Les départements métropolitains : similitudes et oppositions socio-économiques

De
Publié par

Lors de leur création en 1790, les départements métropolitains formaient un ensemble homogène sur le plan socio-économique. Depuis, les départements se sont fortement diversifiés. Ils se partagent de nos jours en sous-groupes très différents les uns des autres.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 13
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N° 943 - JANVIER 2004
PRIX : 2,20€
Les départements métropolitains :
similitudes et oppositions
socio-économiques
Christian Hilico, département de l'Offre éditoriale,
Didier Poulos, direction régionale de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Insee
ors de leur création en 1790, les dé- 600 000. La densité de population se situait
donc dans une échelle réduite : de 20 àpartements métropolitains formaient
100 habitants au km², si l'on excepte le NordLun ensemble homogène sur le plan
(133 habitants au km²), et surtout Paris.
socio-économique. Depuis, les départe-
ments se sont fortement diversifiés. Ils se
partagent de nos jours en sous-groupes Depuis leur création,
très différents les uns des autres, comme les départements se sont fortement
l'atteste une typologie réalisée à partir de diversifiés
33 variables socio-économiques. Les dé-
Dans la France rurale de l'époque, les caracté-
partements " urbains " regroupent ceux de
ristiques socio-économiques étaient égale-
l'Île-de-France et ceux comprenant des ment beaucoup plus proches qu'aujourd'hui.
chefs-lieux de régions ou des villes à voca- En deux siècles, le paysage national a été pro-
tion régionale, en particulier ceux des gran- fondément modifié par les révolutions indus-
trielles, l'exode rural et l'urbanisation, ledes métropoles du sud. Ils s'opposent aux
développement des services. Les situationsdépartements " ruraux " beaucoup moins
des départements sont devenues beaucoup
peuplés. D'autres départements présentent
plus contrastées.
des caractères spécifiques : les départe- Cependant, certains départements restent
ments de montagne, ceux de la façade mé- assez proches entre eux, au regard de bon
diterranéenne, quelques départements nombre de caractéristiques socio-économi-
ques. Cette proximité n'est pas toujoursproches de zones très urbanisées, et les dé-
associée à une géographique. Sou-partements industriels du nord.
vent, l'opposition entre urbain et rural prime sur
l'homogénéité régionale. Seules trois des
actuelles régions, constituées de deux dépar-
Le département a été créé en 1790 par la tements, sont restées homogènes : l'Alsace, la
Constituante. Il s'agissait d'organiser une nou- Corse et le Nord - Pas-de-Calais.
velle administration du territoire en respectant Une typologie a permis de dégager trois
les données naturelles et historiques. Les 83 grands groupes de départements : les
départements initiaux étaient très homogènes. « urbains », les « ruraux », et les « spécifi-
Ainsi, leur superficie était comprise entre 4 500 ques » (Sources). Ces trois groupes se décom-
et 9 000 km², à quelques très rares exceptions posent en quelques sous-ensembles (carte).
près. Cette caractéristique est toujours valable.
La création du territoire de Belfort suite à la
L'Île-de-France :guerre de 1870, comme le découpage de
l'Île-de-France en nouveaux départements a des départements à part
simplement augmenté le nombre de départe-
ments de plus petite taille. Paris et les Hauts-de-Seine sont atypiques
Sur le plan démographique, les départements (tableau). Le rôle de capitale explique bien sûr
présentaient aussi une certaine similitude. En que Paris, commune et département, ait connu
1801, la grande majorité avait une population un développement considérable aux plans
comprise entre 200 000 et 500 000 habitants. démographique et économique.
Seuls sept départements comptaient moins de Dans ces deux départements, la densité de
175 000 habitants, et trois en avaient plus de population est particulièrement élevée. La très
INSEE
PREMIEREUne géographie départementale contrastéeforte croissance du secteur tertiaire et la
concentration de nombreux sièges
Petite couronne desociaux expliquent la proportion très
l'Île-de-France
élevée de cadres parmi les actifs qui y
résident. Ceci induit des revenus
moyens très élevés, et une valeur
ajoutée produite également forte. Enfin,
les médecins y sont très nombreux, par-
ticulièrement à Paris qui concentre de
nombreux spécialistes.
Du fait de l'exiguïté de son territoire,
l'urbanisation de Paris a débordé sur
les six autres départements de
l'Île-de-France. Dans ces
Paris et Hauts-de-Seinerésident de nombreux actifs, dont beau-
Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne
coup de cadres et de professions inter- Reste de l'Île-de-France
médiaires, attirés par le marché de Métropoles du sud
Autres chefs-lieux de régionsl'emploi de l'agglomération. De ce fait, la
Massif central
population est jeune. La création Ruraux du sud-ouest
d'emplois tertiaires a aussi profité à ces Ruraux industriels de l'ouest
Ruriels du norddépartements limitrophes. En consé-
Industriels du nord
quence, le PIB par habitant et les reve- Proches de zones très urbanisées
nus imposables par foyer fiscal sont bien Méditerranée
Montagnesupérieurs à ceux de la province.
Parmi les six départements de la cou-
Source : Inseeronne parisienne, la Seine-Saint-Denis
et le Val-de-Marne sont marqués par
des difficultés économiques et sociales : méridionale accentuant d'ailleurs cette des proportions d'agriculteurs exploitants
le taux de chômage et la proportion de attractivité. Ces cinq départements du et de personnes âgées, plus élevées
bénéficiaires du RMI sont élevés. sud se distinguent aussi par une plus qu'ailleurs. Les attraits de la montagne
forte proportion de jeunes de 15 à 24 ans ont permis le développement du tou-
scolarisés (qui s'explique par la pré- risme.
Les départements sièges de sence d'universités importantes) et une Pour 25 départements ruraux situés plus
très forte densité médicale. au nord de la France, les emplois indus-grandes métropoles régionales
triels occupent une place non négli-
Les 23 départements sièges d'un geable. Dans cet ensemble, un groupe
De nombreux départements ontchef-lieu de région ou d'une ville à voca- de dix départements, plutôt situés à
tion régionale ont souvent profité du l'ouest, se distingue par quelques carac-conservé leur caractère rural
développement de ces villes et de leurs téristiques : taux d'activité des hommes
agglomérations (tableau). De nombreux départements ont gardé plus élevé, taux de chômage plus faible,
Parmi eux, cinq départements ont une des caractères ruraux : moins peuplés, comme la proportion de bénéficiaires du
position particulière. Ce sont les dépar- population plus importante vivant dans RMI. L'espérance de vie des femmes y
tements sièges de métropoles du sud de l'espace rural, majorité de maisons indivi- est élevée.
la France. Ils abritent les plus grosses duelles, proportion d'agriculteurs encore
agglomérations françaises après Paris : significative (tableau).
Deux cas particuliers deMarseille, Lyon, Nice, Toulouse et Le caractère rural est particulièrement
Bordeaux. Aussi, la population de ces marqué pour 14 départements situés au départements au nord de la France
départements dépasse-t-elle le million sud de la France. Leur densité de popula-
d'habitants. Le tertiaire s'est également tion est plus faible, ils comptent plus Les sept départements à tradition indus-
développé dans ces grandes capitales d'agriculteurs et le vieillissement de la trielle du nord sont très peuplés, en
régionales. De ce fait, la présence de population est marqué. Le tissu écono- dehors des Ardennes (tableau). De tout
cadres et de professions intermédiaires mique est plutôt composé d'entreprises de temps, la natalité y a été plus élevée
est forte. La richesse produite par habi- petite taille et la proportion de commer- qu'ailleurs. Aussi leur population est-elle
tant comme les revenus sont également çants, artisans ou chefs d'entreprise est jeune. Malgré les crises successives qui
élevés. Pourtant, le taux de chômage élevée. Le PIB par habitant et les revenus ont secoué leur industrie, notamment
reste important, comme la proportion de imposables par foyer fiscal sont faibles. dans les grands établissements, celle-ci
personnes percevant le RMI. Cette Parmi ces 14 départements, ceux du tient encore sa place et la présence
situation s'explique par la forte attracti- Massif Central présentent en commun d'ouvriers reste élevée. L'activité fémi-
vité que ces capitales régionales exer- certaines caractéristiques rurales encore nine a toujours été faible. Les difficultés
cent sur les actifs, leur situation plus marquées. C'est en particulier le cas de développement économique qui
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREsubsistent expliquent le taux de chô- cette proximité : il s'agit de l'Ain, de importante et les ouvriers y sont plus
mage élevé, comme la forte proportion l'Eure, de l'Eure-et-Loir, de l'Oise, du nombreux. Les grands établissements
de personnes percevant le RMI. La den- Bas-Rhin et du Haut-Rhin. Leurs habi- offrent de nombreux emplois, mais une
sité médicale est faible, de même que tants, plus jeunes et plus nombreux partie des actifs va également travailler
l'espérance de vie. qu'ailleurs, vivent majoritairement dans dans les départements proches. La
Six départements, tous limitrophes de l'espace urbain. L'activité masculine est population bénéficie ainsi d'un niveau de
zones très urbanisées, tirent partie de forte. L'industrie y occupe une place revenus un peu plus élevé que la
Caractéristiques socio-économiques des groupes de départements
Variables pour lesquelles le groupe se situe Variables pour lesquelles le groupe se situe
Groupes de départements
au-dessus de la moyenne en dessous de la moyenne
Paris et Hauts-de-Seine Population ; densité ; espace à dominante urbaine ; activité des Jeunes ; maisons individuelles ; agriculteurs ; employés ;
femmes ; actifs au lieu de travail sur actifs au lieu de résidence ; ouvriers ; industrie ; services administrés ; résidences
cadres ; professions intermédiaires ; grands établissements ; secondaires ; sans diplôme
dépendance d'un siège situé dans le département ; services
marchands ; PIB par habitant ; revenus imposables ; espérance
de vie des hommes ; espérance de vie des femmes ; densité
médicale ; scolaires et étudiants
Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne Population ; densité ; espace à dominante urbaine ; activité des Personnes âgées ; maisons individuelles ; actifs au lieu de
femmes ; cadres ; employés ; services marchands ; PIB par habitant travail sur actifs au lieu de résidence ; agriculteurs ;
indépendants ; dépendance d'un siège situé dans le
département ; industrie ; résidences secondaires ; réussite
au baccalauréat
Reste de l'Île-de-France Population ; espace à dominante urbaine ; jeunes ; cadres ; Personnes âgées ; actifs au lieu de travail sur actifs au
professions intermédiaires ; grands établissements ; services lieu de résidence ; agriculteurs ; indépendants ; ouvriers ;
marchands ; PIB par habitant ; revenus imposables ; espérance de dépendance d'un siège situé dans le département ;
vie des hommes ; scolaires et étudiants résidences secondaires; RMI ; sans diplôme
Métropoles du sud Population ; espace à dominante urbaine ; actifs au lieu de travail sur Maisons individuelles ; activité des hommes ; ouvriers
actifs au lieu de résidence ; cadres ; professions intermédiaires ;
services marchands ; PIB par habitant ; espérance de vie des
hommes ; espérance de vie des femmes ; densité médicale ;
scolaires et étudiants
Autres chefs-lieux de région Scolaires et étudiants
Massif Central Communes de montagne ; personnes âgées ; agriculteurs ; Population ; espace à dominante urbaine ; jeunes ; taux de
indépendants ; dépendance d'un siège situé dans le département ; chômage au recensement ; professions intermédiaires ;
services administrés création d'entreprises ; grands établissements ; services
marchands ; PIB par habitant ; revenus imposables
Ruraux du sud-ouest Personnes âgées ; maisons individuelles ; dépendance d'un siège Espace à dominante urbaine ; jeunes ; grands
situé dans le département établissements ; PIB par habitant
Ruraux industriels de l'ouest Activité des hommes ; ouvriers ; industrie ; espérance de vie des Employés ; services marchands ; services administrés
femmes ; réussite au baccalauréat
Ruraux industriels du nord Ouvriers Professions intermédiaires ; création d'entreprises ;
espérance de vie des hommes
Industriels du nord Jeunes ; taux de chômage au recensement ; ouvriers ; grands Activité des femmes ; indépendants ; espérance de vie des
établissements ; sans diplôme hommes ; espérance de vie des femmes
Proches de zones très urbanisées Activité des hommes ; ouvriers ; industrie Actifs au lieu de travail sur actifs au lieu de résidence ;
employés ; services administrés ; espérance de vie des
femmes ; scolaires et étudiants
Méditerranée Taux de chômage au recensement ; indépendants ; employés ; Activité des hommes ; activité des femmes ; grands
création d'entreprises ; services administrés ; résidences établissements ; industrie
secondaires ; RMI ; densité médicale
Montagne Communes de montagne ; indépendants ; résidences Grands établissements
secondaires
Lecture : Une variable figure dans le tableau si, pour le groupe concerné, elle s’écarte d’au moins un écart-type par rapport à la moyenne des autres départements. Ainsi, pour le groupe constitué
par Paris et les Hauts-de-Seine, la population moyenne est supérieure de plus de deux écarts-types à la population moyenne des autres départements.
Source : Insee
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIERE– communes multipolarisées : communesmoyenne. La faiblesse de la densité Sources
rurales ou petites unités urbaines dont aumédicale, sauf en Alsace, est com-
moins 40 % de la population résidente
pensée par la proximité de départements
ayant un emploi travaillent dans plu-Cette typologie des départements de
beaucoup mieux équipés. Pour la même sieurs aires urbaines, sans atteindre ceFrance métropolitaine a été réalisée à partir
raison, la proportion de jeunes de 15 à seuil avec une seule d'entre elles, et quide 33 variables couvrant six thèmes:lapo-
forment avec elles un ensemble d'un seul24 ans scolarisés dans ces départe- pulation et l'espace ; l'activité et les catégo-
tenant.ries sociales ; l'économie et les entreprises ;ments est plutôt faible.
la « richesse » ; la santé ;l'éducation.
Communes de montagneCompte tenu de leurs caractéristiques très dont le chef-lieu est situéà plusparticulières, Paris et les Hauts-de-Seine
Des départements touristiques de 500 mètres d'altitude.ont été exclus initialement de la classifica-
tion pour ne pas perturber la formation desau sud de la France
classes. Ces deux départements ont été
rattachés a posteriori au grand groupe desHuit départements de la ceinture médi- Bibliographie
départements urbains.
terranéenne ont des profils socio-écono-
La plupart des données utilisées sont is-
miques proches (tableau). Ils ont tous sues du recensement de la population de
Poulos D. et Ribon O., «Les proximités
une partie montagneuse et bordent le lit- 1999.
entre départements. Quels sont les dépar-
Quelques indicateurs sur les entreprisestoral méditerranéen, Vaucluse excepté. tements qui se ressemblent le plus ?», do-
proviennent d'une exploitation du fichierCes départements ont bénéficié d'un fort cument de travail, Insee, juin 2003 : produit
des établissements géré par l'Insee et cor-
électronique disponible sur le site internetdéveloppement touristique. Le système
respondent à l'année 2000 : le taux de créa-
de l’Insee (chemin : Nomenclatures-défini-productif est composé surtout d'établis- tion d'entreprises, la part des salariés
tions-méthodes-> méthodes> document de
sements de petite taille qui connaissent employés dans des grands établissements
travail) à l’adresse suivante :
(plus de 100 salariés), les emplois salariésun fort renouvellement. Les emplois ter- http://www.insee.fr/fr/nom_def_met/me-
dépendant d'un siège situé dans le départe-tiaires administrés sont nombreux. Aussi thodes/doc_travail/docs_doc_tra-
ment. Le champ retenu est celui des indus-
vail/prox_dep/prox_dep_frame.htmles employés sont-ils trèsprésents,
tries, des commerces et des services.
Ce produit électronique mis à dispositioncomme les commerçants, artisans ou Le PIB par habitant est une estimation de
des utilisateurs permet d’obtenir, pour
chefs d'entreprise. Comme dans tout le l'Insee, réalisée pour 1996. Le revenu im-
tout département de France métropoli-
posable par foyer fiscal est obtenu à partirpourtour méditerranéen, l'activité fémi- taine, la liste de « ses plus proches voi-
des statistiques sur l'impôt sur le revenunine est moins développée, mais c'est sins » du point de vue socio-économique.
des personnes physiques de 1998. La part
La distance retenue est la même queégalement le cas pour les hommes. Le
des couvertes par le RMI est cal-
celle construite sur la base des 33 indica-ertaux de chômage est structurellement culéeau1 janvier 2001. L'espérance de
teurs pour réaliser la classification. Ce
important. La proportion de bénéficiaires vie est établie pour 1999, à partir des don-
produit permet aussi d’identifier les critè-
nées de l'état civil et du recensement. Ladu RMI est très forte. La densité médi- res qui rapprochent le plus deux départe-
densité des médecins libéraux est celle aucale est élevée en raison d'une propor- ments.er
1 janvier 1998. Le taux de réussite au bac-
tion importante de personnes âgées et
calauréat est celui de 1999.
Hilico C. : « Pyrénées-Orientales, Var etégalement du tourisme, sans parler de
Aude : trois départements aux caractéristi-
l'héliotropisme.
ques voisines de celles de la Corse », Eco-Définitions
Enfin, cinq départements de montagne, nomie corse, INSEE Corse, à paraître
essentiellement localisés dans le prochainement.
Espace à dominante urbainesud-est, ont en commun une très forte
Cet espace est composé des communes Baudry P. : « Des départements ligériensproportion de résidences secondaires,
suivantes : qui se ressemblent », INSEE Pays de la
liée en particulier au développement des
– pôles urbains : unités urbaines offrant Loire - Etudes, janvier 2003.
sports d'hiver. Le secteur tertiaire mar- 5 000 emplois ou plus ;
chand y est important, de même que la – communes rurales ou petites unitésur- Mulic S. : « Départements lorrains : quand
baines dont au moins 40 % de la popula- ils ressemblent à d'autres », Economie lor-part de commerçants, artisans ou chefs
tion résidente ayant un emploi travaillent raine, INSEE Lorraine, janvier 2003.d'entreprise, le tissu économique étant
dans le pôle ou dans des communes de
plutôt constitué de petites entreprises.
sa zone d'attraction. L'ensemble pôle ur- Laganier J. : « Provence-Alpes-Côte d'Azur :
La densité médicale est forte, en liaison bain et communes ainsi rattachées forme six départements qui se ressemblent peu »,
également avec le tourisme. une aire urbaine ; SUD INSEE l'essentiel, juin 2002.
Vous pouvez vous abonner gratuitement aux avis de parution dans http://www.insee.fr/fr/ppp/abonnement/abonnement.asp#formulaire
INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur le site Internet de l'Insee : www.insee.fr
Direction Générale :BULLETIN D'ABONNEMENT A INSEE PREMIERE
18, Bd Adolphe-Pinard
75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :
Jean-Michel Charpin
OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE - Tarif 2004 Rédacteur en chef :
Daniel TemamAbonnement annuel = 70€ (France) 87€ (Étranger)
Rédacteurs : R. Baktavatsalou,
C. Benveniste, C. Dulon,Nom ou raison sociale : ________________________ Activité : ____________________________
A.-C. Morin
Adresse : ___________________________________________________________________
Maquette : CR
______________________________________ Tél : _______________________________ Code Sage IP04943
ISSN 0997 - 3192Ci-joint mon règlement en Euros par chèque à l’ordre de l’INSEE : __________________________________€.
© INSEE 2004
Date : __________________________________ Signature
INSEE
PREMIERE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.