La fréquentation touristique de mai à septembre 2001 - Légère tendance à la baisse

De
Publié par

La fréquentation touristique diminue de près de 2% par rapport à la saison 2000, une baisse surtout perceptible en juillet et août. La fréquentation progresse dans les hôtels de la région, surtout en début de saison. les campings connaissent une baisse des durées de séjour, principalement dans la Manche. Même si la proportion de touristes étrangers est stable, la fréquentation des Américains progresse fortemment dans les hôtels de Basse-Normandie. En revanche, la présence des Français dans les campings du Calvados n'a jamais été aussi discrète depuis dix ans.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 39
Tags :
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

n° 103 - décembre 2001
La fréquentation touristique de mai à septembre 2001
Hôtellerie et hôtellerie de plein air
LÉGÈRE TENDANCE À LA BAISSE
près les excellents résultats de étrangères. Les baisses des mois de % La fréquentation touristique di-
l’été 1999 et le retour à la nor juillet et août ont atteint en moyenne- minue de près de 2 % par rapport àAmale de l’année suivante, la 3 %. la saison 2000, une baisse surtout
saison touristique 2001 apparaît en perceptible en juillet et août.
La fréquentation dans les hôtels dedemi-teinte. La fréquentation touris-
Basse-Normandie est pourtant en lé-tique dans les hôtels et campings de % La fréquentation progressegère progression (+ 2,5 %). Si la saisonBasse-Normandie faiblit en effet légè-
dans les hôtels de la région, surtout(*) 2001 en hôtellerie homologuée ne peutrement avec un nombre de nuitées en
en début de saison. Les campingscertes être qualifiée d’exceptionnelle,reculdeprèsde2%entre mai et sep-
connaissent une baisse des duréeselle reste honorable avec un nombre detembre.
de séjour, principalement dans lanuitées légèrement au-dessus de la ten-
Si cette baisse se retrouve à l’identique Manche.dance de ces dix dernières années.
pour les touristes français et étrangers,
L’évolution la plus importante se re-
il faut noter une progression de 8 % de
trouve en début de saison, avec une % Même si la proportion de tou-la fréquentation des étrangers au mois
progression de 7 % du nombre des nui- ristes étrangers est stable, la fré-de mai, tandis que celle des touristes
tées au mois de mai, explicable par des quentation des Américains
hexagonaux restait stable. A l’inverse,
week-ends prolongés plus nombreux progresse fortement dans les hôtels
au mois de septembre, le nombre de
que pendant la saison 2000. de Basse-Normandie.
nuitées françaises progressait de 7 %
Dans les campings, le phénomène lepar rapport à septembre 2000, et con-
plus marquant de la saison est la baissetrebalançait le recul de 5 % des nuitées % En revanche, la présence des
des durées de Français dans les campings du Cal-
séjour, princi- vados n’a jamais été aussi discrète
palement dans depuis dix ans.
le départe-
ment de la
Manche. En
en revanche le nombre d’arrivées pro-effet, si le
gresse de 4,5 %. La baisse du nombrenombre de
de nuitées est plus sensible dans lanuits passées
Manche (- 8,2 %) que dans les départe-dans les cam-
ments du Calvados et de l’Orne (- 4 %).pings de
Basse-Nor-
mandie dé- (*) Nuitées : nuits passées par les clients dans
croît de 6 %, les hôtels ou les campings.
. . . . . . . . . . . CENT POUR CENT BASSE-NORMANDIE n° 103. . . . . . . . . . .RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS
Hôtels BASSE-NORMANDIE Campings
e niveau de la fréquentation touristique dans les hôtels vec une baisse de 6 %, le nombre de nuitées dans les
Lbas-normands au cours de la saison 2001 est légère Acampings bas-normands continue la chute amorcée la-
ment supérieur à celui de la saison précédente, avec une saison dernière. Pourtant, contrairement à la saison 2000,
progression de 2,5 % du nombre de nuitées. le nombre d’arrivées dans les campings est en augmenta-
tion (+ 4,5 %). Mais la durée de séjour moyenne s’établitAlors que l’année 2000 avait été marquée par une forte di-
cette saison à 4,1 jours contre 4,5 jours en 2000.minution de la fréquentation des touristes français, cette
désaffection ne s’est pas reproduite cette saison, avec une Les baisses de la fréquentation en nuitées sont de même ni-
hausse de 3 % du nombre de nuitées (+ 1%, si l’on omet les veau pour les clientèles françaises et étrangères, s’établis-
hôtels sans étoile où l’évolution du parc hôtelier est la plus sant respectivement à - 5,9 % et - 6,4 %. La fréquentation
forte). Cette hausse se concentre essentiellement sur les des touristes néerlandais est la seule à connaître une aug-
mois d’août et de septembre avec des progressions respec mentation (+ 1,8 %). Il est vrai qu’elle succède à la forte-
tives de 4 % et de 11 %. baisse constatée en 2000 (- 27 % par rapport à la saison
1999).La fréquentation touristique étrangère reste stable, le
nombre de nuitées étrangères représentant plus de 40 % du Les campings classés deux étoiles, qui regroupent plus de de total. Les touristes d’Outre-Manche 40 % des nuitées bas-normandes, enregistrent la plus forte
confirment l’intérêt qu’ils portent à la région bas-nor baisse (- 14,7 %). Les campings classés une étoile connais- -
mande (+ 4,5 %). Mais la progression la plus marquée est sent par contre une forte progression de leur nombre de nui-
celle des Américains, avec un nombre de nuitées aug tées, mais ils n’accueillent qu’une très faible part des-
mentant de 11 % par rapport à la saison 2000. campeurs bas-normands.
Le taux d’occupation des chambres atteint cette saison
68 % contre 66 % entre mai et septembre 2000. La durée de
séjour est de 1,7 jours sur l’ensemble de la saison, avec une
valeur minimale en mai à 1,6 jours, et une valeur maximale
à 1,8 jours au mois d’août.
Nuitées par catégorie Nuitées par catégorie
Catégorie CatégorieMai- Mai-
Total Total
Septembre Septembre0* 1* 2* 3* 4* 1* 2* 3* 4*
Français 109 958 104 120 823 557 278 777 120 868 1 437 280 Français 52 077 670 131 598 649 263 567 1 584 424
Etrangers 63 140 35 276 511 772 335 643 72 628 1 018 459 Etrangers 7 743 126 731 236 774 392 145 763 392
Total 2001 173 098 139 396 1 335 329 614 420 193 496 2 455 739 Total 2001 59 819 796 861 835 423 655 712 2 347 816
Rappel 2000 126 741 136 954 1 317 281 616 382 198 291 2 395 649 Rappel 2000 41 894 934 357 828 545 692 821 2 497 617
Evol 2001/2000 Evol 2001/2000
Nuitées + 36,6 + 1,8 + 1,4 - 0,3 - 2,4 + 2,5 Nuitées + 42,8 - 14,7 + 0,8 - 5,4 - 6,0
Parc + 15,9 Parc0,0 + 1,5 0,0 0,0 + 2,2 - 4,5 - 5,7 - 1,8 + 3,7 - 3,3
Source : Direction du Tourisme, Insee Source : Direction du Tourisme, Insee
. . . . . . . . . . . CENT POUR CENT BASSE-NORMANDIE n° 103. . . . . . . . . . .RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS
Hôtels CALVADOS Campings
ans le Calvados, un peu moins de 1 500 000 nuitées ont a baisse du nombre de nuitées en hôtellerie de plein air
Dété enregistrées dans l’hôtellerie homologuée entre Lest moins sensible qu’au niveau régional (- 4 %). Par
mai et septembre. La fréquentation hôtelière est restée contre, cette baisse traduit également une baisse des arri-
stable par rapport à la saison 2000 (- 0,9%), la légère hausse vées (- 3 %), dans un contexte de stabilité des durées de sé-
du mois d’août compensant la baisse du mois de juillet. jour par rapport à la saison dernière (4,1 jours en moyenne).
Les campings trois étoiles sont principalement victimes deLa clientèle française revient timidement dans les hôtels du
cette désaffection.Calvados. Si la hausse de 2 % des touristes français enraye,
comme au niveau régional, la forte chute constatée en Le nombre de nuitées françaises relevé dans les campings
2000, le nombre de nuitées françaises (860 000) est en re du Calvados n’avait jamais été aussi faible depuis dix ans.-
trait de8%encomparaison à la moyenne observée depuis Avec un peu plus de 700 000 nuitées françaises, la baisse est
dix ans. Il faut néanmoins noter le bon résultat du mois de de 7,4 % par rapport à la saison 2001.
septembre, avec une progression de 11 % par rapport à sep- A contrario, le nombre de nuitées étrangères est en hausse
tembre 2000. En revanche, la fréquentation étrangère di- (+ 2,4 %). Le retour des touristes d’Outre-Manche explique
minue pour la première fois depuis cinq ans (- 4,6 % par à lui seul cette augmentation. Le nombre de nuitées britan-
rapport à la saison 2000, soit - 31 000 nuitées). Cette baisse niques, qui constituent 38 % des nuitées étrangères totales,
est commune à l’ensemble des touristes étrangers, même si s’accroît en effet de 8,5 % par rapport à la saison 2001, tan-
les touristes belges et américains font le plus défaut avec dis que le nombre des nuitées néerlandaises, qui représen-
des baisses respectives de - 4 % et - 5 %. tent globalement la même proportion, reste stable.
Le taux d’occupation en chambres atteint 71 % contre 70 %
en 2000. Enfin, dans un contexte de diminution global du
parc hôtelier, il faut noter la progression du nombre de nui-
tées dans les hôtels sans étoile.
Nuitées par catégorie Nuitées par catégorie
Catégorie CatégorieMai- Mai-Total Total
Septembre Septembre0* 1* 2* 3* 4* 1* 2* 3* 4*
Français 57 419 39 790 478 107 170 450 112 859 858 625 Français 23 842 253 181 193 278 231 617 701 918
Etrangers 34 063 17 280 288 148 233 250 63 323 636 064 Etrangers 2 790 49 459 81 490 291 125 424 864
Total 2001 91 482 57 070 766 255 403 700 176 182 1 494 689 Total 2001 26 632 302 640 274 768 522 742 1 126 782
Rappel 2000 70 391 62 621 778 827 411 928 183 910 1 507 677 Rappel 2000 17 441 297 354 344 577 513 450 1 172 822
Evol 2001/2000 Evol 2001/2000
Nuitées + 30,0 - 8,9 - 1,6 - 2,0 - 4,2 - 0,9 Nuitées + 52,7 + 1,8 - 20,3 + 1,8 - 3,9
Parc + 3,7 - 7,4 - 1,1 - 2,2 0,0 - 1,4 Parc - 16,7 - 5,0 - 8,7 + 4,8 - 4,4
Source : Direction du Tourisme, Insee Source : Direction du Tourisme, Insee
. . . . . . . . . . . CENT POUR CENT BASSE-NORMANDIE n° 103. . . . . . . . . . .RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS
Hôtels MANCHE Campings
a fréquentation hôtelière dans les hôtels manchots re a fréquentation des campings de la Manche, mesurée en-Ltrouve le niveau des années 1990 après la baisse cons Lnombre de nuitées, est en baisse de 8,2 % par rapport à-
tatée pendant la saison 2000. Le nombre de nuitées la saison 2000. Mais cette réduction de la fréquentation
progresse de 14 % sur l’ensemble de la saison. Ce résultat s’explique, comme au niveau régional, par la diminution de
doit néanmoins être nuancé, puisque une quinzaine d’hô la durée de séjour des campeurs, d’une journée en moyenne-
tels ont été intégrés au champ de l’enquête dans l’hôtellerie par rapport à la saison 2000, pour s’établir à 4,1 jours.
homologuée, cette modification ayant introduit mécani- Le recul du nombre de nuitées françaises reste modéré
quement une hausse du nombre de nuitées de quelques (- 4,1 %) et concentré sur les mois estivaux, alors que les
points. mois de mai et juin ont connu des progressions respectives
La désaffection des touristes français avait marqué les ré de 10 % et 4 %. La baisse des nuitées étrangères est beau- -
sultats de la saison 2000. La hausse de 10 % du nombre de coup plus forte (-17 %). Après trois années d’augmentation,
nuitées françaises constatée cette saison ne suffit pas à re la chute de 28 % de la clientèle britannique explique en-
trouver les chiffres de 1999, mais situe tout de même la sai grande partie ce mauvais résultat.-
son 2001 dans la fourchette haute des chiffres constatés ces Les évolutions par catégories d’hôtels sont disparates, avec
dernières années. des hausses conséquentes dans les campings classés une et
La fréquentation de la clientèle étrangère accentue la ten trois étoiles, et des baisses équivalentes dans les catégories-
dance positive observée en 2000. Le nombre de nuitées du deux et quatre étoiles.
fait des étrangers progresse en effet de près de 20 %, et cette
augmentation, conjuguée à celle de la saison 2000, fait dé-
sormais oublier la faible fréquentation des étrangers entre
mai et septembre 1999. Après les baisses des saisons 1999
et 2000, la fréquentation des touristes britanniques est à
nouveau orientée à la hausse (+ 21 %), alors que les Belges
se sont montrés plus présents, avec une hausse de 13 % par
rapport à la saison 2000.
Nuitées par catégorieNuitées par catégorie
CatégorieCatégorie Mai-Mai- TotalTotal SeptembreSeptembre 1* 2* 3* 4*0* 1* 2* 3*, 4*
Français 22 113 369 020 378 796 31 950 801 879Français 43 739 42 063 238 899 75 527 400 228
Etrangers 3 353 57 860 154 487 101 020 316 720Etrangers 23 838 14 811 161 429 94 003 294 081
Total 2001 25 466 426 880 533 283 132 970 1 118 599Total 2001 67 577 56 874 400 328 169 530 694 309
Rappel 2000 20 114 566 528 451 948 179 371 1 217 961Rappel 2000 40 282 49 174 353 421 163 805 606 682
Evol 2001/2000Evol 2001/2000
Nuitées + 26,6 - 24,6 + 18,0 - 25,9 - 8,2Nuitées + 67,8 + 15,7 + 13,3 + 3,5 + 14,4
Parc 0,0 - 6,2 + 3,1 0,0 - 2,5Parc + 41,7 + 13,6 + 6,3 + 8,0 + 10,4
Source : Direction du Tourisme, InseeSource : Direction du Tourisme, Insee
. . . . . . . . . . . CENT POUR CENT BASSE-NORMANDIE n° 103. . . . . . . . . . .RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS
Hôtels ORNE Campings
ans l’Orne, la fréquentation touristique hôtelière est en omme dans le Calvados et la Manche, la fréquentation
Drepli de 5 % par rapport à la saison 2000. Avec un peu Cdans les campings ornais est en baisse (-4%) tant en
moins de 266 000 nuitées entre les mois de mai et sep nombre de nuitées que d’arrivées.-
tembre, la fréquentation dans l’hôtellerie homologuée se Cette baisse départementale est uniquement le fait de la
situe, cette saison, légèrement sous le niveau moyen obser- chute de9%dela clientèle française, alors que les nuitées
vé depuis 10 ans. étrangères progressent de plus de 20 %. La hausse la plus
Cette chute de la fréquentation se concentre principalement importante est à mettre au crédit des campeurs britanniques
sur le mois d’août (-16 % par rapport à la saison 2000). Le (+ 19 %), avec une pointe au mois d’août à + 25 %. Le
mois de septembre est le seul à connaître une évolution po nombre de nuitées néerlandaises progresse de 11 % cette-
sitive. La diminution de la clientèle française, qui constitue saison.
les deux tiers des touristes en hôtellerie du département de
l’Orne, explique cette tendance générale à la baisse. En re-
vanche, la fréquentation touristique étrangère continue la
progression entamée depuis la saison 1999, mais son faible
niveau ne peut contrebalancer le mouvement imposé par
les touristes hexagonaux.
Nuitées par catégorie Nuitées par catégorie
Catégorie CatégorieMai- Mai-
Total
Septembre Septembre0* 1* 2* 3*, 4* 1* à 3*
Français 8 800 22 267 106 551 40 809 178 427 Français 80 627
Etrangers 5 239 3 185 62 195 17 695 88 314 Etrangers 21 808
Total 2001 14 039 25 452 168 746 58 504 266 741 Total 2001 102 435
Rappel 2000 15 643 28 164 184 376 53 119 281 302 Rappel 2000 106 834
Evol 2001/2000 Evol 2001/2000
Nuitées - 10,3 - 9,6 - 8,5 + 10,1 - 5,2 Nuitées - 4,1
Parc + 20,0 - 5,9 + 1,4 0,0 + 0,9 Parc + 2,6
Source : Direction du Tourisme, Insee Source : Direction du Tourisme, Insee
AVERTISSEMENT : Les résultats sont issus de l’enquête “Fréquentation dans l’hôtellerie homologuée et l’hôtellerie de plein air”
réalisée par la direction régionale de l’Insee en partenariat avec la direction du Tourisme. Dans l’hôtellerie homologuée, elle est réalisée
mensuellement, par sondage auprès d’un échantillon représentatif. Le champ de l’enquête a été étendu aux hôtels 0* en 1999. On
considère dans les graphiques que la fréquentation des hôtels 0* a suivi l’évolution des autres hôtels classés au cours des années pré-
cédentes. Dans l’hôtellerie de plein air, l’enquête est réalisée de mai à septembre auprès de l’ensemble des campings homologués.
A cette fréquentation comptabilisée par l’Insee, il faut ajouter les touristes pratiquant le tourisme vert (gîtes ruraux, chambres d’hôtes),
ceux fréquentant les centres ou villages de vacances, et ceux possédant ou louant une résidence secondaire.
. . . . . . . . . . . CENT POUR CENT BASSE-NORMANDIE n°103. . . . . . . . . . .RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS
Dans l’hôtellerie de plein air, les zones littorales de la On constate également une progression dans l’hôtellerie, le
Manche, qui constituent à elles seules 40 % de la fréquenta nombre de nuitées augmentant de 17 % en moyenne dans-
tion touristique du département, connaissent une baisse de les zones littorales de la Manche. La station thermale de Ba-
fréquentation de 10 %. Cette évolution est un peu moins gnoles-de-l’Orne et le Pays d’Auge connaissent par contre
marquée sur les côtes du Calvados avec des baisses 6 % un repli important de la fréquentation touristique avec des
pour la côte Fleurie et dans la plaine de Caen. Dans la baie baisses respectives de 17 % et de 8 %.
du Mont-Saint-Michel le nombre de nuitées est par contre
en progression de près de 5 %. Laurent BARBET
Projections de la population bas-normande à l’horizon 2030
Cherbourg et ses quartiers
DIRECTION REGIONALE DE L’INSEE CENT POUR CENT Basse-Normandie
93, rue de Geôle Directeur de la publication : Michel DEROIN-THEVENIN
14052 CAEN CEDEX 4 Rédacteur en Chef : Yvon GOURLAOUEN
Tél. : 02.31.15.11.11 Fax : 02.31.15.11.01 Secrétaire de Rédaction : Nadine GAUTIER
Site Internet : www.insee.fr/basse-normandie Composition PAO : Françoise LEROND
Directeur : Michel DEROIN-THEVENIN Abonnements : Nadine SAUVAGE - Tél. : 02.31.15.11.02
Administration des ressources : Marie-Hélène GAY Prix de vente : le numéro : 2,29€ (15 F)
Informatique : Laurent BARBET Abonnement un an (15 numéros) :
Service statistique - France : 27,44€ (180 F)
Service études et diffusion : M. DEROIN-THEVENIN (par intérim) - Europe : 34,30€ (225 F)
Attachée de presse : Yvon GOURLAOUEN - Tél. : 02.31.15.11.16 - Reste du monde : 37,05€ (243 F)
ISSN 1267-2769 Dépôt légal : décembre 2001 Code SAGE : CENT10370 © Insee 2001

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.