur de la communauté Antipolis et 31,3% dans les intercom d’agglomération viennent y travailler. munalités autour de Grasse et de Cannes. Ces mouvements résultent essentielleLes emplois de l’agglomération sont En 1962, l’urbanisation se limitait àment de l’attraction de trois pôles d’emtrès concentrés. Ainsi, neuf emplois sur Nice et à ses communes adjacentes. Durant les années 70, elle s’est étendueplois qui se développent à l’extérieur dedix sont situés à Nice (133200), sur CagnessurMer et surtout à l’ouestla communauté : SophiaAntipolis, CarSaintLaurentduVar (11800) et Ca ros et Monaco.gnessurMer (11 200). autour du cap d’Antibes jusqu’à Val Un territoire densément peuplé Communes de la CAPopulation enDensité * Evolution de la de Nice Côte d’Azur1999 population entre L’urbanisation du littoral gagne vers l’ouest 1975 et1999 en % Aspremont 1853 197,1140,3 BeaulieusurMer 3675 3675,0 14,0 Duranus CagnessurMer 43942 2441,2 48,8 Castagniers 1359 181,241,9Coaraze Levens Coaraze 65438,2 100,0 Colomars 2876 429,3131,7 Duranus 1569,7 83,5 Falicon 1644 316,287,5 Carros La Gaude6 170471,0 167,2 La RoquettesurVar820 205,062,1 La Trinité10 046674,2 42,1 Vence Levens 3700 123,7160,2 62 Mer Méditerranée Nice 342738 4766,9 0,5 Nice 68 SaintAndré 4122 1421,4 6,3 SaintBlaise 892111,5 324,8 75Extensions successives de la zone de SaintJeanCa Ferrat1 895758,0 16,4 densité lissée de population supérieure Grasse 2 à 1 000 habitants/km SaintJeannet 3594 246,295,09062 82 VilleneuveLoubet de62 à 68 SaintLaurentduVar 27141 2687,2 75,1 99 de 68 à 75 SaintMartinduVar 2197 392,366,7de 75 à 82 75 Antibes de 82 à 90 TourretteLevens 4116 249,555,7 de 90 à 99 Vence 16982 433,249,2Communauté d’agglomération de Nice Côte d’Azur VillefranchesurMer 6833 1394,5 5,1 Cannes Communauté d’agglomération Ensemble 487405 1527 410 6 de SophiaAntipolis 2 * Nombre d’habitants au km Pour la méthode sur les densités lissées de population voir SUD INSEE dossier N° 12 page 8  Source : INSEE, Recensement de la population de 1999septembre 2000 Source : INSEE, Recensement de la population de 1999
C INSEE2002
2
SUD INSEEN° 48  mars 2002 l'essentiel Des déplacements intenses etéquilibrés avec la communautédagglomération de SophiaAntipolis Déplacements domiciletravail : sortiesDéplacements domiciletravail : entrées Reste des AlpesMaritimes Reste des AlpesMaritimes 2341 Italie Italie Hors du département Hors du département Communauté d’agglomérationdes AlpesMaritimes des AlpesMaritimesCommunauté d’agglomération 7448 Communauté dela Riviéra française de la Riviéra française 1778 d’agglomération 3159 de Nice Côte d’Azur Communauté Communauté d’agglomération de 1443 decommunes Communauté NiceCôte d’Azur des Côteaux d’Azur de communes 5422 864 des Côteaux d’Azur 2706 3932 MonacoMonaco 3214 3634 Partie ouest de l’unité Partie ouest de l’unité9765 urbaine de Nice urbaine de Nice9982 Mer MéditerranéeMer Méditerranée Communauté d’agglomération Communauté d’agglomération de SophiaAntipolis de SophiaAntipolis
©IGN  INSEE 2002 Source : INSEE, Recensement de la population de 1999
Des liensétroits avec les territoires contigus
Lanalyse des déplacements montre combien lagglomération de Nice Côte dAzur estétroitement liée aux territoi res adjacents. Alors que larrièrepays, résidentiel, se vide durant la journée, lattractivitéde certains secteurs pro vient de la présence d’équipements in dustriels, commerciaux ou encore cultu rels.
Le centre de Nice concentre les princi pauxéquipements structurants de lag glomération (commerces,établissements administratifs, culturels et de santé, uni versité). Il génère ainsi un trafic intense (206 000déplacements journaliers). Louest de la ville est aussi très fréquentédans le courant de la journée avec la présence de laéroport interna tional de Nice Côte dAzur, de la cité administrative, mais aussi du centre commercial Lingostière.
Les pratiques de déplacements de la Côte dAzur sont similairesàcelles des autres agglomé:rations de province lautomobile est le mode de transport le plus souvent utilisé. Ainsi, près de six déplacements sur dix se font en voiture (mais sept sur dix pour les actifs), contre trois sur dixàpied, 6 % en trans ports en commun et 4 % en deuxroues. La part des transports collectifs est plus faible que dans les autres aggloméra tions. La population effectue en moyenne près de quatre déplacements quoti
©IGN  INSEE 2002
diens. Elle consacre ainsi chaque jour14 % dentre eux ont un diplôme uni près dversitaire de deuxiune heure et vingtcinq minutesème ou troisième àse déLes nouveaux arrivants sont plusplacer. cycle. fréquemment des cadres supérieurs Si les déplacements en direction du traque lensemble des actifs (18 % contre vail sont nombreux,aller faire ses cour14 %).Les retraités ne représentent ses représente aussi un motif de dépla que12 % des arrivants. cement important. Près de 255 000 déplacements quotidiens effectuéToutefois ls pourimpact des migrations est les achats se font dailleurs vers ouàdifférent dune communeàlautre. Un lintérieur de la communautédsur quatre des communes deagglo habitant méBeaulieusurMer, CagnessurMer ouration de Nice. Un sur trois concerne les grandes surfaces, notamment en diencore Vence ne résidait pas dans lin rection de LingostièreàtercommunalitNice et deéazuréenne en 1990. Cap 3000àSaintLaurentduVar. Cettepart nexcède pas 8 % dans la po pulation de Duranus, commune la moins peuplée de la communautédag Des arrivants plus jeunes glomération. et plus diplômés Parmi la population installée depuisUn logement sur dix est 1990 dans lintercommunalité, prèsvacant dun arrivant sur deux a moins de 30 ans. Le niveau de formation des arLa communautécompte près de rivants est plutôtélevé. Ainsi plus delogements sur l290 000ensemble de Près de 20 000 arrivants résidaient déjàdans les AlpesMaritimes en 1990 ArrivantsPartants Reste des Reste des AlpesMaritimes AlpesMaritimes France métropolitaine 29 998 19 818 (hors ProvenceAlpes Côte d’Azur) 47 814 France métropolitaine (hors ProvenceAlpes Côte d’Azur) 39 800
ProvenceAlpesCôte d’Azur (hors AlpesMaritimes) 11 702 DOMTOM 1 384
Etrangers 14 792
ProvenceAlpesCôte (hors AlpesMaritimes) 14 307
Source : INSEE, Recensement de la population de 1999
3
Seulement partants vers la métropole
SUD INSEEN° 48  mars 2002 l'essentiel Près dun ménage sur deux est propriétaire, son territoire. Leur progression depuistions, la structure de la population a deux sur trois lorsquils sont retraités 1975 est beaucoup plus élevée quepeu évolué depuis 1975. 33 % de la po Statut d’occupation des résidences principales selon l’âge de la personne de référence celle de la population (+36 %contre pulationa moins de 30 ans (38 % au ni % + 11 %). Sur dix habitations, on compteveau France), 39 % entre 30 et 59 ans, 100 environ une résidence secondaire et un28 %plus de 60ans (22% pour l’en 8 0 logement vacant pour huit résidencessemble de la France). Précisément, de principales. Dans ces dernières logent,puis 1990, la part des 2039ans 6 0 la majeure partie de l’année, des ménadiminue (baisse des naissances dès ges comptant en moyenne 2,1 person1974) compensée par celle des 40 nes (2,2 en 1990).4059 ans,enfants du babyboom. Avec l’allongement de la durée de la 2 0 Les 33300 logements vacants reprévie, 57500 personnes ont plus de sentent une part appréciable du parc075 ans (12 % et 8 % au niveau France) Moins de 30 ans30 à 59 ans60 ans et plus (11,5 % contre 7,0 % au niveau natiocontre 40000 en 1975, soit 42% de Propriétaires Locataires Logés gratuitement nal) et leur nombre a doublé depuisplus, évolution très inférieure à celle du Source : INSEE, Recensement de la population de 1999 1975. La vacance s’explique structureste du département. rellement en zone urbaine par la forte mobilité de jeunes actifs ou d’étuL’habitat au sein de l’intercommunaliSi les mouvements migratoires enregis diants, par des logements au confortté est plutôt ancien. 27 % des résidentrés entre 1982 et 1999 se prolongeaient, insuffisant et par la réhabilitation ences principales ont été construitesl’actuelle communauté d’agglomération cours de certains quartiers. Ce sont lesavant 1949, 16% seulement sur l’agserait peuplée en 2014 d’environ villes de Nice, SaintLaurentduVarglomération d’Antibes, plus récem525 000 habitants (+ 7,6 %) dont 63 000 et Vence qui sont les plus concernées.ment urbanisée. Près de 60% desde plus de 75 ans. La communauté d’ag logements collectifs ont été réalisésglomération de SophiaAntipolis dépas A Nice Côte d’Azur comme en France,pendant les “30 glorieuses”. Durant lesserait à cette date, quant à elle, les un logement sur dix est une résidenceannées 80, leur développement s’est200 000 habitants.Sa progression serait secondaire. Après le Var, le départesurtout localisé dans les agglomératrois fois plus importante (+ 25,6 %). ment des AlpesMaritimes est celui quitions voisines du littoral ouest. Dans compte le plus de résidences secondail’agglomération de Nice Côte d’Azur, Une personne sur cinq res (plus de 141000). Leur poids dansles programmes immobiliers achevés vit seule l’ensemble des logements est surtoutaprès 1989 ne représentent que 7,5% important dans l’arrièrepays et sur lades résidences principales (11,3% En 1999, 90000 personnes vivent côte, de MandelieulaNapoule à Villepour SophiaAntipolis). seules (19 % de la population), parmi neuveLoubet et de Menton à Saint lesquelles 12 800 femmes de plus de JeanCapFerrat. Danscette commune, 525 000 habitants 80 ans. Plus de la moitié des person la moitié des logements sont des rési en 2014 ? nes seules ont 60 ans et plus. Huit sur dences secondaires. dix résident à Nice. L’augmentation La croissance de la population depuis de 20,8 % en dix ans résulte du vieil 1962 ne s’explique que par un solde mi Des logements collectifslissement de la population et de gratoire positif. Ce dernier était particu et plutôt anciensl’amélioration des conditions de lièrement important jusqu’en 1975. En soins des personnes âgées, mais aussi revanche, le solde naturel est toujours 15 %des ménages résident dans desd’un changement dans les comporte négatif depuis 1962. Toutefois après maisons individuelles contre 26% mentsde vie en couple chez les plus 1990, le nombre de naissances atteint pour l’ensemble du département dontjeunes. Entre 20 et 30ans, un jeune presque celui des décès. Malgré un recul le taux est pourtant le plus faible en Beaucoup de femmes et de personnesâgées du taux de mortalité, ce dernier reste sur province : le territoire de l’aggloméraFrance Ages Communauté 100 la période 19901999 largement supé d’agglomération de 95 tion dispose de peu d’espace pour 90Nice Côte d’Azur rieur à celui de la métropole (12,1 ‰ 85 construire des maisons ou villas. L’ha 80 75 contre 9,2 ‰). Le poids des générations bitat collectif, dominant, représente 70 65 âgées dans la pyramide des âges ex 60 91 %des logements dans la ville de 55 plique largement ces évolutions démoHommes 50 Femmes Nice. Seuls 9% des logements de la 45 40 graphiques.35 communauté d’agglomération de Nice 30 25 Côte d’Azur sont de type HLM (16 % 20 15 pour la France métropolitaine). Mais ceMalgré l’accueil dans la période ré 10 5 taux est largement supérieur à celui decente de résidents plus jeunes, la popu 0 3,50 01,75 3,505,25 7,00 7,00 5,251,75 0 lation de NiceCôte d’Azurvieillit% l’agglomération de SophiaAntipolis Source : INSEE, Recensement de la population de 1999 (5 %).sensiblement. En termes de généra
4
C INSEE2002
SUD INSEE48  mars 2002 l'essentiel sur cinq vit seul (un sur six au niveau45 % des foyers fiscaux étaient non impoSi 42,4 % de la population totale est ac national). sables.Ils déclaraient en moyenne 5 200tive, le nombre d’actifs stagne depuis 1990 (+1 %)en rupture avec les aug (5 800en France) et les foyers imposa Quatre logements sur dix sont occupésmentations de 7 et 8 points observées sur bles 21 100contre 21 800au niveau par une personne seule (trois sur dix enles périodes 1975  1982 et 1982  1990. national et 23 500à SophiaAntipo France), les autres par une famille. Le lis. Un salarié sur deux gagne moins de profil des familles continue d’évoluerParmi les actifs, 176000 occupent un 1 450nets par mois et un salarié sur au cours de la dernière décennie.emploi en 1999. Le taux d’activité fémi quatre plus de 1 800(respectivement 65 600 familles, soit une sur deux, n’anin s’est accru de 20 points en 24ans 1 500et 2 200dans la zone d’Anti pas d’enfant de moins de 25 ans ou ne(78 %) et s’approche de celui des hom bes) pour un emploi à temps plein. vit pas avec : la durée de vie en couplemes (85 %). 30 000 personnes déclarent, avant le premier enfant s’allonge et leau recensement de 1999, rechercher un 10 %des salariés gagnent moins de nombre de couples retraités augmente.emploi (soit un taux de chômage de 950par mois. Fin 1999, 72 000 allo Le nombre de familles d’un seul enfant14,5 %),la moitié depuis plus d’un an. cataires de la Caisse d’Allocation Fa diminue de 5 % et celui des familles deComme ailleurs en France, le chômage miliale et leurs ayants droit vivaient trois enfants augmente de 8 %.s’est accru dans les années 90, plus vite avec un revenu inférieur au seuil de pour les hommes que pour les femmes. pauvreté (3). 20% d’entre eux seule Dans le même temps, les zones urbaiLe taux de chômage a augmenté de 4,6 ment occupent des logements de type nes voient croître fortement le nombrepoints pour les hommes et de 0,9 point HLM. 20 000 allocataires et membres de familles monoparentales (un adultepour les femmes. de leurs familles bénéficient du RMI et au moins un enfant de moins de (4 % de la population). 25 ans).Elles représentent en 1999, Plus d’un emploi sur 17 % des familles résidant à Nice Côte quatre dans les services d’Azur (13 % en France). La population active publics stagne entre 1990 et 1999 Des revenus moyensLa structure de Nice Côte d’Azur dif relativement peu élevésSur les 487 400habitants de Nice Côtefère peu de celle du département, si d’Azur, 116 000 sont scolarisés, 110 000l’on excepte le poids des salariés du Les ménages de Nice Côte d’Azur ontretraités et 55000 sans activité et n’ensecteur public. La ville de Nice abrite les des revenus fiscaux plus faibles que ceuxrecherchant pas. Avec la présence d’uneservices du Département ainsi que la des zones voisines et de l’ensemble dessphère universitaire dynamique (faculmajeure partie de ceux de l’Etat. 48 000 ménages français. Pour l’année 1999,tés, laboratoires, écoles spécialisées),personnes ont un emploi public soit (3) 621par mois pour une personne seule, 932pour undeux tiers des jeunes de plus de 18 ans 27 % des emplois (dont 21 700 dansles adulte avec un enfant de moins de 14 ans, 1 119pour deux sont étudiants.collectivités territoriales et 20 400 dans adultes et un enfant de moins de quatorze ans. erProgression de l’emploi public, baisse de l’emploi ouvrier Liste des principaux employeurs au 1janvier 2001 Evolution des catégories socioprofessionnelles en 1999 ( en %) Effectif Instituteurs et assimilés Raison socialeCommune Activité salarié Prof. de l’information, arts et spectacles Etat NiceAdministration publique générale,20 400** Prof. intermédiaires de la santé et du travail social éducation... Commune de NiceNice Administrationpublique générale6 708Cadres de la fonction publique Centre hospitalierNice Activitéshospitalières 6245Policiers et militaires régional Personnels des services directs aux particuliers Département desNice Administrationpublique générale2 157 Prof. intermédiaires administratives de la Al esMaritimes fonction publique Caisse primaireNice Activitésgénérales de sécurité1 414Employés civils et agents de service de la fonction publique d'assurance maladiesociale Prof. intermédiaires administratives SNCF NiceTrans ortsferroviaires 1314*et commerciales des entreprises Employés de commerce Assistance hospitalièreNice Activitéshospitalières 1176 Sainte Marie Professeurs, professions scientifiques EDF NiceProduction et distribution1 016* Ensemble d'électricité Techniciens Fondation Lenval NiceNice Activitéshospitalières 865 hô ital Contremaîtres, agents de maîtrise Carrefour FranceNice Hermarchés 836 Ingénieurs et cadres techniques d’entreprises Commune deCagnes Administrationpublique générale832 CagnessurMer surMerCadres administratifs et commerciaux d’entreprises Auchan FranceLa TrinitéHypermarchés 827 Ouvriers qualifiés de type artisanal Centre communalNice Autresformes d'action sociale813 Employés administratifs d’entreprises d'action sociale Chauffeurs Compagnie IBM FranceLa GaudeRecherchedéveloppement en742 sciences hsi ueset naturellesOuvriers qualifiés de la manutention, du magasinage et du transport Azur restaurationNice Cantineset restaurants740 Ouvriers non qualifiés de type artisanal collective d'entrerises Ouvriers non qualifiés de type industriel * Effectif rerou éau niveau déartemental Ouvriers qualifiés de type industriel ** Effectif regroupé au niveau de la communauté d’agglomération de Nice Côte d’Azur, source : recensement de lao ulationde 1999 er0 10 20 1030 40 40 20 30 Source : INSEE, Bridge au 1janvier 2001 Source : INSEE, Recensement de la population de 1999 C INSEE2002 5
SUD INSEE N° 48  mars 2002 l'essentiel Lindustrie : en grande partie aux portes de la communautédagglomération Fort développement de lemploi dans le secteur santéet le secteur public Etablissements industriels en 1999 Emploi au lieu de travail par secteur dactivité Communautédagglomération de Nice Côte dAzur 1999 Evolution 19901999 Communautédagglomération de SophiaAntipolis Nombre %en % Ensemble 1745273,0100,0  A riculture2 0581,2 5,4 Industrie 12700 7,3 25,0 Activités Construction 10249 5,9 35,7 Industries agricoles et alimentaires Tertiaire 149520 85,63,3 Industries des biens de consommation Carros dont Industrie automobile Virbac AEG Schneider Automation Commerce 27557 15,8 11,2 Industrie des biens d’équipement Laboratoire Arkopharma Transports 8238 4,7 2,5 Industrie des biens intermédiaires SaintAndré Energie Activités financiè 4,0276 3,6res 6 Gattières Activités immobiliè 30,7196 3,1res 5 La Gaude Nice Monaco Services aux entrerises 21722 12,4 1,0 Stéfrançaise des ascenseurs Koné Compagnie IBM France Services auxarticuliers 18569 10,66,2 EDF StéNice MatinEducation, santé, action37 15721,2 13,4 sociale SaintLaurentduVar Ets V. Mane fils Administration* 24805 14,229,9 Vishay CagnessurMer *y compris notamment les chambres consulaires, les caisses de retraites, la SécuritéSociale, les ASSEDIC... Grasse Texas Instruments France Robertet SA Source : INSEE, Recensements de la population 1990 et 1999 VilleneuveLoubetMer Méditerranée Valbonne Skw. biosystems Biot Thomson Marconi Sonar Plus de huit personnes Antibes sur dix travaillent dans le Legrand SA tertiaire Suez Lyonnaise des Eaux Nombre de salariés Le Cannet EDF 940Sur les 174 500 emplois occupés dans Cannes Alcatel Space Industrie EDF lagglomération (en repli de 3% de 310 puis 90), 150000 se trouvent dans le tertiaire. Son dynamisme modéré(+ 3 %) ne permet pas de compenser les 9900 Source : INSEE, Bridge au 1er janvier 2001 emplois perdus dans la construction les services de ldEtat). 104 000 personépartement : 13 % des emplois, 18 %( 35,7 %) et lindustrie ( 25,0 %). Les nes sont salariées du secteur privécollectivitle territoire de SophiaAntipolis.et surés et les services de lEtat ont 23 400travaillentàrecrutLeur part, comme partout en France, aleur compte. Plusédes enseignants, policiers et des ddiminuun actif sur quatre a au moins un diéde près de dix points depuispersonnels hospitaliers. Les secteurs de plôme de niveau Bac+2. Cest une nou1975. Les deux tiers sont artisans, comla santéet de laction sociale ont créé velle carte des emplois qui se dessinemerçants ou chefs dentreprise. 4400 postes daidessoignantes, infir nationalement et plus encore particumières, médecins,é000ducateurs... 19 lièrement sur le territoire de Nice Côte Entre 1990 et 1999, 8 000 emplois ontassistantes maternelles, aidesàdomi dAzur. Depuis 1999, lagglomérationétécile dperdus dans les commerces et leséclarent travailler au service des Nice Côte dAzur offre presquautant hôparticuliers, 6,2 % de plus qutels de petite taille (au plus deux saen 1990. de postesàforte qualification (13,4% lariés), chez les artisans du bâcontre, le commerce, les servicestiment, Par de cadres et 26 % de professions interde la réaux entreprises, les transports ont gloparation. Ceuxci regroupent médiaires) que de postes demployés aujourd000 emplois. Les probalement perdu plus de 9 000 emplois.hui 24 (41 %). Parallèlement, avec 30 000 pos  fessionsindépendantes de la santé, déjà tes (soit 20 % des emplois), le nombre plus présentes quailleurs (4 100 pratiOlivier PégazBlanc douvriers recule de 20ans,% en dix ciens), ont connu depuis dix ans un es Yvonne Pérot deux fois plus vite quau plan national.sor significatif (+ 10 %), notamment les en collaboration avec lobservatoire médecins spécialistes. de la CommunautédAgglomération Erosion de lartisanat et de Nice Côte dAzur et de la ville de Nice des petits commercesCest le caségalement des professions juridiques et du conseil, et tout spécia Les non salariés sont relativementlement des avocats et des ingénieurs moins représentéconseil.s que dans le reste du Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques C INSEE2002ProvenceAlpesCôte d'Azur Directeur de la publication : Pierre Audibert 17, rue Menpenti Directeur adjoint : Jean Laganier N° ADEP : 0904B05336 13387 Marseille Cedex 10 Rédacteur en chef : Annie Mulard N° ISSN : 1287292X Téléphone : 04 91 17 57 57 Prix : 2,20 euros Fax : 04 91 17 59 58 Pour vous abonner : Code Sage : SIE024832Monique Campana  tel : 04 91 17 59 12Internet : www.insee.fr/paca
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.