La filière mécanique forgée dans le territoire picard

De
Publié par

La filière mécanique est un des points forts de la Picardie. Dans la région plus qu'ailleurs, ces activités sont tournées vers la métallurgie et le travail des métaux. La fabrication d'équipements automobiles et celle de machines et équipements sont également très présentes. Quatre établissements de plus de 1000 salariés marquent enfin la filière régionale : Sollac Atlantique et Heidelberg Web Systems à Montataire, Airbus à Méaulte et MBK à Saint-Quentin. Entre les PME du Vimeu et ces très grandes unités, les modes de production sont très contrastés. Toutefois, comme généralement en Picardie, la filière repose avant tout sur de nombreux établissements grands et moyens, ce qui induit une répartition des emplois relativement équilibrée. Au cours des dernières années, la mécanique a connu en Picardie une reprise de l'emploi moins vive qu'en moyenne et s'est encore davantage spécialisée sur les activités les plus en amont de la filière.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 6
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N°115 - 2003
La filière mécanique forgée
dans le territoire picard
La filière mécanique est un des points forts de la Picardie. Dans la région plus
qu'ailleurs, ces activités sont tournées vers la métallurgie et le travail des métaux.
La fabrication d'équipements automobiles et celle de machines et équipements
sont également très présentes. Quatre établissements de plus de 1 000 salariés
marquent enfin la filière régionale : Sollac Atlantique et Heidelberg Web Systems
à Montataire, Airbus à Méaulte et MBK à Saint-Quentin. Entre les PME du Vimeu
et ces très grandes unités, les modes de production sont très contrastés. Toutefois,
comme généralement en Picardie, la filière repose avant tout sur de nombreux
établissements grands et moyens, ce qui induit une répartition des emplois
relativement équilibrée. Au cours des dernières années, la mécanique a connu
en Picardie une reprise de l'emploi moins vive qu'en moyenne et s'est encore
davantage spécialisée sur les activités les plus en amont de la filière.
n 2000, en Picardie,


" "3 " 4 " " " " && & " la filière mécanique
" "& " ( " " " "-///compte 1865 établis-E


sements et emploie 60760 !
salariés. Elle représente

42,1% des salariés industriels
de la région, ce qui est un peu


moins qu'en moyenne natio-

nale (43,6%). Toutefois, en rai-

son de la place de l'industrie




en Picardie, ceci correspond $ %" "& %’

’à 9,4% des salariés de la ré-
(


gion contre 8,5% en moyen-


$ ’ "#
ne. En Picardie, les représen-

" " %
tants des entreprises ont si-
$ ’
gné avec les pouvoirs publics


un « contrat de filière méca-
) " nique ». En suivant cette dé-
*

finition, la filière recouvre, les
métiers de base bien identi-
$ fiés (fabrication de machines
+ " " " " " %
et équipements à partir de piè-


,-".// $ " " (
ces mécaniques), en amont
0".// 1( " ( " " (
des activités de première
,"0//
2 " transformation (fonderie, mé-
tallurgie, travail des métaux) " " "

et en aval l'industrie des ma-
tériels de transport (automo-
Note de lecture : la typologie des zones d'emploi est le résultat d’une classification ascendante hiérarchique
bile, cycles, aéronautique, na- (CAH). La structure des emplois par activité fournit à chaque zone un profil. Les zones ayant un profil proche sont
regroupées dans une même classe, le profil moyen d'une classe à l'autre étant le plus éloigné possible.val, ferroviaire).
SYSTÈME PRODUCTIF

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.