Panorama 2004 des Hautes-Pyrénées : Regards n°18

De
Publié par

Ce numéro annuel spécial présente en 8 pages un panorama complet du département des Hautes-Pyrénées selon les thèmes suivants : équipements et emploi dans les bassins de vie ruraux, population, logements, revenus (revenus fiscaux des ménages, salaires et prestations sociales), emploi et chômage, industrie, commerce et services, tourisme, agriculture.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 13
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Numéro 1865: avril 2005
Panorama du département
Démographie,équipement et emploi dans les bassins de vie ruraux
Bassin de vie
Département
Maubourguet
VicenBigorre
Ibos
Lourdes
ArgelèsGazost
Trie surBaïse Tarbes Castelnau Magnoac
Lannemezan SaintLaurent Bagnères deNeste deBigorre
Pierrefitte Arreau Nestalas Luz SaintSauveur SaintLarySoulan
Source : Rapport établi en 2003 pour la Datar par l'Inra, le Scees et l'Insee, Insee, recensements de la population de 1990 et de1999, inventaire communal 1998.
Tarbes
Unbassin de vieest le plus petit territoire sur lequel s’organise l’essentiel de la vie quoti dienne des habitants d’un secteur géographique donné : travail et accès aux principaux services publics et privés. On compte en MidiPyrénées 123 bassins de vie ruraux (centrés sur des villes de moins de 30 000 habitants), dont 14 ont leur pôle dans les HautesPyrénées. On peut classer les bassins de vie ruraux de MidiPyrénées selon leur dynamisme démogra phique et l’évolution de l’emploi entre 1990 et 1999, puis leur équipement en services concur rentiels et non concurrentiels. Tous lesbassins dont le pôle est situé en Hautes Pyrénéesà l’exception d’un seul bénéficient d’un bon niveau d’équipement. Dans six de ces bassins situés au sud et au nord du département, la population et le nombre d’emplois sont restés pratiquement stables dans la décennie 90. En revanche, la population a diminué dans les bassins centrés sur BagnèresdeBigorre, CastelnauMagnoac, Lannemezan, Lourdes, LuzSaintSauveur, SaintLaurentdeNeste et TriesurBaïse. Le bassin d’lbos, proche de Tarbes et de petite taille conjugue stabilité démographique et faible équipement.
1
Auch
Cahors
Montauban
Toulouse
Foix
Albi
Principales agglomérations
Rodez
er1 profil : déclin démographique et bon niveau d'équipement e2 profil : population et emploi stables et bon niveau d'équipement
e3 profil : dynamisme démographique et de l'emploi, bon équipement concurrentiel, faible équipement non concurrentiel e4 profil : stabilité démographique, faible équipement
Insee MidiPyrénées 36, rue des TrenteSixPonts 31054 TOULOUSE CEDEX 4 Téléphone : 05 61 36 61 36  Télécopie : 05 61 36 62 00 Directrice de la publication :Magali DemotesMainard Rédactrice en chef :MariePierre Plaux Maquettiste :Monique Galou
Ce document est téléchargeable à partir du site Internet www.insee.fr/mp à la rubrique « Publications »
Imprimeur:Imprimerie Ménard 31682 Labège Dépôt légal : avril 2005 ISSN : 12989487 SAGE : R09180476
Prix au numéro : 1,5Abonnement à l’ensemble des publications pour l’année 2005 :  France : 85 Étranger : 105
Source : Insee état civil et estimations localisées de population
10,1 11,4 13,0
HautesPyrénées 224 053637 957MidiPyrénées 2 Source : Insee
200
230
210
220
46 275 15 203 8 048 7 447
Aires urbaines Tarbes Lourdes
HautesPyrénées MidiPyrénées
 0,1  0,2
0,1 0,5
 0,5  0,6 0,2 0,0
180 1901 1911 1921 1931 1946 1962 1975 1990 1906 1926 1936 1954 1968 1982 1999 Source : Insee  recensements de la population
0,1  0,2
0,0  0,4
Taux de variation annuel 19901999 (en %) Ensemble dû dûau solde au solde naturel migratoire
222 368 2 551 687
Population sans doubles comptes 1999
109 892 21 549
Aureilhan Tarbes
er Estimations de population au 1 janvier 2003
 0,3  0,8  0,5 0,0
0,2  0,2  0,7 0,0
Villes principales Tarbes Lourdes BagnèresdeBigorre Aureilhan
Source : Insee  recensements de la population 1990 et 1999
190
Population selon les espaces
Pyramides desâges en 1990 et 1999 Âge
Hommes
30
50
40
70
60
Femmes
90
80
1999 1990
Entre 1990 et 1999, le département a perdu chaque année en moyenne 400 habitants du fait de l’excédent des décès sur les naissances. Ainsi, sept communes sur dix présentent un solde naturel négatif. Ce phénomène touche aussi bien les communes rurales que les communes urbaines. Ce déficit déjà observé dans le passé s’est amplifié puisqu’il avoisinait 300 personnes dans les années quatrevingts. Cette tendance se poursuiten 2002 avec un solde négatifde près de 470 personnes.
Evolution de la population de 1901à1999 en millier 240
20
10
La population de l’aire urbaine de Tarbes est restée stable entre 1990 et 1999, l’excédent naturel compensant le solde migra toire négatif. L’aire urbaine de Lourdes enregistre une baisse sensible de sa population avec un taux de variation annuelle de  0,4 % entre 1990 et 1999.
Le département est à nouveau attractif. Entre 1990 et 1999, le nombre d’arrivants est supérieur de 1 400 personnes au nombre de sortants,alors qu’il étaitinférieur de 650 personnes durant la période précédente. Près des deux tiers des communes ont un solde migratoire positif. Les communes bénéficiaires des flux migratoires sont principalement les communes périurbaines des villes de Tarbes et de Lourdes.
2 184 29 134 766 276
Regards sur lesHautesPyrénées
Nombre de naissances domiciliées 2002
0 2 000 1 600 1 200 800 400 0 0 400 800 1 200 Source : Insee  recensements de la population 1990 et 1999
HautesPyrénées MidiPyrénées France
2
Mouvement naturel de la population
Taux de natalité (en) 2001
POPULATION er Au 1 janvier 2003, la population des HautesPyrénées est estimée à 224 053 habitants. Le dépar tement a perdu 2 400 personnes entre 1990 et 1999, poursuivant le mouve ment de baisse amorcé dans les années quatrevingt. Cette baisse s’est cependant ralentie, le taux de variation annuel se situant à  0,1 % entre 1990 et 1999 contre  0,2 % durant la décennie précédente.
1 600
2 000
GéoFLA ® © IGN 1999  Insee 2
Lourdes Bagnères deBigorre
Variation annuelle de population par canton entre 1990 et 1999
en % supérieure à 0,4 de 0 à 0,4 de  0,4 à 0 inférieure à  0,4
12,1 10,0 9,0
Nombre de décès domiciliés 2002
2 648 26 584 532 157
Taux de mortalité (en) 2001
 0,1 0,5
 0,2 0,0
Source : Insee  recensements de la population 1990 et 1999
Regards sur lesHautesPyrénées
Parc de logements selon leur catégorie en 1999 HautesPyrénéesMidiPyrénées France % % Nombre % Résidences principales71,993 371 81,1 83,0 Résidences secondaires19,925 807 10,5 9,2 Logements occasionnels1 167 0,90,9 0,9 Logements vacants9 601 7,37,5 6,9 Ensemble 129 946 100,0 100,0 100,0 Logements locatifs HLM dans les résidences principales11,310 545 8,5 16,0 Source : Insee  recensement de la population 1999
Évolution de la population et des logements Base 100 en 1975 150 Logements 140
130
120
110
100
90 1975 1982 1990 Source : Insee  recensements de la population
Population
Revenu fiscal des ménages en 2001
HautesMidi PyrénéesPyrénées Nombre de ménages fiscaux 1 043 89691 519 Part des ménages imposés (%)54,555,4 Revenu fiscal moyen des ménages (722 26 ) 24 066 Part des traitements et salaires*57,461,8 Part des bénéfices*9,28,9 Part des pensions retraites rentes*29,625,0 Part des autres revenus*3,84,3 Revenu fiscal médian des ménages () 20 874 21 301 *en % du revenu fiscal Sources : Direction Générale des Impôts  Insee 2001
France
1999
23 336 863 60,1
28 433 66,0 7,6 22,4 4,0
22 831
Revenu fiscal médian des ménages par canton
en millier d'euros plus de 25,1 22,0  25,1 20,8  22,0 19,7  20,8 18,5  19,7 17,2  18,5
Tarbes
Lourdes
Lannemezan Bagnères deBigorre
GéoFLA ® © IGN 1999  Insee 2003 Sources : Direction Générale des Impôts  Insee 2001
3
LOGEMENTS En 1999, le département des HautesPyrénées compte environ 130 000 logements, dont 72 % de résidences princi pales. Depuis 1975, le nombre total de logements a augmenté de 40 % alors que la population a légèrement diminué. Sur la dernière décennie, le parc de résidences principales a augmenté de 10 %. L’accroissement le plus tangible est observé sur la commune de Tarbes (+ 2 000 résidences principales) et sur sa banlieue (+ 1 000).
On compte près de 26 0000 résidences secondaires dans le département soit un logement sur cinq. Leur nombre a progressé de 18 % au cours de la dernière décennie. Ce parc de résidences secondaires est constitué de logements récents. Un sur trois a été construit depuis 1982, principale ment dans les immeubles collectifs de plus de 10 logements. Localisées principalement en zone montagneuse, la propor tion de résidences secondaires dépasse 50 % de l’ensemble des logements dans une majorité de communes, et même 80 % dans six d’entre elles (Germ, SaintLarySoulan, Aragnouet, Cauterets, VielleLouron ou Barèges).
Le nombre de logements vacants est en baisse dans le dépar tement. Leur part ne représente plus que 7,3 % de l’ensemble des logements contre 9,6 % en 1975. On en dénombre 10 300 en 1999 contre 9 600 en 1999.
REVENUS
Revenus fiscaux des ménages
En 2001, le revenu fiscal moyen des ménages des Hautes Pyrénées s’élève à 24 722. C’est le revenu le plus élevé des départements de la région après la HauteGaronne (27 848). Près de 55 % des ménages acquittent un impôt sur le revenu, ce qui est le taux moyen de la région.Parmi les 91 500 ménages fiscaux, la moitié dispose d’un revenu inférieur à 20 874. Les écarts de revenu sont importants. En effet, les 10 % des ménages les plus pauvres disposent d’un revenu inférieur à 7 013contre 45 652pour les 10 % les plus aisés. C’est dans les cantons situés à la périphérie de Tarbes et Lourdes que le niveau de revenu est le plus élevé.
Champ couvert :sont exclus les ménages concernés par un mariage, un décès ou une séparation, les ménages cons titués de personnes n’ayant pas leur indépendance fiscale ou vivant en collectivité. Lerevenu fiscalest la somme des ressources portées sur la déclaration de revenus, avant abattements. Il ne comprend pas les revenus sociaux non déclarés (RMI…). Unménage fiscalse compose de tous les foyers fiscaux rattachés à une résidence principale. Lerevenu médian partage la population en deux groupes, la moitié des ménages dispose de revenus inférieurs à cette valeur et l’autre moitié de revenus supérieurs.
Regards sur lesHautesPyrénées
REVENUS
Salaires En 2002, le salaire annuel net moyen perçu par les habitants des HautesPyrénées s’élèveà 13 994. Il est inférieur au salaire moyen régional. Les femmes perçoivent en moyenne un salaire inférieur de 23 %àcelui des hommes. Cetécart est plus faible que celui observéau niveau régional (27 %). Dans le département, les ouvriers qualifiés ont un niveau de rémunération légèrement supérieuràla moyenne régionale, alors que les autres catégories de salariés ont des salaires inférieursàla moyenne régionale. Champ couvert :ensemble des salariés résidant dans le départementàlexclusion des salariés de lagriculture, des agents de l’État, des gens de maison et des apprentis. Revenu salarial annuel moyen :salaire moyen perçu, net de prélèvementàla source. Il comprend les primes, avanta ges en nature et indemnités versés en complément de rémunération. Le salaire perçu prend en compte toutes les périodes successives de travail dans lannée ainsi que les activités complémentaires du salarié relevant de plusieurs employeurs.
Prestations sociales En 2002, dans les HautesPyrénées, un peu moins de 14 000 per sonnes sont allocataires dun des cinq principaux minima sociaux, soit 2,4 % de moins quen 2001. Les HautesPyrénées sont le département oùLescette baisse est la plus faible. femmes (57 % des allocataires) sont plus nombreuses que les hommes pour tous les minima sauf pour lLeA AH. nombre dallocataires de lAS et de lAPI diminue sensible ment (de 7à9 %) alors que celui du RMI augmente de 1,2 %. LAAH reste le premier des minima sociaux avec 35 % des allo cataires,devantlAS,25%,etle RMI,24%.Si lon inclutles conjoints, enfants etascendants, les dispositifs couvrent près de 23 400 personnes, soit 10,5 % de la population totale. En 2002, cette population diminue ( 1,9 %)àun rythme cependant moins élevéquen 2001 ( 2,8 %). La répartition géographique des personnes couvertes par le dispositif des minima sociaux reste identiqueàcelle des années précédentes : forte densitésur le nord du départe ment, dans la Barousse et dans les villes principales, Lourdes et surtoutTarbes.La baisse du nombre dallocataires est moins générale quen 2001. Le recul sobserve notammentàSaint PédeBigorre mais aussi dans les cantons de La Barthede Neste, Maubourguet, RabastensdeBigorre, VieilleAure.
LeRevenu Minimum dInsertion (RMI)est une prestation sociale destinéeàl permettre insertion sociale et profes sionnelle. LAllocation de Parent Isolé(API)est destinéeàprémunir les personnes seules avec enfant(s)àcharge des conséquen ces financières de leur situation récente disolement . LAllocation Adulte Handicapé(AAH)est destinéeàassu rer un minimum de revenu aux personnes qui présentent une incapacitépermanente. LAllocation Supplémentaire (AS)est destinéeàassurer un minimum de revenu aux personnesâgées. LAllocation de SolidaritéSpécifique (ASS)assure un mi nimum de revenu aux personnes dont les droitsàlassurance chômage sont arrivésàexpiration.
4
Salaire annuel net moyen par qualification et par sexe en 2002 Unité: euro HautesPyrénéesMidi France Pyrénées (métropole) Femmes HommesEnsemble
Cadres et chefs  d'entreprises 25 007 Professions  intermé508diaires 16 Employé666s 10 Ouvriers qualifiés 11 249 Ouvriers  non qualifiés 7 523 Apprentis, stagiaires,  emplois aidé051s 6 Ensemble des salariés 12 096
32 152
19 861 11 870 14 036
10 065
5 684 15 681
30 116
18 276 10 983 13 767
9 174
5 851 13 994
32 356
18 317 11 074 13 456
9 308
5 720 15 246
Source : Insee  déclarations annuelles de données sociales
Part de la population couverte fin 2002 par les cinq minima sociaux (RMI, API, AAH, AS, ASS)
Limite cantonale HautesPyrénées : 10,5 % MidiPyrénées : 9,7 %
35 878
19 087 11 525 14 344
9 774
5 565 16 282
éoFLA® © IGN  INSEE 2004
Aureilhan Tarbes Lourdes Lannemezan
Bagnères % de la population cantonale deBigorre supérieur à 15 11 à 15 9 à 11 6,5 à 9 inférieur à 6,5 Sources : ASSÉDIC  CAF  CRAM  INSEE  MSA
La population couvertepar les cinq minima sociaux comprend les personnes appartenantà la famille dun allocataire de ces minima.
Allocataires des cinq minima sociaux fin 2002 (RMI, API, AAH, AS, ASS)
Hautes Part de lade laMidi Part Pyrénées populationPyrénées population couvertecouverte (en %)(en %) Nombre d'allocataires13 957147 514  Revenu Minimum d'Insertion3 3342,846 6323,4  Allocation de Parent Isolé4310,56 1280,6  Allocation Adulte Handicapé4 9103,439 2802,3  Allocation Supplémentaire3 5161,939 1781,9  Allocation de SolidaritéSpécifique1 7661,716 2961,4 Population couverte23 36410,5252 1309,7 Sources : ASSÉDIC  CAF  CRAM  INSEE  MSA
Regards sur lesHautesPyrénées
Evolution de l'emploi total Base 100 au 01.01.1990 114 112 MidiPyrénées 110 108 France 106 104 102 100 98 HautesPyrénées 96 94 Janv 91 Janv 93 Janv 95 Janv 97 Janv 99 Janv 01 Janv 03 Janv 90 Janv 92 Janv 94 Janv 96 Janv 98 Janv 00 Janv 02 Source : Insee  estimations annuelles
Plus d'un emploi sur deux dans les services Emploi total en 2003 : 86 945 Agriculture
Services
62 %
Source : Insee  estimations annuelles
5 %
14 %
7 %
12 %
Industrie
Construction
Commerce
Emploi total et emploi salariédébut 2003
Agriculture Industrie Construction Tertiaire Ensemble
Emploi total
4 502 12 053 5 861 64 529 86 945
EmploiÉvolution annuelle moyenne de l'emploi total 19902003 (%) salarié HautesMidi Pyrénées Pyrénées 860 4,1 3,3 11 347 1,6 0,3 4 541 0,30,0 58 6491,12,0 75 3970,21,0
Source : Insee  estimations annuelles
L'industrie concentre la moitiédes emplois intérimaires Répartition des emplois intérimaires en 2003 3 % Non renseigné
Tertiaire
Construction
26 %
25 %
46 %
Industrie
Source : UNEDIC  Ministère de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale
5
EMPLOICHÔMAGE
Emploi Début 2003, les HautesPyrénées comptent près de 87 000 em plois, dont 2 sur 3 dans les services. Après avoir connu un rythme de progression de lemploi nettement moins favora ble que la région depuis le milieu des années 1990, le départe ment enregistre en 2002 une hausse comparable au taux régional (+ 1,0 %).
Lemploi non salariédiminue de façon constante depuis 1990 à2 % par an en moyenne. Ainsi plus dede 3,  raison 6 000 emplois non salariés ont disparu en 13 ans. Lagricul ture est le secteur le plus déficitaire avec 3 600 pertes dem plois sur la période.
En revanche, lemploi salariéde 0,9 % par an en progresse moyenne depuis 1990 dans les HautesPyrénées . Début 2003, le département compte près de 75 400 emplois salariés. La part de lemploi salariédans lemploi total représente 86,7 %, taux proche du taux régional (87,4 %).
En 2002, lemploi salariéprogresse de 1,3 %. Lindustrie perd des emplois ainsi que lagriculture. Les autres secteurs, par contre, progressent.
Intérim
Après une baisse en 2002 ( 3,8 %), le volume de lemploi intéri maire augmenteànouveau en 2003 (+ 4,1 % contre + 4,9 % dans la région) pour retrouver son niveau de 2001 grâce aux secteurs des services et de la construction qui progressent respectivement de 12 % et 25 %. Lindustrie perd 9 % de ses emplois intérimaires. Les HautesPyrénées comptent plus de 1 500 emplois intérimaires enéquivalent temps plein dont près de la moitiésont dans lindustrie.
Regards sur lesHautesPyrénées
EMPLOI  CHÔMAGE
Chômage
Le taux de chômage des HautesPyrénées s’établità10,6 % de la population active en septembre 2004. Il a baisséde 0,2 point en un an contre 0,1 point en moyenne dans la région. Il reste supérieur aux taux régional et national (9,9 %).
Fin septembre 2004, les HautesPyrénées comptent plus de 7 500 personnesàla recherche dun emploiàtemps plein età durée indéterminée, soit 4 % de moins quun an plus tôt. Cette baisse est plus forte quen MidiPyrénées ( 1,2 %). Elle est aussi plus sensible chez les femmes ( 5 % contre  3 % pour les hom mes) qui représentent toutefois la moitiédes inscritsàlANPE. Toutes les tranches d’âge bénéficient de cette baisse, même si elle est plus marquée parmi les 50 ans ou plus ( 6 %).
La diminution du nombre de demandeurs demploi est plus forte pour les quinquagénaires ( 6 %), mais bénéficieà lensemble des classes d’âge. Toutes les catégories sociales sont concernées par la baisse du chômage. Parmi les em ployés, qui représentent plus de 60 % des inscrits, la diminu tion du nombre de demandeurs demploi dépasse 4 %.
Dans le même temps, le nombre de chômeurs de longue durée, qui représentent 29 % des demandeurs demploi, diminue de 3,1 %, alors quil progresse de 2,2 % dans la région.
Fin septembre 2003, la durée moyenne dinscription au chômage reste de 10 mois dans le département tout comme dans la région.
Pour en savoir plus :
Évolution du taux de chômage trimestriel % 14
13
12
11
10
MidiPyrénées 9,9 %
HautesPyrénées 10,6 %
9 France 9,9 % 8 1T92 1T94 1T96 1T98 1T00 1T02 1T04 1T93 1T95 1T97 1T99 1T01 1T03 Source : Insee  séries trimestrielles corrigées des variations saisonnières
Demandeurs d'emploi en fin de mois au 30 septembre 2004
Chômeurs*Evolution annuelle en (%) sept. 2003àsept. 2004 HautesMidi PyrénéesPyrénées Nombre de chô547meurs* 7  4 1 Ré%partition en . par sexe :   Hommes50 3 2   Femmes50 5 1 . parâge :   Moins de 25 ans20 40   De 25à49 ans66 4 1   50 ans et plus14 6 21 . par qualification :   Manœuvres, ouvriers21 1 3   Employés61 4 1   Techniciens10 5 1   Agents de maîtrise2 21   Cadres5 2 1   Autres1 40 9 Chômage de longue durée (un an et plus) 29 32 * chômeurs de catégorie 1: demandeurs d'emploi immédiatement disponibles àla recherche d'un emploiàdurée indéterminée,àtemps plein. Sources : DRTEFP  ANPE  données brutes
 « TEMP 2004 Tableaux économiques de MidiPyrénées ». Insee MidiPyrénées, mai 2004.  « Une approche de la précarité – données départementales 20012002  Zoom sur la précarité en milieu rural ».  Dossier n° 120, Insee MidiPyrénées, avril 2004.  « L’année touristique en MidiPyrénées  2003 ». Dossier n° 122, Insee MidiPyrénées, juillet 2004.  « Le rural en MidiPyrénées ». Dossier n° 124, Insee MidiPyrénées, décembre 2004.
 « MidiPyrénées : une région diversifiée mais des départements spécialisés ». 6 PAGES n° 60, février 2003.  « Des salariés apparemment mieux payés en MidiPyrénées ». 6 PAGES n° 67, novembre 2003.  «Un marché du travail en expansion continue en MidiPyrénées ».6 PAGES n° 73, juin 2004.  «Horizon 2015 : croissance et vieillissement des ressources en main d’œuvre ».6 PAGES n° 74, septembre 2004.
Consultez notre site Internet : www.insee.fr/mp
6
Début 2003, le secteur industriel des HautesPyrénées compte 1 150établissements, soit 7,7 % du total régional. Il emploie 11 350 salariés. Ses effectifs ont diminuéen moyenne de 1,5 % par an depuis 1990. Cette baisse est plus prononcée quau niveau régional ( 0,2 %).
Principales activités industrielles
Le secteur de lagroalimentaire, qui emploie 2 190 salariés et dont leffectif progresse nettement depuis 1990, est le premier secteur industriel des HautesPyrénées. Il représente 20 % des emplois salariés du secteur industriel du département. Les effectifs salariés dans les industries deséquipements mécaniques ont diminuéde plus de deux cinquièmes en treize ans (1 780 salariés).
Les services regroupent près de 5 550établissements (hors activités immobilières, financières et administratives) pour plus de 33 140 salariés. En HautesPyrénées, comme dans lensemble de la région, le secteur marchand de l‘éducation, la santé, laction sociale se détache nettement ; avec 17 345 salariés, il emploie plus dun cinquième de lensemble des salariés du département.
Hypermarchés et supermarchés en 2003
Au début 2003, le secteur tertiaire (hors activités immobilières, financières et administration) emploie 45 140 salariés. Ses effectifs ont augmentéen moyenne de 1,8 % par an depuis 1990, moins fortement que dans lensemble de la région (2,5 % par an).
er Au 1 janvier 2003, près de 3 300établissements commerciaux sont présents en HautesPyrénées. Le commerce de détail regroupe près des trois quarts de cesétablissements.
Le secteur de la construction aéronautique et ferroviaire compte 1 130 salariés en 2003 : il a perdu 40 % de ses effectifs depuis 1990 .
COMMERCE ET SERVICES
Matérielélectrique de grande puissance Armement Volailles, produitsà base de viande
Communes
Soulom
Secteur tertiaire début 2003
Aluminium Pechiney
Commerce et réparation8 9763 286 11,913,7 Transports018346 3 4,03,9 Services aux entreprises8 0431 236 10,713,3 Services aux particuliers7 7562 831 10,38,2 dont hôtels, cafés, restaurants3 6631 558 4,93,3 Éducation, santé, action1 479 17 34523,020,0 sociale Ensemble tertiaire* 9 178 4513859,9 59,1 *Secteur marchand (hors activités immobilières, financières et administration) Source : Insee  SIRENE au 31/12/2002, estimations d'emploi
Regards sur lesHautesPyrénées
INDUSTRIE
Activité
Alstom Transport SA
Principales implantations industrielles
Eads Socata
Raison sociale
Aéronautique
Giat Industrie Gmd
Activité Nombre d'établissements début 2003 Industries agricoles et alimentaires 378 Industries deséquipements 110 mécaniques Industries deséquipements 61 électriques etélectroniques Construction navale, aéronautique 7 et ferroviaire Métallurgie et transformation des métaux 76 Industries desé106quipements du foyer Industries des produits minéraux 78 Industries des composantsélectriques 23 etélectroniques Chimiecaoutchoucplastiques 17 Éditionimprimeriereproduction 64 Source : Insee  SIRENE estimations annuelles d'emploi
1077 887 626 439
Le département est nettement moins bienéquipéen hyper marchés (quatre) que les départements de la régionàforte densitéde population, comme la HauteGaronne et le Tarn. En revanche, la surface de supermarchés par habitant est plus élevée que dans lensemble de la région (176 m²1 000 pour habitants).
Stédes céramiques techniques Mitjavila
Microcast Arkema (Atochem)
Seb SA
396 361
728 451
1097 943 881 276
HautesPyrénéesMidiPyrénées Nombre EffectifsPart dansPart dans les effectifsles effectifs d'établis salariés salariés (%)salariés (%) sements
3
Tranches d'effectifs salariés 4
3 3
2
2
1 1
1
1
Tarbes Maubourguet
1443
1927
1179
Salariés en début d'année 1990 2003 1593 2191 3098 1775
1135
Fonderie métaux légers Fabrication produits chimiques Fabrication isolateurs céramiques Transformation aluminium
Adé Lannemezan
Bazet
7
Fabrication d'appareils Lourdes électroménager Production aluminium Lannemezan
HautesMidiPart du département PyrénéesPyrénéesen MidiPyrénées (%) Hypermarchés Nombre4517,8 2 Surface (m pour 1 000 habitants)109114/// Supermarchés Nombre374119,0 2 Surface (m pour 1 000 habitants)176166/// /// sans objet Source : Points de vente, Panorama de la distribution 2003
Louey
Séméac
Tranches d'effectifs salariés 1  100à249 3  500à 999 2  250à 1 000499 4 à1 999 Source : Insee  SIRENE
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.