Le retour de la clientèle étrangère marque la saison touristique 2010

De
Publié par

L’année 2010 se révèle au niveau national comme un bon cru pour le secteur du tourisme, une année de reprise après celle de 2009 marquée par le ralentissement économique. En Aquitaine, la saison estivale affiche un bilan satisfaisant avec 18,9 millions de nuitées dans les campings et les hôtels. Leur fréquentation progresse de 3,2 % par rapport à 2009, cette croissance est soutenue par la performance record du camping. Avec 14 millions de nuitées enregistrées de mai à septembre 2010 dans les campings, l’Aquitaine se place en 2e position après le Languedoc-Roussillon. Bilan estival positif, porté par les campings Un engouement confirmé pour les campings Retour des campeurs étrangers Les emplacements locatifs privilégiés Hôtellerie : le littoral boudé, le tourisme urbain en essor Regain d’intérêt des étrangers pour les hôtels Encadré Sortie de crise pour le tourisme en France
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 36
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

TOURISME
Le retour de la clientèle étrangère marque la saison touristique 2010
L’année 2010 se révèle au niveau national comme un bon cru pour le secteur du tourisme, une année de reprise après
celle de 2009 marquée par le ralentissement économique. En Aquitaine, la saison estivale affiche un bilan satisfaisant
avec 18,9 millions de nuitées dans les campings et les hôtels. Leur fréquentation progresse de 3,2 % par rapport à
2009, cette croissance est soutenue par la performance record du camping. Avec 14 millions de nuitées enregistrées de
emai à septembre 2010 dans les campings, l’Aquitaine se place en 2 position après le Languedoc-Roussillon.
En Aquitaine, le bilan 2010 de fréquentation touristique est en mai à septembre concentrent 58 % des nuitées de l’année. La
hausse par rapport à 2009, plus encore dans les campings que région attire à nouveau les étrangers.
dans les hôtels. Sur l’ensemble de l’année 2010, l’Aquitaine se
Bonne fréquentation dans les campings de mai à septembre,
classe au cinquième rang des régions métropolitaines pour le plus difficile dans les hôtels en mai et août
%nombre de nuitées dans l’hôtellerie. La fréquentation hôtelière 7
Campings Hôtelsaugmente de 2,1 % en 2010 après un recul de 1,7 % en 2009.
5
Le retour de la clientèle étrangère (+ 6,4 %) participe à ce bon
3résultat, même si celle-ci ne représente que 16 % du total des
nuitées. La clientèle française progresse de 1,3 %. Le tourisme
1
d’affaires représente 47 % de la clientèle hôtelière, soit 4 points
- 1
de plus que l’année précédente. Mai Juin Juillet Août Septembre
Évolution 2009/2010 des nuitées dans les campings et les hôtels aquitains
Source : Insee, DGCIS, Observatoire régional du tourisme,
Enquêtes de fréquentation dans l'hôtellerie et l'hôtellerie de plein airSur l’année 2010, la fréquentation hôtelière
augmente de 2,1 %Milliers
1 500 Un engouement confirmé pour les campings■
1 300
2009 2010
Le camping continue d’attirer de plus en plus de vacanciers.1 100
eAinsi, l’hôtellerie de plein air enregistre pour la 4 année consé-900
cutive des performances records. Le nombre de nuitées croît700
dans tous les départements de la région, hormis dans les Pyré-500
nées-Atlantiques. Les investissements lourds réalisés antérieu-300
jan fév mars avr mai juin juil août sept oct nov déc
rement dans ce mode d’hébergement (avec l’installation de
Nuitées dans l’hôtellerie aquitaine
Source : Insee, Direction de la compétitivité, de l'industrie et des services mobil-homes) comme l’offre de nouveaux services (pour les
loisirs) s’avèrent porteurs et attirent un nouveau type de clien-
tèle. Par ailleurs, les effets de la crise sur le revenu disponible
Sortie de crise pour le tourisme en France des ménages les incitent à privilégier ce mode d’hébergement.
Avec une fréquentation globale en hausse, de même niveau de celle Les touristes français génèrent sept nuitées sur dix. Les deux
constatée en 2008 et le retour des touristes étrangers, l’été 2010 marque mois du cœur de l’été concentrent 11,8 millions de nuitées.
pour la France du tourisme une sortie de crise. Le nombre de nuitées
dans les hôtels progresse de 2,3 %, effaçant en partie les mauvais résul- Clientèles française et étrangère continuent
tats de l’année précédente (- 4,9 %). La saison dans les campings s’est de plébisciter le camping
également située au-dessus de 2009 qui avait connu une forte progres-
Nuitées totales Nuitées étrangères
sion (+ 4,2 %). Cependant la clientèle étrangère n’a pas encore retrouvé
Évol. (%) Évol. (%)son niveau de fréquentation d’avant la crise : dans les hôtels, le nombre Saison 2010 Saison 2010
2010/2009 2010/2009
de nuitées passées sur le territoire français augmente de 2,8 % après une
Dordogne . . . . . . . . . . . . 2 897,4 11,4 1 302,3 13,0
baisse de 11,1 % en 2009 ; il croît de 1 % dans les campings (après
Périgord noir . . . . . . . . . . 2 179,3 10,4 966,3 12,7
- 1,1 % lors de la saison précédente). En camping, les espaces littoraux
Reste de la Dordogne . . . . 718,1 14,5 336,0 13,7
dans leur ensemble ont connu quelques difficultés. Celles-ci se sont tou-
Gironde . . . . . . . . . . . . . . 3 595,1 4,0 1 240,2 0,7
tefois limitées au littoral méditerranéen, le littoral atlantique ayant ac-
Bassin d'Arcachon . . . . . . 1 134,4 4,0 * *
cueilli davantage de touristes qu’à l’été précédent.
Côte médocaine. . . . . . . . 2 188,7 1,8 949,7 2,5
Reste de la Gironde . . . . . 272,0 25,7 * *
Landes . . . . . . . . . . . . . . . 5 243,6 0,9 1 510,8 0,3
Bilan estival positif, porté par les campings■ Côte landaise . . . . . . . . . . 4 901,0 1,0 1 483,2 0,6
Reste des Landes . . . . . . . 342,7 0,3 27,6 - 14,9
La saison estivale 2010 affiche un bilan satisfaisant avec Lot-et-Garonne . . . . . . . . 258,7 13,8 83,7 - 12,2
18,9 millions de nuitées dans les campings et les hôtels. Leur Pyrénées-Atlantiques . . . . 2 017,0 - 0,3 356,8 9,8
Côte basque . . . . . . . . . . . 1 431,4 - 1,4 260,6 11,8fréquentation progresse de 3,2 % par rapport à 2009, cette
Intérieur Pays basque . . . . 390,9 1,1 58,6 11,7croissance est soutenue par la performance record du camping.
Reste des Pyr.-Atlantiques 194,7 4,8 37,6 - 4,3
Avec 14 millions de nuitées dans les campings, l’Aquitaine se
Aquitaine. . . . . . . . . . . . . 14 011,8 3,7 4 493,8 4,2
eplace en 2 position après le Languedoc-Roussillon (17,9 mil-
Nuitées dans l'hôtellerie de plein air en 2010 (en milliers)
lions), elle dépasse la région Provence - Alpes - Côte d’Azur Source : Insee, DGCIS, Observatoire régional du tourisme, Enquête de fréquentation
dans l'hôtellerie de plein air(13,6 millions). La fréquentation hôtelière de l’été 2010 est en
* données non communiquées en raison du secret statistique ou d'une insuffisance
légère hausse après une quasi-stagnation en 2009. Les mois de de fiabilité des données
INSEE AQUITAINE 38 L’ANNÉE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE 2010 EN AQUITAINETOURISME
Le taux d’occupation des campings de la saison affiche une lé- Hôtellerie : le littoral boudé, le tourisme urbain en essor■
gère progression (+ 1 point) par rapport à la saison dernière, et
La fréquentation hôtelière augmente de 1,8 % sur la période es-s’établit globalement à 35,7 %. Le taux d’occupation des empla-
tivale 2010. Le nombre de nuitées se replie légèrement en maicements locatifs s’établit à 49,8 % cette saison, en progression de
et en août, mais s’accroît pour les autres mois de la saison. Le re-2 points par rapport à l’an passé, alors que celui des emplace-
pli affecte principalement les hôtels du littoral (- 2 %), à l’in-ments nus, 29,9 % en moyenne, ne progresse que de + 0,4 point.
verse de la saison 2009 où il touchait les hôtels de l’intérieur.
L'augmentation du nombre de nuitées est plus élevée en Gi-Retour des campeurs étrangers■
ronde, et plus particulièrement dans l’espace urbain bordelais
L'attraction des campeurs étrangers pour la région se confirme, qui affiche des résultats performants. Le tourisme urbain, le tou-
contrairement à l’an passé. Le nombre de leurs nuitées augmente de risme d’affaires et l’œnotourisme constituent les vecteurs de dé-
4,2 %, alors que celui des estivants français progresse de 3,5 %. veloppement de la ville et marquent le renouveau touristique
bordelais. Au cours de la saison estivale 2010, des évènementsLa progression est plus marquée en Dordogne et dans les Pyré-
professionnels et grand public ont particulièrement stimulé lanées-Atlantiques. Dans ce département, la côte basque et l’in-
conjoncture hôtelière. À l’occasion du Tour de France 2010, detérieur du Pays basque connaissent une croissance autour de
la Fête du vin, du congrès des notaires fin mai-début juin et12 %. Certains professionnels implantés sur la côte ont dû refu-
d’autres salons, le taux d’occupation des hôtels de Bordeaux etser des clients et les rediriger vers l’intérieur.
de son agglomération franchit le cap des 90 %.
L’Aquitaine est une destination à nouveau prisée par les Britanni-
ques (+ 15 %) tandis que les Allemands et les Suisses délaissent un
peu les campings aquitains. La clientèle allemande est en recul es- Une hausse de fréquentation des hôtels aquitains
sentiellement en début et fin de saison, a contrario les campeurs grâce à Bordeaux et son agglomération
danois sont plus présents à ces périodes. Le repli de la fréquenta- Nuitées totales Nuitées étrangères
tion des touristes allemands dans les deux modes d’hébergement Saison Évol. (%) Saison Évol. (%)
2010 2010/2009 2010 2010/2009atteste la tendance notée au niveau national (- 2,4 %).
Dordogne . . . . . . . . . . . . . . 662,7 0,3 186,5 12,2
Périgord Noir . . . . . . . . . . . 364,5 2,1 118,7 12,6
Les emplacements locatifs privilégiés■ Reste de la Dordogne . . . . . 298,1 - 1,8 67,8 11,5
Gironde . . . . . . . . . . . . . . . 1 820,0 6,3 368,0 6,8
En Aquitaine, l’offre d’emplacements locatifs dans les cam- Côte médocaine . . . . . . . . . 69,6 - 4,2 14,6 - 11,4
pings s’étoffe (+ 5,7 %), et celle des emplacements nus recule Bassin d'Arcachon . . . . . . . 274,2 - 1,5 37,7 - 3,5
Bordeaux . . . . . . . . . . . . . . 691,0 11,7 196,4 11,2(- 3,2 %). Ce constat se vérifie au niveau national. Comme les
Agglomération bordelaise (1) 560,3 8,1 68,9 7,7Français, les étrangers privilégient les locatifs
Reste de la Gironde . . . . . . . 224,9 0,5 50,3 4,4
(+ 12 %), plus particulièrement dans les Pyrénées-Atlantiques Landes . . . . . . . . . . . . . . . . 652,0 0,7 71,5 - 0,2
et en Dordogne où la hausse s’élève à 28 %. En moyenne, les Côte landaise . . . . . . . . . . . 233,2 - 2,9 41,7 5,3
Zone thermale des Landes . . 304,9 7,0 7,1 - 9,3étrangers restent 9,3 jours sur un emplacement locatif contre
Reste des Landes . . . . . . . . . 114,0 - 6,9 22,7 - 6,2
6,2 jours sur un emplacement nu (respectivement 7,6 et
Lot-et-Garonne . . . . . . . . . . 195,6 - 1,1 18,0 1,2
5,4 jours pour la clientèle française). Les professionnels notent Arrondissement d'Agen . . . . 105,8 2,6 8,9 26,0
toutefois une réduction de la durée de séjour compensée par un Reste de Lot-et-Garonne . . . 89,8 - 5,2 9,1 - 15,1
Pyrénées-Atlantiques . . . . . 1 530,2 - 1,6 284,7 1,6nombre d’arrivées de vacanciers plus important.
Côte basque . . . . . . . . . . . . 968,7 - 1,8 197,6 5,5
Les campings 3 et 4 étoiles, dont la fréquentation globale pro- Intérieur Pays basque . . . . . 216,2 - 2,9 28,1 - 14,8
gresse de 4,5 %, recueillent la préférence des touristes, français Béarn . . . . . . . . . . . . . . . . . 345,4 - 0,1 59,0 - 1,5
Aquitaine. . . . . . . . . . . . . . . 4 860,5 1,8 928,7 5,5et étrangers. La fréquentation des établissements 1 et 2 étoiles
Nuitées dans l'hôtellerie en 2010 (en milliers)augmente faiblement (+ 1,4 %).
Source : Insee, DGCIS, Observatoire régional du tourisme, Enquête de fréquentation
dans l'hôtellerie
(1) sauf BordeauxDéjà record en 2009, la fréquentation dans les campings
aquitains poursuit son essor en 2010
Indice (base 100 en 2000)
115 Regain d’intérêt des étrangers pour les hôtels■
110
Après la désaffection de 2009, la clientèle internationale re-Campings
105
vient en Aquitaine en 2010 : + 5,5 %. La dépréciation de l’euro
100
Hôtels face au dollar contribue à cette évolution favorable. Ce
95
contexte profite plus particulièrement aux hôtels haut de
90
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 gamme fréquentés par une clientèle en provenance des mar-
Évolution des nuitées des saisons 2000 à 2010 chés lointains à fort pouvoir d’achat. Ainsi, au cours de la saison
dans les campings et les hôtels
estivale, la part de touristes étrangers dans les hôtels haut deSource : Insee, DGCIS, Observatoire régional du tourisme,
Enquêtes de fréquentation dans l'hôtellerie et l'hôtellerie de plein air gamme aquitains s’élève à 38 %.❒
Régine BROCHIER-MOSBACH
Yvette WILLM
Insee Aquitaine
L’ANNÉE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE 2010 EN AQUITAINE 39 INSEE AQUITAINE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.