Mise en service de l'autoroute A51 au sud de Grenoble : des effets perceptibles mais d'ampleur limitée

De
Publié par

Les cantons desservis par l'ouverture en 1999 de la première section de l'autoroute A51 ont connu un dynamisme démographique plus fort que leurs voisins. L'évolution de l'emploi y a aussi été plus favorable. Les déplacements domicile-travail se sont amplifiés, mais pas forcément vers Grenoble et ils ne concernent pas plus les cantons desservis que les autres. Toutes ces évolutions ne peuvent cependant pas être imputées seulement à la nouvelle autoroute. D'autres phénomènes plus généraux comme les mutations des industries traditionnelles ou la tendance à la périurbanisation ont également joué un rôle. Population en hausse dans la zone traversée par l'autoroute 40 % d'emplois en plus dans la commune de Vif Peu d'effets d'anticipation
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 40
Nombre de pages : 48
Voir plus Voir moins





Rapport d’étude

Éléments de cadrage

sur les effets de l’autoroute

A51 dans le Sud Isère







Octobre 2008

Chef de projet : Sabine Guillaume
Chargé d’étude : Christophe Privas


Institut National de la Statistique et des Études Économiques
165 rue Garibaldi - 69401 LYON Cédex 03- FRANCE - www.insee.fr
Tél : 04.78.63.28.15 - Fax : 04.78.63.25.25 -

SOMMAIRE






I - UNE EVOLUTION DYNAMIQUE DE POPULATION ET UNE AUGMENTATION DE LA
CONSTRUCTION DE LOGEMENTS DANS LA ZONE DE L’AUTOROUTE p4


Une évolution de la population globalement plus dynamique depuis 1999 pour la zone d’étude p4

Une forte augmentation du nombre de constructions dans le canton de Vif à partir de 1999 p13


II - L’A51 A-T-ELLE EU UNE INFLUENCE SUR LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE LA ZONE
D’ETUDE ? p16

Une forte croissance de l’emploi salarié privé p16

Une croissance du nombre d’établissements sur la période 1999-2006 p20


III - QUELS EFFETS DE L’A51 SUR LES DEPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL ? p24

Des navettes domicile-travail qui s'accroissent… p24

…mais pas en priorité vers l’agglomération de Grenoble p27

…mais soit vers des cantons proches, soit hors Isère p34


CONCLUSION p35


ANNEXES p36



Les sources et définitions se trouvent en fin de chaque chapitre.








1
Etude sur les effets de l’autoroute A51 dans le Sud Isère

??????????- Plan de situation des zones d’étude et de comparaison -

Canton de
Vif
Canton de Vizille
Canton de
Monestier-
de-Clermont
Canton de La Mure
Canton de Corps
Canton de Clelles
Canton de Mens

2
Etude sur les effets de l’autoroute A51 dans le Sud Isère

















La présente étude de type « diagnostic de territoire » a été réalisée en partenariat avec la
Direction Départementale de l’Équipement de l’Isère. Elle permet d’éclairer la question des effets de la
mise en service de l’autoroute A51 sur la périurbanisation et les déplacements domicile-travail. Les
principales thématiques traitées portent sur les évolutions démographiques et socio-économiques,
ainsi que sur les déplacements domicile-travail.
Le périmètre de l’étude correspond au périmètre des quatre cantons de Vif, Monestier-de-
Clermont, Clelles et Mens (zone de l’autoroute A51). Les résultats des cantons de Clelles et Mens
seront la plupart du temps agrégés. Les cantons de Vizille, La Mure et Corps constituent le territoire
de référence. La comparaison des données entre ces deux zones (l’une traversée par l’A51, l’autre
non) doit permettre de mesurer un éventuel effet de l’autoroute. Une première partie de tronçon de
l’autoroute a été ouverte en 1999. L’étude est réalisée sur la période allant de 1990 à 2006 (lorsque
les données sont disponibles), ce qui permet des constats avant et après la mise en service de
l’autoroute.
Les analyses sont dans un premier temps réalisées au niveau des cantons. Lorsque l’on
constate un comportement particulier, une recherche plus fine est alors effectuée au niveau de la
commune.
























3
Etude sur les effets de l’autoroute A51 dans le Sud Isère

I - Une évolution dynamique de population et une
augmentation de la construction de logements dans la
zone de l'autoroute


I-1 Une évolution de la population globalement plus dynamique depuis
1999 pour la zone d’étude


Afin de mesurer un éventuel effet de l’A51 sur le plan démographique, on peut observer
l’évolution de la population des cantons avant et après l’ouverture de l’autoroute. Ces évolutions
seront comparées aux évolutions de la zone de référence. Les données de population issues des
enquêtes annuelles de recensement ne sont encore pas toutes disponibles. Dans la suite de cette
partie (I-1), les populations des cantons correspondent donc aux populations des communes
recensées du canton. Les communes non encore recensées ont été exclues.


Les communes non disponibles, car recensées en 2008
Canton Nom de la commune Population 1999 Part dans le canton en 1999
Monestier-de-Clermont 921Monestier-de-Clermont 24 %er-du-Percy (Le ) 166Clelles 4 %
Saint-Martin-de-Clelles 118Clelles 3 %
Notre-Dame-de-Mésage 1 203Vizille 4 %
Saint-Pierre-de-Mésage 674Vizille 2 %
Saint-Michel-en-Beaumont 30Corps 2 %
Nantes-en-Ratier 389La Mure 3 %
Saint-Honoré 7796 %
Source : Insee Recensement de la population 1999


C’est donc surtout pour le canton de Monestier-de-Clermont que cette non disponibilité des données a
la plus forte incidence, car la plus importante commune du canton n’a été recensée qu’en 2008.











4
Etude sur les effets de l’autoroute A51 dans le Sud Isère



5
Etude sur les effets de l’autoroute A51 dans le Sud Isère
En 2005, l’ensemble des cantons (zone d’étude et zone de comparaison), hors communes
recensées en 2008, représente une population de 87 000 habitants. La population de la zone d’étude
est de 45 000 habitants contre 42 000 pour la zone de comparaison en 2005. Ces deux zones ont des
populations proches, mais ceci cache des répartitions différentes. Dans la zone d’étude, la population
est en effet concentrée sur le canton situé au nord de la zone : le canton de Vif représente environ
80 % de la population de la zone d’étude. Pour la zone de référence, la répartition de la population
entre les cantons est de 65 % pour Vizille, 31 % pour La Mure et 4 % pour Corps.


Taux d’évolution annuel moyen de la population (%)
Cantons 1990-1999 1999-2005
Vif 0,71 1,25
Vizille 1 0,69
Monestier-de-Clermont 1,94 2,58
La Mure 0,09 0,71
Clelles et Mens 0,8 2,17
Corps -0,66 1,04
Source : Insee


Sur l’ensemble de la période 1990-2005, on observe une évolution démographique semblable
entre les cantons de Vif et Vizille (+ 14 % chacun). On note par contre un écart très fort entre le
canton de Monestier de Clermont (+39 % sur cette période) et celui de La Mure (+5 %). L’écart est
aussi important entre les cantons de Clelles/Mens (+22 %) et celui de Corps (+0,3 %).
Sur la période 1999 à 2005, la population du canton de Vif augmente plus vite (+8 %) que
celle de Vizille (+4 %). Mais l’écart sur cette période reste important entre Monestier-de-Clermont
(+17 %) et La Mure (+4 %). Ce constat est aussi vrai pour les cantons de Clelles/Mens (+14 %) et
celui de Corps (+ 6%).


En résumé, les cantons proches de Grenoble (Vif et Vizille) semblent évoluer de la
même façon depuis 1990. Au cours de la dernière période (1999-2005), on observe des
inflexions avec une évolution plus forte pour le canton de Vif. Lorsque l’on s’éloigne de
Grenoble, l’évolution de la population est plus forte dans la zone où se trouve l’autoroute.


Population par canton
taux d'évolution annuel moyen (en%)
3,00 1990-1999
2,50 1999-2005
2,00
1,50
1,00
0,50
0,00
Vif Vizille Monestier de La Mure Clelles et Mens Corps-0,50
Clermont
-1,00
Source : Insee


A l'exception du canton de Vizille, la population de tous les cantons progresse plus entre 1999
et 2005, qu'entre 1990 et 1999.
6
Etude sur les effets de l’autoroute A51 dans le Sud Isère
Pour la période 1999 à 2005, le taux d’évolution annuel moyen de la population est nettement plus fort
pour la zone de l’étude que pour la zone de comparaison. Ce comportement était déjà observé sur la
période précédente, sauf pour le canton de Vizille dont l'évolution annuelle moyenne de la population
était supérieure à celle du canton de Vif.
L’évolution de la population est positive entre les recensements pour l’ensemble des
communes de la zone traversée par l’autoroute A51. Seulement deux communes ont une évolution
négative de la population depuis 1990 : le Pont de Claix, seule commune de plus de 10 000 habitants
et Tréminis. Les populations des communes de Saint Andéol et de Saint-Guillaume progressent entre
1990 et 1999 et diminuent sur la période suivante. Les communes de Varces-Allières-et-Risset et Vif
voient leur population (en effectif) très fortement progresser depuis 1990.
Les populations des cantons de Vizille et de La Mure progressent depuis 1990. Celle du
canton de Corps baisse légèrement entre 1990 et 1999 et retrouve son niveau initial en 2005. Si l’on
observe les communes les plus importantes, la population de Vizille augmente nettement depuis
1990. La commune de Jarrie stagne, alors que La Mure voit ses effectifs diminuer entre les
recensements.










































7
Etude sur les effets de l’autoroute A51 dans le Sud Isère

8
Etude sur les effets de l’autoroute A51 dans le Sud Isère

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.