La Corse, île de méditerranée - La Corse en Europe

Publié par

Depuis l'élargissement de l'Union Européenne en 2004, les îles européennes comprennent désormais deux Etats souverains et huit régions insulaires. Avec 30 habitants au km², la Corse présente la densité de population la plus faible de tous ces territoires. Depuis 1986, les fonds structurels européens participent à son développement.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 19
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

TERRITOIRE
Dé fi ni tion s epuis son élar gis se ment en 2004, l’Union Eu ro -D péenne est dé sor mais re pré sentée en Mé di ter -
Eu ros ta t : of fice sta tis tique des Com mu nau -
ranée par deux Etats sou ve rains, la Ré pu blique de tés eu ro péen nes.
Chypre et celle de Malte, et huit ré gions in su lai res :
Taux brut de nata li té : rap port entre lel’ar chi pel es pa gnol des Ba léa res, les deux îles ita lien -
nombre de nais san ces de l’année consi déréenes de Si cile et Sar daigne, quatre ré gions in su lai res
et la po pu la tion moyenne de l’année. grec ques (Crète, îles io nien nes et ar chi pels de
Nord-Egée et Sud-Egée) et la Corse. Taux brut de mor ta li té : rap port entre le2Avec 30 ha bi tants par km , la Corse pré sente la den si té de nombre de dé cès de l’année consi dérée et la
po pu la tion la plus faible de tous ces ter ri toi res. En ef fet, po pu la tion moyenne de l’année.
elle conjug ue une su per fic ie re la ti ve men t im por tan te
Sec teur pri maire : agri cul ture, chasse, syl vi -avec une po pu la tion faible. En nombre d’habi tants, elle
cul ture et pêchede vance seu le ment les Iles Io nien nes et l’ar chi pel Nord
Egée, net te ment plus pe tits. A ses cô tés, ses voi si nes ita - Sec teur ter tiaire : voir dé fi ni tion au mot-clé
lien nes font fi gure de géan tes : trois fois plus gran des 09.2.
que la Corse, la Sar daigne compte six fois plus d’ha bi -
tants et la Si cile près de vingt fois plus. A el les deux, ces
îles abri tent 6,6 mil lions de per son nes, soit les deux tiers
des in su lai res eu ro péens de Mé di ter ranée.
Les îles les moins peu plées sont aus si les plus âgées :
un ha bi tant sur cinq a au moins 65 ans en Corse,
Nord-Egée et Iles io nien nes. Ces trois ré gions af fi -
chent d’ail leurs les taux de mor ta li té les plus éle vés,
su pé rie ur à 10 pour mille ha bi tan ts. Pa ral lè le m ent,
leur taux de na ta li té sont par mi les plus fai bles. Les
nou veaux ar ri vants, Chypre et Malte, sont les plus jeu -
nes des ter ri toi res : un ha bi tant sur dix est âgé d’au
moins 65 ans, un sur cinq a moins de 15 ans.
L’é co nomie des îles eu ro péen nes de Mé di ter ranée est au -
jourd ’h ui très ma jo ri tai re men t tourné e vers le ter tiaire .
Seu les trois ré gions grec ques (Iles io nien nes, Nord
Egée et Crète) concen trent en core plus d’un em ploi sur
six dans le sec teur pri mai re. Le maxi mum est at teint
en Crète avec un em ploi sur trois. Cette pro por tion s’é -
lève à un sur vingt en Corse.
Le tou risme est très dé ve lop pé. Au to tal, les hô tels des
îles eu ro péen nes de Mé di ter ranée of frent plus d’un
mil lion de place-lits, dont un tiers aux Ba léa res. Cet ar -
chi pel dis pose d’é ta blis se ments de grande ca pa ci té
(230 place-lits en moyenne). A l’op po sé, les hô tels cor -
ses comp tent par mi les plus pe tits : en moyenne 60 pla -
ces-lits par uni té. L’hô tel lerie de plein air est sur tout
dé ve loppée en Si cile, Sar daigne et Corse. Cette der -
nière concentre un tiers des pla ces de cam ping des îles
de Mé di ter ranée.
Voir aus si Sour ces
« Le double iso le ment des îles eu ro péen nes» - [1] Eu ros tat
Eco nomie Corse, n° 94 - Insee - Jan vier 2001
[2] Mi nis tère des Affai res étran gè res
« La Corse, île d’Eu rope » -
Eco nomie Corse, n° 84 - Insee - Mars 1998
Site Inter net d’Eu ros tat :
www.eu ro pa.eu.int/comm/eu ros tat
TEC 200516



La Corse, île de Mé di ter ranée 01.4
PRINCIPAUX INDICATEURS DEMOGRAPHIQUES
DES ILES EUROPEENNES DE MEDITERRANEE [1]
Part des Part des Part des
moins de 15 ans* 15-64 ans* 65 ans et plus* Taux brut Taux brut
Po pu la ti on* (%) (%) (%) de na ta li té** de mor t a li t é**
Ba léa res 906 266 15,6 70,2 14,2 12,2 8,7
Corse 265 999 16,5 64,4 19,0 10,2 10,4
Sar daigne 1 637 639 13,6 70,0 16,4 8,1 8,3
Si cile 4 972 124 16,9 65,9 17,2 10,2 8,9
Iles io nien nes 216 255 14,5 64,7 20,8 8,7 10,5
Nord-Egée 204 071 14,2 64,0 21,7 8,4 12,2
Sud-Egée 301 722 17,1 68,4 14,4 11,0 7,9
Crète 598 896 16,6 66,5 16,8 11,0 9,0
Ré pu blique de Chypre** * 715 137 20,9 67,3 11,8 11,6 6,9de Malte 397 296 18,7 68,5 12,8 … …
er* au 1 jan vier 2003
** pour mille ha bi tants, en 2001
*** tous ces chif fres s'en ten dent sans la partie nord de l'île sous do mi na tion turque
SUPERFICIE DES ILES EUROPEENNES DE MEDITERRANEE [1] [2]
2
(milliers de km )
CORSE
8,7
NORD-
EGEE
BALEARES ILES 3,8
5 IONIENNES
2,3
SUD-
SICILE
CHYPREEGEE
25,7 5,3 9,3*
SARDAIGNE
24,1
Mer
Méditerranée
MALTE
CRETE
0,3 8,3
2 2*dont 3,4 milliers de km pour la partie hors du contrôle des autorités au Nord de l’île et 256 km pour les bases souveraines britaniques
(Source : Ministère des Affaires étrangères, 2005)
TEC 2005 17TERRITOIRE
Dé fi ni tion se puis 1986, les fonds struc tu r els eu ro péens ap -D por ten t une con tri bu tion im por tan te au dé ve - Eu ros ta t : of fice sta tis tique des Com mu nau -
lop pe ment de la Corse. Pour per mettre la réa li sa tion de tés eu ro péen nes.
cet ob jec tif, la Com mu nau té eu ro péenne a doté la
No men cla tu re des uni tés ter ri to ria les sta tis -Corse, entre 1986 et 1993, d’un Pro gramme in té gré
ti ques (Nuts) : four nit un cadre de ré fé rencemé di ter ra née n (PIM), d’un Cadre com mu nau taire
uni forme pour les sta tis ti ques ré gio na les, pourd’ap pui (CCA) et de dif fé ren tes ini tia ti ves com mu nau -
les vingt-cinq Etats mem bres. Il existe quatretai res. La Corse fait alors partie de l’Objec tif 1, qui
ni veaux d’a gré ga tion ter ri to riale. Le ni veauconcerne les ré gions qua li fiées « en re tard de dé ve lop -
cor res pon dant aux ré gions fran çai ses est le ni -pe ment ».
veau Nuts 2.Lors de la pre mière phase de mise en œuvre (1989-1993),
le CCA a mis l’ac cent sur les in fras truc tu res de dé sen - Fonds struc tu re ls eu ro péens : les fonds
cla ve ment ex terne, por tuai res ou aé ro por tuai res, à tra - struc tu r els con tri buent à réa li ser l’ob jec tif de
vers di vers pro gram mes, dont le Fonds eu ro péen de co hé sion éco no mique et so ciale de l’Union eu -
dé ve lop pe ment ré gio nal (Feder) prin ci pa le ment. ro péenne. Leurs ressour ces sont consa crées
La se conde gé né ra tion d’ai des com mu nau tai res a été à des ac tions qui ai dent à ré duire l’é cart entre
ap pli cable jus qu ’en 1999. Dans le cadre de l’ Objec tif 1 , les ré gions dé fa vo ri sées et les au tres et à pro -
la Corse a bé né fi cié de l’in ter ven tion des fonds struc - mou voir l’é ga li té de chan ces pro fes sion nel les
tu rels eu ro péens (Feder avant tout) au tra vers d’un Do - des dif fé rents grou pes so ciaux, en fonc tion
cu ment unique de pro gram ma tion, le Docup, qui d’une série d’ob jec tifs prio ri tai res. Il existe
dé ter mine les prio ri tés de dé ve lop pe ment. Pa ral lè le - quatre fonds struc tu rels :
ment, dif fé ren ts vo lets des Pro gram mes d’i ni tia tive - le Fonds eu ro péen de dé ve lop pe ment ré gio nal
com m u nau tair e (Pic) ont été adop tés de puis 2000. (Fe der) ;
La Corse sort des ré gions éli gi bles à l’Objec tif 1 à par tir - le Fonds so cial eu ro péen (FSE) ;
de 2006. Pour 2000-2006, elle bé né ficie d’un sou tien - le Fonds eu ro péen d’o rien ta tion et de ga rantie
tran si toire au titre de cet Objec tif 1. agri co les (Feo ga) sec tion orien ta tion ;
Le Docup pour le dé ve lop pe ment ré gio nal de la Corse - l’Instru ment fi nan cier d’o rien ta tion pour la pêche
pour la pé riode 2000-2006 a été si gné le 17 no vembre (Ifop).
2000. La stra tégie pro posée par les ac teurs cor ses et né -
Objec tifs prio ri tai res 2000-2006 : Pour la pé -gociée avec la Com mis sion eu ro péenne re pose sur
riode 2000-2006, le Con seil de l’Union eu ro -
deux prio ri tés : la co hé sion so ciale et le dé ve lop pe ment
péenne a dé ci dé de concen trer les ac tionsdu rable.
struc tu r el les sur trois ob jec tifs prio ri tai res :
- l’Objec tif 1 concerne le dé ve lop pe ment et l’a -
jus te ment struc tu r el des ré gions en re tard de
dé ve lop pe ment ;
- l’Objec tif 2 a trait à la re con ver sion éco no mique
et so ciale des zo nes en dif fi cul té struc tu r elle ;
- l’Objec tif 3 n’est pas ré gio na li sé ; fi nan cé par
le Fonds so cial eu ro péen (FSE), il concerne
l’a dap ta tion et la mo der ni sa tion des po li ti ques
et sys t è mes na tio naux d’é du ca tion, de for ma -
tion et d’em ploi.
Voir aus si Sour ces
« Info re gio pa no ra ma » - [1] Eu ros tat
Revue tri mes trielle de la com mis sion eu ro péenne, di rec -
tion des po li ti ques ré gio na les
« Do cu ment unique de pro gram ma tion pour la Corse
2000-2006 » -
Pré fec ture de Corse - Col lec ti vi té ter ri to riale de Corse
Site Inter net d’Eu ros tat :
www.eu ro pa.eu.int/comm/eu ros tat
TEC 200518


La Corse en Eu rope 01.5
DENSITE DE POPULATION DANS LES REGIONS DE L'UNION EUROPEENNES [1]
Pro gr am mes d’i ni tia ti ve com mu nau tair e
(Pic) : les pro gram mes com mu nau tai res dé ve -
lop pés dans le cadre de la po li tique ré gio nale
de l’Union eu ro péenne peu vent être mis en
oeuvre au ni veau na tio nal via les Pic. Pour la
pé riode 2000-2006, les ini tia ti ves sont : Inter reg
(co o pé ra tion tran seu ro péenne), Equal (lutte
contre les dis cri mi na tions sur le mar ché du tra -
vail), Lea der+ (dé ve lop pe ment ru ral), Urban
Suède
(aide aux quar tiers dé fa vo ri sés) .
Finlande
Royaume-Uni
Estonie
LettonieDanemark
Lituanie
Pays-Bas
Pologne
Belgique Allemagne
Irlande
Luxembourg Nombre d’habitants
République 2 au km en 2001
Tchèque Slovaquie
500 et plus
France Autriche de 300 à 500Hongrie
de 150 à 300
de 60 à 150Slovénie
moins de 60
Italie
Grèce
Espagne
Portugal Chypre
Malte
C Eurostat-Gisco 2005
TEC 2005 19

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.