Les bassins de vie, au coeur de la vie des bourgs et petites villes

De
Publié par

L'accès aux services et à l'emploi est un aspect important de la vie quotidienne des Français. Pour analyser de manière plus précise comment s'effectue cet accès, les territoires locaux qui en permettent l'observation ont été circonscrits. Le territoire de la France métropolitaine, en dehors des grandes agglomérations, a été ainsi divisé en 1 745 « bassins de vie des bourgs et petites villes ». Depuis 1975, ce sont les bassins de vie les plus proches des métropoles qui ont bénéficié de la croissance démographique la plus forte.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 3
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N° 953 - AVRIL 2004
PRIX : 2,20€
Les bassins de vie, au cœur
de la vie des bourgs et petites villes
Philippe Julien, Jacques Pougnard,
direction régionale de Provence - Alpes - Côte d’Azur, Insee
accès aux services et à l’emploi En milieu urbain dense, il n’a pas été possible
de distinguer des territoires bien séparés quiest un aspect important de la vie
vérifieraient chacun à un degré suffisant laL’quotidienne des Français. Pour
condition recherchée. Il y existe certes des
analyser de manière plus précise com-
structurations, mais elles se recouvrent très
ment s’effectue cet accès, les territoires fortement et ne se prêtent pas au zonage. C’est
locaux qui en permettent l’observation le cas notamment pour les grandes aggloméra-
ont été circonscrits. Le territoire de la tions et leur périphérie immédiate. C’est pour-
quoi les 171 agglomérations de plus de 30 000France métropolitaine, en dehors des
habitants n’ont pas été partitionnées. Ces 171grandes agglomérations, a été ainsi divi-
espaces rassemblent les deux tiers de la popu-
sé en 1 745 « bassins de vie des bourgs et
lation française (37,3 millions d’habitants).
petites villes ». Hors du milieu urbain dense, 1 745 ensembles
Depuis 1975, ce sont les bassins de vie ont été délimités. Peuplés en moyenne de
les plus proches des métropoles qui ont 12 000 habitants, ils ont été dénommés « bas-
sins de vie des bourgs et petites villes ». Ilsbénéficié de la croissance démogra-
regroupent 21,2 millions d’habitants, soit 36 %phique la plus forte.
de la population métropolitaine.
Depuis un demi-siècle, les territoires adminis-
La démographie des bassins de vietratifs traditionnels – communes, cantons –
correspondent de moins en moins à des espa- dépend surtout de leur localisation
ces pertinents pour décrire et étudier les condi-
tions de vie des Français. En effet, leurs Depuis la fin des années soixante-dix, en
habitants en franchissent souvent les limites moyenne annuelle, la croissance démogra-
pour effectuer les actes courants de la vie quo- phique des 1 745 bassins de vie des bourgs et
tidienne, comme se rendre à leur travail ou petites villes est proche de celle de la France
faire leurs courses. métropolitaine (tableau). Ceci contraste avec la
Afin de définir un maillage géographique forte période d’exode rural : entre 1962 et 1975,
approprié pour l’étude des conditions de vie, on l’écart était très élevé (+ 0,22 % par an pour ces
a donc recherché les plus petits territoires dans bassins de vie, et + 0,97 % pour la France
lesquels puissent s’accomplir la majorité des métropolitaine).
actes « courants » : il s’agit de l’accès aux ser- L’espace des bourgs et petites villes est cepen-
vices privés ou publics fréquentés assez sou- dant loin d’être uniforme sur le plan démogra-
vent, et de l’accès à l’emploi. phique. Les territoires qui sont en croissance
Pour délimiter de tels territoires pour la assez forte et régulière en représentent, en
France métropolitaine, une étude a été 1999, 41 % de la population contre 30 % en
conduite par un groupe de travail pluridiscipli- 1962 : ces bassins de vie sont situés principa-
naire réunissant l’Institut national de la lement aux abords des principales métropoles
recherche agronomique (Inra), le ministère et dans le Sud-est du pays.
de l’Agriculture, l’Institut français de l’envi- C’est l’inverse pour les territoires en déclin
ronnement (Ifen) et l’Insee. Partant d’une démographique confirmé (32 % en 1999
représentation déjà publiée de l’accès à cer- contre 42 % en 1962). Il s’agit de territoires
tains équipements, connue sous le nom de situés dans l’intérieur du pays, des Ardennes
carte des « Territoires vécus » (Biblio- aux Pyrénées en passant par le Massif central
graphie), cette étude l’a enrichie en prenant mais également en Bretagne et Normandie
en compte l’accès, essentiel, aux services sco- intérieures (carte). Ils se caractérisent par
laires et de santé et a intégré l’accès à l’emploi. l’éloignement des métropoles.
INSEE
PREMIEREDépendance ou autonomie
des bassins de vie
Parmi les bassins de vie, certains peu- Une mesure du degré d’autonomie
vent être qualifiésde « dépendants » des bassins de vie
car ils ne comportent pas un nombre
suffisant d’équipements ou d’emplois
pour répondre aux besoins de leurs Pour mesurer le degré d’auto- bassin au nombre de personnes
habitants (encadré). Pour accéder à nomie de chacun des 1 745 bas- yrésidant et ayant un emploi
certains services ou à l’emploi, leurs sins de vie des bourgs et petites (plus ce taux est élevé, plus le
habitants doivent donc plus souvent villes vis-à-vis de l’emploi et des bassin de vie est attractif pour
que les autres en sortir. La grande
équipements, un score compris l’emploi).
majorité des bassins de vie dépen-
entre 0 et 20 a été construit. Il est Un quart des bassins de vie (430)
dants ont un pôle de nature périur-
constitué d’une composante re- ont un score total inférieur à 8 : ilsbaine (carte) : ils sont dépendants des
lative aux équipements et d’une sont qualifiésde « dépendants »grandes agglomérations dont ils sont
proches pour l’emploi et pour les servi- autre relative à l’emploi. et sont représentés par un point
ces à la population. Pour autant, cette Le score partiel d’équipements sur la carte : leurs habitants doi-
dépendance n’est pas synonyme de (sur 12) tient compte du niveau vent quitter plus fréquemment
déclin démographique, comme l’atteste absolu d’équipements présents leur bassin de vie pour accéder
leur croissance récente : + 0,81 % en
dans le bassin et d’un niveau at- aux services ou à l’emploi.
moyenne par an entre 1990 et 1999.
tendu en fonction de la popula- Le fait de rapporter la diversité
Les bassins de vie appuyés sur les peti-
tion résidente. Il accorde une des bassins de vie à un indicateurtes villes les plus peuplées sont de fait
même importance aux quatre ty- unique est forcément réducteur.les plus autonomes. C’est le cas même
lorsque ces villes et bassins sont pes d’équipements : de santé, Cette approche, statistique, né-
immergés en plein milieu rural, comme d’éducation, non concurrentiels cessite évidemment d’être com-
par exemple dans la diagonale inté- et concurrentiels. plétée par une analyse locale :
rieure du pays. Alors, les bassins de vie Le score partiel d’emploi (sur 8) elle seule permet de juger de
sont parfois vastes et, dans ce cas, mal-
résulte à la fois du nombre d’em- l’équipement réel d’un bassin et
gré une certaine autonomie de
plois dans le bassin et du taux de l’accessibilitéà ces équipe-
l’ensemble du bassin, l’accès aux équi-
d’emploi, défini comme le rap- ments pour toutes ses commu-pements est plus difficile pour les habi-
port des emplois offerts dans le nes.tants des communes périphériques
éloignées du pôle, où sont concentrés
équipements et emplois.
Dynamique démographique des bassins de vie des bourgs et petites villes
Taux de variation annuel moyen de la population Part dans la population totale
Bassins de vie
(en %) (en %)1
Dynamique démographique
Nombre % 1990-99 1982-90 1975-82 1962-75 1999 1962
Assez forte et régulière 642 37 1,01 1,44 1,68 1,08 41,0 29,6
Irrégulière ou modérée 146 8 0,19 0,32 0,56 0,20 10,2 10,4
Croissance plus ou moins récente 189 11 0,71 0,31 0,01 - 0,14 7,9 8,4
Déclin confirmé 618 35 - 0,32 - 0,44 - 0,38 - 0,40 31,7 41,9
Déclin récent 60 3 - 0,19 0,26 0,72 0,77 4,3 4,3
Incertaine 90 5 0,13 0,10 0,23 0,12 4,9 5,4
Bassins de vie des bourgs et petites villes 1 745 100 0,37 0,45 0,54 0,22 100,0 100,0
France métropolitaine /// /// 0,37 0,51 0,46 0,97 - -
1. Voir Définitions.
Lecture : Les bassins de vie, caractérisés par une « dynamique démographique assez forte et régulière » sont au nombre de 642. Entre 1990 et 1999, leur population a augmentéà un rythme an-
nuel moyen de 1,01 %. Ces bassins de vie rassemblent, en 1999, 41 % de la population des bourgs et petites villes, contre 29,6 % en 1962.
Source : recensements de la population, Insee
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREProfils de dynamique démographique des 1 745 bassins de vie des bourgs et petites villes (1962-1999)
Localisation des bassins de vie « dépendants »
Contour des bassins de vie (1 916)
« Bassins de vie » des grandes agglomérations (171)
Profils de dynamique démographique
des 1 745 bassins de vie des bourgs et petites villes
Dynamique assez forte et régulière (642)
Dynamique irrégulière ou modérée (146)
Croissance plus ou moins récente (189)
Déclin confirmé (618)
Déclin récent (60)
Incertain (90)
Bassins de vie des bourgs et petites villes « dépendants » © INSEE 2003
Sources pour la détermination des bassins de vie : Recensements de la population, Insee ; Inventaire communal (1998), ministère de l'Agriculture, Insee et Datar ; Équipements de santé
et d’éducation, ministères de la Santé (2002) et de l'Éducation nationale (2003).
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREÉquipements non concurrentiels : gendar-Définitions Bibliographie
merie, perception, notaire, ANPE, maison de
retraite, bureau de poste, crèche ou
halte-garderie, installation sportive couverte,
Dynamique démographique piscine couverte, école de musique, cinéma. Site internet de l’Insee : www.insee.fr, rubrique
La France en faits et chiffres,thème territoire,
Pour étudier l’évolution des bassins de vie Équipements de santé :médecin, infir- dans Chiffres clés : les bassins de vie.
en termes de population, quatre périodes mier, pharmacie, masseur-kinésithéra- Dans cette rubrique, sont disponibles un
ont été prises en compte, dont les limites peute, dentiste, ambulance, maternité, grand nombre de données par bassin de vie
correspondent à des années de recense- urgences, hôpital de court séjour, hôpital concernant leur démographie, leur niveau
ment : 1962-1975, 1975-1982, 1982-1990 de moyen et long séjour. et score d’équipements ou d’emploi, leur
et 1990-1999. Pour chaque période, l’évo- accessibilité et leur orientation (agricole ou
lution de la population d’un bassin de vie Équipements d’éducation : collège, lycée économique).
est parfois négative, sinon elle peut évo- général et/ou technologique, lycée profes- La méthode détaillléededétermination des
luer plus ou moins vite que celle de l’en- sionnel. bassins de vie figure dans : « Structuration
semble des 1 745 bassins de vie. Ces trois de l’espace rural : une approche par les bas-
possibilités pour chaque période permet- Zonage en bassins de vie (version 2004) sins de vie », Rapport pour la Datar, juillet
tent de définir 6 profils-types pour 2003.
1962-1999. Par commodité, on peut appeler ainsi le dé-
coupage du territoire de la France métropo- Ambiaud É., Blanc M. et Schmitt B., « Les
Équipements ayant servi à définir les litaine en 1 916 unités (soit 1 745 bassins de bassins de vie des bourgs et petites villes :
bassins de vie vie des petites villes et des bourgs + 171 une économie résidentielle et souvent in-
bassins de vie des grandes aggloméra- dustrielle », Insee première,n° 954, avril
Équipements concurrentiels : Hyper- tions), malgré le caractère inapproprié de 2004.
marché et supermarché,vétérinaire, cette appellation dans les zones urbai- Vallès V., « Bassins de vie : au centre de la
banque, magasin de vêtements, magasin nes,etced’autant plus qu’elles sont gran- vie quotidienne », La lettre N°14, Insee Au-
de chaussures, librairie, magasin d’élec- des. Il est clair que la totalité de l’unité vergne.
troménager, magasin de meubles, dro- urbaine de Paris, ou de celle de Lyon, Vallès V., « Organisation territoriale de l’em-
guerie, grande surface non alimentaire, n’appartient pas en réalitéà un seul bassin ploi et des services », Insee première,n° 870,
marché de détail. de vie. novembre 2002.
INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur le site Internet de l'Insee : www.insee.fr (rubrique Publication)
Vous pouvez vous abonner gratuitement aux avis de parution dans http://www.insee.fr/fr/ppp/abonnement/abonnement.asp#formulaire
Direction Générale :BULLETIN D'ABONNEMENT A INSEE PREMIERE
18, Bd Adolphe-Pinard
75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :
Jean-Michel Charpin
OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE - Tarif 2004 Rédacteur en chef :
Daniel TemamAbonnement annuel = 70€ (France) 87€ (Étranger)
Rédacteurs : R. Baktavatsalou,
C. Benveniste, C. Dulon,Nom ou raison sociale : ________________________ Activité : ____________________________
A.-C. Morin
Adresse : ___________________________________________________________________
Maquette : PT
______________________________________ Tél : _______________________________ Code Sage IP04953
ISSN 0997 - 3192Ci-joint mon règlement en Euros par chèque à l’ordre de l’INSEE : __________________________________€.
© INSEE 2004
Date : __________________________________ Signature
INSEE
PREMIERE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.