Les territoires vécus en Limousin

De
Publié par

De nombreux Limousins se déplacent quotidiennement pour se rendre sur leur lieu de travail, pour faire des courses ou pour accéder à certains services. Ainsi se dessinent des zones d'attraction qui structurent aussi bien l'espace urbain que l'espace rural du Limousin.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 20
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

taille des aires d'influence des pô-
les urbains varie de trois commu-Les territoires
nes pour Saint-Junien à soixante
et onze pour Limoges. Quatre airesvécus
urbaines sont contiguës deux à
deux : Saint-Junien et Limoges,du Limousin
Brive-la-Gaillarde et Tulle. Elles
sont complétées par des commu-
nes dont les actifs sont partagés
entre l'influence des deux aires
urbaines. Pôles urbains, couron-
nes périurbaines et communes
multipolarisées délimitent ainsi
l'espace à dominante urbaine où
résident six Limousins sur dix.
11 pôles d'emploi
structurent
l'espace rural
Les pôles urbains ne sont pas les
seuls à attirer quotidiennement
L'intensité des migrations quoti- des actifs. Une partie de l'espaceChantal Desbordes
diennes entre la résidence et le à dominante rurale échappe à leur
lieu de travail s'est fortement ac- influence. En effet, ce dernier pos-
centuée ces dernières années. En sède sa propre dynamique d'em-
effet, en 1999, près de la moitié des ploi et sa propre structurationDe nombreux
actifs de la région Limousin tra- autour de onze pôles qui regrou-Limousins se déplacent
vaillent hors de leur commune de pent 8,5 % des emplois régionauxquotidiennement pour
résidence contre 38 % en 1990. Les et le quart de ceux de l'espace ru-
se rendre sur leur lieu distances parcourues sont de plus ral. Offrant au moins 1 500 postes,
de travail, pour faire en plus longues : 8,9 kilomètres en ils génèrent également des dépla-
des courses ou pour moyenne, soit 1,7 kilomètres de cements domicile-travail des ac-
accéder à certains plus que neuf ans plus tôt. Et les tifs habitant dans les communes
emplois sont de plus en plus grou-services. Ainsi se alentours mais de manière moins
pés en milieu urbain. Ainsi, on ob- intensive que les pôles urbains.dessinent des zones
serve une forte polarisation autour Leurs périphéries sont donc ded'attraction qui
des six pôles urbains de la région. taille très modeste. Certains enstructurent aussi bien
Ces derniers concentrent en effet sont même dépourvus : c'est le casl'espace urbain que
57 % des emplois régionaux. Ils at- d'Argentat en Corrèze et de Saint-
l'espace rural du tirent donc de nombreux actifs Léonard-de-Noblat en Haute-
Limousin. venus des communes périphéri- Vienne. Pour cinq autres pôles,
ques où ils ont élu domicile. La une seule commune compose la
r insee limousin6
territoirecouronne. La taille maximale
ORGANISATION TERRITORIALE DE L'EMPLOI ET DES SERVICESest observée pour Aubusson
avec sept communes. Ces
)
Chauvigny La Châtreaires d'emploi de l'espace ru-
ral ne regroupent que 55 300 )Montmorillon
MONTLUÇONCivauxhabitants, soit moins de 8 % de
la population régionale.
Commentry
La Souterraine
Les pôles de Guéret
)
services rayonnent Bellac
sur l'ensemble Saint-
Georges-du territoire
AubussonConfolens de-MonsBourganeuf
Saint-JunienEn dehors de l'activité profes-
Saint-Léonard-de-Noblatsionnelle, la population est
LIMOGES
La Rochefoucauldégalement amenée à effectuer
)
)des trajets pour trouver les
commerces et équipements
Usselqui ne sont pas toujours dis-
Saint-Yrieix-
la-Percheponibles dans leur commune Nontron
Thiviersde résidence. Ainsi, ces flux Égletons
liés à la fréquentation d'une
Bort-les-Orgues
Objat Tullevingtaine de services structu-
Ribérac Mauriac
PÉRIGUEUX BRIVE-rant pour le territoire font
LA-GAILLARDE
Saint-Astierémerger soixante-treize pôles
Terrasson-Lavilledieu Argentatdans la région. L'attraction
que chacun exerce sur les
AURILLAC
Souillaccommunes alentours permet Sarlat-la-Canéda
Biars-sur-Cère
BERGERACun maillage complet du terri- Saint-CéréLalinde
toire régional. source : INSEE - recensement de la population de 1999 - SCEES, inventaire communal 1998
En zone urbaine, l'aire de ser- Organisation territoriale de l'emploi
Espace à dominante urbaine Espace à dominante ruralevices coïncide assez bien avec
Aires urbaines
l'aire d'emploi exception faite
Pôle urbain Pôles d'emploi de l'espace rural
de Limoges pour qui cette der-
Couronnes périurbaines Couronnes des pôles d'emploi de l'espace rural
nière est moins étendue. En
Communes multipolarisées Autres communes de l'espace à dominante rurale
effet, au fur et à mesure que
Organisation territoriale des services
Chaque commune qui ne dispose pas d'un certain nombrel'on s'éloigne de la ville-cen- Communes disposant d'un nombre étoffé de services
de services de la gamme intermédiaire est reliée par un trait
appartenant à la gamme intermédiaire
au pôle de services fréquenté habituellementtre, des pôles de services plus
petits ou des communes assez
ploi. Près des deux tiers des pôles desservir 30 % de la population ré-bien équipées prennent le relais.
À l'inverse, en zone rurale, l'aire de services intermédiaires se si- partie sur 70 % du territoire régio-
d'influence des services est sou- tuent dans l'espace rural (hors nal.
vent plus étendue que l'aire d'em- aires d'emploi), ce qui permet de
insee limousin r 7

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.