La filière bois en Pays de la Loire : bilan et perspectives

De
Publié par

La filière bois en Pays de la Loire représente environ 32 000 emplois salariés et 5 000 emplois non salariés. Paradoxe pour un territoire peu doté en bois et forêt, les Pays de la Loire sont la région française en tête dans l'ameublement et la menuiserie industrielle, deuxième dans le travail du bois.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 61
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

www.insee.fr/pays-de-la-loire
N° 69. Mai 2008
La filière bois en
Pays de la Loire :
bilan et perspectives
ANS LA RÉGION PAYS DE LA LOIRE, en Exploitation forestière,La filière bois en Pays de la
2005, la filière bois rassemble négoce de bois, scierie :Loire représente environ 32 000
plus de 6 000 établissementsD premiers maillons de laemplois salariés et 5 000 emplois
régionaux qui emploient 32 000 salariés. filière bois
non salariés. Paradoxe pour un D’amont en aval, à partir de la première
Bois et forêts ne couvrent que 11 % duterritoire peu doté en bois et transformation du bois, cette filière intègre
territoire de la région contre 28 % enforêt, les Pays de la Loire sont les exploitations forestières, les activités
moyenne nationale ; ils ne représententla région française en tête dans d’intermédiaire et de commerce de gros du
donc que 2 % du total bois et forêts fran-
bois, les activités industrielles du travail dul’ameublement et la menuiserie
çais. Faibles apports en matière première,
bois, du papier carton et de l’ameublementindustrielle, deuxième dans le mais 8 % de la richesse créée par la filièreet les activités charpente et menuiserie boistravail du bois. Conforter la filière bois en part nationale, tel est le paradoxede la construction. Aux 32 000 salariés desbois régionale face aux défis de de la région Pays de la Loire. Les Paysétablissements régionaux, s’ajoutent en-
la mondialisation, l’adapter aux de la Loire se classent ainsi en deuxième
viron 5 000 emplois non salariés (indé-
position des régions employeuses de lanouvelles tendances des marchés pendants sans salarié, employeurs, aides
filière, derrière Rhône-Alpes. La ressourceet aux problématiques issues du familiaux) situés principalement dans la
limitée en bois est loin d’être un handicapdéveloppement durable, renouveler construction (60 %), les industries du bois
pour cette filière qui exige d’abord uneet mieux qualifier sa main-d’œuvre (31 %) et les exploitations forestières (5 %).
main-d’œuvre de qualité. Assises sur le
sont autant d’enjeux décisifs. Les 4 400 entreprises mono ou quasi- site nantais de Cheviré, les activités de
monorégionales de la filière (c’est-à-dire négoce de bois sont donc indispensables à
dont plus de 80% des salariés tra- l’approvisionnement de la filière bois ré-
vaillent dans la région Pays de la Loire) gionale ; ce secteur occupe 1 700 salariés.
génèrent 3 600 millions d’euros de chiffre
Peuplier, pin maritime, chêne et essencesd’affaires, dont 5 % à l’exportation. La
exotiques alimentent les secteurs de larichesse - valeur ajoutée - créée par ces
première transformation du bois (sciage,entreprises s’élève à 1 200 millions d’euros,
rabotage, imprégnation), qui occupentrépartie essentiellement entre frais de
1 200 salariés.
personnel (72 %) et excédent brut d’ex-
Jean COLLOBERT
ploitation (24 %).bilan et perspectivesLa filière bois dans les Pays de la Loire :
Couverture forestière et effectifs salariés dans la filière bois papier carton), les grandes unités sont
dans les régions de France métropolitaine prépondérantes. Dans les activités rele-
vant de la construction (charpente et me-
nuiserie), on constate plutôt un certain
émiettement économique.
La concentration est maximale dans l’in-
dustrie du papier carton, minimale dans la
construction. Ainsi, 70 % des effectifs
relevant de la construction sont employés
dans les établissements de moins de 20
salariés, contre 22 % seulement dans la
fabrication de meubles et 14 % dans les
industries du travail du bois et du papier-
carton. D’un point de vue économique,
la filière bois est extrêmement hétérogène :
elle va de la grande industrie hautement ca-
pitalistique à la structure artisanale, voire
familiale, de taille réduite.
Charpente, menuiserie
et fabrication de meubles,
activités motrices
Les exploitations forestières et les scieries Comme au niveau national, la filière est glo- dans la région
sont des activités en pleine mutation éco- balement très atomisée dans la région :
nomique : les premières sont concernées les très petites unités de moins de 20 Au sein de la filière nationale des industries
par l’évolution des méthodes de travail, les salariés représentent certes 95 % de du bois, la région présente quelques parti-
secondes se concentrent et sont mainte- l’ensemble des établissements, mais el- cularités. Elle est peu présente dans l’ex-
nant confrontées au problème de la trans- les ne contribuent que pour 36 % à l’emploi. ploitation forestière et les activités liées
mission d’entreprise. Les petits et moyens établissements (de à la première transformation du bois. En
20 à 99 salariés) représentent le tiers revanche, elle est leader dans les activités
des emplois. Enfin, les quelques grands de la deuxième transformation du bois, laUn tissu économique
établissements de 100 salariés et plus fabrication de meubles notamment. Lesdynamique et dense
emploient 30 % des effectifs. Pays de la Loire sont la première région fran-irriguant les territoires
çaise pour l’industrie de l’ameublement, et
Cependant, le degré de concentrationDans la région, la filière bois offre près la deuxième pour le travail du bois et la
est très différent selon la nature des ac-d’un emploi sur treize dans l’industrie fabrication d’articles en bois, derrière l’Aqui-
tivités et leur processus de production.manufacturière et un emploi sur neuf taine. Concernant les activités charpente et
Dans les activités relevant de la filièredans la construction. menuiserie dans la construction, la région
industrielle du bois (travail du bois et représente plus de 9 % de la filière nationale.
Cette spécialisation régionale est aussi
la conséquence du dynamisme démogra-
phique et du fort développement de la mai-
son individuelle, autre particularité locale
marquée.
Conséquence directe d’un profil d’ache-
teurs très majoritairement propriétaires et
résidant dans des maisons individuelles,
Répartition de la récolte de bois d’œuvre
par essence en % du volume
Source : Agreste - Enquête exploitations forestières et scieries 2005
2 INSEE PAYS DE LA LOIRE - LA FILIÈRE BOIS EN PAYS DE LA LOIRE : BILAN ET PERSPECTIVES - MAI 2008Chiffres économiques clés sur la filière en Pays de la Loire
Source : Insee, Ficus 2005 et CLAP 2005
Lecture : les entreprises de la région Pays de la Loire contribuent pour 5,9 % au chiffre d’affaires national des industries du bois en 2005.
Remarque : les indicateurs économiques ont été calculés sur le champ des entreprises mono ou quasi-monorégionales, c’est-à-dire les entreprises dont plus de 80 % des salariés travaillent en Pays de la Loire
et dans la filière bois, soit 4 370 unités.
les ventes de cuisine se placent au La filière bois participe à la structuration Adaptation aux marchés
deuxième rang du marché régional, alors de l’espace économique régional, car de l’appareil productif
qu’elles se situent au troisième rang au ni- elle est surtout présente dans les zones et intégration des
veau national. La cuisine représente ainsi d’emploi les plus rurales ou périphériques. problématiques liées au
28 % de la valeur du marché du meuble Son importance relative par rapport aux développement durable :
en Pays de Loire, alors qu’elle ne repré- autres activités se manifeste essentiellement deux enjeux économiques
sente que 22 % sur la France entière. Les dans les zones d’emploi de Vendée-Est, majeurs
acheteurs de meubles de la région pré- Châteaubriant, Segréen-Sud-Mayenne,
fèrent en outre les magasins plutôt Sarthe-Nord et Sud ; pour ces territoires, L’un des défis majeurs que doit relever la fi-
spécialisés comme les spécialistes en la filière est d’une importance stratégique sur lière bois régionale dans les années à venir
cuisines et les spécialistes en salons, le tissu économique. A contrario, l’impact est celui de l’adaptation de l’appareil pro-
alors qu’ils délaissent plus volontiers la économique de la filière bois est moins ductif aux évolutions des marchés : concur-
grande distribution de meuble à bas prix. sensible dans les zones d’emploi plus ur- rence des matériaux de substitution au
baines ou diversifiées de Nantes, Angers, bois, concurrence liée à la mondialisation,
Laval et Cholet. La préservation de cette concurrence liée à l’innovation et aux nou-La filière bois structure
filière est bien sûr nécessaire dans les veaux produits. À cet égard, le faible tauxl’espace économique régional
espaces économiques diversifiés (Nantes, d’investissement relevé dans la filière pose
La filière bois est une spécialité d’abord Angers) ; elle est indispensable à l’équilibre problème : il culmine à 10 % seulement
vendéenne et présente une localisation socioéconomique des territoires ruraux contre 13 % en France métropolitaine.
plutôt rurale. Nantes (20 % des effectifs), plus fragiles (Segréen-Sud Mayenne, Sarthe-
Le bois profite actuellement du dynamismeCholetais (11 % des effectifs) et Vendée- Nord et Sud).
des secteurs de la construction et deEst (11 % des effectifs) sont les trois zones
Les spécialisations locales sont assez mar- l’agencement, qui ont largement recours àd’emploi majeures dans la filière bois.
quées : ameublement dans le Choletais et en ce matériau. En outre, ses qualités environ-La Vendée, département le moins urbanisé
Vendée, fabrication de papier et de carton nementales, ainsi que les techniques utili-de la région, attire le quart des emplois
dans la Sarthe, fabrication de charpentes et sées pour sa mise en œuvre qui se prêtentde la filière bois régionale.
menuiseries en Vendée-Ouest. bien à l’incorporation de fortes épaisseurs
Les effectifs de la filière bois par grand secteur
Spécificité de la filière bois dans les régions françaises dans les zones d’emploi des Pays de la Loire
Source : Insee, CLAP 2005
Note de lecture : « l’indice de spécificité (Krugman) permet d’identifier les régions où la structure de la
filière bois est plus ou moins semblable à la moyenne française :
- plus il est proche de 0, moins il y a de spécificité sectorielle ; la structure de la filière bois régionale est
semblable à la structure nationaleoche de 1, plus il y a une forte spécialisation sectorielle dans un (ou des) secteurs(s) de la filière bois ».
3 INSEE PAYS DE LA LOIRE - LA FILIÈRE BOIS EN PAYS DE LA LOIRE : BILAN ET PERSPECTIVES - MAI 2008bilan et perspectives
La filière bois dans les Pays de la Loire :
Équilibre en matière de relation emploi-formation en 2005 à la moyenne des autres secteurs. Les
artisans sont aussi surreprésentés, au
contraire des fonctions d’encadrement
supérieur. La majorité des salariés ont suivi
une formation de niveau CAP ou BEP.
La filière bois présente une palette de
métiers relativement attractifs et assure
aux jeunes issus de l’apprentissage ou
d’autres formations initiales une insertion
dans la vie active plutôt aisée. En termes de
relation formation-emploi, les métiers du
bois se caractérisent par un volume de
formés conforme aux critères régionaux
(un sortant de formation pour 29 actifs
en emploi) et un indicateur de chômage
inférieur de moitié (5 % contre 11 % en
2005) à la moyenne des métiers en Pays
(*) hors cadres et professions libérales de la Loire. Cet équilibre globalement
Source : Carif-Oref Pays de la Loire
satisfaisant doit cependant être modulé en
fonction des spécificités des métiers et desd’isolant, font que ce matériau est et sera le processus de destruction créatrice
secteurs. L’exploitation forestière souffreencore plus recherché dans les construc- d’emploi, qui se traduit par l’entrée dans
ainsi d’un déficit de formés, notammenttions nouvelles. En Pays de la Loire, le la filière d’environ 500 établissements
de bûcherons. La menuiserie rencontre desnombre et la part des constructions de par an et un nombre comparable d’unités
difficultés de « fidélisation » de ses formés,logements réalisées en ossature bois ont qui en sort, pour un emploi créé, près de
qui migrent vers d’autres secteurs d’activité,très fortement progressé ces deux der- trois emplois sont ainsi détruits.
la construction navale par exemple. Lesnières années.
difficultés structurelles des industries de
Fidélisation et formationAutre enjeu majeur pour la filière bois l’ameublement induisent une perte d’attrac-
de la main-d’œuvre : deuxdans la région, la prise en compte de la tivité des métiers de la productique-ameu-
enjeux socioéconomiquesquestion du développement durable est es- blement alors que ces industries sont
cruciaux pour l’avenirsentielle. Elle commence par une meilleure aujourd’hui en recherche de main-d’œuvre.■
gestion de la forêt, puis par une générali-
Les nombreux recrutements récents de
sation des procédures de certification
jeunes dans la construction et le recours
des produits issus tant de la forêt locale privilégié à l’apprentissage comme source
que des bois exotiques importés. Elle est
de recrutement font que la filière est relati- Atlanbois
en avance sur la moyenne nationale dans
vement protégée des problèmes liés au
ce domaine, avec un tiers de la surface La Promotion de la filière bois en Pays de la Loire
vieillissement de la main-d’œuvre : dans les BP 70515 - 44105 Nantes Cédex 4forestière qui est certifié, contre un peu années à venir, les flux de départ en retraite Tel 02 40 73 73 30 - Fax 02 40 73 03 01
plus du quart en moyenne.
seront contenus, autour de 2 % l’an. Cette Carrefour International du Bois -
filière reste essentiellement masculine, no- www.timbershow.com
Vitalité de l’emploi dans la tamment dans la construction et les scieries, Salon Maison Bois
filière en Pays de la Loire www.salon-maison-bois.comavec moins de 15 % de femmes.
Retrouvez toutes les informations sur laEntre 1995 et 2005, l’emploi a progressé Les entreprises de la filière bois sont de filière bois en région Pays de la Loire sur
de 9 % dans l’ensemble de la filière bois en grosses utilisatrices de main-d’œuvre. La notre site internet
Pays de la Loire, alors que les effectifs se proportion d’ouvriers y est donc supérieure
www.atlanbois.comsont effrités de 4 % pour la France métro-
politaine, attestant ainsi d’une bonne santé
Pour en savoir plus :de la filière dans la région. Cette hausse des
DIRECTEUR DE LA PUBLICATIONeffectifs salariés est néanmoins la résul- Les analyses présentées dans cette étude sont Pierre MULLER
issues d’un ouvrage intitulé « La filière bois en Paystante de deux phénomènes contrastés : RÉDACTEUR EN CHEFde la Loire », Insee Pays de la Loire Dossier n° 30,
l’envolée de l’emploi dans la construction Xavier PÉTILLONpublié en mai 2008. La réalisation de cet ouvrage
(+ 44 %) et sa baisse dans les industries a été coordonnée par l’Insee Pays de la Loire. Les SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
organismes suivants y ont contribué : Atlanbois, Véronique REMONDINIdu bois (- 7 %). Si la baisse de l’emploi in- la Direction régionale de l’agriculture et de la forêt, le
MISE EN PAGEdustriel et la forte croissance de l’emploi Centre d’animation et de ressources pour l’information
Annick HARNOISsur la formation-Observatoire régional de l’emploi etdans la construction pour cette filière sont
IMPRIMEURde la formation, la Cellule économique régionale du
deux tendances lourdes observées à La Contemporaine - Sainte-Luce-sur-Loirebâtiment et des travaux publics, l’Institut de promotion
et d’études de l’ameublement, ainsi que la Délégationl’échelle nationale (respectivement - 17 % et Photos : Atlanbois, CNDB, Port Autonome derégionale Ouest-Centre de l’Union nationale des industries
+ 26 %), leur déclinaison régionale y est Nantes Saint-Nazairefrançaises de l’ameublement. L’impression de cette
eDépôt légal 2 trimestre 2008 - ISSN 1633-6283étude a été réalisée avec le concours de la Régionplus favorable. L’emploi est également
CPPAP 0707 B 06116 - Code Sage IETU06944Pays de la Loire.dynamique dans le commerce de gros.
La filière bois en Pays de la Loire, Insee Pays de la Loire
études, n° 25, mai 2004.La vitalité affichée par la filière en termes Après plusieurs années de baisse, l’activité des
d’emploi sur la dernière décennie tient plus exploitations forestières et des scieries se stabilise, INSEE Pays de la Loire
Agreste Pays de la Loire, mars 2007.aux recrutements réalisés dans les éta-
105, rue des Français LibresLe meuble en chiffres, Sessi, janvier 2008.
blissements pérennes (+ 750 emplois en Le bois en chiffres, Sessi, mai 2008. BP 67401 – 44274 NANTES Cedex 2
Meubloscope 2008, IPEA.rythme annuel) que dans le solde créations-
Ameublement et agencement - Enjeux et perspectives Tél. : 02 40 41 75 75 – Fax : 02 40 41 79 39
destructions d’emploi (-530 emplois en du secteur, Drire des Pays de la Loire, deuxième Informations statistiques au 0825 889 452
trimestre 2007.rythme annuel), lié à la démographie des (0,15 € la minute)
établissements du bois de la région. Dans
4 INSEE PAYS DE LA LOIRE - LA FILIÈRE BOIS EN PAYS DE LA LOIRE : BILAN ET PERSPECTIVES - MAI 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.