Panorama 2004 du Tarn-et-Garonne : Regards n°18

De
Publié par

Ce numéro annuel spécial présente en 8 pages un panorama complet du département du Tarn-et Garonne selon les thèmes suivants : équipements et emploi dans les bassins de vie ruraux, population, logements, revenus (revenus fiscaux des ménages, salaires et prestations sociales), emploi et chômage, industrie, commerce et services, tourisme, agriculture.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 26
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Numéro 1882: avril 2005 Panorama du département
Démographie,équipement et emploi dans les bassins de vie ruraux
Bassin de vie
Département
Valence
Lauzerte
Moissac
Lafrançaise
Castelsarrasin
Caussade
SaintAntonin NobleVal
Nègrepelisse Montauban
Montech Beaumont Labastide deLomagne StPierre Verdun surGaronne Grisolles
Tarbes
Source : Rapport établi en 2003 pour la Datar par l'Inra, le Scees et l'Insee, Insee, recensements de la population de 1990 et de1999, inventaire communal 1998. Unbassin de vieest le plus petit territoire sur lequel s’organise l’essentiel de la vie quoti dienne des habitants d’un secteur géographique donné : travail et accès aux principaux services publics et privés. On compte en MidiPyrénées 123 bassins de vie ruraux (centrés sur des villes de moins de 30 000 habitants), dont 13 ont leur pôle dans le département de TarnetGaronne. On peut classer les bassins de vie ruraux de MidiPyrénées selon leur dynamisme démogra phique et l’évolution de l’emploi entre 1990 et 1999, puis leur équipement en services concur rentiels et non concurrentiels.Les bassins dont le pôle est situé en Tarnet Garonneet qui sont proches de Montauban ou de l’agglomération toulousaine ont un niveau d’équipement relativement faible. Les bassins centrés sur Castelsarrasin et Caussade ont maintenu leur population et l’emploi dans la décennie 90 et bénéficient d’un bon équipement. Aux limites du département, la population a baissé dans les bassins de Valence, Lauzerte et SaintAntoninNobleVal mais ces trois bassins conservent un bon niveau d’équipement. Les bassins de Grisolles et LabastideSaintPierre, proches de Toulouse, conjuguent stabilité démographique et faible équipement. 1
Auch
Cahors
Montauban
Toulouse
Foix
Albi
Principales agglomérations
Rodez
er1 profil : déclin démographique et bon niveau d'équipement e2 profil : population et emploi stables et bon niveau d'équipement
e3 profil : dynamisme démographique et de l'emploi, bon équipement concurrentiel, faible équipement non concurrentiel e4 profil : stabilité démographique, faible équipement
Insee MidiPyrénées 36, rue des TrenteSixPonts 31054 TOULOUSE CEDEX 4 Téléphone : 05 61 36 61 36  Télécopie : 05 61 36 62 00
Directrice de la publication :Magali DemotesMainard Rédactrice en chef :MariePierre Plaux Maquettiste :Monique Galou
Ce document est téléchargeable à partir du site Internet www.insee.fr/mp à la rubrique « Publications »
Imprimeur:Imprimerie Ménard 31682 Labège Dépôt légal : avril 2005 ISSN : 1298955X SAGE : R82180476
Prix au numéro : 1,5Abonnement à l’ensemble des publications pour l’année 2005 :  France : 85 Étranger : 105
Variation annuelle de population entre 1990 et 1999
2
Aires urbaines Montauban
180
en milliers 210
206 034 2 551 687
51 855 12 321 11 352
er Estimations de population au 1 janvier 2003
170
0,3 0,1  0,1
0,1 0,3 0,0
190
200
160
GéoFla ® © IGN  Insee 2002 Source : Insee  recensements de la population 1990 et 1999
TarnetGaronne MidiPyrénées
Source : Insee  recensements de la population 1990 et 1999
Villes principales Montauban Moissac Castelsarrasin
Evolution de la population de 1901à1999
10
La croissance de la population du département repose essentiellement sur les mouvements migratoires. Entre 1990 et 1999, le nombre des arrivants est supérieur de 5 600 à celui des sortants. Le dynamisme démographique se concentre principalement à proximité des deux axes routiers majeurs, la nationale 113 et l’autoroute A 62 d’une part, la nationale 20 et l’autoroute A 20 d’autre part.
Après avoir oscillé autour de zéro dans les années quatre vingts dix, l’écart entre naissances et décès est redevenu positif depuis 2000. En 2002, le solde des naissances sur les décès est excédentaire de 240 personnes. La situation est cependant contrastée entre campagnes et zones urbanisées. La croissance due au solde naturel atteint 0,3 % par an en moyenne entre 1990 et 1999 dans l’aire urbaine de Montauban, qui se révèle une des plus dynamiques de la région. En revanche, dans les campagnes où la population est plus âgée, le mouvement naturel ralentit souvent l’accrois sement de la population.
TarnetGaronne 11,8 2 433 10,4 MidiPyréné29 134 10,0es 11,4 France 13,0 766 276 9,0 Source : Insee état civil et estimations localisées de population
0 1 500 1 000 500 0 0 500 1 000 1 500 Source : Insee  recensements de la population 1990 et 1999
20
Regards surTarnetGaronne
Population selon les espaces
Nombre de décès domiciliés 2002
2 000
POPULATION er Au 1 janvier 2003, la population de TarnetGaronne est estimée à 214 488 habitants. Au recensement de 1999, le département en comptait 206 034, et avait gagné 5 800 per sonnes au cours de la décennie précédente. La croissance annuelle moyenne de la population s’est un peu ralentie par rapport à la décennie 8290 passant de 0,6 % à 0,3 %. Au sud du département, les cantons de Grisolles et de Montech (+ 1 500 habitants) enregistrent les plus fortes augmentations de population entre 1990 et 1999.
2 000
Taux de mortalité (en ‰) 2001
2 192 26 584 532 157
70
80
50
60
30
40
1999 1990
Pyramides desâges en 1990 et 1999 Âge
90
Hommes
Femmes
Mouvement naturel de la population
Taux de natalité (en ‰) 2001
Nombre de naissances domiciliées 2002
0,3 0,5
0,3
PopulationTaux de variation sans doublesannuel 19901999 (en %) comptes 1999 Ensemble dû dûau solde au solde naturel migratoire
0,4
0,1
150 1901 1911 1921 1931 1946 1962 1975 1990 1906 1926 1936 1954 1968 1982 1999 Source : Insee  recensements de la population
75 158
 0,2 0,2 0,1
Moissac
Castelsarrasin Montauban
TarnetGaronne 214 488MidiPyréné637 957es 2 Source : Insee
0,3 0,5
0,0 0,0
en % 0,4 et plus de 0 à 0,4 de  0,4 à 0 inférieur à  0,4
Regards surTarnetGaronne
Parc de logements selon leur catégorie en 1999 TarnetGaronneMidiPyrénées France Nombre %% % Résidences principales85,482 087 81,1 83,0 Résidences secondaires5 932 6,210,5 9,2 Logements occasionnels688 0,70,9 0,9 Logements vacants7,77 427 7,5 6,9 Ensemble 96 134 100,0 100,0 100,0 Logements locatifs HLM dans les résidences principales5 372 6,58,5 16,0
Source : Insee  recensement de la population 1999
Évolution de la population et des logements en TarnetGaronne Base 100 en 1975 140 Logements 135 130 125 120 115 110 Population 105 100 95 1975 1982 1990 1999 Source: Insee  recensements de la population
Revenu fiscal des ménages en 2001
TarnetMidi GaronnePyrénées Nombre de mé82 366 1 043 896nages fiscaux Part des ménages imposés (%)48,955,4 Revenu fiscal moyen des ménages () 23 867 26 066 Part des traitements et salaires*58,761,8 Part des bénéfices*9,98,9 Part des pensions retraites rentes*27,225,0 Part des autres revenus*4,24,3 Revenu fiscal médian des ménages (746 21 ) 19 301 *en % du revenu fiscal Sources : Direction Générale des Impôts  Insee 2001
France
23 336 863 60,1
28 433 66,0 7,6 22,4 4,0
22 831
Revenu fiscal médian des ménages par canton
en millier d'euros plus de 22,9 21,0  22,9 19,3  21,0 18,2  19,3 17,4  18,2 15,1  17,4
Moissac Castelsarrasin
Caussade
Montauban
GéoFLA ® © IGN 1999  Insee 2003 Sources : Direction Générale des Impôts  Insee 2001
3
LOGEMENTS En 1999, on dénombre 96 000 logements dont 85 % sont des résidences principales. Depuis 1975, le nombre total de logements a augmenté beaucoup plus vite (35 %) que la population (12 %). Le parc de résidences principales a augmenté de 11 % sur la dernière décennie. Le parc de certaines communes a augmenté de plus de 30 % par exemple à Bressols, Campsas ou Golfech.
En 1999, le département compte 5 900 résidences secon daires. Ce parc est constitué pour plus de la moitié de maisons individuelles construites avant 1915. Ces résiden ces secondaires sont particulièrement nombreuses dans les cantons de Caylus, SaintAntoninNobleVal et MontpezatdeQuercy qui regroupent pratiquement le tiers du parc départemental. Ainsi, dans les cantons de Caylus et SaintAntoninNobleVal, plus d’un logement sur quatre est une résidence secondaire.
Le nombre de logements vacants décroît fortement. La part de ces logements ne représente plus que 8 % contre 12,5 % en 1975. On en dénombrait 8 860 en 1975 contre 7 500 en 1999. Ces logements sont anciens. La moitié de ce parc est constitué de maisons individuelles construites avant 1948.
REVENUS
Revenus fiscaux des ménages En 2001, le revenu fiscal moyen des ménages de Tarnet Garonne s’élève à 23 867. C’est l’un des plus bas de la région (avec ceux des départements de l’Ariège et de l’Aveyron). Moins d’un ménage sur deux est imposé sur le revenu (49 %). Ce taux est le plus faible des départements de la région. La moitié des 82 400 ménages fiscaux perçoit un revenu annuel inférieur à 19 746. Les écarts de revenus sont importants. En effet, les 10 % des ménages les plus pauvres perçoivent annuellement moins de 6 568contre 44 439pour les 10 % les plus aisés. Les ménages les plus riches résident en périphérie de Montauban et à la limite de la HauteGaronne.
Champ couvert :sont exclus les ménages concernés par un mariage, un décès ou une séparation, les ménages constitués de personnes nayant pas leur indépendance fiscale ou vivant en collectivité. Lerevenu fiscalla somme des ressources port est ées sur la déclaration de revenus, avant abattements. Il ne comprend pas les revenus sociaux non déclarés (RMI). Unménage fiscalse compose de tous les foyers fiscaux rattachésàune résidence principale. Lerevenu médianpartage la population en deux groupes, la moitiédes ménages dispose de revenus inférieursàcette valeur et lautre moitiéde revenus supérieurs.
REVENUS
Regards surTarnetGaronne
Salaires En 2002, le salaire annuel net moyen perçu par les habitants du département de TarnetGaronne s’élèveà13 786. Il est inférieuràla moyenne régionale (15 246), tirée vers le haut par la HauteGaronne. Les femmes ont en moyenne un salaire inférieur de 25 %àcelui des hommes. Toutes les catégories de salariés ont un salaire moyen inférieur au salaire moyen régional, excepté les professions intermédiaires. Cependant, le salaire des cadres est légèrement plusélevéque dans les autres départements de la région, hormis la Haute Garonne et le Tarn.
Champ couvert :ensemble des salariés résidant dans le départementàlexclusion des salariés de lagriculture, des agents de l’État, des gens de maison et des apprentis. Revenu salarial annuel moyen :salaire moyen perçu, net de prélèvementàla source.Il comprend les primes,avantages en nature et indemnités versés en complément de rémunération. Le salaire perçu prend en compte toutes les périodes successives de travail dans lannée ainsi que les activités complémentaires du salariérelevant de plusieurs employeurs.
Prestations sociales En 2002, les cinq minima sociaux (RMI, API, AAH, ASS et AS) sont allouésàprès de 13 500 personnes. LAS représente un effectif important (28 % des allocataires des cinq minima) au même titre que lAAH (29 %) et le RMI (28,5 %). Les bénéfi ciaires de lAS sont en forte diminution entre 2001 et 2002 ( 13,9 %) alors que ceux de lAAH et du RMI se stabilisent. La conséquence en est une diminution du nombre dallocataires des cinq minima de 4,4 % qui situe le département dans la tendance de décroissance régionale.
Tous minima confondus, la population bénéficiaire est plus dense dans les villes ainsi quen Lomagne et dans le BasQuercy. Les plus fortes diminutions sobservent princi palement dans la partie nord du département, tandis que la population couverte augmente sur les cantons de laxe MontaubanCastelsarrasin.
LeRevenu Minimum dInsertion (RMI)est une prestation sociale destinéeàpermettre linsertion sociale et profes sionnelle. LAllocation de Parent Isolé(API)est destinéeàprémunir les personnes seules avec enfant(s)àcharge des conséquen ces financières de leur situation disolement récente. LAllocation Adulte Handicapé(AAH)est destinéeàassurer un minimum de revenu aux personnes qui présentent une incapacitépermanente. LAllocation Supplémentaire (AS)est destinéeàassurer un minimum de revenu aux personnesâgées. LAllocation de Solidarité Spécifique (ASS)assure un minimum de revenu aux personnes dont les droitsàlassu rance chômage sont arrivésàexpiration.
4
Salaire annuel net moyen par qualification et par sexe en 2002 Unité: euro TarnetGaronneMidi France Pyrénées (métropole) Femmes HommesEnsemble
Cadres et chefs  d'entreprises 24 470 Professions  intermé047diaires 16 Employé458s 10 Ouvriers qualifié153s 10 Ouvriers  non qualifiés 8 267 Apprentis, stagiaires,  emplois aidés 6 114 Ensemble des salariés 11 692
32 624
20 214 12 759 13 355
9 737
5 615 15 549
30 295
18 336 11 014 13 046
9 158
5 854 13 786
32 356
18 317 11 074 13 456
9 308
5 720 15 246
Source : Insee  déclarations annuelles de données sociales
35 878
19 087 11 525 14 344
9 774
5 565 16 282
Part de la population couverte fin 2002 par les cinq minima sociaux (RMI, API, AAH, AS, ASS)
Limite cantonale TarnetGaronne : 11,4 % MidiPyrénées : 9,7 %
Moissac
Caussade
Castelsarrasin Montauban
% de la population cantonale supérieur à 15 11 à 15 GéoFLA® © IGN  INSEE 2004 9 à 11 6,5 à 9 inférieur à 6,5 Sources : ASSÉDIC  CAF  CRAM  INSEE  MSA
La population couverteles cinq minima sociaux par comprend les personnes appartenantàfamille d la un allocataire de ces minima.
Allocataires des cinq minima sociaux fin 2002 (RMI, API, AAH, AS, ASS)
Tarnet Part de lade laMidi Part Garonne populationPyrénées population couvertecouverte (en %)(en %) Nombre d'allocataires13 434 147 514   Revenu Minimum d'Insertion3 8293,946 6323,4  Allocation de Parent Isolé5970,86 1280,6  Allocation Adulte Handicapé3 8863,039 2802,3  Allocation Supplémentaire3 7902,439 1781,9  Allocation de SolidaritéSpécifique1 3321,416 2961,4 Population couverte24 20211,4252 1309,7 Sources : ASSÉDIC  CAF  CRAM  INSEE  MSA
Regards surTarnetGaronne
Évolution de l'emploi total Base 100 au 01.01.1990 114 112 110 MidiPyrénées 108 France 106 104 102 100 TarnetGaronne 98 96 94 Janv 91 Janv 93 Janv 95 Janv 97 Janv 99 Janv 01 Janv 03 Janv 90 Janv 92 Janv 94 Janv 96 Janv 98 Janv 00 Janv 02 Source : Insee  estimations annuelles
Plus d'un emploi sur deux dans les services
Services
Emploi total en 2003 : 75 585
52 %
Source : Insee  estimations annuelles
Agriculture
10 %
Industrie 15 %
7 % Construction 16 % Commerce
Emploi total et emploi salariédébut 2003
Agriculture Industrie Construction Tertiaire Ensemble
Emploi total
7 804 10 964 5 420 51 397 75 585
EmploiÉvolution annuelle moyenne de l'emploi total 19902003 (%) salarié TarnetMidi Garonne Pyrénées 2 145 3,9 3,3 10 258 0,6 0,3 4 152 0,30,0 47 2531,82,0 63 8080,41,0
Source : Insee  estimations annuelles
Moins de la moitiédes emplois intérimaires dans l'industrie Répartition des emplois intérimaires en 2003 2 % Non renseigné
Construction
24 %
41%
34 %
Tertiaire
Industrie Source : UNEDIC  Ministère de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale
5
EMPLOICHÔMAGE
Emploi Depuis le milieu des années 90, lemploi total en Tarnet Garonne augmente comme dans lensemble de la région. Ainsi, début 2003, le département compte 75 600 emplois dont plus de la moitiédans les services. En 13 ans, près de 4 000 emplois ontétécréés dans le département. Au cours de cette période, lagriculture a perdu plus de 5 000 emplois.
Le nombre demplois non salariés diminue au rythme de 3,4 % lan en moyenne depuis 1990, soit une perte de plus de 6 800 emplois non salariés en 13 ans. La baisse affecte tous les secteurs mais plus particulièrement lagriculture.
Par contre, lemploi salariéprogresse de 1,4 % en moyenne par an. Cette croissance est surtout observée depuis le milieu des années 90, même si elle tendàralentir. En 2002, la part de lem ploi salariél dans emploi total en TarnetGaronne est de 84,4 %, légèrement inférieur au taux régional (87,4 %).
Début 2003, le département compte 63 800 emplois salariés. En un an, près de 700 emplois ontétécréés principalement dans le commerce et les services. La construction progresse de 1,8 % alors que lagriculture et lindustrie continuent de perdre des emplois.
Intérim Après deux années de baisse, le volume de lemploi intérimaire en TarnetGaronne fait un véritable bond en 2003 avec une hausse de 21,8 %, bien audessus du rythme de + 4,9 % pour lensemble de la région. Cette croissance sobserve dans lindustrie, la construction et surtout les services. Les hausses atteingent respectivement 10 %, 22 % et 41 %. En 2003, le département offre plus de 1 500 emplois intérimaires en équivalent temps plein, principalement dans lindustrie (41 % des emplois intérimaires).
Regards surTarnetGaronne
EMPLOI  CHÔMAGE
Chômage Le taux de chômage en TarnetGaronne se situeà10,6% de la population active fin septembre 2004. Il baisse de 0,1 point en un an, dans le département comme dans la région. Le taux de chômage du département s’établit bien audessus du taux régional et national de 9,9%.
Fin septembre 2004,près de 7 800 personnes sontàla recherche dun emploiàtemps plein etàdurée indéterminée en Tarn etGaronne, soit 0,6% de moins quun an plus tôt, contre 1,2% en MidiPyrénées. Cette légère baisse ne bénéficie quaux fem mes ( 1,3 % contre + 0,3 % pour les hommes). Cependant, les femmes repré54% des demandeurs dsentent encore emploi.
Alors que le nombre de chômeurs baisse de 1 % en un an parmi les moins de 25 ans et les 25à49 ans, il augmente de 2 % chez les 50 ans et plus.
Le nombre de demandeurs demploiàla recherche dun poste d«employé», soit 58 % des chômeurs, diminue de 2 % en un an. Le marchédu travail est en revanche moins bien orienté pour les cadres (+ 10 % de demandeurs demploi en un an) et les ouvriers (+ 5 %).
Dans le même temps, le nombre de chômeurs de longue durée, soit 30 % des demandeurs de catégorie 1, progresse de 1 % contre 2,2 % pour la région. Dans le département, la durée moyenne dinscription au chômage reste de 10 mois tout comme dans la moyenne de la région.
Pour en savoir plus :
Évolution du taux de chômage trimestriel en % 13
12
11
10
MidiPyrénées 9,9 %
TarnetGaronne 10,6 %
9 France 9,9 % 8 1T92 1T94 1T96 1T98 1T00 1T02 1T04 1T93 1T95 1T97 1T99 1T01 1T03 Source : Insee  séries trimestrielles corrigées des variations saisonnières
Demandeurs d'emploi en fin de mois au 30 septembre 2004
Chômeurs*Evolution annuelle en (%) sept. 2003àsept. 2004 TarnetMidi GaronnePyrénées Nombre de chômeurs* 7783 1 1 Répartition en % . par sexe :   Hommes460 2   Femmes54 1 1 . parâge :   Moins de 25 ans20 10   De 25à49 ans66 1 1   50 ans et plus142 2 . par qualification :   Manœuvres, ouvriers245 3   Employés58 2 1   Techniciens7 8 1   Agents de maîtrise3 31   Cadres610 1   Autres2 20 9 Chômage de longue durée (un an et plus) 3012 * chômeurs de catégorie 1: demandeurs d'emploi immédiatement disponibles àla recherche d'un emploiàdurée indéterminée,àtemps plein. Sources : DRTEFP  ANPE  données brutes
 « TEMP 2004 Tableaux économiques de MidiPyrénées ». Insee MidiPyrénées, mai 2004.  « Une approche de la précarité – données départementales 20012002  Zoom sur la précarité en milieu rural ».  Dossier n° 120, Insee MidiPyrénées, avril 2004.  « L’année touristique en MidiPyrénées  2003 ». Dossier n° 122, Insee MidiPyrénées, juillet 2004.  « Le rural en MidiPyrénées ». Dossier n° 124, Insee MidiPyrénées, décembre 2004.
 « MidiPyrénées : une région diversifiée mais des départements spécialisés ». 6 PAGES n° 60, février 2003.  « Des salariés apparemment mieux payés en MidiPyrénées ». 6 PAGES n° 67, novembre 2003.  «Un marché du travail en expansion continue en MidiPyrénées ».6 PAGES n° 73, juin 2004.  «Horizon 2015 : croissance et vieillissement des ressources en main d’œuvre ».6 PAGES n° 74, septembre 2004.
Consultez notre site Internet : www.insee.fr/mp
6
Regards surTarnetGaronne
Principales activités industrielles
Activité Nombre d'établissements début 2003 Industries agricoles et alimentaires 327 Industries deséquipements mécaniques 131 Industries des produits minéraux 90 Industries des composantsélectriques etélectroniques 18 Métallurgie et transformation des métaux 104 Industries deséquipements du foyer 116 Industries du bois et du papier 56 Habillementcuir 35 Industries deséquipements électriques etélectroniques 51 Édition, imprimerie, reproduction 99
Source : Insee  SIRENE estimations annuelles d'emploi
Salariés en début d'année 1990 2003 1 914 2 705 689 1 059 962 926
732 1 138 1 001 589 1 043
717 336
921 679 646 484 418
316 293
Principales implantations industrielles
Raison sociale
Biscuits Poult Valéoélectronique
Villeroy et Bosch
Guima Palfinger
Apem
Brossard France
Sagem SA
Sociétélaitière Montauban Sodiaal industries Codevia
Activité
Biscuiterie Matérielélectrique pour véhicule Fabrication d'appareils sanitaires Fabrication appareils de levage Matériel distributionélectrique
Communes Tranches d'effectifs salariés Montauban 2 LabastideSaint 2 Pierre Valenced'Agen 2
Caussade
Caussade, Montauban, Montpezat
Pain industriel, Castelsarrasin pâtisserie Fabrication d'appareils Montauban de téléphonie Lait, produits frais Montauban
Lait, produits frais Production viandes boucherie
Tranches d'effectifs salariés 1  100à249 2  250à499
Source : Insee  SIRENE
Montauban Caussade, Montauban, Montpezat
Secteur tertiaire début 2003
2
2
1
1
1
1 1
TarnetGaronneMidiPyrénées Nombre EffectifsPart dansPart dans les effectifsles effectifs d'établis salariés salariés (%)salariés (%) sements
Commerce et réparation2 925 10 10715,813,7 Transports343 2 5994,13,9 Services aux entreprises1 049 5 5728,713,3 Services aux particuliers4 3181 265 6,88,2 dont hôtels, cafés, restaurants271578 1 2,03,3 Éducation, santé, action1 231 12 22219,220,0 sociale Ensemble tertiaire* 6 813 3481854,659,1 *Secteur marchand (hors activités immobilières, financières et administration) Source : Insee  SIRENE au 31/12/2002, estimations d'emploi
7
INDUSTRIE Début 2003, le secteur de lindustrie compte 1 140établisse ments en TarnetGaronne, soit 7,6 % du total régional. Il emploie 10 260 salariés. Ses effectifs ont diminuéen moyenne de 0,5 % par an depuis 1990, sensiblement comme au niveau régional ( 0,2 %).
Le secteur de lagroalimentaire est le premier secteur indus triel du département avec 2 710 salariés. Ses effectifs ont augmentéde 40 % en treize ans.
Dans leséquipements mécaniques (1 060 salariés) et les composantsélectriques etélectroniques (920 salariés), les effectifs ont nettement progressé.
En revanche, ils se réduisent fortement dans les secteurs des industries deséquipements de foyer (650 salariés) et de lhabillementcuir (420 salariés) depuis 1990. Les effectifs des industries deséquipementsélectriques etélectroniques ont chutéde moitié(320 salariés).
COMMERCE ET SERVICES
Au début 2003, le secteur tertiaire (hors activités immobilières, financières et administration) emploie 34 800 salariés. Ses effectifs ont augmentéen moyenne de 2,2 % par an depuis 1990, sensiblement comme au niveau régional (2,5 %).
er Au 1 janvier 2003, près de 2 930établissements commerciaux sont présents en TarnetGaronne. Le commerce de détail re groupe près de 60 % de cesétablissements.
Le département est moins bienéquipéen hypermarchés que lensemble de la région (104 m²pour 1 000 habitants). En revanche, la surface de supermarchés par habitant y est plusélevée (190 m²pour 1 000 habitants).
Les services regroupent près de 3 550établissements (hors activités immobilières, financières et administratives) pour plus de 22 110 salariés. En TarnetGaronne, comme dans lensemble de la région, le secteur marchand de l‘éducation, la santé, laction sociale se détache nettement ; avec plus de 12 220 salariés, il emploie près dun cinquième de lensemble des salariés du département.
Hypermarchés et supermarchés en 2003
TarnetMidiPart du département GaronnePyrénéesen MidiPyrénées (%) Hypermarchés Nombre4517,8 2 Surface (m pour 1 000 habitants)104114/// Supermarchés Nombre4241110,2 2 Surface (m pour 1 000 habitants)190166/// /// sans objet Source : Points de vente, Panorama de la distribution 2003
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.