La diversité industrielle des territoires

De
Publié par

La carte de l'emploi industriel reste contrastée. Les effectifs sont importants au nord d'une diagonale Nantes - Valence mais certaines industries ont une implantation spécifique liée aux caractéristiques du secteur. Les activités sont plus diversifiées dans le Bassin parisien, les Pays de la Loire, en Alsace et dans le Sud-Est, tandis que les groupes et les grands établissements sont plus présents dans le Nord et l'Est de la France. L'emploi industriel local est parfois contrôlé par quelques grands établissements, comme dans certains bassins isolés et dans des zones d'implantation de l'industrie automobile. L'Île-de-France ainsi que les grandes métropoles du Sud bénéficient d'un niveau d'encadrement élevé.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 23
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N ° 650 JUIN 1999
PRIX : 15 F (2,29 $ )
La diversité industrielle des territoires
Frédéric Lainé et Carole Rieu, Division des statistiques et études régionales, Insee
l’Alsace, la Vendée et la région Rhône Al a carte de l’emploi industriel reste
pes (carte 1). En revanche, il est clairsemé
contrastée. Les effectifs sont dans l’ouest de la Lorraine et dans une bonneLimportants au nord d’une diago- partie de la Champagne Ardenne et de la Bour
gogne. Au sudd’une ligne Nantes Valence,nale Nantes - Valence mais certaines
seuls les métropoles régionales de Bordeaux
industries ont une implantation spécifi et Toulouse, le littoral autour de Marseille ainsi
que liée aux caractéristiques du secteur. que quelques bassins industriels relativement
isolés comme les zones d’emploi de Lacq Les activités sont plus diversifiées dans
Orthez, Pau et Castres Mazamet présentent
le Bassin parisien, les Pays de la Loire, enune densité industrielle forte.
Alsace et dans le Sud Est, tandis que lesL’industrie se répartit sur le territoire selon
différentes logiques liées aux facteurs domi groupes et les grands établissements
nants de chaque activité : présence de res
sont plus présents dans le Nord et l’Est de sources naturelles, proximité des marchés,
la France. L’emploi industriel local est faible coût ou qualité de la main d’œuvre, poids
des groupes internationalisés dans le secteur,parfois contrôlé par quelques grands éta
mode d’organisation de la production par
blissements, comme dans certains bas exemple. Certaines industries sont présentes
sins isolés et dans des zones sur une grande partie du territoire, d’autres
sont implantées sélectivement dans quelquesd’implantation de l’industrie automobile.
zones d’emploi.
L’Île de France ainsi que les grandes
métropoles du Sud bénéficient d’un Des concentrations géographiques
niveau d’encadrement élevé. différentes selon le type d’industrie
Les industries dépendantes de la présence
L’emploi industriel (cf. Pour comprendre ces de ressources minérales rares ou d’activités
résultats) est particulièrement dense dans leportuaires donnent l’exemple de la concen
Nord de la France, l’Île de France et le proche tration géographique maximale ( graphique).
Bassin parisien qui l’entoure, l’axe mosellan etAinsi, plus des trois quarts des emplois des
Densité industrielle par zone d’emploi
Source : DADS/BRIDGE au 31/12/1995, Insee
?
INSEE
PREMIEREindustries des combustibles et de la est de la France et région Rhône Alpes.et les cinq secteurs les plus représen
construction navale sont regroupés en L’ouest et le sud du Bassin parisien onttés emploient moins de la moitié des
seulement dix zones d’emploi. La con bénéficié également de décentralisa emplois industriels de la zone. En Île
centration spatiale est également forte tions industrielles. L’industrie des matiè de France, l’ancienneté et la densité
dans les industries employant princi res plastiques s’est implantée sur deux du tissu industriel, ainsi que son statut
palement de la main d’œuvrequalifiée territoires principaux : l’un se situe au de centre de concentration des fonc
(construction aéronautique, pharmacie nord de Rhône Alpes, le long d’une tions de direction et de conception,
et parfumerie, industrie des biens ligne Saint Claude Yssingeaux ; l’autrecontribuent à la diversité locale des
d’équipement électriques et électroni au nord ouest de la France, le long d’un secteurs d’activité. Le Bassin parisien
ques) ; celles ci cherchent à être pro croissant passant de Lille à Nantes, en hors Île de France, prolongé vers
ches des territoires cumulant une relation avec la forte présence de l’in l’ouest jusqu’aux Pays de la Loire , est
population hautement diplômée et des dustrie automobile. caractérisé lui aussi par une forte
centres de recherche. D’autres indus Parmi les industries les moins concen diversité d’industries. Durant la phase
tries comme la construction automo trées, on retrouve les activités liées à des de décentralisation des années 50 70,
bile et le caoutchouc sont organisées ressources agricoles : industries agro des ateliers de fabrication appartenant
autour de quelques grands établisse alimentaires (IAA), industries du bois et à de multiples industries se sont
ments et restent cantonnées à quel du papier. Cette faible concentration superposés à un tissu industriel plus
ques zones d’emploi issues de la n’exclut pas cependant une localisation ancien. La diversité sectorielle de
période d’industrialisation de la pre- plus prononcée dans certains territoires. l’Alsace et de Rhône Alpes est l’héri
e mière moitié du XX siècle ou de la Les IAA sont très présentes dans l’Ouest tière d’un processus d’industrialisation
phase de décentralisation industrielle de la France, l’Île de France et le proche ancien qui a concerné de nombreuses
des années 50 70. Enfin des indus Bassin parisien, le Nord de la France, les filières industrielles : chimie, textile
tries anciennes comme le textile, le zones d’emploi de Strasbourg, Lyon et habillement, métallurgie mécanique
cuir et l’habillement ont maintenant Marseille. notamment. La forte pénétration des
une implantation réduite à quelques groupes étrangers dans le Bassin
sites. Après une phase de diffusion parisien et en Alsace contribue à cetteUne industrie plus diversifiée dans
dans l’ensemble du territoire au début diversité industrielle, que ce soit parle Bassin parisien, les Pays de la
edu XIX siècle, la recherche de gains rachat d’entreprises ou par implanta Loire, en Alsace et dans le Sud Est
de productivité alliée à la compétition tion ex nihilo. Sur la façade méditerra
internationale ont entraîné une réduc L’éventail des secteurs d’activité est néenne, l’industrie est également
tion des sites de production en France. plus large dans le Bassin parisien, lesdiversifiée, exception faite des zones
Les secteurs de la métallurgie et des Pays de la Loire, en Alsace et dans led’implantation de la très grande indus
plastiques ont une concentration Sud Est ( carte 2). Les 59 zones d’em trie (zones d’emploi de Fos sur Mer,
moyenne. La métallurgie est située ploi au tissu industriel le plus diversifiéSalon de Provence, Étang de Berre,
dans les régions d’industrialisation an ont plus de la moitié des 65 secteurs Toulon). La présenced’un tissu de petits
cienne où elle a émergé : quart nord industriels présents sur leur territoire établissements qui se renouvelle souvent
L’emploi industriel salarié dans les régions suivant la Diversité sectorielle de l’industrie par zone d’emploi
taille des établissements
Part (en % de l’effectif salarié) des établissements industriels de
10 49 50 199 200 499 500 et +
Région 1 9 sal.
sal. sal. sal. sal.
Alsace 5,2 16,1 24,9 20,3 33,5
Aquitaine 11,9 26,9 23,9 14,5 22,8
Auvergne 8,6 22,5 21,6 14,4 32,9
Basse Normandie 5,8 18,7 29,4 16,8 29,3
Bourgogne 7,0 20,3 29,2 23,6 19,9
Bretagne 7,1 19,6 28,5 17,2 27,6
Centre 6,4 20,7 28,2 22,5 22,2
Champagne Ardenne 6,6 21,1 28,4 23,1 20,8
Corse 44,7 43,7 11,6 0 0
Franche Comté 6,8 19,3 26,2 15,3 32,4
Haute Normandie 4,8 18,1 22,2 25,4 29,5
Île de France 10,7 23,0 22,6 15,9 27,8
Languedoc Roussillon 17,9 29,7 21,0 14,3 17,1
Limousin 8,9 27,5 25,5 24,3 13,8
Lorraine 5,8 18,2 22,3 22,2 31,5
Midi Pyrénées 12,5 27,0 23,1 14,2 23,2
Nord Pas-de Calais 5,5 21,1 27,6 18,7 27,1
3,15 - 3,68Provence Alpes Côte d’Azur 16,6 26,8 19,8 11,7 25,1
2,9 - 3,15
Pays de la Loire 6,2 21,4 30,4 21,5 20,5 2,65 - 2,9
2,3 - 2,65Picardie 5,1 18,7 29,6 25,4 21,2
0,98 - 2,3
Poitou Charentes 8,5 23,2 28,3 20,5 19,5
Rhône Alpes 9,7 26,1 27,1 19,4 17,7
Province métropolitaine 8,0 22,0 26,3 19,5 24,2
Source : DADS/BRIDGE au 31/12/1995, Insee Source : DADS/BRIDGE au 31/12/1995, Insee
`˚est un facteur de diversité industrielle de Centre et les Pays de la Loire, les éta concernées, les trois plus grands éta
cet espace littoral par ailleurs davantage blissements de plus de 500 salariés oc blissements regroupent au moins
orienté vers les activités tertiaires. cupent une part un peu moins importante 45 % de l’emploi industriel . La part du
A contrario, deux types de territoire en raison de la quasi absence de très plus grand d’entre eux dans l’emploi
sont peu diversifiés. grandes unités industrielles de plus de industriel local est au moins de 34 %.
En Bretagne, en Lorraine et en Fran 2 000 salariés. Deux profils de zones d’emploi se dé
che Comté, l’absence de diversité L’Île de France et l’Auvergne sont gagent.
sectorielle tient à un développement caractérisées par la faible représentation Les premières, marquées par un tissu in
industriel limité à un nombre restreint des établissements de taille moyenne : dustriel faible, sont souvent situées en
d’industries. En Bretagne, ce dévelop sur un tissu majoritairement composé zone de montagne (Clermont Ferrand,
pement est assez récent et s’est con de petites unités viennent se superpo Issoire, Mauriac dans le Massif central,
centré autour des IAA, et de deux ser des établissements de plus de 500 Lannemezan dans les Pyrénées) ou en
industries décentralisées : l’automo salariés appartenant à de grands grou zones rurales (Saint Omer, Dompierre
bile et l’électronique. Le processus pes (Michelin pour l’Auvergne, sièges sur Besbre, Decize, Terrasson, Ganges
d’industrialisation en Lorraine s’est sociaux et fonctions stratégiques de le Vigan). Dans ces zones d’emploi sont
quant à lui souvent limité à des indus nombreux grands groupes nationaux et localisés un ou plusieurs grands établis
tries de base. Enfin la Franche Comtéinternationaux en Île de-France). Au sements isolés, dont l’implantation est
est caractérisée par une présence trèscontraire, les régions Pays de la Loire et liée à l’exploitation de ressources natu
importante de l’industrie automobile à Rhône Alpes ont de nombreuses unités relles locales (bauxite, bois) ou à des fac
son extrémité nord tandis que le reste de taille moyenne (10 à 199 salariés), teurs historiques (fabrication de
du territoire est composé de multiples témoignage de la forte densité dans cescaoutchouc à Clermont Ferrand).
bassins industriels, chacun spécialisé régions des petites et moyennes entre Les secondes sont très industrialisées.
dans des créneaux d’activité assez prises (PME).Enfin, les régions du Sud La concentration de l’emploi s’expli
fins (horlogerie, lunetterie, plastiques, de la France ont une structure indus que alors le plus souvent par l’implan
etc.). Le second type de territoire trielle où les très petits établissements tation d’un grand établissement de
industriel peu diversifié est celui des sont fortement représentés. construction de matériel de transport :
zones de densité industrielle relative automobiles à Poissy, Montbéliard,
ment faible, sans apport récent de nou Les Mureaux, Briey, Mulhouse ; bâti Quand l’emploi industriel local
velles industries. L’activité industrielle ments de guerre à Toulon ; hélicoptè dépend de quelques grands
se focalise sur quelques créneaux d’ac res à Etang de Berre.établissements
tivité. Le Massif central et certaines
zones d’emploi des Pyrénées et des Dans certaines zones d’emploi, quel Une présence de cadres élevée
Alpes relèvent de ce cas de figure. ques grands établissements contrôlent
en Île de France et dans l’essentiel de l’emploi industriel local
(tableau 2). Ceci constitue un facteur les grandes métropoles Le poids des grands
de risque pour l’économie locale enétablissements et des groupes du Sud de la France
cas de baisse de l’activité et de l’em est plus fort dans le Nord et l’Est
ploi de ces établissements dominants. Le niveau d’encadrement dans l’indus
Dans les territoires du Nord de la Dans les vingt zones d’emploi les plustrie qualifie aussi le tissu industriel
France, les établissements industriels
Concentration géographique des industries
sont de plus grande taille que dans le
Sud (tableau 1). De même, l’implanta
tion des groupes y est plus forte, avec
une localisation privilégiée des grou
pes étrangers dans l’Est et le Bassin
parisien. Les régions d’implantation
ancienne de la grande industrie telles
que le Nord Pas de Calais, la Lor-
raine, l’Alsace, la Franche Comté, la
Haute Normandie restent très mar
quées par le poids des grands établis
sements, notamment ceux de plus de
500 salariés qui représentent entre un
quart et un tiers des emplois salariés
industriels. Les régions touchées par
les vagues de décentralisation indus
trielle des années 50 70 ont des carac
téristiques proches, notamment la
0 20 40 60 80 100Bretagne et la Basse Normandie. En
Poitou-Charentes, Picardie, Champa
Lecture : dans la construction navale, les dix premières zones d’emploi regroupent 85% des effectifs, les trente premièr.es 96 %gne Ardenne, Bourgogne, et dans le
Source : DADS/BRIDGE au 31/12/1995, Inseeet pâtisseries artisanales.Les 20 zones d’emploi à l’intérieur desquelles l’emploi industriel est le plus
Pour mesurer la diversité sectorielle et la concen
concentré dans quelques établissements
tration de l’emploi industriel dans chaque zone
Indice de concentration de d’emploi, des indicateurs synthétiques ont été
Zone d’emploi Région 1
l’emploi industriel calculés. L’indicateur de diversité sectorielle
de l’industrie dépend à la fois du nombre de sec Poissy Île de France 0,44
teurs industriels présents dans la zone d’emploiMontbéliard Franche Comté 0,38
et de la part de l’emploi représenté par chaqueLes Mureaux Île de France 0,32
secteur industriel. Pour chaque zone d’emploi j,Saint Omer Nord Pas-de Calais 0,30
2Dj= p Log (1/p) où pdésigne la part de chaqueij ij ij Toulon Provence Alpes Côte d’Azur 0,29
secteur i dans l’emploi salarié industriel de la zoneLannion Bretagne 0,25
j, d’après la nomenclature économique de syn Étang de Berre Provence Alpes Côte d’Azur 0,24
thèse (NES114) qui découpe le champ de l’indus Montereau Faut Yonne Île de France 0,22
trie en 65 secteurs. Cet indicateur prend desDigne Provence Alpes Côte d’Azur 0,22
valeurs d’autant plus grandes que l’emploi indus Dompierre sur Besbre Auvergne 0,22
triel est dispersé entre un nombre important deBriey Lorraine 0,20
secteurs. L’indice de concentration de l’emploiClermont Ferrand Auvergne 0,19
industriel dépend à la fois du nombre d’établis Vesoul Franche Comté 0,19
sements industriels présents dans la zone d’em Mauriac Auvergne 0,19
ploi et des disparités des parts occupées parGanges le Vigan Languedoc Roussillon 0,19
chacun de ces établissements. Pour chaque zoneTerrasson Aquitaine 0,19
d’emploi j, Cj = p2ij où pij désigne la part deDecize Bourgogne 0,18
chaque établissement i dans l’emploi salarié in Lannemezan Midi Pyrénées 0,16
dustriel de la zone j. Cet indice compris entre 0 etMulhouse Alsace 0,16
1 prend des valeurs d’autant plus grandes queIssoire Auvergne 0,15
l’emploi industriel local est concentré dans peu
1. Voir Pour comprendre ces résultats
d’établissements.Lecture : dans la zone d’emploi de Saint Omer, une grande part de l’emploi industriel se concentre dans un petit nombre
d’établissements. La concentration est encore plus forte à Montbéliard.
Source : DADS / BRIDGE au 31/12/1995, Insee
Pour en savoir plus
local. Il est élevé dans les zones sentent des taux d’encadrement rela
concentrant des industries de pointe tivement faibles. Atlas des zones d’emploi, cédérom, In
ou des fonctions de direction et de see, édition 1998. Un chapitre entier est
consacré à l’appareil productif, déclinéconception des grandes entreprises. Pour comprendre
selon six thèmes : tissu productif, créa Sont tout particulièrement concernés ces résultats
tions d’établissements, transferts d’éta
l’Île de France, notamment autour de
blissements, tissu industriel, localisation
Versailles, Orsay, Boulogne Billan des industries, tertiaire.
Le découpage en zones d’emploi s’appuie surcourt, Nanterre et Paris, et de grandes « Le tissu productif régional : diversité et
l’observation des marchés locaux du travail, péri concentration », F. Lainé et C. Rieu,métropoles de la partie sud de la
mètres dans lesquels la population réside et tra Insee Première, n° 630, 1999.France : Bordeaux, Toulouse, Mont
vaille à la fois. Il offre une partition complète du Tendances Régionales 1998, Synthèses,
pellier, Marseille, Cannes Grasse An
territoire métropolitain en 348 zones. n° 22, Insee , 1999.
tibes, Lyon, Grenoble. Le littoral La France et ses régions , Insee, éditionLes statistiques sur l’emploi salarié des indus
méditerranéen et l’arrière pays pro 1997 (et son cédérom).tries reposent sur une utilisation conjointe de la
« La restructuration des grands établis vençal se singularisent également par source administrative des Déclarations Annuelles
sements industriels », D. Roualdès,de Données Sociales (DADS) et de la Base Rela une forte proportion de cadres. Enfin,
Insee Première, n° 512,1997.tionnelle Inter régionale de Données sur les Grandsquelques territoires isolés bénéficient
Structures productives locales et formesEtablissements (BRIDGE) gérée par l’Insee.
de la présence d’industries de haute d’organisation économique : une analyse
Le champ de l’industrie considéré inclut l’éner
technologie : ainsi Lannion, Pau, Bel typologique, V. Hecquet et F. Lainé,
gie et les industries agro alimentaires (IAA), à
Document de travail n° E9811/H9804,fort. Dans la partie nord de la France, l’exception des secteurs de la distribution de gaz,
Insee, 1998.même les métropoles régionales pré électricité, eau et des charcuteries, boulangeries
Direction Générale :
18, Bd Adolphe Pinard
A RETOURNER A : INSEE CNGP, B.P. 2718, 80027 AMIENS CEDEX 01 75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE Tarif 1999
Paul Champsaur 1 an, 60 numéros = 530 F (France) 663 F (Europe) 827 F (Reste du monde)
Rédacteur en chef :80,80 $ 101,07 $ 126,08 $
Baudouin Seys
Nom ou raison sociale : ____________________ Activité : __________________________ Rédacteurs : J W Angel,
C. Dulon, A.C. Morin, S. TagnaniAdresse : _______________________________________________________________
Maquette : Martine Legrand___________________________________ Tél : _____________________________
Code Sage IP99650
Ci joint mon règlement en Francs par chèque à l’ordre de l’INSEE : ___________________________ F.
ISSN 0997 3192
Date : _______________________________ Sgnaturei
© INSEE 1999
q¸qq

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.