La construction neuve en Haute-Normandie en 2007 - Une année exceptionnellement favorable

De
Publié par

La construction en Haute-Normandie, en 2007, se trouve dans une situation exceptionnelle. Le logement confirme les très bons résultats de l'année précédente avec une hausse de + 4,2 % et plus de 10 700 logements mis en chantier. La nouveauté vient des locaux d'activité qui affichent une spectaculaire croissance de 44 % avec plus de 1,3 million de m3 mis en chantier.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 4
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

LA CONSTRUCTION NEUVE EN HAUTE-NORMANDIE EN 2007
Une année exceptionnellement favorable
Erwan POULIQUEN (Direction Régionale de l'Équipement)
TYPE DE LOGEMENTS MIS EN CHANTIERHaute-Normandie.La construction en
EN HAUTE-NORMANDIE
Pour l’essentiel, le logement indivi-Haute-Normandie, en 2007, se 7 000
duel dynamise le secteur de la cons-
trouve dans une situation 6 000
truction et représente les deux tiers
exceptionnelle. Le logement 5 000des mises en chantier (6 850 unités).
4 000confirme les très bons L’attrait de la maison est toujours aussi
fort pour les ménages et la moitié des 3 000résultats de l’année
logements commencés est destinée à
2 000précédente avec une hausse
une occupation personnelle (51 % en
1 000de +4,2% et plus de 10700
2007 contre 47 % en 2006).
0logements mis en chantier. La Les logements destinés à la vente 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
Collectif Individuel Résidencesconnaissent un repli (26 % des mis ennouveauté vient des locaux
Source : DRE - Sitadel Unité : nombrechantiers contre 31 % en 2006). Leurd’activité qui affichent une
nombre avait beaucoup augmenté
DESTINATION DES LOGEMENTS MIS EN CHANTIERspectaculaire croissance de
depuis 2002 suivant en cela la très EN HAUTE-NORMANDIE
44% avec plus de 1,3million forte activité des marchés immobiliers. 6 000
de m² mis en chantier. La promotion immobilière reste donc 5 000
active mais sur des volumes en repli.
4 000
Par ailleurs, 2007 marque un tour-
3 000
nant puisque le nombre de logementsvec 10 730 mises en chantier,
2 000
collectifs baisse (en volume comme enA la construction de logements
1 000part).Il reste toutefois très élevé auen Haute-Normandie confirme sa re-
regard des années passées (3 450 lo- 0montée en 2007 pour la cinquième
1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
gements collectifs).année consécutive : la hausse est de
Location Occupation personnelle Vente
Les mises en chantier se répartis-70 % depuis 2002. Ce haut niveau de Source : DRE - Sitadel Unité : nombre
sent à hauteur de 60 % en Seine-Mari-production est en phase avec les ré-
time et 40 % dans l’Eure. La dispersionsultats France entière, la Haute-Nor- SURFACES DE LOCAUX D'ACTIVITÉ
MIS EN CHANTIER EN HAUTE-NORMANDIEgéographique s’explique surtout par lamandie affichant même en 2007 une
1 400présence plus ou moins importante demeilleure progression (+ 4,4 %
1 200l’habitat individuel. Cependant, lescontre 0,3 %). Il faut remonter au
deux grandes communautés d’agglo- 1 000début des années 1980 pour retrouver
mération de Rouen et du Havre repré-de tels niveaux de construction en 800
sentent 27 % du total régional des
600
nouvelles constructions de logements,
LOGEMENTS MIS EN CHANTIER 400
EN HAUTE-NORMANDIE contre 37 % du parc total en 1999.
200
12 000
0
10 000 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
2LA PLUS FORTE HAUSSE8 000 Source : DRE - Sitadel Unité : millier de m
DE CONSTRUCTION DE LOCAUX6 000
très bons résultats du début des4 000
La Haute-Normandie connaît une années 2000. Avec une hausse de
2 000
très forte reprise des mises en chantier 44 %, la Haute-Normandie enregistre
0
1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 de locaux d’activité, avec la plus forte progression de France (la
Source : DRE - Sitadel Unité : nombre 1 320 630 m², dépassant même les moyenne nationale est à 6 %). Il s'agit
CAHIER D’AVAL n° 79 - Juin 2008 23
ACTIVITÉS
ÉCONOMIQUESSURFACES DE LOCAUX MIS EN CHANTIERLES LOGEMENTS NEUFS MIS EN CHANTIER EN HAUTE-NORMANDIE EN 2007 PAR COMMUNE
SELON LE SECTEUR D'ACTIVITÉ
EN HAUTE-NORMANDIE
600
500
400
300
200
100
0
1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
Primaire Secondaire Tertiaire
2Source : DRE - Sitadel Unité : millier de m
là d'un certain rattrapage par rapport à
2006, qui avait été la plus mauvaise
année depuis 1999.
Tous les secteurs d’actvité sont
concernés par cette embellie : + 16%
pour le primaire, + 36 % pour le ter-
tiaire, mais c’est surtout le secondaire
qui connaît une très forte hausse,
+ 93 %, après une importante baisse
entre 2001 et 2006. Plus précisément,
ce sont les bâtiments industriels et sur-
tout les entrepôts qui génèrent cette
hausse spectaculaire. Ainsi, en péri-
phérie de l’agglomération havraise, lesLES LOCAUX NEUFS MIS EN CHANTIER EN HAUTE-NORMANDIE EN 2007 PAR COMMUNE
3 communes de Oudalle, Etainhus et
St Vigor d’Ymonville concentrent 85 %
des constructions d’entrepôts régio-
naux (soit 195 000 m²). Ces zones de
stockage se développent dans la mou-
vance du Port du Havre et des hausses
de trafics portuaires❏
24 CAHIER D’AVAL n° 79 - Juin 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.