La Réunion au patrimoine mondial de l'Unesco

De
Publié par

La Réunion au patrimoine mondial de l'Unesco Le 29 juillet 2010, le patrimoine naturel clefs tels le bâtiment, l’énergie, le tourisme, exceptionnel de la Réunion a été reconnu la gestion des espaces naturels, l’agricul- au titre de bien naturel du patrimoine mon- ture présentent ainsi des potentiels de
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 10
Tags :
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

La Réunion au patrimoine mondial
de l'Unesco
Le 29 juillet 2010, le patrimoine naturel clefs tels le bâtiment, l’énergie, le tourisme,
exceptionnel de la Réunion a été reconnu la gestion des espaces naturels, l’agricul-
au titre de bien naturel du patrimoine mon- ture présentent ainsi des potentiels de
dial de l’Unesco. Des retombées économi- croissance et d’emplois.
ques positives sont attendues en particu-
Les travaux d’élaboration du livre bleu sudlier dans les domaines du tourisme et de la
Océan Indien ont démarré en 2010, avec lapréservation des milieux naturels. Le bien
mise en place du conseil maritime ultrama-inscrit correspond au coeur du parc auquel
rin en septembre. Des groupes de travails'ajoutent le Piton d'Anchaing, le Piton de
partenariaux s’attèlent à la rédaction de ceSucre et la Chapelle, la Grande Chaloupe
livre, attendu mi-2011. La Réunion a aussiau nord et Mare Longue dans le sud. Le
accueilli le comité de pilotage de l’Initiativebien couvre plus de 100 000 ha, soit 40 %
française pour les Récifs Coralliens (Ifrecor)de La Réunion.
qui rassemble les principaux acteurs
concernés par la gestion durable des récifs
coralliens des collectivités d'Outre-mer.Des avancées dans la mise en
œuvre du Grenelle de Enfin, le projet Gerri (Grenelle de l’environ-
l’environnement nement Réunion : réussir l’innovation), qui
vise l’autonomie énergétique de l’île à l’ho-
La loi portant engagement national pour
rizon 2030, est maintenant porté par une
l'environnement ou Grenelle2aété votée
structure dédiée. Le fonctionnement est
le 29 juin 2010 et promulguée le 12 juillet.
assuré par des participations État, Départe-
Des décrets d’application sont en cours
ment et Région.
d’élaboration. La nouvelle stratégie natio-
nale de développement durable (SNDD)
pour la période 2010-2013 a été adoptée le Des besoins de mesure27 juillet 2010, ainsi que ses indicateurs. Le
plan de mobilisation pour les métiers de la Une réflexion sur un ensemble d’indica-
croissance verte a été lancé. teurs statistiques du développement
durable est actuellement en cours au
La Réunion s’inscrit dans cette dynamique
niveau national comme régional. Ces indi-
nationale. L’île dispose en effet d’atouts
cateurs constitueront un outil de diagnostic
pour faire évoluer sa croissance dans le
et de mesure de l’impact des décisions pri-
sens d’une meilleure prise en compte de
ses. Un ensemble d’indicateurs territoriaux
l’environnement. L’objectif est de générer
a ainsi été sélectionné par le Comité Régio-
une nouvelle dynamique économique et
nal pour l’Information Économique et
des effets positifs en terme d’emplois. L’île
Sociale de La Réunion (Criesr) et les parte-
a ainsi été proposée pour être territoire
naires concernés. Il s’agira en 2011 de les
d’expérimentation du plan national de
collecter et de les analyser afin de détermi-
mobilisation pour les métiers et les territoi-
ner les points forts et faibles du développe-
res de la croissance verte. Des secteurs
ment durable de l’île.
Estelle GODART
Direction de l'Environnement de
l'Aménagement et du Logement (DEAL)
34

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.