La situation industrielle en janvier 1999.

De
Publié par

Enquête de conjoncture dans l'industrie Limousine. Ecart entre le pourcentage d'industriels jugeant l'indicateur supérieur à la normale et ceux le jugeant inférieur. Proportion des industriels limousins jugeant leur production, leur demande, inférieure ou supérieure à la normale. Tableau, graphiques.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 16
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

En ce début d'année
1999, les industriels li La situation
mousins font état d'un industrielletassement de leur acti
vité dû à une contrac en janvier 1999tion de la demande.
Alors qu'en juillet dernier,
66 % d'entre eux estimaient Insee enquête de conjoncture dans l'industrie limousine
en janvier 1999, conclusions établies auprès de 119 répon bénéficier d'une demande su
dants. À partir de janvier 1999, les activités de fabricationpérieure à la normale, ils ne
d'armes et munitions et de réparation de gros matérielssont plus que 13 % à porter dé
électriques ne font plus partie du champ de l'enquête.sormais cette appréciation.
La dégradation de l'environne
ment international inquiète UNE PRODUCTION NORMALE
DES INQUIÉTUDES SUR LA DEMANDE
SANS PLUSmanifestement les chefs d'en
70 70
proportion des industriels
proportion des industrielstreprise. Cette dégradation se limousins jugeant leur production (en %) : limousins jugeant leur demande (en %) :
6060fait sentir dans les secteurs
inférieure
à la normale
inférieure 5050 à la normaledes biens d'équipement et in
4040termédiaires qui souffrent
3030d'un manque important de la
2020demande. Par contre, le sec
supérieure
à la normale
10 10teur des biens de consomma
supérieure à la normale
0 0tion, qui est directement lié à
1995 1996 1997 1998 1995 1996 1997 1998
la consommation des ména
ges, affiche un rythme de pro riaux de construction sed'achat générés par le main
duction soutenu. Il est vrai que trouve notamment dans unetien de l'inflation à un niveau
la dynamique de la consom situation difficile. Seule l'acti faible et la poursuite d'antici
mation n'est pas rompue vité de la branche chimie pations très favorables de la
grâce aux gains de pouvoir caoutchouc se maintient à unpart des ménages.
bon niveau, avec, cependant,Les indus
un fort recours aux stocks.triels en
ÉCART ENTRE LE POURCENTAGE D'INDUSTRIELS Toutes les activités du secteurbiens inter-
JUGEANT L'INDICATEUR SUPÉRIEUR À LA NORMALE
ET CEUX LE JUGEANT INFÉRIEUR des biens de consommationmédiaires,
affichent une progression,confrontés
production demande stocks
plus particulièrement dansà des excé
-47Biens d'équipement dont -47 +12 l'industrie alimentaire, lesdents de
mécanique -44 -44 +16
construction électrique +43 +34 0 cuirs et peaux et le bois,stocks et à
-23Biens intermédiaires -24 +39 ameublement.une deman extraction de minerais +31 +6 -16
product. et transf. de métaux -27 +15 +7 Pour les mois qui viennent, lade insuffi verre, matériel de construction -60 -2 0
chimie-caoutchouc +70 +24 +75 consommation devrait assu sante, ontpapier-carton -36 -38 +47
polygraphie, édition -23 -13 0 rer un socle de croissance jus donc ralen
-5Biens de consommation +62 +18
qu'au printemps, période àti leur ryth porcelaine +10 +10 -21
alimentaire +80 -6 +8 partir de laquelle l'environne me de pro textile-bonneterie +3 -21 +81
habillement 0 0 0 ment européen redeviendraitduction. Lecuirs et peaux +41 +17 -3
chaussure +17 -46 +75 mieux orienté.secteur dubois, ameublement, literie +20 +31 +59
-25Ensemble de l'industrie +1 +21 verre, maté Michèle Chareille
12 r insee limousin
conjoncture

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.