Les habitants du Nord et la proximité des commerces et services

De
Publié par

a forte urbanisation du Nord permet la présence Ldans les communes d'un nombre de commerces et services plus important qu'en moyenne nationale. Toutefois, rapporté à la densité de la population, le taux d'équipement n'est pas particulièrement élevé. Les possibilités d'accès en voiture à une large gamme de commerces et services sont de l'ordre du quart d'heure. L'éloignement n'est conséquent que pour certaines zones aux frontières du département. Chacune des huit zones d'emploi abrite au moins un pôle de commerces et services de haut niveau, sa localisation permet d'en marquer les spécificités. Les habitants du Nord et la proximité des commerces et services LE NIVEAU D'ÉQUIPEMENT :Dans le département du Nord, les habitants Certains commerces spécialisés comme UN ÉLÉMENT STRUCTURANTtrouvent-ils le commerce ou le service dont les librairies-papeteries mais aussi les DU TERRITOIREils ont besoin dans leur commune de magasins de vêtements, de meubles résidence ou dans une commune voisine ? ou encore d'articles de sport et loisirs Les 19 équipements intermédiaires deoffrent un taux d'équipement en deçà commerces et services et les 10 supérieursGérée et actualisée par l'Insee, la base du niveau national. Quelques services sont essentiellement répartis dans 96permanente des équipements (BPE) aux particuliers, essentiellement dans communes définies comme pôles .apporte son éclairage sur l'état des lieux les métiers de l'artisanat, sont égale- Leur positionnement géographiqueen 2006.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 16
Tags :
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins

a forte urbanisation du Nord permet la présence
Ldans les communes d'un nombre de commerces
et services plus important qu'en moyenne nationale.
Toutefois, rapporté à la densité de la population, le
taux d'équipement n'est pas particulièrement élevé.
Les possibilités d'accès en voiture à une large gamme
de commerces et services sont de l'ordre du quart
d'heure. L'éloignement n'est conséquent que pour
certaines zones aux frontières du département.
Chacune des huit zones d'emploi abrite au moins un
pôle de commerces et services de haut niveau, sa
localisation permet d'en marquer les spécificités.
Les habitants du Nord et la proximité
des commerces et servicesLE NIVEAU D'ÉQUIPEMENT :Dans le département du Nord, les habitants Certains commerces spécialisés comme
UN ÉLÉMENT STRUCTURANTtrouvent-ils le commerce ou le service dont les librairies-papeteries mais aussi les
DU TERRITOIREils ont besoin dans leur commune de magasins de vêtements, de meubles
résidence ou dans une commune voisine ? ou encore d'articles de sport et loisirs
Les 19 équipements intermédiaires deoffrent un taux d'équipement en deçà
commerces et services et les 10 supérieursGérée et actualisée par l'Insee, la base du niveau national. Quelques services
sont essentiellement répartis dans 96permanente des équipements (BPE) aux particuliers, essentiellement dans
communes définies comme pôles .apporte son éclairage sur l'état des lieux les métiers de l'artisanat, sont égale-
Leur positionnement géographiqueen 2006. La BPE est constituée d'une ment sous-représentés : c'est le cas des
obéit à une logique de concentration de laliste de 140 équipements qui couvrent maçons, peintres, plâtriers, menuisiers,
population. Ainsi, ces communes-pôlesles commerces (boulangerie, grande charpentiers ou serruriers.
hébergent les deux tiers des habitantssurface, …), les services aux particuliers Bien entendu, la BPE n'atteste que de la
nordistes.(plombier, restaurant, …), l'enseigne- présence d'un équipement sur la com-
En croisant les deux gammes intermé-ment, la santé et le tourisme. Dans l'ana- mune. Elle ne donne aucune informa-
diaire et supérieure avec le type d'espace,lyse qui suit, 44 équipements de tion ni sur la taille ni sur la fréquentation
trois catégories de territoires émergentcommerces ou de services ont été pris de tel ou tel équipement : une personne
dans le département.en compte . peut très bien bénéficier d'un commerce
sur son lieu de résidence et faire systé-
La première catégorie regroupe les troisDES COMMUNES matiquement ses courses dans une
principales agglomérations du départe-PARTICULIÈREMENT BIEN autre commune, son lieu de travail par
ÉQUIPÉES DANS LE NORD… ment. Elles se caractérisent par uneexemple. Par ailleurs, l'absence d'un
concentration importante de pôleséquipement peut être compensée par
Les communes nordistes offrent un hautement équipés. L'arrondissement dedu commerce ambulant ou la présence
nombre d'équipements supérieur à la Lille se détache nettement, rassemblantrégulière d'un marché local.
moyenne nationale. Chacune d'elles 8 des 20 villes les mieux équipées du
possède 44 équipements de commerces département. Valenciennes, associée à
DES ÉQUIPEMENTS
ou services en moyenne contre 29 au Saint-Amand-les-Eaux, délimite un second
DE PROXIMITÉ ACCESSIBLES
niveau national (sur l'ensemble de la territoire particulièrement bien pourvu.
AU PLUS GRAND NOMBREliste fournie par la BPE, le nombre Dunkerque et Grande-Synthe forment
atteindrait 76 équipements par com- letroisièmeterritoiredecetype. Bienque
La répartition des commerces et servicesmune pour le Nord, soit 32 de plus proche de la zone de Lille, le secteur de
en trois gammes (proximité, intermédiairequ'au niveau national). De ce fait, Les Bailleul-Nieppe-Armentières répond aussi
et supérieur : ) permet de mieuxdeux tiers des Nordistes habitent des à cette logique territoriale.
cerner le maillage du territoire. Ainsi lescommunes particulièrement bien équi-
équipements de proximité sont présents La seconde catégorie est caractériséepées. Certains types de commerces ou
dansuntrèsgrandnombredecommunesservices se rencontrent plus fréquem- par des villes ayant un très bon niveau
tandis que les autres sont plus concentrés d'équipement, entourées de commu-ment : sur 10 communes, 6 sont dotées
dans quelques communes qui peuvent nes moyennement équipées. C'est lede salons de coiffure, 5 de boucheries-
être considérées comme des pôles encharcuteries, et 3 de services bancaires , de cas de Maubeuge associée à Louvroil,
matière de commerces et services. Douai avec Sin-le-Noble ou, dans unesupermarchés ou de pompes funèbres.
Sur les 652 communes du département, moindre mesure, Denain avec Dou-
près de la moitié possèdent au moins chy-les-Mines. Ces ensembles ont…MAIS DES TAUX D'ÉQUIPEMENT
8 des 15 équipements de proximité notamment en commun la présenceRAPPORTÉS À LA POPULATION
décrits dans la base. Le nombre montePLUS FAIBLES QU'AILLEURS d'un hypermarché.
à 13 pour 116 communes. Ces dernières
couvrent suffisamment le territoireCes nombreuses implantations illus- La troisième catégorie recense les pôles
départemental, au point d'offrir cestrent en fait la forte urbanisation du ayant aussi un très bon niveau d'équipe-
différents équipements à la grandedépartement qui compte 2,6 millions ments mais isolés. Elle est représentée par
majorité de la population environnante.d'habitants. Cependant, rapporté à la Cambrai, Caudry et Hazebrouck. Sous-
Ainsi, 98% de la départe-population, dont la densité est quatre préfecture, Cambrai offre toute la gamme
mentale est à moins de 10 kilomètres defois plus élevée qu'en moyenne natio- des commerces et services pour une den-
l'ensemble des commerces et servicesnale, le nombre de commerces et servi- sité de 205 équipements pour 10 000
de proximité : ce taux n'est que de 81%ces pour 10 000 habitants est de 113 habitants. Cet indicateur tombe à 153
contre 180 au niveau France. au niveau national. pour Caudry et 151 pour Hazebrouck.Plus globalement, la hiérarchie des trouve à moins de 15 minutes de trajet d'équipements par habitant est la plus
équipements respecte la hiérarchie routier de l'ensemble des commerces et élevée : la majorité des équipements
administrative des communes. L'excep- services de proximité. Plus de 99% de la reste concentrée dans quelques villes.
tion vient d'Avesnes-sur-Helpe, sous- population habite à moins de 15 minutes
Au nord-ouest, plusieurs communespréfecture classée au rang de pôle des différents équipements intermé-
situées à la limite entre Flandre-Lys etintermédiaire et concurrencée dans sa diaires. À peine 0,2% de la population
l'arrière-pays dunkerquois apparaissentcirconscription par Maubeuge, pôle départementale se trouve à plus de 30
éloignées des pôles de commerces etsupérieur en termes d'équipements. minutes des équipements supérieurs,
services. Pour une partie de ces commu-tandis que cette proportion peut
nes, Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais,UN ACCÈS AUX PÔLES atteindre 4% au niveau national pour
PLUTÔT RAPIDE est le pôle le plus proche. L'accès moyenun équipement comme l'hypermarché.
au centre de Saint-Omer est toutefois
Au niveau des huit zones d'emploi du supérieur à 15 minutes par la route.
QUELQUES SECTEURS ÉLOIGNÉSdépartement, chacune abrite au moins
un pôle de niveau supérieur et plusieurs Dans la Sambre, plusieurs communes
pôles de niveau intermédiaire. Ces pré- C'est en Flandre-Lys, dans le Cambrésis frontalières sont aussi à plus d'un quart
sences permettent d'assurer un accès et la Sambre-Avesnois que l'éloigne- d'heure d'un pôle nordiste. Ces commu-
rapide de la population aux différents ment aux pôles de commerces et servi- nes peuvent néanmoins se tourner vers
commerces et services. Ainsi, l'en- ces est le plus marqué. C'est pourtant des villes belges des régions de Mons
semble de la population du Nord se ou Beaumont.dans ces mêmes zones que la densité
Carte 1 : CLASSIFICATION DES PÔLES DE COMMERCES ET SERVICES DU DÉPARTEMENT DU NORD
ET DISTANCE À CES PÔLES
Source : Insee - BPE 2006
Distancier Intercommunal 500, Inra, UMR1041, CESAER, F21000 DijonUne partie du sud-ouest du Cambrésis Mais le littoral apporte ses spécificités. Les commerces non-alimentaires sont
est considérée comme éloignée du Ainsi, les commerces alimentaires sont également plus présents, principalement
pôle le plus proche en raison d'un globalement plus nombreux, en parti- les magasins de vêtements qui ont la
temps d'accès moyen au centre de culier les poissonneries mais aussi les densité la plus élevée du département :
Cambrai supérieur à 15 minutes. Les boulangeries. C'est aussi le cas des res- 9 équipements pour 10 000 habitants
communes concernées sont pénalisées taurants et des magasins de sports et de contre près de 7 dans le Nord.
par l'absence de pôle intermédiaire loisirs.
dans les zones les plus proches du Lesservicespublicsetgénérauxdelazone
Pas-de-Calais ou de Picardie. Proche de Lille, la zone d'emploi doivent leur prééminence à la présence des
de Roubaix-Tourcoing disposeEnfin, pour l'accès aux pôles de niveau banques et caisses d'épargne. Par contre
de moins de services publicssupérieur, seule une zone de 5 commu- les trésoreries, les pompes funèbres et les
et générauxnes pour 3 500 habitants apparaît gendarmeries sont moins représentées.
comme particulièrement éloignée. Elle
La zone d'emploi de Roubaix-Tourcoingforme une bande au sud d'Aves- Seuls les commerces alimentaires affi-
est la deuxième en nombre d'équipe-nes-sur-Helpe, au centre d'un triangle chent une densité inférieure au dépar-
ments : 4 800 au total. Mais avec 112Maubeuge-Caudry-Hirson. tement, notamment les boulangeries et
équipements pour 10 000 habitants, la les boucheries-charcuteries.
densité est proche du niveau départe-DES ZONES D'EMPLOI MARQUÉES
mental. L'empreinte des servicesPAR LEURS SPÉCIFICITÉS Zones d'emploi de Flandre-Lys
publics et généraux y est faible, tout et du Cambrésis :
comme les services marchands et lesEn parcourant le département du nord- des densités d'équipement
ouest au sud-est à travers ses huit zones commerces non alimentaires. Le phé- plus élevées pour des zones
d'emploi moins peupléesd'emploi, des similitudes apparaissent mais nomène est plus marqué pour les agen-
quelques spécificités territoriales se déga- ces postales, les salons de coiffure et les
Les zones d'emploi de Flandre-Lys etgent aussi en terme de densité d'équi- restaurants. Cependant, l'artisanat du
du Cambrésis ont les densités d'équi-pements . Les zones bâtiment, les parfumeries et particuliè-
pements les plus élevées du départe-de Dunkerque et Roubaix-Tourcoing rement les magasins de vêtements
ment, respectivement 128 et 125affichent une densité proche de la échappent à ce constat.
équipements pour 10 000 habitants.moyenne départementale, Flandre-Lys,
Ce sont aussi les deux zones d'emploiCambrésis et Lille sont au-dessus, tandis La forte présence d'épiceries hisse la densité
nordistes les moins peuplées. En faitque Douaisis, Valenciennois et Sambre- des commerces alimentaires au-dessus
les villes d'Hazebrouck et Bailleul pourAvesnois sont en dessous. de la moyenne départementale.
l'une, Cambrai et Caudry pour l'autre
sont des pôles supérieurs qui concen-Zone d'emploi de Dunkerque : Zone d'emploi de Lille :
trent la plupart des équipements.le littoral attire les poissonneries plus de services marchands
et les restaurants qu'ailleurs Autour d'elles les pôles intermédiaires
sont quasi-absents.
Avec 109 équipements pour 10 000 habi- La zone d'emploi de Lille, qui accueille
tants, la zone d'emploi de Dunkerque 30% de la population du département Les services publics et généraux se dis-
possède une densité d'équipements du Nord, possède près du tiers de tinguent à travers les banques et caisse
légèrement inférieure à celle du dépar- l'ensemble des équipements du dépar- d'épargne pour la Flandre-Lys, agences
tement. C'est principalement le cas des tement. Ainsi elle présente une densité postales trésoreries et gendarmeries
services publics et généraux à travers plus élevée que la moyenne départe- pour le Cambrésis. Les services mar-
les agences postales et les pompes mentale : 124 équipements pour 10 000 chands les mieux représentés restent
funèbres. Les services marchands pâtis- habitants contre 113 dans le département. l'artisanat du bâtiment et la réparation
sent d'une plus faible représentation automobile. Seules les agences de tra-
d'agences immobilières, de garagistes, La zone d'emploi de Lille est particuliè- vail temporaire et les de loca-
d'entreprises générales du bâtiment ou rement bien dotée en services mar- tions de véhicules sont moins
d'artisans plombiers. À l'image des chands grâce à une forte concentration nombreuses que dans le département,
magasins de vêtements et des maga- de restaurants, d'agences immobilières -voire absentes. Les commerces alimen
sins d'électroménager, le commerce ou de locations de véhicules. Toutefois, taires bénéficient d'une bonne couver-
non alimentaire est également inférieur les entreprises du bâtiment sont ture grâce aux boulangeries et aux
à la norme départementale. sous-représentées dans cette gamme. boucheries-charcuteries. Les magasinsde vêtements opposent les deux zones : plus faibles, s'élevant respectivement à 99, niveau des boulangeries et des boucheries-
regroupés dans le Cambrésis ils sont 100 et 105 équipements pour 10 000 charcuteries. C'est également le cas des
plus rares en Flandre-Lys. Les équipe- habitants. Si la zone Sambre-Avesnois tire commerces non alimentaires, comme
ments supérieurs sont moins présents, sonépingledujeuauniveaudesservices l'illustre la relative rareté des magasins
excepté les hypermarchés de Flandre-Lys publics et généraux, il n'en est pas de de vêtements dans chacune des trois
et les grandes surfaces de bricolage du même pour le Douaisis et le Valenciennois. zones.
Cambrésis. Cependant, les banques et caisses
d'épargne demeurent moins nombreuses
danslestroiszones.LesservicesmarchandsZones d'emploi
de type restaurants, agences immobilières,du Douaisis, du Valenciennois
et de Sambre-Avesnois : entreprises générales ou artisanat du
les plus faibles densités nordistes bâtiment sont en deçà de la moyenne
départementale. Rapportés au nombre
d'habitants, les commerces alimentairesLes zones d'emploi du Douaisis, du
sont également moins présents, surtoutValenciennois et Sambre-Avesnois pré-
en Sambre-Avesnois, principalement ausentent les densités d'équipements les
erTableau 1: DENSITÉ D’ÉQUIPEMENTS POUR 10 000 HABITANTS PAR ZONE D’EMPLOI AU 1 JANVIER 2006
Unité : nombre
Services Ensemble des équipements
Services Commerces Autres
Zone d’emploi publics et
marchands alimentaires commerces Nombre Densitégénéraux
Dunkerque 7,4 66,7 14,1 20,6 2 861 108,8
Flandre-Lys 8,6 81,8 14,7 22,5 1 489 127,6
Lille 9,1 76,5 12,5 25,4 9 440 123,5
Roubaix-Tourcoing 7,3 70,2 13,6 21,2 4 693 112,3
Douaisis 7,1 61,1 12,3 18,8 2 454 99,4
61,0 12,3 19,1 99,9Valenciennois 7,4 3 485
75,8 17,9 22,1 125,4Cambrésis 9,6 2 212
67,6 10,8 17,7 104,8Sambre-Avesnois 8,7 2 500
70,3 13,1 21,8 113,3Département du Nord 8,2 28 952
71,6 13,4 22,6 115,8Nord-Pas-de-Calais 8,2 46 259
Source : Insee - BPE 2006
Tableau 2 : DENSITÉ D’ÉQUIPEMENT POUR 10 000 HABITANTS PAR ZONE D’EMPLOI
erET PAR GAMME AU 1 JANVIER 2006
Unité : nombre
Commerces
Services publics et généraux Services marchands Autres commerces
alimentaires
Proximité Proximité Intermédiaire Supériure Proximité Intermédiaire SupérieureIntermédiaire Supérieure
Dunkerque 5,1 1,8 0,5 57,6 7,1 2,0 14,1 18,4 2,2
Flandre-Lys 6,2 2,1 0,3 69,6 11,5 0,8 14,7 20,6 2,0
Lille 6,6 1,9 0,6 65,4 8,7 2,4 12,5 23,1 2,3
Roubaix-Tourcoing 5,0 1,9 0,5 59,9 9,0 1,3 13,6 19,2 2,0
Douaisis 4,6 2,0 0,5 51,7 8,0 1,5 12,3 17,2 1,6
Valenciennois 4,4 2,3 0,7 52,1 7,3 1,6 12,3 17,4 1,7
Cambrésis 6,9 2,4 0,3 66,4 8,3 1,1 17,9 20,3 1,8
5,7 2,5 0,4 57,6 8,8 1,1 10,8 16,0 1,8Sambre-Avesnois
Département du Nord 5,6 2,1 0,5 60,1 8,4 1,7 13,1 19,8 2,0
Nord-Pas-de-Calais 5,5 2,2 0,5 61,0 9,1 1,6 13,4 20,4 2,2
Source : Insee - BPE 2006Carte 2 : LE COMMERCE ET LES SERVICES DANS LE DÉPARTEMENT DU NORD EN 2006 :
NOMBRE ET DENSITÉ D'ÉQUIPEMENTS POUR 10 000 HABITANTS
Source : Insee - BPE 2006DÉFINITIONS
La base permanente des équipements (BPE) est mise à jour annuellement à partir de sources administratives diverses. Elle comporte
un large éventail d'équipements et de services rendus à la population. Le champ actuel recouvre les domaines des services,
marchands ou non, des commerces, de la santé et de l'action sociale, de l'enseignement et du tourisme.
L'analyse réalisée porte sur 44 équipements répartis dans 4 domaines en fonction de leur activité et en 3 gammes en fonction de leur
répartition au sein des différentes communes de France métropolitaine.
Équipement Domaine Gamme
Police Supérieure
Trésorerie Intermédiaire
ANPE Supérieure
Services publics et générauxGendarmerie
La Poste Proximité
Banque, Caisse d’Épargne
Pompes funèbres Intermédiaire
Réparation auto et de matériel agricole Proximité
Contrôle technique automobile
Location auto-utilitaires légers Supérieure
École de conduite Intermédiaire
Maçon Proximité
Plâtrier peintre
Menuisier charpentier serrurier Proximité
Plombier couvreur chauffagiste Proximité
Électricien Services marchands
Entreprise générale du bâtiment Intermédiaire
Coiffure Proximité
Vétérinaire
Agence de travail temporaire Supérieure
Restaurant Proximité
Agence immobilière
Blanchisserie-Teinturerie Intermédiaire
Soins de beauté Intermédiaire
Supérette Proximité
Épicerie
Commerces alimentaires de proximité
Boulangerie Proximité
Boucherie charcuterie
Hypermarché Supérieure
Supermarché Intermédiaire
Grande surface de bricolage Supérieure
Produits surgelés Supérieure
Poissonnerie
Librairie papeterie Intermédiaire
Magasin de vêtements d’équipements du foyer
Autres commercesMagasin de chaussures Intermédiaire d’électroménager
Magasin de meubles d’art. de sports et de loisirs Intermédiaire
SupérieureMagasin de revêtements murs et sols
Droguerie quincaillerie bricolage
Parfumerie Supérieure
Horlogerie-Bijouterie Intermédiaire
La définition des pôles de commerces et services s'appuie sur une analyse de données et sur une classification des communes en
fonction de la présence des différents équipements de niveau intermédiaire ou supérieur. La a permis de distinguer
plusieurs groupes de communes dont trois se caractérisent par un niveau d'équipement relativement important : chacune des
communes de ces trois groupes possède ainsi plus de la moitié des équipements de niveau intermédiaire et peut être considérée
comme un pôle de commerces et services. Les différences entre ces groupes portent sur l'importance du nombre d'équipements
différents présents dans la commune et permettent de définir trois niveaux de pôles.
Pour les communes qui ne sont pas considérées comme des pôles, la classification s'appuie sur la distance-temps en heure creuse à
l'équipement le plus proche, comme si les habitants s'y rendaient en voiture. Les distances sont calculées à partir du logiciel
Odomatrix développé par l'Inra (Institut national de la recherche agronomique).Pour en savoir plus :
Orientation économique et croissance locale de l'emploi dans les bassins de vie des bourgs et petites villes - Insee - Economie et
Statistique - N° 402, novembre 2007
Accessibilité aux équipements dans l'espace rural lorrain - Insee Lorraine - Économie Lorraine- n° 75, février 2007
Les commerces et services en milieu rural depuis dix ans - Insee Limousin - Focal n° 30, octobre 2006
Directeur de la publication : Jean-Jacques MALPOT
Service Administration des Ressources : Ariel PÊCHER
Service Études Diffusion : Aurélien DAUBAIRE
Service Statistique : Jean-Christophe FANOUILLET
Rédacteur en chef : Jean-Luc VAN GHELUWE
Graphistes : Fabrice CARLIER, Annick CEUGNIEZ, Claude VISAYZE
Vente : par correspondance CNGP-Insee BP402 80004 AMIENS CEDEX ou via Internet : www.webcommerce.insee.fr - Tél. : 03 22 97 31 70
CPPAD en cours - ISSN : 1774-7562 - Dépôt légal Juillet 2008 - © Insee 2008 - Code Sage PRO084220
Imprimerie : BV Impression - 38, rue Maurice Sarraut - 59200 TOURCOING - Tél. : 03 20 88 05 55 - Courriel : bvimpression@nordnet.fr
8

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.