Le territoire du SEPOAS : Un territoire sous influence urbaine

De
Publié par

Très rural du point de vue de ses paysages, le territoire du SEPOAS constitue une zone pourtant sous influence urbaine. Ce territoire a connu une dynamique démographique très positive depuis trois décennies liée au desserrement des zones urbaines voisines et d'Ile-de-France. Ce rythme s'est légèrement atténué dans les années 1990. Même si une majorité des actifs résidents travaille en dehors de la zone, celle-ci se caractérise par une activité économique plutôt dynamique. Le tertiaire et moins présent qu'en moyenne, comme souvent dans les espaces ruraux, mais il représente tout de même 49% des emplois. La zone bénéficie d'un fort potentiel agricole reposant très majoritairement sur les grandes cultures qui favorise une orientation industrielle spécialisée dans les activités agroalimentaires. Dominée par les implantations de grands groupes étrangers et français, la zone contient également les filières caractéristiques de la Picardie, les industries chimiques et mécaniques. La population locale, profitant aussi des avantages liés à la proximité des pôles d'emplois régionaux ou franciliens, évolue dans un contexte socio-économique assez favorable, avec des niveaux de revenus plus élevés qu'en moyenne picarde et un chômage limité.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 68
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins


#
!
Insee Picardie 1, rue Vincent Auriol 80040 Amiens cedex 1
www.insee.fr/picardie
Le territoire du SEPOAS :
un territoire sous influence urbaine
(Réflexion sur les évolutions démographiques et économiques du territoire SEPOAS)
Très rural du point de vue de ses paysages, le territoire du SEPOAS constitue une zone pourtant sous
influence urbaine. Ce territoire a connu une dynamique démographique très positive depuis trois décen-
nies liée au desserrement des zones urbaines voisines et d’Île-de-France. Ce rythme s’est légèrement
atténué dans les années 1990. Même si une majorité des actifs résidents travaille en dehors de la zone,
celle-ci se caractérise par une activité économique plutôt dynamique. Le tertiaire et moins présent qu’en
moyenne, comme souvent dans les espaces ruraux, mais il représente tout de même 49% des emplois. La
zone bénéficie d’un fort potentiel agricole reposant très majoritairement sur les grandes cultures qui favo-
rise une orientation industrielle spécialisée dans les activités agroalimentaires. Dominée par les implanta-
tions de grands groupes étrangers et français, la zone contient également les filières caractéristiques de la
Picardie, les industries chimiques et mécaniques. La population locale, profitant aussi des avantages liés à
la proximité des pôles d’emplois régionaux ou franciliens, évolue dans un contexte socio-économique
assez favorable, avec des niveaux de revenus plus élevés qu’en moyenne picarde et un chômage limité.
ordé à l’ouest et au sud & ’ ’( ’ )
par de grands espaces ! " #B boisés, les forêts de
Compiègne, Laigue et Retz, le
territoire du Syndicat d’Etudes
et de Programmation de l’Oise-

Aisne-Soissonnaise (SEPOAS)
apparaît du point de vue de l’es-
pace très rural. Ce territoire
composé de 44 communes, re-
groupe 25 812 habitants au der-
nier recensement de la popula-
%
tion de 1999, représentant à
peine 1,4% de la population de

la Picardie. L’habitat est très
dispersé : la densité de
$ % "
population n’excède pas
&’61 habitants au km², ce qui est
bien en dessous de la moyenne

régionale de 96 habitants par (

) km². Les communes sont de
*
taille très réduite, la plus impor-
tante, Cuise-la-Motte n’atteint


pas les 2 500 habitants.

$
"








Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.